Définition d un bon et d un mauvais DCP !

laurent cantin

Auteur du sujet
Messages : 75
Enregistré le : mar. 30 avr. 2019 - 1:57

Définition d un bon et d un mauvais DCP !

Message » mar. 30 avr. 2019 - 14:49

Bonjour je suis la.pour apprendre.
pour moi un Dcp c etait la sortie en DCI p3 en 16 canaux audio empaquetes.

Je comprends aujourd hui que c est bien plus que ca.

Je viens donc à vous pour initier mon auto formation.
Quelles sont les bonnes méthodes pour faire un parfait DCP ?

quel workflow ?

Dans l étalonnage, il existe un soft de calibration tres pro DisplayCA , open source, qui rivalise sans soucis avec les softs comme Caïman qui coûtent plusieurs milliers d euros.
Existe t il des soft open source permettant de sortir un DCP avec l exigeance necessaire a un professionnel ?

Quelqu un pourrait m indiquer qu'elles sont techniquement les normes DCI auxquelles ils faut porter une attention particulière ?

Et ppur finir la question qui prime : qu est ce pour un projectionniste un mauvais et un bon DCP ?
Modifié en dernier par laurent cantin le mar. 30 avr. 2019 - 15:03, modifié 1 fois.
MusK : "We called a vendor and they said it would cost a quarter million dollars and it would take a year to make. We said, 'We need it this summer.' They laughed and told us to go away. So we decided to make it ourselves. We made it "

laurent cantin

Auteur du sujet
Messages : 75
Enregistré le : mar. 30 avr. 2019 - 1:57

Message » mar. 30 avr. 2019 - 14:50

J ai oublié le merci de rigueur !
MusK : "We called a vendor and they said it would cost a quarter million dollars and it would take a year to make. We said, 'We need it this summer.' They laughed and told us to go away. So we decided to make it ourselves. We made it "

laurent cantin

Auteur du sujet
Messages : 75
Enregistré le : mar. 30 avr. 2019 - 1:57

Message » mar. 30 avr. 2019 - 15:18

j ai déjà quelques éléments de réponse sur la nature d un DCP et sur le format grâce à Wikipedia :

Les éléments composant un DCP

Le DCP forme un ensemble de fichiers :

VOLINDEX : un fichier XML listant les « volumes » constituant le DCP
ASSETMAP : un fichier XML listant les composantes du DCP, permettant de retrouver le nom de la « Packing List » (PKL) et celui de la « Composition Playlist » (CPL)
<Nom_de_la_PKL>.xml : un fichier XML de la « Packing List » listant les fichiers du package
<Nom_de_la_CPL>.xml : un fichier XML de la « Composition Playlist » listant les bobines (« reel », en anglais) constituant le DCP et la façon de les assembler pour la projection (images, son, sous-titres...)
<Nom_de_la_piste_Image>.mxf : un ou plusieurs fichier(s), conteneur média au format MXF contenant les images, chacune compressée au format JPEG 2000. Exemple : un fichier pour les images au format d'écran CinémaScope et un fichier pour le format d'écran « flat ».
<Nom_de_la_piste_Son>.mxf : un ou plusieurs fichier(s), conteneur média au format MXF contenant une piste son au format audio PCM (non compressé). Exemple : un fichier pour la VO, un fichier pour la VF, un fichier pour l'audio-description.
d'autres fichiers : sous-titres, polices de caractères
MusK : "We called a vendor and they said it would cost a quarter million dollars and it would take a year to make. We said, 'We need it this summer.' They laughed and told us to go away. So we decided to make it ourselves. We made it "

laurent cantin

Auteur du sujet
Messages : 75
Enregistré le : mar. 30 avr. 2019 - 1:57

Message » mar. 30 avr. 2019 - 15:23

j ai aussi les bases des normes techniques :
Technical specifications
Edit
The DCP root folder (in the storage medium) contains a number of files, some used to store the image and audio contents, and some other used to organize and manage the whole playlist.[8]

Picture MXF files
Picture contents may be stored in one or more reels corresponding to one or more MXF files. Each reel contains pictures as MPEG-2 or JPEG 2000 essence, depending on the adopted codec. MPEG-2 is no longer compliant with the DCI specification. JPEG 2000 is the only accepted compression format.

