Lunettes 3D et répartition

prae

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 161
Enregistré le : mer. 19 août 2009 - 22:43

Lunettes 3D et répartition

Message » lun. 19 juil. 2010 - 18:22

Salut les p'tits loups !

Récemment, je suis tombé sur témoignage bizarre à propos des lunettes 3D; Si je devais résumé, vous savez tous qu'il y a un petit surplus pour la location (ou l'achat si passive) des lunettes 3D pour le grand public quand celui-ci veut se taper du pr0n 3D;

Encore maintenant, je pensais que l'équation était simple:

prix location public = prix location loueur + marge exploitant entretien système

Mais récemment je suis tombé sur une autre équation:

prix location public = prix location loueur + marge exploitant entretien système + marge distributeur/ayant-droits

Je suis plus qu'étonné sur la marge du distributeur/ayant-droits;
Certains l'ont constaté ou bien c'est devenu la norme (à-l-insu-de-mon-plein-gré (c)(tm) )

atmaniak

Avatar du membre
Messages : 275
Enregistré le : mer. 22 juil. 2009 - 16:51
Localisation : localhost
Contact :

Message » lun. 19 juil. 2010 - 18:42

En fait c'est un peu l'usage/norme depuis pas mal de temps déjà :)

( oui oui, les distributeurs demandent des sous sur la location des lunettes, sinon ils ne donnent pas le film !)

grolem

Messages : 3032
Enregistré le : ven. 29 mai 2009 - 1:35
Localisation : En t
Contact :

Message » lun. 19 juil. 2010 - 20:26

?

Je vois des cinémas où ce n'est pas le cas (partage marge avec distributeur) - en France comme ailleurs.

Je vois par ailleurs des cinémas qui se portent acquéreurs de lunettes actives (XPand) - en France comme ailleurs.

Donc je ne sais trop de quelle "règle" vous parlez. Maintenant, j'avoue ne pas avoir mené d'enquête statistique sur le sujet :)
La justice, c’est comme la Sainte Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s’installe.

35mm

Avatar du membre
Messages : 47
Enregistré le : lun. 19 juil. 2010 - 19:10
Localisation : Tarn
Contact :

Message » lun. 19 juil. 2010 - 20:55

salut ,justement, je bosse dans une salle indépendante, pour laquelle le gérant à acheter un paquet d'Xpand. je ne crois pas que la marge récente des distri.. soit en rapport avec la location des lunettes...(je me trompe ?)
et que la nuit soit bonne...

Keurdelion

Messages : 479
Enregistré le : lun. 1 juin 2009 - 10:38

Message » lun. 19 juil. 2010 - 22:10

prae a écrit :Encore maintenant, je pensais que l'équation était simple:

prix location public = prix location loueur + marge exploitant entretien système

Mais récemment je suis tombé sur une autre équation:

prix location public = prix location loueur + marge exploitant entretien système + marge distributeur/ayant-droits

Heuuuu..... sans vouloir abuser, tu peux nous donner des exemples chiffrés ? Je vois mal la différence... :oops:

grolem

Messages : 3032
Enregistré le : ven. 29 mai 2009 - 1:35
Localisation : En t
Contact :

Message » lun. 19 juil. 2010 - 22:53

35mm a écrit :salut ,justement, je bosse dans une salle indépendante, pour laquelle le gérant à acheter un paquet d'Xpand. je ne crois pas que la marge récente des distri.. soit en rapport avec la location des lunettes...(je me trompe ?)

Je pense que la personne la mieux placée pour te répondre, c'est le gérant, non ?
La justice, c’est comme la Sainte Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s’installe.

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3753
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Message » mar. 20 juil. 2010 - 12:21

Le supplément 3D - ou comment tenter de justifier l'injustifiable...

A la base l'argument c'est de dire que le supplément "rembourse" le surcoût (réel certes) de l'équipement pour l'exploitant, qu'il s'agisse de location ou d'achat de lunettes, de remplacement des écrans. Ce surcoût s'ajoute alors au prix de la place mais n'est pas inclus au bordereau CNC, donc ne rapporte rien au distributeur.

