Bô Cinéma Disparu - Le Gaumont Grand Ecran

Tout ce qui concerne les salles de cinéma...
Cédric

Messages : 183
Enregistré le : jeu. 21 mai 2009 - 22:29

Re: Bô Cinéma Disparu - Le Gaumont Grand Ecran \ REOUVERTURE

Message » jeu. 11 sept. 2014 - 22:19

Je n'avais pas eu de nouvelles de ce ciné depuis des mois, mais voilà ce que je viens de lire :

http://www.lemonde.fr/culture/article/2 ... _3246.html

Le Grand Ecran va devenir ... une salle de fitness 776792 :evil: :cry:

Francoise

Messages : 350
Enregistré le : sam. 2 août 2014 - 23:10

Message » ven. 12 sept. 2014 - 0:10

Bonsoir

Gaumont recyclé et le fitness ça devient une habitude. Avant restaurants et vêtements. Maintenant fitness. Après tout... Elle aura été un copier-coller du Kinopanorama jusqu'au bout. On ne peut pas reprocher à Gaumont une certaine logique.

La Fondation Seydoux me semble intéressante. On peut tout dire sur Jérôme Seydoux mais il est allé au bout de sa passion. Charles peut témoigner: il est partageur. Il lui a offert les derniers amplificateurs du Kinopanorama jugeant que leur place n'était pas dans un musée. Sa seule demande a été une preuve qu'il soient restaurés et jamais revendus.

Douce nuit.

Francoise

phileon92

Messages : 19
Enregistré le : sam. 20 août 2011 - 22:44
Contact :

Message » sam. 13 sept. 2014 - 11:33

Francoise a écrit :Bonsoir

Gaumont recyclé et le fitness ça devient une habitude. Avant restaurants et vêtements. Maintenant fitness. Après tout... Elle aura été un copier-coller du Kinopanorama jusqu'au bout. On ne peut pas reprocher à Gaumont une certaine logique.


Certes, mais on peut juste reprocher à Gaumont de laisser disparaître depuis des décennies des salles mythiques... Gaumont-Palace, Kino, Colisée, Gaumont Champs-Elysées... et maintenant le Grand-Ecran ! :(

Alors je veux bien qu'on salue l'initiative de créer une fondation du cinéma, mais pour moi Gaumont/Pathé égal fossoyeur des plus belles salles de cinéma de la capitale ! :evil:
Visitez mon blog : Ciné-Façades !

En activité, fermées ou disparues... hommage aux salles de cinémas !

Francoise

Messages : 350
Enregistré le : sam. 2 août 2014 - 23:10

Message » dim. 14 sept. 2014 - 1:39

Bonne nuit

Après une sono pour sourds à la Fête de l'Humanité je vais être acariâtre. Question à se poser "Pourquoi Gaumont et ses successeurs ont fermé ?"

Champs-Elysées et quartiers porteurs: offre en salles supérieure à la demande et besoin de trésorerie pour une expansion vers des salles nouvelles.

Salles uniques ou récentes: modèles de diffusion dépassés et une pente qui descendait depuis au moins 5 ans. Sans donner le moindre signe de redressement significatif.

Gaumont Palace: la structure porteuse n'était plus en état de recevoir les moindres travaux.

Au moins les 2 dernières fermetures en date ont été proposées à des repreneurs cinématographiques ou culturels. Tous ont décliné après une étude.

Gaumont-Pathé est une Entreprise. S'ils n'ont plus de besoin d'un lieu: ils vendent ou proposent une reprise du bail. C'est surtout vrai si le lieu a une forte symbolique. Ces lieux disparaissent parce que les spectateurs ont changé leurs façons d'aller au cinéma.

Si le Max-Linder existe encore c'est qu'il fait d'autres activités que le cinéma et GAN cinéma est derrière. Je ne considère pas la famille Seydoux comme des mécènes. Il faut au moins reconnaître que Jérôme Seydoux partage sa collection et la met en valeur. Il a tenu ses engagements qui accompagnaient ces fermetures de quartier.

Douce nuit

Francoise

vekoma

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 4912
Enregistré le : lun. 2 nov. 2009 - 23:15
Localisation : Besançon

Message » dim. 14 sept. 2014 - 10:52

C'est ça le problème. Le Grand Ecran était en baisse de fréquentation, mais comme toutes les salles à Paris ! C'était encore un site rentable, et si cette fermeture n'avait tenu qu'à son ratio mesuré, il aurait fallu fermer le Gaumont Opera, le Mk2 Bibliotèque, le Bretagne, le Miramar... C'est par l’association de Gaumont avec Pathé en 2001, sous le titre Europalaces si tôt abandonné, qu'est venu le temps de la destruction de la salles, d'une part en dégradant sa programmation. Et on le sait tous, qu'ils ne misaient que sur du multiplexe.