Supported frame rates are:
SMPTE (JPEG 2000)
24, 25, 30, 48, 50, and 60 fps @ 2K
24, 25, and 30 fps @ 4K
24 and 48 fps @ 2K stereoscopic
MXF Interop (JPEG 2000) – Deprecated
24 and 48 fps @ 2K (MXF Interop can be encoded at 25 frame/s but support is not guaranteed)
24 fps @ 4K
24 fps @ 2K stereoscopic
MXF Interop (MPEG-2) – Deprecated.
23.976 and 24 fps @ 1920 × 1080
Maximum frame sizes are 2048 × 1080 for 2K DC, and 4096 × 2160 for 4K DC. Common formats are:
SMPTE (JPEG 2000)
Flat (1998 × 1080 or 3996 × 2160), = 1.85:1 aspect ratio
Scope (2048 × 858 or 4096 × 1716), ~2.39:1 aspect ratio
HDTV (1920 × 1080 or 3840 × 2160), 16:9 aspect ratio (~1.78:1) (although not specifically defined in the DCI specification, this resolution is DCI compliant per section 8.4.3.2).
Full (2048 × 1080 or 4096 × 2160) (~1.9:1 aspect ratio, official name by DCI is Full Container. Not widely accepted in cinemas.)
MXF Interop (MPEG-2) – Deprecated
Full Frame (1920 × 1080)
12 bits per pixel precision (36 bits total)
XYZ colorspace
Maximum bit rate is 250 Mbit/s (1.3 MBytes per frame at 24 frame per second)
Sound MXF files
Sound contents are stored in reels, too, corresponding to picture reels in number and duration. In case of multilingual features, separate reels are required to convey different languages. Each file contains linear PCM essence.

Sampling rate is 48,000 or 96,000 samples per second
Sample precision of 24 bits
Linear mapping (no companding)
Up to 16 independent channels.
Asset map file
List of all files included in the DCP, in XML format.

Composition playlist file
Defines the playback order during presentation. The order is saved in XML format in this file; each picture and sound reel is identified by its UUID.
MusK : "We called a vendor and they said it would cost a quarter million dollars and it would take a year to make. We said, 'We need it this summer.' They laughed and told us to go away. So we decided to make it ourselves. We made it "

laurent cantin

Auteur du sujet
Messages : 75
Enregistré le : mar. 30 avr. 2019 - 1:57

Message » mar. 30 avr. 2019 - 15:27

J ai donc cru comprendre qu un DCP est une sorte de capsule qui permet de s adapter à toutes les conditions de projections passant du 4k au 2k du tamis au 7.1 au 5.1..

voilà me reste du coup a comprendre qu'elles sont les bonnes pratiques.

le bon logiciel.

A determiner si il existe un niveau d exposition idéal ( un niveau de signal ) pour une bonne projection des carnations des hautes lumieres et des ombres...

en fait un vrai retour d expérience.

Surtout me dire ce qu est un bon et un mauvais DCP pour un projectionniste et quel workflow constitue une bonne pratique.
MusK : "We called a vendor and they said it would cost a quarter million dollars and it would take a year to make. We said, 'We need it this summer.' They laughed and told us to go away. So we decided to make it ourselves. We made it "

rappa

Messages : 443
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Message » mar. 30 avr. 2019 - 15:58

laurent cantin a écrit :J ai donc cru comprendre qu un DCP est une sorte de capsule qui permet de s adapter à toutes les conditions de projections passant du 4k au 2k du tamis au 7.1 au 5.1..

voilà me reste du coup a comprendre qu'elles sont les bonnes pratiques.

le bon logiciel.

A determiner si il existe un niveau d exposition idéal ( un niveau de signal ) pour une bonne projection des carnations des hautes lumieres et des ombres...

en fait un vrai retour d expérience.

Surtout me dire ce qu est un bon et un mauvais DCP pour un projectionniste et quel workflow constitue une bonne pratique.