A l'époque de monstres contre aliens la paramount a estimé qu'elle devait bénéficier de cette augmentation des tarifs, exigeant aux exploitants d'augmenter de 3€ le prix des places en l'incluant au bordereau CNC. Problèmes : d'une part le prix des places ne peut être fixé que par les exploitants et d'autre part cette proposition ne laisse qu' 1,50€ à l'exploitant, au lieu des 2 précédemment. D'où une sortie 3D assez erratique pour monstres contre aliens.

Aujourd'hui le CNC a tranché : la moitié du supplément 3D doit obligatoirement être incluse au bordereau, légalisant de facto une augmentation de tarifs pas vraiment justifiée : le prix des places n'avait pas augmenté lors du passage au son numérique par exemple...

grolem

Messages : 3032
Enregistré le : ven. 29 mai 2009 - 1:35
Localisation : En t
Contact :

Message » mar. 20 juil. 2010 - 12:52

Coeur Noir a écrit :Le supplément 3D - ou comment tenter de justifier l'injustifiable...
(...)
Aujourd'hui le CNC a tranché : la moitié du supplément 3D doit obligatoirement être incluse au bordereau, légalisant de facto une augmentation de tarifs pas vraiment justifiée : le prix des places n'avait pas augmenté lors du passage au son numérique par exemple...

Le CNC a tranché ? Oussa ?

Je veux dire : au delà qu'il me semble gonflé qu'un organisme d'état puisse imposer ainsi des pratiques tarifaires au marché, il me semble que le médiateur avait tranché en 23 avril dernier sur ce sujet : http://www.juriscom.net/documents/recom ... 100429.pdf

Bon, maintenant, le CNC et les avis contraires, ça n'a pas l'air de faire bon ménage... à quand va-t'il demander une loi pour supprimer ces gênants intellectuels de médiateurs qui menaaaaacent le Cinémaaaaa à la Françaaaaise (et les intérêts de quelques groupes de pressions dont on peut se demander où s'arrête le lobbying et où commence l'association de malfaiteurs, mais bon...) ?
La justice, c’est comme la Sainte Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s’installe.

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3753
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Message » mar. 20 juil. 2010 - 13:20

Arff n'ai pas d'autres sources sous la main que mon boss et monnaie-services qui a déployé une mise à jour ces dernières semaines pour se conformer à cette façon de faire...

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7015
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » mar. 20 juil. 2010 - 13:26

Je ne te comprends pas toujours Grolem.
Oui, un modèle avec défauts et vertus est menacé. On sent que le cinéma, extirpé de l'industrie et du commerce par Malraux risque d'y retourner et on a intérêt à réfléchir aux pertes que cela pourrait créer. Le lobbying existe dans les deux sens.

Le document que tu cites par ailleurs n'était qu'une recommandation. Le C.N.C. est en position de trancher la question, tant qu'il existe... qui d'autre doit le faire? On laisse la jungle décider? Alors dès demain, je vends des tickets à 3 euros (l'assiette de la T.SA. la T.V.A. et la part distributeur seront pompés dessus) et j'appliquerai un supplément de 2 euros pour des lunettes en loc, et 2 euros de plus parce que je viens de passer au SRD. Et pis un euro de plus parce que j'ai changé d'écran,l'ancien avait jaunit.
Je pousse le bouchon en effet, faut bien s'amuser.
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

grolem

Messages : 3032
Enregistré le : ven. 29 mai 2009 - 1:35
Localisation : En t
Contact :

Message » mar. 20 juil. 2010 - 14:46

MOSS a écrit :Je ne te comprends pas toujours Grolem.
Oui, un modèle avec défauts et vertus est menacé. On sent que le cinéma, extirpé de l'industrie et du commerce par Malraux risque d'y retourner et on a intérêt à réfléchir aux pertes que cela pourrait créer.

