à la recherche déséspéré de la 4k en France

bobrazowsky

Messages : 136
Enregistré le : dim. 7 déc. 2014 - 13:58

Re: à la recherche déséspéré de la 4k en France

Message » mer. 1 juin 2016 - 16:16

MOSS a écrit :Mais une entente c'est un programmateur pour plusieurs salles (c'est ce qui permet de donner du poids à un mini réseau dans certaines négociations.) Pourquoi ne pas proposer le film à ces ententes directement, plutôt qu'à chaque salle?


Ben parce que je débute et que je ne savais pas encore comment ça se passai. :mrgreen:

Lionel, pour l'instant les couleurs en projection numérique sont encore bridé par -le codage JPG qui se fait sur 8 bits , nécessité par les normes du DCP. ( ça permet de limiter le débit de donnée en lecture, pour l'informatique d'il y a 10 ans qui aurai peiné à décoder un débit de donné plus élevé, aujourd'hui ça ne poserai plus de problème, mais on ne peut pas changer le matériel dans les salles trop souvent vus ce que ça coute)

en captation numérique, depuis 3-4 ans, on en est à un codage sur 12, 14, 16 bits. Avec un moniteur adapté, en terme de nuances mesurable, saturation mesurable, contraste mesurable, ça déchire n'importe quel image argentique. et de loin.

Après il y a la partie subjective de notre perception personnelle, individuelle, qui dira peut-etre autre chose.
Mais si on veut etre objectif, techniquement l'argentique est dépassé ( à surface sensible équivalente)

Pour en prendre conscience il faut avoir accès à un moniteur 12 bits, oled, art graphique, avec un espace couleur adapté.

ça fait le même genre de choc visuel que la première fois qu'on vois un kodachrome 25, ou un velvia 50, à la loupe, sur la table lumineuse.

darklover

Avatar du membre
Messages : 805
Enregistré le : mar. 11 mai 2010 - 13:33
Localisation : Paris

Message » mer. 1 juin 2016 - 16:54

bobrazowsky a écrit :

pour l'instant les couleurs en projection numérique sont encore bridé par -le codage JPG qui se fait sur 8 bits ,


Houla, non non non !!! pas du tout çà.

Phane

Avatar du membre
Messages : 1313
Enregistré le : ven. 25 avr. 2008 - 12:46
Localisation : FR-75018
Contact :

Message » mer. 1 juin 2016 - 16:55

bobrazowsky a écrit :les couleurs en projection numérique sont encore bridé par -le codage JPG qui se fait sur 8 bits , nécessité par les normes du DCP.


Rappel : un DCP est censé être codé en JPEG 2000 en 12bits 4:4:4 XYZ'.
ImageImageImageImage


MOSS

Avatar du membre
Messages : 7031
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » mer. 1 juin 2016 - 17:06

Mollo les gars, il débute il vous dit.
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7031
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » mer. 1 juin 2016 - 17:12

N'oublions pas que la définition n'est qu'un paramètre parmi d'autres.
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

darklover

Avatar du membre
Messages : 805
Enregistré le : mar. 11 mai 2010 - 13:33
Localisation : Paris

Message » mer. 1 juin 2016 - 17:15

Salut Moss, oui tout a fait.
Moi je rajoute que les "meilleurs" DCP que j'ai vu, c'est ceux qui sont issues d'un scan 35mm ou 70.

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7031
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » mer. 1 juin 2016 - 17:29

Et à titre personnel, certaines projections argentiques de 16mm m'ont beaucoup ému! :D
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7031
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » mer. 1 juin 2016 - 17:38

Je suis épuisé de l'opposition des outils. Chacun en fait oeuvre, c'est bien tout ce qui compte. Dire que le numérique surpasse l'argentique n'a pas de sens: est ce que les films tournés et vus en argentique (qui ont donné faim de cinéma à la plupart d'entre nous) "auraient été meilleurs en numérique?" Cette question est absurde, chaque créateur fait avec ce qu'il a et en tire le maximum. Sinon... bah Bob ne tournerait rien en se disant qu'un capteur 12K sera tout bientôt disponible et ringardisera ses images.

