Espace colorimetrique

Messages : 1015
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Re: Espace colorimetrique

Message

Coeur Noir a écrit : lun. 18 oct. 2021 - 22:28 HDR ? Si c'est High Dynamic Range alors ça a besoin d'un espace couleur + grand.

HFR, pour High Frame Rate ouais c'est souvent moche mais les « gens » sont biberonnés à ça très tôt.

Le 24fps restant un genre « d'exclusivité » à la salle de ciné ( qui n'a plus vraiment de nécessité technique, dans l'absolu ).
En fait je suis hostile au HDR parce que j'ai vu le massacre que ça a été en photo il y a quelques années quand c'était très à la mode (une rapide recherche google montre l'étendue des dégâts). En gros c'est un espèce de gloubi-boulga sur plusieurs expos où l'on rattrape les ombres grâce aux images surex et les hautes lumières avec les prises sous-ex, on mélange tout ça bien salement, on fout de la sat' et de la vibrance à gogo et pour finir on pousse le micro-contraste pour donner une sensation de "netteté". Une vraie saloperie à mon humble avis.
Et les exemples de HDR que j'ai vu en vidéo/broadcast ressemblaient furieusement à ça, sur des dalles OLED évidemment.
Je pense que le ciné peut (doit) se passer de ça.
Mais enfin, je suis peut-être conservateur sur ce point, et si ça trouve on peut faire de très belles choses en dynamique étendue. Faut juste pas que ce soit un bête effet de manche (en gros que toute la chaîne, du plateau de tournage à la salle soit accordée pour une diffusion HDR).

Le HFR c'est un autre sujet. Techniquement c'est l'évolution logique. Sauf que notre oeil à plus d'un siècle d'accoutumance au 24fps, donc forcément on trouve ça très très vilain.
C'est peut-être une question de génération. Peut-être que les enfants des années 2020 ne verront même pas de quoi on parle ("bah alors papy, il est tout flou ton film").
Messages : 4200
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Re: Espace colorimetrique

Message

Le "HDR" au ciné est plus subtil - et en donnant un meilleur contraste il tend à faire disparaître le « mur » de la toile, perso le peu de fois où j'en ai vu c'était assez bluffant : ça donne une impression de profondeur assez naturelle, et une restitution de détails accrue.
Sur des scènes de nuit / pénombre / contre jour ou avec des reflets ( vitres, eau, métal ) le bénéfice est évident.

Et tout ça sans lunettes :mrgreen:

Je vois bien ce que tu veux dire concernant la photo - ça a créé une mode d'images « super dramatiques » mais insignifiantes. Ça s'est calmé… et le HDR continue d'être ( très ) employé mais à meilleur escient car plus besoin de le sur-vendre.

Le HFR y'a clairement un effet générationnel :
⋅ d'une part ça fait des années que le marketing TV dit que c'est beau les images « figées » façon soap opera ( les TV 120Hz, la sur cadence qui donne un effet camescope~carton~pâte à tout ),
⋅ d'autre part le jeu vidéo où la cadence a un intérêt pour l'immédiateté/réponse aux actions des joueurs, d'autant plus en immersif~VR~AR.

C'est des finalités complètement différentes allègrement confondues par les « vendeurs » et au final l'acheteur pour pas passer pour un idiot, va utiliser la sur-cadence même si c'est moche → un peu comme quand le 16/9è a débarqué et que les gens regardaient des images déformées pour remplir l'écran… parce que tu comprends j'ai pas payé cher mon écran 16/9 pour avoir des bandes noires sur les côtés.

Pourtant ton bluray 4K ou ton stream HD ils n'ont que 24 ips. Ce que les algorithmes ajoutent, intercalent, ça n'appartient pas au film et ça le dénature.

Mais c'est toujours pareil avec les « nouveaux » procédés quels qu'ils soient : c'est quand ils sont utilisés avec subtilité et à bon escient qu'ils sont intéressants. Quand ils sont maîtrisés de la créa à la restitution. Ça demande du temps. Et le temps ça coûte. Alors pour vendre plus vite on fait dans l'excès caricatural bien visible ou audible.