Réfléchir, c'est bien. Pour bien réfléchir, il faut quelques préalables :
* celui d'avoir l'esprit ouvert aux idées a priori différentes des siennes,
* celui de prendre le temps de la consultation
* celui d'avoir la franchise d'appeler un chat, un chat
Enfin, après, il faut agir.

Quand je vois qu'on conspue publiquement un exploitant qui ose dire qu'il considère, dans ses choix, un paramètre économique (rappel : les technologies 3D numériques), je me dis qu'on ne satisfait pas aux conditions énoncées ci-dessus, en sus de faire l'impasse pourtant évidente sur le rôle très souvent commercial d'un exploitation cinématographique - dernier point qui dénote soit de la bêtise profonde, soit un populisme certain (soit les deux, sait-on jamais).


Le lobbying existe dans les deux sens.

C'est vrai, probablement.

D'un autre côté, les actions des uns et des autres permettent de se faire une claire idée sur les idées sur leurs objectifs respectifs, leurs façon d'y arriver, et incidemment le respect de certains principes que les uns et les autres sont capables de violer sauvagement pour arriver à leur fin.

Enfin, il est bon que les gens soient jugés sur les résultats de leurs actes : c'est in fine, le seul juge qui compte vraiment. Il est également bon qu'un acte soit fait en tirant enseignement des résultats des actes précédents. Pour cela, un pilotage par objectif (se donner des objectifs, des métriques de contrôles, agir puis observer si les objectifs sont atteints en regard des métriques prévus), est souvent la seule façon d'avancer de façon raisonnée.

Là, j'ai l'impression qu'on observe à un grand bond en avant (pour ne pas dire une sodomie sauvage), orchestrée par certains, quel qu'en soit les moyens, et qu'au final, on en oublie la principale finalité et l'importance de ne pas la perdre de vue - c'est d'ailleurs quelque part ce que recommande le rapport du médiateur du cinéma... un peu de sagesse, de pragmatisme, et de bon sens.

Le document que tu cites par ailleurs n'était qu'une recommandation. Le C.N.C. est en position de trancher la question, tant qu'il existe...

Comme l'avis de l'Autorité de la Concurrence précédemment, en effet, ce n'est qu'un avis... Bruxelles tranchera probablement en fin de compte.

En attendant, à ne pas écouter les avis et réfléchir correctement, qui paye les pots cassés pendant ce temps ? Et, comme dirait le bon sens paysan : et à qui profite ce crime ?

Bref, à conduire les yeux résolument fermés, on heurte le mur forcément.

qui d'autre doit le faire? On laisse la jungle décider? Alors dès demain, je vends des tickets à 3 euros (l'assiette de la T.SA. la T.V.A. et la part distributeur seront pompés dessus) et j'appliquerai un supplément de 2 euros pour des lunettes en loc, et 2 euros de plus parce que je viens de passer au SRD. Et pis un euro de plus parce que j'ai changé d'écran,l'ancien avait jaunit.
Je pousse le bouchon en effet, faut bien s'amuser.

Jusqu'à maintenant, pour ce que j'en vois, les lois de la concurrence et du lien consommateur/fournisseur permettent de limiter les abus.

Par ailleurs, tu pousses en effet le bouchon probablement loin : sur toutes les exploitations que je vois ici ou là - et donc, ouverture d'esprit oblige, pas forcément en France uniquement - je constate que le "surcoût de la 3D" tends à - loi de l'offre&demande oblige probablement - à se réduire pour trouver un niveau acceptable pour ceux qui en supporte principalement le coût (l'exploitant et le spectateur).

Maintenant, puisqu'il faut jouer, imaginons un instant un cinéma qui fasse ce que tu décris : ne serait-il pas immédiatement "rattrapé par la patrouille" ? Les distributeurs reconsidèreraient immédiatement l'envoi de copie pour un site si peu rentable, ses droits à subventions seraient probablement réduits, et probablement ses spectateurs feraient un trajet différent pour aller vers un concurrent moins gourmand. Est-ce que je me trompe quelque part ?

