Court métrage 30 images par seconde

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3753
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Re: Court métrage 30 images par seconde

Message » mar. 27 juin 2017 - 12:13

D'abord t'assurer que ton projo accepte les cadences non-ciné 25 ips, 30, 50 etc… s'il est récent ( série 2 ) ou ancien mais régulièrement mis a jour, ça doit passer. Un changement de cadence au sein d'une même playlist peut éventuellement provoquer un petit bug d'affichage en projection. Un DCP ne peut être constitué que d'éléments à la même cadence.

DCP-o-Matic → si tu y changes la cadence, il continuera de lire toutes les images - et tout le son qui sera ré-échantillonné en conséquence. Donc passer d'une source en 25 ips à 24 ips ( ou de 29,97 à 30 ) c'est vraiment peu sensible. Passer de source 30 à projection en 24 ou 25 ça commence à bien s'entendre. Pour résumer garde à l'esprit que DOM conserve toutes les images de la source, choix le moins destructeur, quand les cadences sont proches http://dcpomatic.com/manual/html/ch11.html#idp52769280 et qu'il duplique ou enlève des images sur les cadences les plus élevées. Il affiche un résumé en toute lettre de ce qu'il va faire, à bien lire avant de lancer la créa du dcp :
Image

Handbrake → tu prends ta source pour la convertir en .mkv en conservant la meilleure qualité d'image et en essayant de forcer la cadence en sortie. J'ai eu de bonnes surprises avec lui, il gère bien le désentrelacement. Pour info, si vous avez besoin de transformer tout un dvd en dcp, utilisez d'abord handbrake pour convertir le dvd en .mkv puis donnez ce mkv à DOM.

Autres méthodes de conversion, au regard de la cadence des images → bien lire les doc's des logiciels, selon les réglages on se retrouve avec du frame-dropping : par ex une source à 25 ips est passé en 24 ips en supprimant une image toutes les secondes, ce qui est une catastrophe très visible !

FiatLuX

Avatar du membre
Messages : 367
Enregistré le : sam. 1 oct. 2011 - 15:44
Localisation : Devant ou derrière un écran...

Message » mar. 27 juin 2017 - 15:36

Merci de toutes ces précisions Coeur Noir :) je pense qu'effectivement le problème rencontré par mes collègues venait de ces multiples éléments aux cadences variables qui constituaient un DCP des plus bancals.

Victoria5

Messages : 636
Enregistré le : ven. 4 sept. 2015 - 16:40

Message » mar. 27 juin 2017 - 16:14

Coeur Noir a écrit :Un changement de cadence au sein d'une même playlist peut éventuellement provoquer un petit bug d'affichage en projection.


Dans ce cas, insérer un noir de 2 ou 3 secondes entre les DCP règle souvent le problème. Garder la cadence d'origine pour chaque source est donc une solution envisageable, sauf peut-être pour les hautes cadences (50/59.94/60).
Pour le reste, ça reste du bricolage, mais si ça fonctionne et pour des films scolaires ça devrait suffire.

Briman76

Messages : 5
Enregistré le : mar. 4 déc. 2018 - 16:36

Message » mar. 11 déc. 2018 - 2:01

Quelle Config ordi pour DCP o matic :

savez vous ce que le logiciel bouffe en ressources ? plutôt de la RAM, du processeur ? Si on mets un SSD sur l'ordi , pensez vous qu'on gagnera en vitesse ?

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3753
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Message » mer. 12 déc. 2018 - 1:00

Le logiciel en lui même, pas grand chose, voire presque rien.

C'est la conversion vers j2k / jpeg2000 qui est consommatrice de ressources : ça fera grimper tous tes processeurs à 100% ( mais tu peux régler le nombre de procos utilisés par DoM dans ses préférences ). Les signatures, créations de contenus avec KDM sont gourmandes aussi.

Donc. Un max' de processeurs c'est mieux ( réels ou en hyperthreading ). Les GPU ne sont pas utilisés par DoM dans le processus de calculs / conversion ( il n'y pas de drivers open-source pour ça, chasse gardée des fondeurs pour l'instant ). Ils sont bien sûr utilisés pour l'affichage vidéo.

La RAM ben ça aussi + y en a + mieux c'est ( 8 Go à minima ). C'est « l'endroit » du pc le plus rapide - à condition que les contrôleurs mémoire / les bus travaillent tous dans les mêmes hautes cadences : bien scruter les doc's des cartes-mères pour
1. utiliser la ram la mieux adaptée à telle CM,
2. s'assurer qu'aucun élément de la CM ne risque de limiter le débit des entrées/sorties ( suffit d'un seul contrôleur plus lent pour perdre le bénéfice d'une bonne RAM sur tout un système ).