Je ne crois pas que tous les « moments » d'un film ont besoin d'être en HFR. C'est plutôt vers ça qu'on va il me semble, on verra ça dans Avatar 2 ?
Messages : 1667
Enregistré le : lun. 22 févr. 2010 - 8:05
Localisation : je maintiens le câble réseau pendant les transferts de la librairie au serveur

Re: Espace colorimetrique

Message

Coeur Noir a écrit : jeu. 21 oct. 2021 - 3:06 on verra ça dans Avatar 2 ?
Cette partie-la, j'ai rien compris... :roll:
Messages : 4200
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Re: Espace colorimetrique

Message

:lol:

Parce qu'il se pourrait qu'un jour Avatar 2 sorte au cinéma…

Parce qu'il pourrait servir - comme le premier avec la 3D - à mettre à la mode une techno…

Et que cette techno pourrait être le framerate variable ( sans doute associé à la 3D + HDR + ceci ou cela )…

Points de suspension et conditionnel de rigueur.

https://www.joblo.com/james-cameron-doe ... -for-film/https://www.indiewire.com/2019/10/james ... 202184115/https://www.lastmovieoutpost.com/james- ... r-sequels/
Messages : 139
Enregistré le : dim. 20 mai 2012 - 8:45

Re: Espace colorimetrique

Message

Bonjour,
Hier projection de The innocents.
Sur le film, pas les complèments/pub d'avant film, problèmes d'images. Comme pour un mauvais hdr (celui de l'appli amazon de ma box par ex -alors que ok via l'appli directe de la tv).
A savoir, surtout de l'irisation a dominante jaune, mais pas que, sur les peaux surtout mais pas que. Moins visible sur les scènes en extérieur. Genre ce que l'on peut voir aussi avec de la soie, ou dans une flaque de produits chimiques.
En bon mouton, personne, ni moi d'ailleurs, ne s'est levé pour signaler le problème. Blem qui n'a pas eu lieu, d'après un employé présent, sur une autre séance.
Vais sortie mon téléphone la prochaine fois (comme lu sur un autre topic ici).
Cela pourrait venir de quoi ?
La lampe qui déconne, un mauvais branchement quelconque (de l'hdmi @ home), un dcp avec hdr alosrs que ce ciné n'est ni hdr/4k/whatever ?
Messages : 4200
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Re: Espace colorimetrique

Message

Puisque le problème a coïncidé avec le film, ça évoque plutôt un problème logiciel ( pas le bon format, la bonne macro, ou pas la bonne version de DCP par rapport aux possibilités du matériel… )

Pour faire du HDR au cinéma, les possibilités sont restreintes : seuls les projos Sony avaient le contraste nécessaire, et ils deviennent rares. Ou seuls les modèles laser les + récents et très haut de gamme.

2K/4K n'est pas l'origine du problème : grosso modo, un DCP 4K contient les 2 paliers de résolution ( 2 et 4K ) donc un projo 2K n'utilisera que le palier qui l'intéresse.

Quant à la lampe qui déconne, ça ferait plutôt une baisse d'intensité lumineuse, permanente ou fluctuante, façon éclairage à la chandelle dans un courant d'air. Ou plus d'éclairage du tout.
Messages : 139
Enregistré le : dim. 20 mai 2012 - 8:45

Re: Espace colorimetrique

Message

Merci,

Le cinéma à surveillé sur une autre projo du film et n'a rien constaté.

Pour moi hdr = 4K d'où en partie ma réflexion dans mon post.
En fait au ciné c'est comme à la maison, si le matos suit, la projo aussi. Bien que rien ne soit simple avec l'hdmi et ses normes liées...

