Philips (Kinoton) ou Cinemeccanica

tout ce qui concerne les projecteurs, plateaux, lanternes, automates etc...
pmdihi

Auteur du sujet
Messages : 58
Enregistré le : jeu. 4 avr. 2019 - 22:52

Philips (Kinoton) ou Cinemeccanica

Message » ven. 15 nov. 2019 - 9:19

Merci midinette01, quand j'aurai le projecteur entre les mains, je pourrais donner plus d'informations dessus. Mais ça risque d'être assez long, le temps que j'aille le chercher. Les seuls informations que j'ai c'est qu'il fonctionne en 220V mais que le redresseur triphasique est donné avec et qu'il y a avec le projecteur un sorte de tour pour rembobiner ou charger, je n'ai pas très bien compris (on peut le voir sur la première photo du 1er post, elle se trouve derrière le projecteur).

Voici des photos supplémentaires:

Image

Image

sylpieste

Messages : 1348
Enregistré le : dim. 3 nov. 2013 - 16:11
Localisation : 31
Contact :

Message » ven. 15 nov. 2019 - 10:19

pmdihi a écrit :Merci midinette01, quand j'aurai le projecteur entre les mains, je pourrais donner plus d'informations dessus. Mais ça risque d'être assez long, le temps que j'aille le chercher. Les seuls informations que j'ai c'est qu'il fonctionne en 220V mais que le redresseur triphasique est donné avec et qu'il y a avec le projecteur un sorte de tour pour rembobiner ou charger, je n'ai pas très bien compris (on peut le voir sur la première photo du 1er post, elle se trouve derrière le projecteur).[/url]


C'est un dérouleur qui se trouve à l'arrière du projecteur. Très utile pour passer un film de longue durée sans changer de bobine. En effet il sert au déroulement du film et au rembobinage. il faudra prévoir une colleuse à scotch pour monter vos films.
Voilà un bel ensemble qui devrait vous donner satisfaction ;)
"Images d'argent" association loi 1901 (Sauvegarde du Patrimoine Photographique et Cinématographique Argentique), nous assurons le démontage et l'enlèvement de matériel pour restauration et expositions. https://www.facebook.com/imagesdargent/

sylpieste

Messages : 1348
Enregistré le : dim. 3 nov. 2013 - 16:11
Localisation : 31
Contact :

Message » ven. 15 nov. 2019 - 10:22

Tout cet ensemble pour 350 € ?
Foncez vous faites là une bonne affaire :)
"Images d'argent" association loi 1901 (Sauvegarde du Patrimoine Photographique et Cinématographique Argentique), nous assurons le démontage et l'enlèvement de matériel pour restauration et expositions. https://www.facebook.com/imagesdargent/

pmdihi

Auteur du sujet
Messages : 58
Enregistré le : jeu. 4 avr. 2019 - 22:52

Message » ven. 15 nov. 2019 - 12:23

Oui c'est l'ensemble mais pour la partie son je découvrirai ça sur place. Hâte de le mettre en marche mais faut encore trouver de beaux petits films. J'ai déjà versé l'acompte, je le récupérai dans le mois qui vient car c'est assez loin de chez moi et il faut un gros camion. Je posterai des photos sur le forum une fois installé.

Pour ce qui est de la colleuse scotch, je me fais pas de souci j'ai au moins 4 CIR dans mon stock, j'ai pu récupérer un lot, la personne qui me les a vendu c'était la fille d'un monteur qui à notamment fait le montage du film "Hiroshima mon amour" (si des gens sont intéressés deux sont à vendre ou à échangé contre colleuse 16mm).

echirolles

Avatar du membre
Messages : 18
Enregistré le : mar. 24 juil. 2018 - 12:58

Message » sam. 16 nov. 2019 - 8:44

Philips DP 70 la rolls des projecteurs 35 / 70 mm.
Désolé , j'avais fait une erreur avant.
Cordialement
Échirolles.

Tomek

Messages : 157
Enregistré le : sam. 7 déc. 2013 - 19:07
Localisation : Montgeron - Region Parisienne

Message » mer. 20 nov. 2019 - 11:23

Je n’ai pas eu le temps de le faire avant, mais je vais terminer mes explications par la partie lumière.

