PRIX MINIMUM PLACE DE CINEMA ?

Tout ce qui concerne les salles de cinéma...
EBM

Auteur du sujet
Messages : 27
Enregistré le : mar. 10 oct. 2017 - 16:47

PRIX MINIMUM PLACE DE CINEMA ?

Message » mar. 10 oct. 2017 - 16:55

Bonjour à tous !

quelqu'un sait-il s'il y a un montant minimum pour le prix d'un billet de cinéma ?
Cela est-il encadré par le CNC ? Ou bien s=cela dépend-t-il des distributeurs ?

Impossible de trouver l'info sur le site du CNC...

Merci pour vos réponses !

penny-lane

Avatar du membre
Messages : 1490
Enregistré le : mer. 19 oct. 2011 - 14:40
Localisation : Ile-de-France

Message » mar. 10 oct. 2017 - 19:27

Il ne me semble pas. J'ai déjà vu des séances à 2 euros par exemple. Mais à ce prix là, les distributeurs ne vont pas donner les films facilement, et faut avoir d'autres sources de financement pour ton ciné ...

Keurdelion

Messages : 460
Enregistré le : lun. 1 juin 2009 - 10:38

Message » mar. 10 oct. 2017 - 23:30

EBM a écrit :Cela est-il encadré par le CNC ? Ou bien s=cela dépend-t-il des distributeurs ?

Ni l'un ni l'autre... pourquoi un cinéma ne serait-il pas responsable de ses propres tarifs, comme le boulanger l'est du prix de son pain ?


EBM a écrit :Impossible de trouver l'info sur le site du CNC...

Et pour cause...

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3479
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Message » mar. 10 oct. 2017 - 23:56

Ouep l'exploitant est seul « maître » de ses tarifs.

Le distributeur d'un film ne peut pas imposer le prix des places ( ça n'a pas toujours été vrai, il me semble ). Par contre il peut demander un minimum garanti, il peut ne jamais baisser son pourcentage ( 50% maxi ), ne pas fournir le film aux dates que tu souhaites ( merci les kdm ). Il ne peut pas t'empêcher de diffuser son film ( ce serait un refus de vente ) mais c'est lui qui décide « quand » c'est possible, en quelque sorte, en fonction aussi de son intérêt.

EBM

Auteur du sujet
Messages : 27
Enregistré le : mar. 10 oct. 2017 - 16:47

Message » mer. 11 oct. 2017 - 10:54

Merci beaucoup à tous pour vos contributions !
La distribution fait la loi, donc, comme dans l'agroalimentaire...

Victoria5

Messages : 456
Enregistré le : ven. 4 sept. 2015 - 16:40

Message » mer. 11 oct. 2017 - 11:00

Keurdelion a écrit :
EBM a écrit :Cela est-il encadré par le CNC ? Ou bien s=cela dépend-t-il des distributeurs ?

Ni l'un ni l'autre... pourquoi un cinéma ne serait-il pas responsable de ses propres tarifs, comme le boulanger l'est du prix de son pain ?


Le prix du pain en France est je crois très encadré… Donc l'exemple n'est pas forcément le meilleur.

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3479
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Message » mer. 11 oct. 2017 - 15:18

EBM a écrit :La distribution fait la loi, donc, comme dans l'agroalimentaire...
C'est pas nécessairement la conclusion que je voulais t'inspirer :?

Elle ne fixe pas le prix des places - mais si tu proposes un prix ridiculement bas, elle attendra d'être rentrée dans ses frais pour te laisser faire. Ce n'est dans l'intérêt de personne ( ni la salle, ni le distributeur ) de vendre à perte.

Et en ( ne ) faisant peu ( ou pas ) payer le spectateur, quelle valeur accordes-tu au travail nécessaire à l'existence d'un film ?