Non pas de downscale du 7.1 au 5.1 sur les serveurs de lecture actuellement.
Il y a toujours deux DCP pour les films distribués en 7.1, le 7.1 qui sera utilisé par les salles équipées et le 5.1 pour pouvoir être universellement lu (tous les processeurs sons numériques digèrent le PCM 6 pistes).
Quant aux autres questions... Autant je n'étais pas d'accord avec Greg72 sur un précédent topic quand il décourageait un créateur pour une conversion DCP amateur, autant vouloir apprendre un métier ô combien technique en lisant des fiches wikipédia et en posant des questions sur une forum... Je n'y crois pas. Il faut avoir l'humilité de passer par la case formation je pense.

Victoria5

Messages : 700
Enregistré le : ven. 4 sept. 2015 - 16:40

Message » mar. 30 avr. 2019 - 16:26

Tout pareil que mon voisin du dessus.

laurent cantin

Auteur du sujet
Messages : 75
Enregistré le : mar. 30 avr. 2019 - 1:57

Message » mar. 30 avr. 2019 - 16:44

ok du coup j ai mal compris le post sur le dolby tamis que j ai.
il doit y avoir des livres de référence pour ce genre de formation sur lesquelles apprendre , quels sont ils ? merci.
MusK : "We called a vendor and they said it would cost a quarter million dollars and it would take a year to make. We said, 'We need it this summer.' They laughed and told us to go away. So we decided to make it ourselves. We made it "

laurent cantin

Auteur du sujet
Messages : 75
Enregistré le : mar. 30 avr. 2019 - 1:57

Message » mar. 30 avr. 2019 - 17:21

j ai retrouve un resume de ce que j ai dit en francais ici : http://www.associationdesmixeurs.fr/wp- ... 1TvGobP621
MusK : "We called a vendor and they said it would cost a quarter million dollars and it would take a year to make. We said, 'We need it this summer.' They laughed and told us to go away. So we decided to make it ourselves. We made it "

laurent cantin

Auteur du sujet
Messages : 75
Enregistré le : mar. 30 avr. 2019 - 1:57

Message » mar. 30 avr. 2019 - 17:26

pour la nécessité de fabriquer des DCP en 7.1 et 5.1... je ne comprends du coup pas ce post ( je crois y lire que pour sécuriser un problème avec du ATMOS ou du 7.1 le DCP encapsule le Atmosphérique le 7.1 et le 5.1 ce qui fait que le fichier son est compatible avec les trois systèmes )...

"
Bonsoir,

Le principe c'est que l'Atmos est systématiquement associé à un mix linéaire de backup en cas de décrochage (même principe que pour les copies SRD qui basculaient en SR).

Donc un DCP ATMOS est nécessairement accompagné d'un mix classique, généralement 7.1, mais possiblement 5.1.
Et donc oui, un DCP ATMOS peut passer sans aucun problème dans une salle non ATMOS. Attention par contre parce que 7.1 ou 5.1 ce n'est quand même pas la même chose..

Romuald

"
MusK : "We called a vendor and they said it would cost a quarter million dollars and it would take a year to make. We said, 'We need it this summer.' They laughed and told us to go away. So we decided to make it ourselves. We made it "

laurent cantin

Auteur du sujet
Messages : 75
Enregistré le : mar. 30 avr. 2019 - 1:57

Message » mar. 30 avr. 2019 - 18:57

En cherchant j ai aussi vu que souvent dans les DCP il y avait un soucis d interprétation des levels. voilà déjà je viens d apprendre.un truc très important pour moi en etalo c est que la projection se fait en 14 foot Lambert. Donc si je fais un DCP il faut que je baisse la luminosité a ce niveau ci. C est extrêmement important pour un étalonnage.
MusK : "We called a vendor and they said it would cost a quarter million dollars and it would take a year to make. We said, 'We need it this summer.' They laughed and told us to go away. So we decided to make it ourselves. We made it "

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3807
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Message » mar. 30 avr. 2019 - 19:01

Quel enthousiasme ;-)

Tout le but d'une formation, quelle qu'elle soit, c'est au final te permettre de te poser les bonnes questions au moment où tu devras « faire ».

Les normes ( américaines, européennes, internationales, y a des nuances entre… ) et recommandations techniques, si elles sont un socle commun nécessaire pour que tout le monde sache de quoi on parle dans un domaine donné, ne sont pas le seul critère ni une garantie.