Historiquement au cinéma on utilisait la lumière à arc, il s’agit de baguettes spéciales (qu’on appelle des « charbons ») qu’on fait avancer et tourner lentement dans la lanterne pour avoir un arc électrique en continu pour créer de la lumière. Sur le principe ça ressemble pas mal à la soudure à l’arc.
Il faut une lanterne spécialement prévue pour car il y a besoin d’avoir le mécanisme dans lequel on fixe les charbons. Et il faut un redresseur pour la partie électrique.
Le gros problème de ce système c’est que les charbons ne durent pas longtemps 20-30min en gros. C’est pour ça qu’on projetait à l’époque en « double poste », on projetait chaque bobine du film individuellement en alternant les projecteurs. Comme ça pendant qu’une bobine était projetée sur un projecteur, on pouvait installer les nouveaux charbons et la bobine suivante dans l’autre projecteur. Historiquement c’était ça le « vrai » métier de projectionniste et il devait être là durant toute la projection du film.

Dans les années 70-80 on est passé à la lampe au Xénon pour pouvoir passer les films en entier d’une seule traite sur un seul projecteur. En effet, une lampe au Xénon c’est à peu près entre 1000h et 2000h d’utilisation. On s’est aussi mis à utiliser des dérouleurs verticaux ou horizontaux pour avoir le film en entier sans devoir changer les bobines. Pour alimenter une lampe au Xénon, il faut aussi un redresseur. Tous les projecteurs récents ont donc des lanternes prévues pour le Xénon, mais il était aussi assez simple de modifier les anciennes lanternes pour y mettre du Xénon à la place des charbons.

Le gros problème du Xénon c’est que le gaz dans les ampoules est à très haute pression et ça peut donc vous péter à la figure, c’est très dangereux. Il ne faut jamais manipuler ce genre d’ampoules ou ouvrir la lanterne sans équipement pour se protéger le corps et le visage. Et si elle n’est pas dans la lanterne, l’ampoule devrait être dans un emballage spécialement prévu pour.

Hormis les modèles les plus récents qui utilisent le laser comme source lumineuse, les projecteurs numériques utilisent aussi des ampoules au Xénon, sauf que la partie image, la lanterne et le redresseur sont déjà intégrés directement à l’intérieur du projecteur.

Dans les deux cas, on a besoin d’un redresseur pour alimenter l’arc ou la lampe Xénon. Le principe du redresseur ressemble à celui d’un poste à souder à l’arc. Il va créer une tension très élevée pour créer l’arc électrique, et dès que l’arc s’est formé il va passer à une tension continue assez basse mais avec un amperage très élevé.

Comme les salles de cinéma utilisaient des puissances de lampe très élevées (jusqu’à 7kW en 35-70mm, et on atteint les 16kW en IMAX argentique 70mm - 15 perfs) il fallait que le reste suive et donc on utilisait souvent du courant triphasé (par opposition au courant domestique qui est monophasé) en 380V car ça permettait de faire passer de plus grosses puissances électriques. (Si on a une installation dans son logement en France qui est aux normes, c’est 16A max sur une prise électrique standard 220V, ça nous donne donc 3600W maximum).

En utilisation domestique, à moins qu’on ai déjà du triphasé chez soi, ça va être compliqué de faire fonctionner un redresseur qui fonctionne en 380V tri. Il faudra donc trouver un redresseur qui fonctionne en monophasé 220V ou un appareil qui convertira le 220V mono en 380V tri.

pmdihi

Auteur du sujet
Messages : 58
Enregistré le : jeu. 4 avr. 2019 - 22:52

Message » mar. 26 nov. 2019 - 17:17

Merci pour ces informations Tomek et d'avoir pris le temps pour répondre. Je comprends mieux maintenant les différences.

Normalement le FP30 que j'ai réservé fonctionne sur le réseau domestique. Ça m'enlève déjà un gros problème. Maintenant il me reste plus qu'à le ramener à la maison et le faire marcher.