Tiens, au fait, j'ai un camarade qui reviens de Toy Story 3D - le supplément lunettes (XPanD) n'était que de 1 € (carte UGC illimité y est peut-être pour quelque chose). On est loin des gros chiffres annoncés parfois, constatés souvent en France (rappel : dans d'autres pays pourtant frontaliers, le supplément lunette 3D est souvent compris entre moins d'un euros, et deux euros au plus cher).
La justice, c’est comme la Sainte Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s’installe.

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7015
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » mar. 20 juil. 2010 - 16:06

grolem a écrit :Jusqu'à maintenant, pour ce que j'en vois, les lois de la concurrence et du lien consommateur/fournisseur permettent de limiter les abus.

Me fait pas rire, j'ai les lèvres gercées. :mrgreen: Non, j'te chambre mais les domaines passés du monopole à la concurrence ou à la gestion privée (transports [GB], fourniture d'eau, fourniture d'énergie, téléphonie fixe) sont devenus des mondes de l'abus. Et tu vas me répondre que c'est la faute aux usagers qui n'ont qu'à mieux se renseigner? Bah y en à marre de devoir se bastonner en permanence pour étudier toutes nos relations contractuelles, chacun se battant pour son os. Avoir en face un organisme qui a devoir et obligation envers ses usagers sans devoir faire une crise de parano, ça fait du bien. J'attends la privatisation de la poste, on va se marrer, ils ont pris de l'avance sur les initiatives à la con pour montrer qu'ils peuvent être concurrentiels. Ça promet.

Tu as raison d'intégrer des exemples pris à l'étranger, c'est intéressant mais ça ne rend pas tout comparable, absence de régulateur type C.N.C. ou fonctionnement non comparable oblige. Quid de la répartition des recettes vers les distribs dans ces pays? Pourquoi on nous parle si peu du modèle Suédois dont la numérisation s'est faite en douceur grâce à l'absence des fameuses lois du marché? Pourquoi on ne nous dit pas que le grand modèle américain n'a pas tant la pêche que cela? Des recettes en hausses avec des places plus chères, les surplus 3D voire iMAX c'est cool,mais vendent ils plus de tickets? (c'est une vraie question, je ne sais pas.)

Il ne s'agit pas de faire l'impasse sur le rôle commercial des cinémas, il s'agit de dire à la face du monde qu'on ne veut pas que ça. TF1 comme seule chaine tv, NRJ comme seule radio ça te tente? On va vers une convergence totale des contenus, la même sortie nationale sur tous les écrans va être possible, faut-il le faire pour autant? Ça va cartonner sur une génération et après? Toute une frange de la population risque de se détourner des salles comme aux états-unis où l'exploitation repose majoritairement sur les 15-25 ans (lu dans le film français.)

grolem a écrit :Les distributeurs reconsidèreraient immédiatement l'envoi de copie pour un site si peu rentable, ses droits à subventions seraient probablement réduits, et probablement ses spectateurs feraient un trajet différent pour aller vers un concurrent moins gourmand. Est-ce que je me trompe quelque part ?

Eh bien sans prendre mon exemple extrême et fictif, le circuit qui s'est le plus foutu de la gueule des gens avec la loc de lunettes [Euro quelque chose] s'est fait des golden bollochs et tout va bien pour eux. Sans parler de C*R qui fait des choix techniques pas forcément reluisants mais fait le plein, le spectateurs n'ayant pas forcément un regard technique ultra affuté. Respect, la loi du marché à parlé: matos moins cher, projections de merde, recettes en hausse. Alors probablement que tu te trompes...
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

jojojo850

Avatar du membre
Messages : 757
Enregistré le : jeu. 13 mai 2010 - 15:31

Message » mar. 20 juil. 2010 - 16:19

grolem a écrit :Je vois par ailleurs des cinémas qui se portent acquéreurs de lunettes actives (XPand) - en France comme ailleurs.