Par contre Bob, choisi tes sujets si tu veux qu'on te suive: tu parles de la mort du cinéma artisanal évoquant le tournage, ce pour quoi je te trouve des contre-exemples, puis tu bifurques sur la diffusion, en avouant que tu découvres complètement le système... ton discours n'a aucune structure. Bâti le raisonnement.... Si et seulement si tu veux comprendre afin de ne pas rester victime des cloisonnements qui à mon avis existent bien. Mais méfie toi, la place de victime du système c'est confortable, on risque de s'y complaire. Bonne chance à toi et ton film.
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

Victoria5

Messages : 700
Enregistré le : ven. 4 sept. 2015 - 16:40

Message » mer. 1 juin 2016 - 17:47

bobrazowsky a écrit :
MOSS a écrit :Mais une entente c'est un programmateur pour plusieurs salles (c'est ce qui permet de donner du poids à un mini réseau dans certaines négociations.) Pourquoi ne pas proposer le film à ces ententes directement, plutôt qu'à chaque salle?


Ben parce que je débute et que je ne savais pas encore comment ça se passai. :mrgreen:

Lionel, pour l'instant les couleurs en projection numérique sont encore bridé par -le codage JPG qui se fait sur 8 bits , nécessité par les normes du DCP. ( ça permet de limiter le débit de donnée en lecture, pour l'informatique d'il y a 10 ans qui aurai peiné à décoder un débit de donné plus élevé, aujourd'hui ça ne poserai plus de problème, mais on ne peut pas changer le matériel dans les salles trop souvent vus ce que ça coute)

en captation numérique, depuis 3-4 ans, on en est à un codage sur 12, 14, 16 bits. Avec un moniteur adapté, en terme de nuances mesurable, saturation mesurable, contraste mesurable, ça déchire n'importe quel image argentique. et de loin.

Après il y a la partie subjective de notre perception personnelle, individuelle, qui dira peut-etre autre chose.
Mais si on veut etre objectif, techniquement l'argentique est dépassé ( à surface sensible équivalente)

Pour en prendre conscience il faut avoir accès à un moniteur 12 bits, oled, art graphique, avec un espace couleur adapté.

ça fait le même genre de choc visuel que la première fois qu'on vois un kodachrome 25, ou un velvia 50, à la loupe, sur la table lumineuse.


Comme dit par mes collègues ci-dessus, non le DCI c'est du JPEG2000 (et pas du JPEG, qui n'a rien à voir), et du 12 bit (suffisant pour du livrable, en captatation on fait déjà du 16 ou 32bit en virgule flottante en CinemaDNG).

Pour le reste, je vois beaucoup de raccourcis un peu raides.

bobrazowsky

Messages : 136
Enregistré le : dim. 7 déc. 2014 - 13:58

Message » jeu. 2 juin 2016 - 1:19

Victoria5 a écrit :
Comme dit par mes collègues ci-dessus, non le DCI c'est du JPEG2000 (et pas du JPEG, qui n'a rien à voir), et du 12 bit (suffisant pour du livrable, en captatation on fait déjà du 16 ou 32bit en virgule flottante en CinemaDNG).

Pour le reste, je vois beaucoup de raccourcis un peu raides.


ok d'accord effectivement j'avais pas retenu ce "détail". mea culpa.

Mais vus les débit et le poids de chaque image issu de ce codage JPEG2000, expliquez moi comment ça peut être du "vrai" 12 bits. :|

Je viens de regarder la page wikipedia et j'avoue que je n'y comprend pas grand chose.

Ce que je comprend c'est qu'il y a un tas de procédé additionné pour faire de la "compression sans perte" ( ben voyons, celle là je l'ai entendu un certain nombre de fois) et que la compression "sans perte" à ce niveau de compression, et à partir de raw ( de vrai raw) 16 bits, ben si c'était du domaine du possible, ça se saurai.

La plupart des DCP 2k sont entre 100 et 200 mbits de débits, ça fait environ 500 à 1000 ko par image, pour des images de 2mpx, ça correspond à un taux de compression "moyen" pour du JPEG 8 bits. Donc en 12 bits, comment ils font?

donc je ne sais pas comment fonctionne le JPG2000, mais enfin il y a forçement une astuce, un truc, ou alors c'est vraiment presque deux fois plus efficace que le JPEG et dans ce cas là pourquoi on n'abandonne pas le JPEG pour tout les autres usage, au profit du JPEG2000 ?

MOSS : tout ce que je dit, c'est que le cinéma "artisanale" représente que dalle comparé à un domaine comme la musique ou des choses immenses peuvent être faite par une poignée de personnes. Pour moi quant tu as 200 ou 300 "artisans" sur un film, c'est plus de l'artisanat, faut un "chef de chantier" des assistants du chef, etc.

