NO FUTUR ....

Actualité | Société | TV | Musique | Sport | Animaux | Nature | Littérature | etc..
Messages : 917
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Re: NO FUTUR ....

Message

Vous pensez vraiment qu’on est tellement couillons qu’incapables de comprendre que les salaires sont faibles face aux compétences et aux contraintes du métier ?
Dans toutes les salles dans lesquelles je suis passé j’ai causé salaire. Mais le cinéma ne brasse plus autant de pognon que pendant les 30 glorieuses, et la conjecture n’est pas la même. C’est facile de ne nous prendre pour des lapins de 3 semaines alors qu’on a connu le plein emploi et qu’on a quitté le navire depuis un bail. Les récits des années 80 où y avait tellement de boulot que les projectionnistes se pintaient la gueule au boulot sans se faire virer ne m’inspirent ni respect ni nostalgie.
J’ai adoré ce métier dans sa forme actuelle, la techno numérique est admirable d’intelligence au même titre que la techno argentique. Le cinéma est toujours magique, si vous ne le voyez plus le problème vient de vos yeux, pas de la technique de projection.
Je parle au passé car la précarité et le chômage m'ont poussé à changer de métier. J'ai adoré faire ce métier, parler avec mes spectateurs, assurer la technique, etc... des journées parfois galères, souvent longues, avec tout l'énergie que je pouvais y mettre.

J'apporte vraiment tout mon soutien aux projectionnistes d'aujourd'hui, qui manquent tellement de reconnaissance (et cruellement de la part de leurs aînés). Vive les salles de cinéma !

Une petite question aux "réacs" en passant : vous pensez vraiment que vos propos plein d'aigreur et de mépris font avancer le truc pour ceux qui sont dans le métier aujourd'hui ? Vous voulez pas plutôt les soutenir et les défendre ?

edit : la deuxième partie de mon message a sauté, je l'ai réécrit (à peu près)
Modifié en dernier par rappa le mar. 3 mai 2022 - 22:59, modifié 1 fois.
Messages : 18
Enregistré le : dim. 26 déc. 2021 - 16:32

Re: NO FUTUR ....

Message

C'est bien cque j'avais compris rappa, t'es pas un idiot.
dans ce cas tes remarques sur les projectionnistes d'antan n'ont rien a foutre dans ton raisonnement.

Le ciné ne marche plus, les chffres sont pourris, netflix vous vole la vedette, bien plus que les dvd et autres cassettes qu'on a connu dans le passé. Les films qui sortent n'attirent plus la même clientèle et les jeunes délaissent le ciné, ils sortent plus, et les rdv entre copains mobylette devant le ciné ne se font plus. Ma grande de 21 ans ne fout plus les pieds au cinoche depuis longtemps et pour elle c'est has been, truc de ringardos.

Le ciné ça brassait un tas de fric, nous autres opérateurs étions surpayés, dans l'abondance totale, et les cinés recherchaient du monde sans arret. Y'a qu'a voir les editions du film français de l'époque, t'avais 4 pages en fin de brochure remplies d'offres. Salaire plus que consequent, 38h et la vie qui va avec. séances de nuit, et même du porno sur un vieux dp70 double poste lanterne peerless qui degeulait l'huile

On etait pas des anges, on picolait , on clopait au boulot, mais c sur dans cette epoque lisse et fade on passe pour des marginaux , on s'amuse plus, faut etre serieux tjrs strict, que c'est chiant. mon dieu l'ennui. Tu verras quand t'auras 60 ans comment tu parlera de ta jeunesse, toi aussi un jour tu sera un vieux con, critiqué par la nouvelle génération qui te dira que t'es un guignol parce que ceci ou cela. On y passe tous.
Messages : 49
Enregistré le : mar. 19 mai 2009 - 12:54

Re: NO FUTUR ....

Message

Bon autant au départ mon ok boomers était de la provocation, autant avec la suite des messages je le pense sincèrement.
Et bien heureux de savoir que vous vous êtes bien marrés pendant toutes ces années, pour lesquelles ma génération mais surtout celle de mes enfants vont le payer cher voir très cher. Tant mieux pour vous, tant pis pour nous !
Messages : 18
Enregistré le : dim. 26 déc. 2021 - 16:32

Re: NO FUTUR ....

Message

rappa je te réponds vu que ton message m'est pleinement destiné. Soutenir les projectionnistes j'en suis le premier car et je le redis, vous restez des techniciens avec du savoir faire, et une volonté de garder le fil du métier , bien qu'il soit totalement en branle. C'est pas tellement contre vous ou vos boites a godasses qui servent de projo que j'en ai. Plutot ce qu 'est devenu le cinoche par rapport a ce qu'il etait il y'a qqes années. A ma place vous parleriez pareil du métier , et je serais le premier si j avais 25 ans à faire fermer le clapet aux viocs qui ressassent le passé. Mais la vie est ainsi faite et je ne suis pas de cette generation.