En parlant de palier, c'est 4k Et 2k dans le dcp (mais je confond peut-être dcp et fichier film) ? Ou juste un downscale du matos du 4k vers 2k ?
Ou autrement dit, pour un film donné, s'il existe un dcp 4k, ce sera le seul dcp ou il existe la version 2k également ? Parce que ce ne doit pas être le même "poids" à télécharger.
Et au fait le film envoyé sur dd est-il minoritaire face au téléchargement ?
Messages : 235
Enregistré le : sam. 7 déc. 2013 - 19:07
Localisation : Montgeron - Region Parisienne

Re: Espace colorimetrique

Message

La manière dont l'image est encodée dans un DCP (JPEG2000) fait qu'on puisse lire un DCP 4K sur du matériel 2K, on lit le DCP 4K en 'mode' 2K.
Messages : 4200
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Re: Espace colorimetrique

Message

En fait au ciné c'est comme à la maison
Non. On n'utilise pas l'hdmi au ciné ( mais oui pour l'idée d'utiliser des contenus prévus pour les capacités du matos ).

De l'HDR peut à priori se faire à n'importe quelle résolution, c'est un espace colorimétrique, rien à voir ( je crois ) avec le nombre de pixels.

C'est le principe du jpeg2000 ( aux normes DCI ) on a des paliers pour chaque résolution, à et à chaque palier toutes les infos nécessaires pour chaque pixel.

Donc non pas de « downscale » ni matériel ni logiciel. Un DCP 4K sera généralement plus lourd qu'un 2K ( mais pas 4× plus lourd ). Le palier 2K « contenu » dans un DCP 4K est rigoureusement identique à un DCP qui ne serait « que » en 2K. Puis pour atteindre le palier suivant, il y a un calcul à partir de « l'écart » entre les données d'un palier à l'autre. C'est grâce à ça qu'il n'est pas 4× plus lourd.

On reçoit encore des DD. Ça dépend à combien de services de livraisons dématérialisés ( globecast, eclair-deluxe, cinego, indecp, dsat… ) un cinéma est connecté / abonné, et ça dépend avec lesquels chaque distributeur travaille.
Messages : 1015
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Re: Espace colorimetrique

Message

En effet, la dématérialisation du transport des DCP c'est encore très très variable, et corrélé au débit disponible.
J'ai travaillé dans un associatif dans une petite ville où l'install réseau était neuve et on bossait avec un prestataire très dynamique (Bivolis) : on était à plus de 90% de téléchargement.
À côté de ça j'ai travaillé dans un joli petit ciné en plein coeur de Paris, et on était à 90% en DD, car débit absolument catastrophique et habitude de travail avec disques... (dont une bonne part par coursier, spécificité parisienne).
Messages : 56
Enregistré le : mer. 22 juin 2016 - 18:01

Re: Espace colorimetrique

Message

Bonjour
La mesure d’un SP4 25 K Barco sur un écran microperfo blanc mat montre bien que le projo peut atteindre REC 2020 ã 98 ´5 % ( le vert 2020 peut même être largement dépassé)
à ce jour 2020 n’est pas utilisė sur un DCP .
Paradoxalement il l’est sur les BD 4K HDR .


Les cameras actuelles dépassent largement 2020 ..et les flux de travail aussi
Cdt
thxrd
Messages : 1015
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Re: Espace colorimetrique

Message

Qu'en est-il de la rétrocompatibilité ?
Si le matriçage standard change pour passer du DCI P3 au rec2020, les cabines du futur devront être capables d'afficher correctement les deux. Et idéalement il faudrait que les cabines anciennes soient capables d'afficher correctement les DCP sur le nouveau standard couleur.
Je ne suis pas "color scientist", mais le problème me paraît délicat à gérer.
Messages : 56
Enregistré le : mer. 22 juin 2016 - 18:01

Re: Espace colorimetrique

Message

Bonjour ,
C’est sans probleme avec les projos Laser RVB qui eux atteignent 2020
Avec un projo non 2020 ,on use du remapping ( recalcul d’un espace vers un autre )
C’est ce qui est fait sur la majoritė des projos « pseudos »2020 grand public comme avec tout les TV .. ou monitors