Qu'est-ce qui fera un bon DCP ? Dans l'absolu les mêmes critères qui font une bonne photo, une bonne image, une bonne chanson, un bon film, un bon bouquin, un bon restaurant, un bon ce que tu veux… c'est vague hein ?

Le bon DCP est probablement celui qui restituera au mieux, en salle de cinéma, les intentions des faiseurs du film, et si possible dans toutes les salles. Ça ne tient pas qu'à une seule personne ni un seul métier et ça n'est pas immuable. Ce qui est acceptable ou excellent aujourd'hui paraîtra peut-être fade dans quelques années. Ce qui plaît ici ne plaît pas forcément là-bas, etc…

Workflow, logiciels… mais avant ça, pré-prod, repérages, casting, organisation… choix techniques, choix artistiques mais aussi imprévus, pannes, hasard… tout concourt à tout dans la création d'une œuvre. Ce qui fait que pour pas se laisser déborder, ou ensevelir, on divise la tâche, on délègue, on travaille en équipe, il y a des spécialistes de ci et de ça. Ce qui fait aussi qu'il n'y a pas de recettes toute faites, qu'on copie-colle, chaque production de films est un prototype en soi - même si à certaines échelles on parvient à rationaliser des procédures.

Qu'est-ce qui fait un bon DCP est-il une question à se poser ? Je ne crois pas au fond : un DCP c'est neutre, c'est un paquet de normes à respecter à minima ( dans le sens de jamais moins ). La question c'est plutôt qu'est-ce que je dois fournir comme travail, comme matériaux à ceux qui feront le DCP afin de maximiser les chances qu'ils restituent au mieux « les intentions » de l'œuvre : ça englobe la techniques, du dialogue sur les attentes, de la conformité à des normes, du temps, une vision partagée, globale…

Et répondre à cela demande d'abord de bien connaître toutes les étapes créatives qui précèdent. Pas juste un logiciel.

Beethoven n'était peut-être pas violoniste (?) mais il savait ce qu'il attendait de chaque violon devant lui, parce qu'il avait entre autres appris comment échanger avec et diriger ses musiciens. Je suppose, je sens que cette analogie est un poil foireuse…

https://www.dcimovies.com/
https://www.iso.org/fr/committee/48090.html
https://norminfo.afnor.org/structure/af ... esentation
https://www.cst.fr/produits-et-services ... -dcp-film/

laurent cantin

Auteur du sujet
Messages : 75
Enregistré le : mar. 30 avr. 2019 - 1:57

Message » mar. 30 avr. 2019 - 20:02

Merci quoiqu' il advienne si après un seul jour de recherche j apprends déjà un truc utile à mon travail ( par ce que je trouve adhérent de splitter le travail du directeur photo et de l etalonneurs, comme je trouve bizarre de séparer celui de réalisateur et celui de monteur ( quoique je comprenne l interet d avoir un monteur en tant que consultant ) ), c est que cet apprentissage me sera utile. in fine.
Merci pour les liens je vais vais les compulser avec attention.
MusK : "We called a vendor and they said it would cost a quarter million dollars and it would take a year to make. We said, 'We need it this summer.' They laughed and told us to go away. So we decided to make it ourselves. We made it "

laurent cantin

Auteur du sujet
Messages : 75
Enregistré le : mar. 30 avr. 2019 - 1:57

Message » mar. 30 avr. 2019 - 20:06

14 foot Lambert signifie que l ecran d étalonnage doit être réglé a 47.9 nits, il est normalement regle a 100 pour un gamma 2.4, donc avec un gamme 2.6 ( environnement en absence totale de lumière ) la luminosité de l ecran doit être abaissé. C est vraiment une chose importante apprise.
MusK : "We called a vendor and they said it would cost a quarter million dollars and it would take a year to make. We said, 'We need it this summer.' They laughed and told us to go away. So we decided to make it ourselves. We made it "

Victoria5

Messages : 700
Enregistré le : ven. 4 sept. 2015 - 16:40

Message » mar. 30 avr. 2019 - 21:02

laurent cantin a écrit :( par ce que je trouve adhérent de splitter le travail du directeur photo et de l etalonneurs, comme je trouve bizarre de séparer celui de réalisateur et celui de monteur ( quoique je comprenne l interet d avoir un monteur en tant que consultant ) ).


Et moi je trouve bizarre de faire des généralités.