Je connais encore ajd des techniciens qui bossent en ciné et qui m'ont fait monter en cabine pour voir ce qu'est devenu cet endroit ou j'ai passé 30 annees de ma vie; Les murs sont là, mais t'as plus de magie, t'as plus les odeurs de trichlo, t'as plus les tables de montage, t'as des trucs qui clignotent et tu peux rien toucher. Tout marche en auto, je dirais même plus : t'as plus d'opérateurs. Tu dois te taper la caisse, la distri de confiserie, le ménage, la prog, le nettoyage et jouer les bouche trou quand ça arrange le patron. Pour un smic; Si tu te faisait comme nous minimum 2000 balles alors ok, bosse mon copain, eclates toi. Mais la non, c'est de la merde. je crois qu'il n y pas d'autre mots.

Mais putain si t'avais connu tout ça, le regard des enfants qui montaient en cabine les yeux brillant quand ils voyait les Victoria 18 R rutilantes tourner sur double dérouleur, l'ambiance au cinoche, les films cultes, les galères de bourages, les noël solo en cabine, le bruit des projs que j'ai encore dans la tête parfois ... alors la rappa , crois moi ou pas que toi aussi tu serais un vieux con . Projectionniste c'était classieux.

Le jour ou je suis parti de mon dernier ciné j'avais 47 ans et j'ai chialé comme un gosse. j'ai fait 3 ans de déprime et heuresement que ma famille était là. je sais pas ou j'aurais fini tellement j'avais ce truc dans le sang. Mais je voulais pas continuer en perdant mes echelons , mon salaire, mes souvenirs, jouer les caissier et me faire appeller agent polyvalent. j'ai vu partir mes Victoria et j'ai su que c'était fini. pas voulu voir le reste arriver. 3615 je raconte ma vie , mais au moins vous savez pourquoi jaime tellement ça, et faudrait un bouquin pour tout dire .
Messages : 458
Enregistré le : sam. 1 déc. 2007 - 15:30
Localisation : bourg les Valence Drome

Re: NO FUTUR ....

Message

Mon cher Venceslas, et pardon à Rappa, je me suis fait écharper il y a quelques forums pour avoir tenu les mêmes propos mais pour le métier de projectionniste en cabine double poste 35 ou16. Métier que j'ai connu et pratiqué il y a 60 ans.
Ce métier à aujourd'hui disparu replacé par un ersatz et surtout, devenu un bouche trou dans les salles avec des salaires de misère.
Très justement il a été dit que les cinés sont devenus aujourd'hui des "restaurants" plus que des endroits où l'on peut voir un film.
Où est le temps où une séance, c'était une première partie (documentaire, actualités, un FA,de la pub pendant l'entr'acte)et un film
pour prix qui aujourd'hui serait l'équivalent d'un euro. Si le cinéma est en perte de vitesse, c'est qu'il est devenu une machine à fric. Il est loin le septième art. Le numérique peut avoir ses adeptes. L'image est bonne quoique un peu fade. Au fil des projections elle reste la même et c'est le seul avantage. Quant aux "projectionnistes" que reste-t'il du métier? Tapoter sur un ordinateur pour aligner des fichiers, donner une heure de départ aux séances pour toute la durée du KDM, allumer la salle en début de séance et aller tenir la caisse, remplir la machine à grains de maïs, nettoyer la salle entre deux séances et tout ça, si j'en crois vos propos pour un salaire équivalent au Smic. Dénigrer cette activité, ce n'est pas être aigri, ni un vieux fumeur de cloppes (je n'ai jamais fumé en cabine) c'est constater que le métier de projectionniste qui était très agréable à exécuter a complètement disparu. La prochaine sera la disparition de ce que vous appelez encore projectionniste, le jour où le salles seront de gros téléviseurs et la caisse des automates.
Messages : 917
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Re: NO FUTUR ....

Message

Je n’arrive pas à savoir si c’est de la bêtise ou la mauvaise foi…
Le prix des places de ciné est très bien documenté, puisque tu es à la retraite et que tu accès à internet, je vais te laisser constater par toi même que tu as dis une carabistouille.
Messages : 458
Enregistré le : sam. 1 déc. 2007 - 15:30
Localisation : bourg les Valence Drome

Re: NO FUTUR ....

Message

Mon cher Rappa bonjour. Ce n'est ni de la bêtise ni de la mauvaise foi mais peut être une mauvaise interprètation de ma pensée. Quant je parle de l'euro je voulais dire que à l'époque une place de cinéma coutait moins cher que un euro aujourd'hui. En 1960, une place de cinéma coutait environ 5.50 francs Si je fais le calcul en sens inverse une place de cinéma en francs couterait aujourd'hui entre 65 et 70 francs alors que le produit acheté (je veux dire la séance) est de moins bonne facture qu'à l'époque. Voila ce que je voulais rétablir et j'espère cette fois avoir été plus clair.
Messages : 917
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Re: NO FUTUR ....