Quant je parle d'une industrie concernant le cinéma, ( pas que le tournage) j'y vois rien de péjoratif. Quant tu vois le travail de 200-300 personnes sur un énorme film, qui arrivent à donner un résultat cohérent, c'est très impressionnant parce qu'a la base c'est 200-300 personnes différentes, donc arriver à additionner tout ça pour donner une unité à la fin, moi ça m'impressionne vraiment, dans le bon sens. Mais c'est pas de l'artisanat.

Mais oui tu as raison on fait avec ce qu'on as. Et le fond du "problème" n'est pas là, le problème c'est la distribution quant ton film n'as ni palme, ni tuba.
Je veut bien qu'on me dise "vas en VOD" mais objectivement, sans aucune vanité mal placé, tu peut aller dire ça à quasiment tout les films qui sont fait pour la télé, ( et pas pour le cinéma, merd) et qui pourtant passent au cinéma avant, EUX.
Et c'est pas jouer les victimes. C'est juste que si j'avais voulus tapinner pour une chaine de télé, je l'aurai fait depuis longtemps, alors je payerai le prix de l'indépendance, y a pas de soucis, mais qu'on viennent pas me dire que le cinéma c'est de l'artisanat blablabla. Non. Le cinéma c'est les Tuches, Woody Allen qui fait son 352eme films ( sans doute un chef d'oeuvre de plus je ne le saurai jamais), et Tarantino qui fait "un chef d'oeuvre en 70mm" en plans sérré et huis clos ( faut au moins du 70mm pour faire ça ben oui bob tu y connais rien au vrai cinéma ) avec triple doses de "bite-couille-poils" parce que bon.. c'est de l'art.

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7031
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » jeu. 2 juin 2016 - 6:39

Le cinéma est un peu comme un iceberg: Si tu as décidé de regarder ce qui dépasse, dommage pour toi :wink: Bon courage en tout.
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

Lionel1972

Messages : 64
Enregistré le : lun. 27 août 2012 - 14:38

Message » jeu. 2 juin 2016 - 9:45

bobrazowsky a écrit :Lionel, pour l'instant les couleurs en projection numérique sont encore bridé par -le codage JPG qui se fait sur 8 bits , nécessité par les normes du DCP. ( ça permet de limiter le débit de donnée en lecture, pour l'informatique d'il y a 10 ans qui aurai peiné à décoder un débit de donné plus élevé, aujourd'hui ça ne poserai plus de problème, mais on ne peut pas changer le matériel dans les salles trop souvent vus ce que ça coute)

en captation numérique, depuis 3-4 ans, on en est à un codage sur 12, 14, 16 bits. Avec un moniteur adapté, en terme de nuances mesurable, saturation mesurable, contraste mesurable, ça déchire n'importe quel image argentique. et de loin.

Après il y a la partie subjective de notre perception personnelle, individuelle, qui dira peut-etre autre chose.
Mais si on veut etre objectif, techniquement l'argentique est dépassé ( à surface sensible équivalente)

Pour en prendre conscience il faut avoir accès à un moniteur 12 bits, oled, art graphique, avec un espace couleur adapté.

ça fait le même genre de choc visuel que la première fois qu'on vois un kodachrome 25, ou un velvia 50, à la loupe, sur la table lumineuse.


Une bonne image numérique sur un très bon écran OLED peut être en effet assez jouissive et a sa place dans la pallette des outils à notre disposition à notre époque, mais c'est une expérience très différente de voir une diapo kodachrome 25 ou une velvia 50 à la loupe sur une table lumineuse. La velvia 50 et encore plus la kodachrome 25 donne une expérience visuelle directe qui va encore bien audelà que ce que peut donner un écran quelque soit les données mesurables (c'est comme comparer une mosaic et un tableau de maître à travers une passoire, la mosaic peut apparaitre équivalente sur les données mesurées).

penny-lane

Avatar du membre
Messages : 1502
Enregistré le : mer. 19 oct. 2011 - 14:40
Localisation : Ile-de-France

Message » jeu. 2 juin 2016 - 10:36

Mais si, tout le monde peut faire un grand film avec les moyens du bord, tant que c'est de la super haute définition et que y'a surtout pas l'intention d'un auteur derrière ! C'est Apple qui le dit :


Phane

Avatar du membre
Messages : 1313
Enregistré le : ven. 25 avr. 2008 - 12:46
Localisation : FR-75018
Contact :

Message » jeu. 2 juin 2016 - 12:50

Le troll moyen que je suis préfère les oignons en mode analogique/N&B/STD/mono...
Et en soupe, aussi...

https://www.youtube.com/watch?v=bVOrg2ggwGg
ImageImageImageImage