Après ça peut dépendre du contexte de ta séance, d'une négociation ou d'un partenariat avec le distributeur, dans un cadre défini où chacun trouve un intérêt…

bobine43

Messages : 1411
Enregistré le : dim. 3 oct. 2010 - 18:39
Localisation : quelque part parmi les volcans

Message » mer. 11 oct. 2017 - 21:47

Coeur Noir a écrit :il peut ne jamais baisser son pourcentage ( 50% maxi )


Il m'est arrivé d'avoir des films à 45 voire 40%. Mais ça, c'est notre programmateur qui le négocie.
Au cinéma, ça sert à rien d'avoir vingt-quatre images à la seconde, on n'en voit qu'une. (Brèves de comptoir)

MOSS

Avatar du membre
Messages : 6870
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » mer. 11 oct. 2017 - 21:57

Oui ça peut descendre encore, mais le distrib, comme le dit Coeur Noir peut refuser...
Pour moi, le %age est la clé du problème Netflix et de la chronologie des médias.
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

Keurdelion

Messages : 460
Enregistré le : lun. 1 juin 2009 - 10:38

Message » mer. 11 oct. 2017 - 23:25

EBM a écrit :Merci beaucoup à tous pour vos contributions !
La distribution fait la loi, donc, comme dans l'agroalimentaire...

Le parallèle est difficile à faire : dans le cinéma la distribution c'est le grossiste alors que dans le commerce la distribution c'est le point de vente. Tu compares donc des gens qui ne sont pas situés au même endroit de la chaîne.

Keurdelion

Messages : 460
Enregistré le : lun. 1 juin 2009 - 10:38

Message » mer. 11 oct. 2017 - 23:28

Victoria5 a écrit :Le prix du pain en France est je crois très encadré… Donc l'exemple n'est pas forcément le meilleur.

Non, la France n'est pas l'URSS, l'économie y est plus libre :lol:

Je te conseille la lecture de ce passionnant article qui commence par : "Le prix de la baguette est libre."

diproj

Avatar du membre
Messages : 3131
Enregistré le : ven. 21 oct. 2011 - 13:17
Localisation : entre les toilettes et la cabine suivant les pannes

Message » jeu. 12 oct. 2017 - 11:43

Le fait de vendre des places bradées n'est pas forcément la solution ni pour la fréquentation ni pour le cinéma en général on devrait avoir obligation de signaler quand les séances sont aidées ou subventionnées cela éviterais à certains spectateurs de penser que le tarif normal est du vol. Je vend mes places moins chères que certains cinéma parisiens mais je n'ai absolument pas les même charges. (loyer impôts etc) et je vend mes places plus chères que la salle municipale du coin( car je ne suis pas subventionné a la même hauteur et mes salariés sont payés par les recettes du cinéma et non par municipalité) Ceci participe à une incompréhension des spectateurs qui eux ne voient que le prix payé en caisse.
si cela était réglementé nous ne serions pas confrontés a ce problème donc le pris des places est libre en France
pour ce qui est du % du au distributeur il est interdit au dessus de 50% par le CNC
" Je ne sais pas si Dieu existe, mais s'il existe, j'espère qu'il a une bonne excuse ." Woody Allen.
Avec toutes les horreurs que l'homme commet au nom de Dieu il ne va rien rester pour le diable.

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3479
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Message » jeu. 12 oct. 2017 - 15:15

il est interdit au dessus de 50% par le CNC → vrai pour ce qui concerne les films de cinéma, sinon il peut être supérieur pour les contenus alternatifs, pathé-live est à 60% par exemple…

Victoria5

Messages : 456
Enregistré le : ven. 4 sept. 2015 - 16:40

Message » jeu. 12 oct. 2017 - 21:09

Keurdelion a écrit :
Victoria5 a écrit :Le prix du pain en France est je crois très encadré… Donc l'exemple n'est pas forcément le meilleur.

Non, la France n'est pas l'URSS, l'économie y est plus libre :lol:

Je te conseille la lecture de ce passionnant article qui commence par : "Le prix de la baguette est libre."


Entre le tout laisser faire et l'ex URSS, il y a tout un tas de nuances...
D'ailleurs dans cet article plutôt succinct et incomplet, il est rappelé que le prix de vente était strictement encadré jusqu'en 1987. On était donc en URSS jusqu'à cette date ???