Message

Le prix moyen d’une place de ciné aujourd’hui est de 6,70€. Si on prend en compte l’inflation et la hausse des salaires cela représente moins que 5,50fr de 1960.
Ce n’est ni une opinion ni une interprétation, mais des chiffres.
Quant à la qualité du spectacle, c’est une notion très subjective*. Là où je te rejoins, c’est que les salles ont évoluées, et qu’il y a un côté supermarché dans les multiplexes que je trouve absolument insupportable. Je suis allé récemment dans Pathé, c’était Disneyland du glucose sur 500m2, puis plus rien jusqu’à la salle en elle-même, puis sortie par une IS dans une ruelle triste. Effectivement l’expérience de l’accueil est déplorable.
Par contre il y a encore des petits privés et des associatifs et quelques municipaux où le spectateur est bien accueilli et non pas pris pour un tube digestif équipé d’une CB. Ces lieux sont tenus par des passionnés. Personnellement je préfère défendre ces salles et leur personnel plutôt que de conchier l’exploitation actuelle à coup de discours nostalgiques.

* d’ailleurs j’invite tous les nostalgiques de la qualité d’antan à aller voir une séance dans une salle Dolby Cinema. Si le film est bon, l’expérience est vraiment géniale.
Messages : 347
Enregistré le : dim. 30 déc. 2007 - 23:11
Localisation : Sud

Re: NO FUTUR ....

Message

Mais le cinéma ne brasse plus autant de pognon que pendant les 30 glorieuses, et la conjecture n’est pas la même.

pas faux pour la conjoncture, pour le reste le brassage de pognon s 'est déplacé vers les plateformes il me semble. On ne compte plus les réals et acteurs, le dernier en date Omar Sy qui signent des contrats mirobolants avec Netflix, Jane Campion , Scorsese le fan du 70 mm, Spielbergh , don 't look up etc.. tous sur Netflix . Canal plus réduit d 'année en année son financement au cinema mais s 'arrange avec Netflix . L ' Art et essai parlons en !! MK2 a vendu son catalogue de films , les Truffauts, Chabrol, Chaplin a Netflix les mêmes qui il y a quelques années dénonçait la mise en place des cartes illimitées et qui finalement se sont entendu avec la Gaumont pour en créer une !!
j 'avoue avoir picolé mais pas pendant le boulot, plutôt pour décompresser comme vous devez le faire aussi ? En effet quand tu étais en salle de vision en DB magnétique et double poste avec le real et le producteur qui jouait leur chemise quand il sortait leur film ou bien pour des rushs ou une projection de la copie zéro t 'avais pas intérêt à arriver beurré .
Pour ma part je déplore vos conditions de travail devenus car je me rappelle aussi les miennes. Ma fille de 5 ans à l 'époque a dormi en cabine sur des cartons un soir de Noel car je n 'avais personne pour la garder, devant le juge mon Ex : La résidence alternée vous n 'y pensez pas il n 'a pas les horaires compatible avec la garde d 'une enfant .. un technicien actionnaire d' une boite de maintenance au début du num essayant de refourguer son premier projo lors d 'un repas avec mon boss se tournant vers moi .. c'est pas le projo qui coûte cher c 'est lui !!! Tout cela pour dire que je ne comprends pas ses invectives et aussi le fait d 'écrire que les anciens prennent les jeunes pour des nuls et des fainéants c'est écrit ou ??
Messages : 18
Enregistré le : dim. 26 déc. 2021 - 16:32

Re: NO FUTUR ....

Message

hortson,

je vois que tu as connu une version de notre métier bien respectable ! Tu as l'age de celui qui m'a appri le métier ! je crois que dans le fond on se comprends tous, bien que pas de la même generation , ne travaillant pas avec les mêmes machines. ce que dénonce les jeunes on le fais aussi à notre manière ! on a tous des histoires a partager visiblement; toi avec tes charbons, rappa avec son réseau informatique, le collègue du dessus avec sa petite et moi même avec mes années 80. je pense que créer un sujet dédier aux anecdote d'anciens nous permettrait d'arreter de rabacher et surtout de raconter nos jeunes années de projectionniste, ce qui apprendrait le métier aux jeunots, et eviterait de tourner en boucle sur qui à la plus grosse. - le 35 evidemment !

je suis loin d'etre un exemple. Mais quand t as 25 ans et un temperament de branleur le monde t'appartient. Même hortson l'ainé est plus sage. Un ancien du métier en face de qui on doit le respect. Par contre quand fallait démonter un chrono, un bandeau ou un écran c'est bibi qu'on appellait. C'est même pour ça qu'on m'a foutu chef op à 23 ans. Et c'était un autre temps. avec les normes de sécu actuelles, tu te ferais virer pour le quart de ce que j'ai pu voir, comme claquer des xenons sur le toit du ciné ou cramer de la nitrate dans une poubelle .... D'un autre côté c pas plus mal, parce que des vedette dans le métier y 'en à eu... du repris de justice au jeune diplômé CAP, le vieil ours qui sort jamais de sa cabine au gamin qui sait tout...