Le fait que le cinéma soit propriétaire des lunettes n'empêche malheureusement pas les distributeurs de demander leur part du gâteau sur le surplus 3D demandé aux spectateurs.

grolem

Messages : 3032
Enregistré le : ven. 29 mai 2009 - 1:35
Localisation : En t
Contact :

Message » mar. 20 juil. 2010 - 16:45

MOSS a écrit :
grolem a écrit :Jusqu'à maintenant, pour ce que j'en vois, les lois de la concurrence et du lien consommateur/fournisseur permettent de limiter les abus.

Me fait pas rire, j'ai les lèvres gercées. :mrgreen: Non, j'te chambre mais les domaines passés du monopole à la concurrence ou à la gestion privée (transports [GB], fourniture d'eau, fourniture d'énergie, téléphonie fixe) sont devenus des mondes de l'abus. Et tu vas me répondre que c'est la faute aux usagers qui n'ont qu'à mieux se renseigner? Bah y en à marre de devoir se bastonner en permanence pour étudier toutes nos relations contractuelles, chacun se battant pour son os.

Je ne sais si tous le monde s'est "bastonné" dans son coin, mais je sais que mon téléphone, et mon Internet me coûtent bien moins cher en 2010 qu'en 1995.

Avoir en face un organisme qui a devoir et obligation envers ses usagers sans devoir faire une crise de parano, ça fait du bien.

Semblerait qu'on puisse avoir les deux : France Telecom délivre ses services - de base - à moins cher qu'avant sa position de monopole. C'est un simple fait.
(En revanche, comme tout opérateur commercial, ils se rincent sur tous les services "avancés" que le consommateur est souvent en attente d'avoir pour faire comme ses petits copains...).

J'attends la privatisation de la poste, on va se marrer, ils ont pris de l'avance sur les initiatives à la con pour montrer qu'ils peuvent être concurrentiels. Ça promet.

A voir.


Tu as raison d'intégrer des exemples pris à l'étranger, c'est intéressant mais ça ne rend pas tout comparable,

Ce n'en est pas le but : le but de voir également ailleurs que chez soi, permet de donner de la perspective à ce que l'on peut faire chez soi - et ce qui marche/ou ne marche pas dans un contexte donnée.

absence de régulateur type C.N.C. ou fonctionnement non comparable oblige.

L'Allemagne a son CNC local... dire en quoi ils sont comparables ou non est en revanche hors de ma portée. Tous ce que j'en observe, c'est qu'ils sont bien plus pragmatiques sous bien des regards.

Quid de la répartition des recettes vers les distribs dans ces pays? Pourquoi on nous parle si peu du modèle Suédois dont la numérisation s'est faite en douceur grâce à l'absence des fameuses lois du marché? Pourquoi on ne nous dit pas que le grand modèle américain n'a pas tant la pêche que cela? Des recettes en hausses avec des places plus chères, les surplus 3D voire iMAX c'est cool,mais vendent ils plus de tickets? (c'est une vraie question, je ne sais pas.)

Entre politburo stalinien et hypercapitalisme débridé, il y a probablement de la place pour un peu de raison et de bon sens ?


Il ne s'agit pas de faire l'impasse sur le rôle commercial des cinémas, il s'agit de dire à la face du monde qu'on ne veut pas que ça.

Et je pense que non seulement tous le monde en est conscient, mais aussi que les propositions de loi en cours sont diamétralement opposées à l'achèvement d'un résultat qui permette à cette exploitation non résolument commerciale de subsister au delà des prochaines années.

L'impasse réside, dans mes propos, à l'acharnement aveugle dont font état certains à, sous couverts de jolis idéaux auquel tous le monde peut adhérer, s'évertuer à agir avec un résultat qui viole profondément ces dits idéaux, et n'aboutira qu'à une situation d'échec annoncé.


grolem a écrit :Les distributeurs reconsidèreraient immédiatement l'envoi de copie pour un site si peu rentable, ses droits à subventions seraient probablement réduits, et probablement ses spectateurs feraient un trajet différent pour aller vers un concurrent moins gourmand. Est-ce que je me trompe quelque part ?