Seuls les projos laser RVB atteignent 2020 .. réellement

le HDR nécessite une gestion dynamique etnun travail en post prod studio , .la captation elle avec les cam récente est naturellement ã «  haute dynamique ».. mais je peut être utilisée telle quelle ..
Pour l’instant en cinema d’exploitation seul le « Dolby vision » est du HDR ( lourd / cher /compliqué )

Avec le Bluray ,,on a divers systèmes ( HDR10 /HDR10+( quasi mort nė ) et du dolby vision ( utilisable en’LLDV en version grand public )
.mais tous contiennent en « base » le HDR10.. l le HDR 10 étant le coeur de l’ensemble de ces systèmes . )
et le résultat obtenu dépendra de l’usage ou non de « vrais « DTM. ( dynamique tone mapping )
à ce jour aucun projo n’est Dolby Vision natif .. ( plein sont HDR 10 ) sauf les config Dolby Vision dans qqs rares salle de cinema

la meilleure solution est l’usage de l’ENVY .. ( PC dédié super’puissant avec une 3080 N’vidia ) avec le soft MadVr ) qui analyse l’image trame par trame et zone par zone dans chaque trame !!! en temps rėel ( 4 trames d’analyse ) et adapte ce qui est fait en studio ã la taille écran et aux caractéristiques du projo
Le résultat est évidemment ajustable et calibrable et le remapping et des tas d’autres fonctions sont dispos sur la machine (
C’est de tout ce que j’ai vu de très loin le meilleur résultat
C’est ce que j’utilise sur mon SP4 25 k …avec les sources HDR

Qqs rare fabricant grand public (sony/ JVC ) integrent des DTM basiques ou pseudo DTM dans leurs projos ..mais ça reste simpliste ( comme les DTM dans les TV)
D’ou dans la majorité des cas un avis assez négatif sur le HDR

Mais avec une machine 2020 et un Envy vraiment un plus enorme .
Un détail quand même ….., faut doubler la puissance projo car les « peaks » de blanc doivent atteindre 108 Nits au lieu de 48 ..

Le HDR est donc qqs chose qui coute cher . .
De ´nouvelles approches technologiques sont ã l’étude cotė projo pour moduler la lumière par zone «  physiquement «  mais ce n’est pas pour demain matin ..
cdt
thxrd
Messages : 927
Enregistré le : ven. 26 oct. 2007 - 14:37

Re: Espace colorimetrique

Message

Qu'en est-il de la rétrocompatibilité ?
Si le matriçage standard change pour passer du DCI P3 au rec2020, les cabines du futur devront être capables d'afficher correctement les deux. Et idéalement il faudrait que les cabines anciennes soient capables d'afficher correctement les DCP sur le nouveau standard couleur.
Sur les Barcos RGB Series 4, une fois la source Laser calibrée, les options "DCI" ou "REC 2020" deviennent disponibles. Il suffit de sélectionner la cible point blanc et assigner le fichier MCGD (correction colo) qui va bien.

C'est très fluide et très polyvalent
Messages : 1015
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Re: Espace colorimetrique

Message

98,5% pour Barco, ou "plus de 95%" pour Christie, ce n'est pas 100%. Dans ce cadre, il paraît prématuré que le DCI change le standard. Idéalement, il faudrait des projos qui couvrent au minimum à 100% du Rec2020.
En fait, le standard cinéma c'est d'avoir la chaîne la plus transparente possible : le pixel doit apparaître en salle tel qu'il est vu en étalo/mastering par le chef op', le réal et la prod. Il y a inévitablement des dérives dans la chaîne puisque toutes les salles ne sont pas égales, mais je crois que c'est le centre de la philosophie des normes DCI.
La question d'introduire des tables de conversion dans les systèmes de projection cinéma est donc très délicate.

Par contre, je ne connais pas la techno ENVY.
Répondre