Ca n'existera plus jamais ces trucs là, parce que ajd le ciné c'est de l'usine à bonbons, et comme dit rappa c'est le disney du sucre. tout ce charme existe plus, toute cette vie, les sorties avec l'équipe du ciné, j'en vois plus. ça reste des collègues de boulot, point. dommage, mais c plus une question d'époque que de projection je pense.
Messages : 458
Enregistré le : sam. 1 déc. 2007 - 15:30
Localisation : bourg les Valence Drome

Re: NO FUTUR ....

Message

Mon cher Rappa, je suis d'accord avec toi, après avoir consulté Internet. Il est vrai que le prix d'une place de cinéma ressort en moyenne à 6.70 euros avec toutes les réductions, cartes de fidélité, etc... C'est vrai que lorsque je vais voir un film(rarement vu la qualité de ce qui est proposé par rapport à mes gouts)je vais dans un cinéma municipal où le samedi AM le prix est de 3.50 euros. Mais aujourd'hui le tarif normal d'un grand multiplexe oscille entre 8 et 11 euros
A l'époque dont je fais référence, il n'y avait pas tout cela. Au cinéma il y avait deux voir trois prix de places en fonction de celles ci
(Balcon, parterre, orchestre) L'avantage c'était les cinémas permanents on pouvait arriver à la moitié du film et rester à la séance suivante pour voir la première partie et éventuellement le film en entier. Cela n'existe plus aujourd'hui. Rien que pour cela tu m'autoriseras à être quelque peu nostalgique de cette époque révolue.
Messages : 917
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Re: NO FUTUR ....

Message

Encore une fois une question de goût…
Perso je n’apprécie pas quand ça circule trop en salle, ça me fait « sortir » du film.
Pour info la règle « plus d’entrées après 30 min » n’est pas un choix commercial des exploitants, mais une règle cnc pour le respect des œuvres.
J’ai pas de problème avec le fait d’être nostalgique, par contre j’ai du mal avec le discours qui dit que ça n’existe plus : il y a quelques milliers de projectionnistes aujourd’hui en activité en France. C’est méprisant pour eux de dire qu’ils n’exercent pas un vrai métier.
Messages : 458
Enregistré le : sam. 1 déc. 2007 - 15:30
Localisation : bourg les Valence Drome

Re: NO FUTUR ....

Message

Bonjour, je n''ai jamais dit que le métier de projectionniste n'existait plus. Il n'a plus rien à voir à ce qui se pratiquait avant l'arrivée du numérique. Aujourd'hui il faut de bonnes connaissances en informatique alors qu'autrefois, il fallait être bricoleur et touche à tout. De plus aujourd'hui, ce métier encore appelé projectionniste est inclus dans une profession avec beaucoup d'autres taches ce qui n'était pas le cas avant. Ceci dit j'ai trop de respect pour les travailleurs pour dénigrer ceux ci quoique soit leur métier. Aujourd'hui, j'aurais quinze, vingt ans je pratiquerais peut être en cabine. Mais après avoir connu le double poste, l'arc, les dérouleurs, les plateaux et le poste unique je suis très nostalgique et je te remercie de respecter ma nostalgie
Messages : 4123
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Re: NO FUTUR ....

Message

Parce que le⋅s métier⋅s d'aujourd'hui ne sont pas respectables peut-être ?

Parce qu'aujourd'hui il n'y a plus de lieux de cinéma qui respectent les œuvres et les spectateurs peut-être ?

La nostalgie sélectionne, aveugle, c'est son mode de fonctionnement : faites un petit effort de mémoire et souvenez-vous de tous les trucs louches ou critiquables ( techniquement, moralement… ) dont vous avez été témoins ou auxquels vous avez du participer pendant vos carrières.

Oui, participer, parce que quand on taffe le nez dans le guidon, on n'a pas toujours le luxe du choix ou le recul nécessaire pour se rendre compte qu'on est à un moment donné passé de l'autre côté de la barrière…

…et ça, ça n'a strictement rien à voir avec le numérique ou la pellicule.
Messages : 210
Enregistré le : lun. 13 juil. 2015 - 17:06

Re: NO FUTUR ....

Message

rappa a écrit : ven. 6 mai 2022 - 11:01 un tube digestif équipé d’une CB
Faudra que je la replace celle là :mrgreen:
Répondre