Francoise

Messages : 350
Enregistré le : sam. 2 août 2014 - 23:10

Message » lun. 15 sept. 2014 - 0:28

Bonsoir

Les 2 fermetures d'Europalaces étaient décidées bien avant Europalaces. Le Gaumont Kinopanorama était dans le collimateur depuis la fin des essais du son numérique. Gaumont a tenté la sortie unique et d'autres formules d'animations. Le public n'a pas suivi.

Le Gaumont Italie était une erreur dés le départ dans les mains de Gaumont. Au moment où les écrans moins ridicules se sont multipliés en multiplexes c'était terminé.

Charles avait publié la courbe de fréquentation des 2 salles. La baisse sur l'Italie était constante depuis 2001. Ils étaient en dessous du seuil de rentabilité de très peu. Le Gaumont Kinopanorama perdait de l'argent depuis 1999-2000. Son point d'équilibre était à 180-200 K spectateurs/an. Il en faisait péniblement 160-170K.

Le Kinopanorama vu par Gaumont était purement de immobilier. L'Italie aurait eu sa chance en utilisant la polyvalence du lieu. Les 2 salles ont reçu de vrais plans de reprises. Devant les études de rentabilité tous les repreneurs se sont retirés.

La salle unique vue par les gros exploitants est compréhensible. Ils programment selon un mode standard et n'individualisent pas assez 1 film à 1 salle. Ou trop rarement. Le film a un engagement minimal et si la salle est vide: c'est une perte sèche. En complexe ou multiplexe on peut déplacer les films qui fonctionnent mal et adapter l'offre à la demande.

Pierre Pinton s'est pris de sévères raclées. Il acceptait ses erreurs en se rattrapant sur d'autres films. Le système commençait à ne plus fonctionner sur la fin. Seul le CDS a été un soufflet qui est très vite retombé. L’Italie a fonctionné au départ et avec le 70mm. Une fois que le 70mm a été arrêté l'Italie ne pouvait pas survivre en cinéma. Même avec ses 2 petites salles ridicules.

Douce semaine

Francoise

vekoma

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 4912
Enregistré le : lun. 2 nov. 2009 - 23:15
Localisation : Besançon

Message » lun. 15 sept. 2014 - 12:38

De son ouverture 1992 à 1998, le Grand Ecran oscillait à 500 000 entrées par an. Il est clair qu'aux ouvertures des mutliplexes UGC Bercy en 1998 et MK2 Bibliothèque en 2003, cela a provoqué une baisse dans l'affluence, bien entendu irrécupérable.

Mais, avec toute la documentation et tout l'historique, SauvonsLeGrandEcran nous démontre bien que la salle restait toujours au dessus de son seuil de rentabilité, elle pouvait continuer à vivre. Elle était considérée comme n'étant juste pas "assez" rentable.

Mais je rejoins sur le fait que Gaumont-Pathé n'avait aucun projet d'amélioration (programmation...) et qu'il voulait ouvrir sa fondation dans le coin.

Francoise

Messages : 350
Enregistré le : sam. 2 août 2014 - 23:10

Message » mar. 16 sept. 2014 - 0:19

Bonsoir

Les chiffres donnés par l'association sont pour l'ensemble des 3 salles. Il arrivait parfois que les 2 petites fassent plus d'entrées que la grande. Le seuil de rentabilité de l'ensemble était à 350 K entrées annuelles. Ils étaient souvent vers 320-330 et la grande salle ne se remplissait que pour des films très ciblés.

Le + grave est que les courbes ne s'inversaient pas. L'association donne des pointes de fréquentation. Elle oublie juste les loupés qui étaient engagés pour 2-3 semaines. Pas question de faire un transfert dans les salles miniatures.

Gaumont a fait une erreur avec cette salle. Elle est arrivée trop tard alors que le marché de la salle unique était déjà périmé. Dans d'autres mains et avec une technique un peu mieux construite la salle aurait eu un autre destin. La pente descend vite et se remonte très lentement.

Les spectateurs sont très versatiles et peu sont addictifs à 1 salle maintenant. Ce forum est un lieu de spécialistes. La majorité des spectateurs vont "se faire une toile".