Le SSD. Arrrfff… Là j'ai moins suivi l'actualité ces derniers mois. Évidemment un système sur SSD est plus réactif, les programmes s'y lancent plus vite. Donc SSD côté « éxécution » oui. Côté stockage… je sais pas. Créer des DCP c'est lire et écrire et effacer des dizaines de milliers de fichiers, qui au final représente des dizaines voire centaines de Go. C'est intensif alors il peut y avoir du bénéfice côté rapidité d'écriture/lecture mais ça peut aussi raccourcir la durée de vie d'un tel support - je suppose qu'il existe aujourd'hui des SSD très costauds garantis pour ça, qui seront forcément très coûteux.

Et puis avec les disques, peut y avoir le même piège qu'avec la mémoire : s'assurer que leurs contrôleurs encaissent effectivement les vitesses / débits d'écriture et lecture annoncés.

Enfin, pour en partie contourner ces limitations, si ton pc qui éxécute DoM fait partie d'un réseau, il propose un serveur d'encodage très simple à mettre en place, qui distribuera les calculs sur tous les pc du réseau. Et ça, ça fait gagner du temps !

tl;dr :

beaucoup de processeurs, de la ram en quantité confortable, une carte graphique pas basique mais pas besoin de surinvestir là, un « petit » SSD pour le système / les applis, du gros stockage en DD robustes, idéalement dédier un DD pour les DCP.

Tout dépend beaucoup de la quantité et nature des DCP : s'il ne s'agit que de petits contenus de quelques minutes, n'importe quel i7 récent te rendra service. Si tu dois traiter un long métrage tous les 4 matins, cherche du matériel d'une part rapide mais aussi robuste et facilement « maintenable ».

Briman76

Messages : 5
Enregistré le : mar. 4 déc. 2018 - 16:36

Message » mer. 12 déc. 2018 - 16:29

Merci pour tes réponses précises ...

J'avais effectivement constaté qu'il bouffait la quasi-totalité du processeur. En fait je pensais au SSD en me disant qu'il aurait plus facilité à écrire sur le disque.

Puisque tu as l'air calé, j'avais pensé mettre un SSD pour les téléchargements Cinego. On a de la fibre 1Go mais je trouve que ça ne va pas assez vite ! Pense-tu que ça améliorerait la chose avec un SSD ?

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3753
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Message » jeu. 13 déc. 2018 - 0:49

J'espère sincèrement que quelqu'un de bien calé sur les évolutions des ssd ces derniers mois saura répondre.

Moi avec les ssd j'en suis resté à : c'est clairement et sensiblement plus rapide, mais limité en quantité de lectures et écritures. Donc si on passe son temps à y enregistrer puis effacer, plus vite que sur un DD, des DCP ( qui sont quand même des gros tas de nombreux fichiers ) on atteint plus rapidement aussi l'espérance de vie du ssd. Faut donc trouver le bon compromis entre le temps gagné d'un côté et de l'autre le coût des remplacements de ssd potentiellement plus fréquents que des DD. Est-ce techniquement / économiquement encore vrai ? À étudier…

Quel que soit le type de support, on doit aussi pouvoir maximiser sa durée de vie en optimisant le système de fichiers ( pas de journalisation sur un ssd, taille des superblock plus grande si stockage de DCP, d'où l'idée de dédier un disque physique entier spécifiquement au stockage DCP… ) il y a forcément des doc's à ce sujet dans les manuels ou forums de ta distribution Linux préférée, voire mêmes des recommandations DCI au sujet du formatage ;-)

Pour la fibre, tu as testé les débits ? Et là aussi même principe qu'avec les contrôleurs de matos, tu auras beau avoir 500 Mbits symétriques en débit, si ton réseau ethernet rj45 plafonne à 100, à cause d'un switch « limitant » quelque part sur ton réseau local…

Victoria5

Messages : 636
Enregistré le : ven. 4 sept. 2015 - 16:40

Message » jeu. 13 déc. 2018 - 8:36

Un disque dur 3,5" moderne, c'est au moins 150Mo/s en écriture, il faut donc au moins 1,2 Gb/s en téléchargement pour que le passage au SSD puisse avoir un sens.

Sinon, concernant l'intérêt des SSD pour cet usage, il faut considérer la chaîne dans son ensemble : vitesse de lecture des sources > éventuel décodage (à moins de travailler sur du DPX ou du TIFF, ce sera obligatoire) > encodage en JPEG2000 > écriture sur disque.
La première optimisation possible est de séparer le disque dur / SSD du système d'exploitation, celui de lecture des sources à encoder, et celui sur lequel les éléments encodés sont écrits, soit 3 supports en tout. Il existent des SSD permettant un grand nombre de cycles d'écriture, des hauts débits et des grandes capacités, mais même pour la plupart des labos c'est à un tarif prohibitif (quelques milliers à quelques dizaines de milliers d'euros), et c'est plutôt le RAID de disques durs qui est adoptés pour cet usage. Mais avant d'en arriver là, les capacités de calcul des ordinateurs de bureau et les limites des encodeurs open source font que le SSD ou le RAID n'aura pas forcément de sens. Il faut du très gros processeur et si possible un logiciel ou du matériel d'encodage plus performant (Comprimato, Kakadu, cartes IntoPIX…) avant d'envisager le passage au SSD, à mon humble avis.