Eh bien sans prendre mon exemple extrême et fictif, le circuit qui s'est le plus foutu de la gueule des gens avec la loc de lunettes [Euro quelque chose] s'est fait des golden bollochs et tout va bien pour eux.[/quote]
Je n'ai pas les chiffres d'E... mais j'ai vu souvent leurs lunettes dans la rue après les séances - à 20 dollars la paire de lunette Dolby, ça a du sacrément leur faire mal au budget ... Donc, je ne sais si c'est vraiment une équation si gagnante que cela la 3D chez eux.

Sans parler de C*R qui fait des choix techniques pas forcément reluisants mais fait le plein, le spectateurs n'ayant pas forcément un regard technique ultra affuté.

C'est un choix auquel je n'adhère pas non plus : le silverscreen en effet est réservé à un cadre d'usage qui n'est pas la majorité des salles. Si certains en ont fait une règle absolue, souhaitons qu'ils en payent le prix par une désertion des consommateurs avertis.

Par ailleurs, tant qu'on est à parler de silverscreens : s'il était tellement honteux de ne pas les utiliser, s'ils sont si non conformes aux normes SMPTE, pourquoi ne sont-ils pas simplement proscrits en France ? Quand on veut avoir des idées, faut avoir le courage de les porter jusqu'au bout, et ne pas se contenter de discours populistes, non ?


Respect, la loi du marché à parlé: matos moins cher, projections de merde, recettes en hausse. Alors probablement que tu te trompes...

Je n'ai pas l'impression d'assister à des projections de merde là où je passe dans une salle numérique : l'image est propre, la plupart du temps, le son ok. D'accord, cela fait longtemps que je n'ai pas mis les pieds dans un CGR (je refuse d'ailleurs d'y mettre les pieds à titre perso, et n'y irait qu'à titre professionnel si je dois), ni dans un Euro... (la dernière fois, la proj 3D que j'ai vu m'a définitivement fâché et je préfère aller maintenant dans une autre salle où l'équipe de projection semble plus attachée à faire son travail correctement).

Le prix du matos : de ma lucarne il ne cesse de baisser - même si la période de + ou - pénurie de projecteur actuelle incite certains acteurs à maintenir des prix élevés. (Encore une fois : considérer pas seulement le France est salvateur à ce titre : certains projecteurs "tombent" plus vite dans certains pays que dans d'autres... étrangement - les prix également connaissent des variations géographique parfois surprenantes).

Enfin, pour les recettes en hausse, c'est un autre point probablement. Mais qui regroupe plusieurs facteurs pour lesquels le numérique n'est probablement pas le point crucial : une partie de la petite exploitation n'a pas attendu le numérique pour connaitre des difficultés, et passer la chrono des médias à 3 mois n'a - je crois - pas grand chose à voir avec le numérique... Alors, vouloir en plus se servir de l'argument du numérique comme poudre aux yeux populiste pour faire croire qu'on va régler la situation déjà critique depuis des années... bon, excuses moi d'en douter profondément.

voila, mes deux cents :)
La justice, c’est comme la Sainte Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s’installe.

grolem

Messages : 3032
Enregistré le : ven. 29 mai 2009 - 1:35
Localisation : En t
Contact :

Message » mar. 20 juil. 2010 - 16:48

jojojo850 a écrit :
grolem a écrit :Je vois par ailleurs des cinémas qui se portent acquéreurs de lunettes actives (XPand) - en France comme ailleurs.


Le fait que le cinéma soit propriétaire des lunettes n'empêche malheureusement pas les distributeurs de demander leur part du gâteau sur le surplus 3D demandé aux spectateurs.

Tout à fait - j'en conviens.

Je ne relevais ce point que pour compléter l'assertion de Prae qui était que le systèmes actifs étaient loués : "vous savez tous qu'il y a un petit surplus pour la location (ou l'achat si passive) "

Hors je constate simplement que certains achètent leurs systèmes XPanD. C'est tout :)
La justice, c’est comme la Sainte Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s’installe.