L'offre de programmation idéale doit panacher ce qui assure le chiffre et prendre des risques. C'est assez compliqué pour 1 exploitant comme Gaumont-Pathé de placer le curseur au bon endroit en salle unique.

Le sabordage de programmation je n'y crois pas. Il n'y avait pas assez d'offre pour la remplir avec la multiplication des copies. Une fois le potentiel épuisé il fallait caser du "tout venant". La conception de cet énorme écran était d'en faire un Kinopanorama confortable ou un Max-Linder plus grand. Sa taille impliquait le 70mm qui a été arrêté quelques années après son lancement.

Douce nuit

Francoise

Charles

Messages : 2452
Enregistré le : ven. 6 juin 2008 - 17:07

Message » mar. 16 sept. 2014 - 1:41

Salut,

Le Kinopanorama a eu un sabordage double, technique et de programmation. J'ai un souvenir du "Peuple Migrateur" qui continuait de cartonner, on nous a balancé une sortie technique.

Le GEI était une hérésie à la base, un délire d'architecte. Il n'a jamais été bon, même en 70mm. La connerie vient de l'installation de projecteurs "bas de gamme", d'un angle -modéré mais pas nul- qui est difficilement compréhensible et d'un montage sur consoles.

Si Gaumont avait confié cette salle à CMP, ils auraient collé des Kinoton FP75. Ce qui aurait évité que ça vibre et les jolis points chauds. La salle n'était pas faite pour du 35, surtout en pano. Ils tiraient des copies éclaircies, ce qui donnait un résultat lavasse.

Cette association est totalement à coté de la plaque, je m'étais frotté avec elle. Au départ, ils ne voulaient réactiver QUE le cinéma. J'avais argumenté, expliquant les problèmes de qualité visibles par un public lambda. Ils se sont réorientés vers un lieu polyvalent, conférences, show-cases et cinéma. Il n'y avait plus aucun matos pour faire de la sono, de la lumière et une régie vidéo.

Bien trop tard, la salle a eu des sondages à cause des carrières qui sont en dessous. S'il fallait refaire un lieu polyvalent, la somme serait colossale. Fitness ... comme au Kino.

@+
Edité par Francoise pour faute grave :D
Modifié en dernier par Charles le mar. 16 sept. 2014 - 11:27, modifié 1 fois.

burgman

Messages : 49
Enregistré le : lun. 19 mai 2014 - 17:15
Localisation : entre 2 multiplexes

Message » mar. 16 sept. 2014 - 9:32

msg supprime
je suis ni pour ni contre bien au contraire!

Charles

Messages : 2452
Enregistré le : ven. 6 juin 2008 - 17:07

Message » mar. 16 sept. 2014 - 18:20

Charles a écrit :Edité par Francoise pour faute grave :D


J'avais fait quelle faute STP ? Leurs Simplex étaient des saloperies finies, la plongée n'était pas vilaine, la preuve:

Image
c) Silver Screens- DR D Ambrois

.. et les point chaud central était une évidence en 70mm. Passer du 1,85 et même du scope sur une telle base, il faut en vouloir.

La salle a fait le bonheur des adeptes "du plus c'est grand, meilleur c'est". Sauf que ce qui importe dans ces salles à grand spectacle, c'est le ratio base/spectateurs.J'avais été téméraire et j'avais fait la vision avec le DT de Gaumont, passé ensuite chez MK2 de "2001".

Je n'avais pas caché que l'affaire ne m'avais pas emballé du tout. J'ai revu le film quelques semaines après au Grand-Action. La copie avait déjà morflé, mais la qualité de vision était incomparablement meilleure. Si le DP-70 du Gaumont Kinopanorama avait été en meilleur état, sa place était là.

Au moment de la fermeture officielle du Kinopanorama, annoncée en avril 2002 au personnel, j'avais discuté avec la Directrice du secteur. Pour moi, le Kinopanorama tel qu'il était exploité était une hérésie. Je considérais cette salle et Le GEI comme les "danseuses d'EuroPalaces". Je trouvais logique d'éliminer la moins adaptée, de garder la dernière "ballerine" du circuit. Elle m'avait répondu en souriant que "bientôt EP n'aurait plus de danseuse du tout". Elle n'a pas menti.

@+ dodo

burgman

Messages : 49
Enregistré le : lun. 19 mai 2014 - 17:15
Localisation : entre 2 multiplexes

Message » jeu. 18 sept. 2014 - 8:33

Exclusif : Gaumont/Pathé veut quitter Saint-Etienne

Date : 16/09/2014 - Mise à jour : 16/09/2014 17:27

Exclusif : Gaumont/Pathé veut quitter Saint-Etienne
Selon nos informations, le multiplexe Gaumont de la place Jean Jaurès changerait bientôt de mains. Avec à sa tête quelqu'un de bien connu dans le milieu culturel stéphanois.
"La mise en location-gérance du Gaumont de Saint-Etienne est à l'ordre du jour du prochain comité d'entreprise, qui aura lieu fin septembre", nous affirme une source syndicale de l’exploitant cinématographique. Les raisons de cette décision, selon cette personne : "la société perd des spectateurs à Saint-Etienne depuis longtemps". Une autre cause rentrerait en compte : "le bâtiment n'est pas aménageable pour augmenter le flux et les capacités des salles". Gaumont-Pathé ne pourrait pas y réaliser "une réhabilitation conforme au programme national".

La nouvelle locatrice-gérante ne serait autre que Sylvie du Parc, la propriétaire du Royal qui fermera au profit du Camion rouge, le futur multiplexe de Chavanelle qui doit ouvrir ses portes à la fin de l’année. L'entrepreneuse, domiciliée à Dijon, n'a pas voulu nous confirmer l'information, tout comme la direction du Gaumont de Saint-Etienne.

L'éventualité d'une reprise du Gaumont par la future propriétaire du Camion rouge inquiète Paul-Marie Claret, le dirigeant des deux cinémas art et essai de Saint-Etienne. "Ce que je peux dire, c'est que cette situation monopolistique sur une ville comme Saint-Etienne sera une première en province, exception faite de Strasbourg, à une moindre échelle", nous a t-il déclaré ce mardi 16 septembre. Avec le cinéma de Chavanelle, ce seront 20 salles qui seront gérés par la même propriétaire.

"Pour l'instant, je ne connais pas sa stratégie", nous a précisé Paul-Marie Claret, qui est à la tête du Méliès Jean Jaurès et du Méliès Saint-François, "mais mon souhait en tant que propriétaire de deux salles de cinéma d'Art et d'essai, est qu'elle tienne sa parole et ne s'oriente pas sur le créneau qui est le nôtre". De préciser : "c'est un engagement qu'elle avait pris auprès des pouvoirs publics et dans la presse". Ce mercredi, le Méliès Saint-François ouvrira officiellement ses portes.

S. B. / F. P.

La location-gérance permet au propriétaire d’un fonds d’en concéder l’exploitation à une tierce personne contre rémunération. Elle est souvent mise en œuvre pour préparer la cession du fonds. Le locataire-gérant a le droit d’exploiter librement ce fonds à ses risques et périls pendant un certain temps moyennant le paiement d’une redevance. Le contrat de location-gérance peut être à durée indéterminée. "En pratique, il est conclu le plus souvent pour une durée d’un an, renouvelable par tacite reconduction", constate Nathalie Lassablière, juriste en droit des affaires au service d’information réglementaire (Inforeg) de la chambre de commerce et d’industrie de Paris. Cette formule permet au bailleur de rester propriétaire de son fonds tout en percevant un revenu tiré des redevances. "C’est aussi un moyen d’organiser une passation de pouvoir progressive et une transmission du savoir-faire à un repreneur", indique Nathalie Lassablière. Source : cessioncommerce.com
je suis ni pour ni contre bien au contraire!

phileon92

Messages : 19
Enregistré le : sam. 20 août 2011 - 22:44
Contact :

Message » ven. 3 oct. 2014 - 18:21

Tout n'est (peut-être...) pas perdu, le combat continue !

http://sauvonslegrandecran.org/campagnes/Un_vrai_Pathecaisse-sept.14.php
Visitez mon blog : Ciné-Façades !

En activité, fermées ou disparues... hommage aux salles de cinémas !

vekoma

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 4912
Enregistré le : lun. 2 nov. 2009 - 23:15
Localisation : Besançon

Message » sam. 3 oct. 2015 - 13:11

Hier on évoquait le Grand Ecran Italie dans la shout, aujourd'hui la newsletter SauvonsLeGrandEcran débarque, nous montrant le sondage favorable à la réouverture de la salle ! Encore une chance... Allez voter!!!

Image

Milic

Messages : 88
Enregistré le : jeu. 24 déc. 2009 - 14:07

Message » sam. 17 oct. 2015 - 1:57

A voté, le bon vote bien sûr ! 57% ce soir !