15 avril - Grève et rassemblement Gaumont Pathé

convention collective, droit du travail, salaires, contrats CDI et CDD...
ingest

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 26
Enregistré le : ven. 30 nov. 2012 - 18:40

15 avril - Grève et rassemblement Gaumont Pathé

Message » jeu. 11 avr. 2013 - 19:13

Communiqué de presse

Par un communiqué en date du 27 mars 2013, un certain nombre de salariés des cinémas Gaumont Pathé souhaitaient attirer l'attention sur le sort qui leur est réservé par leur employeur et sur les conséquences des choix opérés par celui-ci sur le devenir des salles de cinéma.

Débrayages et rassemblements ont eu lieu sur plusieurs sites, Paris, Nice et Avignon notamment.
La direction des cinémas Gaumont Pathé est restée sourde à leur demande légitime d'être entendus.

Aujourd'hui, les syndicats SUD Culture Solidaites, la Fédération Communication Culture Spectacle de la CNT, ainsi que le Collectif des Opérateurs Projectionnistes pour la sauvegarde de leur métier appellent tous les salariés des cinémas Gaumont Pathé à s'unir pour faire front, face à l'arrogance d'une société qui fait des millions d'euros de bénéfices au mépris des salariés et des spectateurs qui la font prospérer.

Pour rappel :

Le 30 avril 2013, les 230 opérateurs projectionnistes des cinémas Gaumont Pathé devront s’être positionnés et avoir choisi entre quitter l’entreprise ou devenir « technicien polyvalent », c'est-à-dire homme ou femme à tout faire, de l’entretien technique des bâtiments à la vente du pop-corn, en passant par la caisse et la projection.

Pour ceux et celles qui refusent tout changement à leur contrat de travail, la direction laisse entendre une seule solution : des licenciements. L’avenir proche est donc la disparition du métier de projectionniste chez Gaumont Pathé. Plus personne en cabine pour assurer la surveillance des séances de cinéma. Ceux qui auront choisi de devenir « techniciens polyvalents » ont du souci à se faire à moyen terme. Pour les tâches de programmation des séances, externalisation ou emploi de main d’œuvre sans expérience des réalités de la projection sont des perspectives à craindre.

Les projectionnistes des cinémas Gaumont Pathé ont fait d’importants efforts afin que l’installation du numérique dans les cabines se passe au mieux. Aujourd’hui, ils sont récompensés par la casse de leurs métiers. Pour certains d’entre eux, le déni de leur savoir-faire, la perspective du contact avec le public, l’extrême polyvalence des tâches apparaissent comme autant de facteurs générateurs de mal-être.

Les agents de cinéma quant à eux, au contrôle et en caisse, ne sont pas rassurés par l’apparition d’incessantes nouvelles innovations technologiques, qui leurs laissent présager un futur aussi sombre que celui de leurs collègues en cabine : nouvelles bornes automatiques, caisses mixtes (billetterie et confiserie), distributeurs de confiserie, achat des places sur Internet, bornes wifi, et même portiques d’entrée envisagés, (comme dans le métro).

Ces salariés doivent actuellement gérer les problèmes dus à l’absence planifiée des projectionnistes en cabine (non remplacés en cas de maladie ou de congés payés), notamment en cas de pannes, fréquentes en numérique.

La défaillance des nouvelles technologies, pas encore fiables, ou l’incompréhension du public des procédures à suivre créent un surcroît de travail dans le hall. Si l’on ajoute à cela une complexification des tâches, des procédures à respecter toujours plus nombreuses et bien entendu, un manque d’effectif chronique, les salariés sont sous pression de façon permanente.

Sur certains sites, l’état de délabrement des installations, climatisations, sanitaires, la présence de nuisibles (rongeurs, mites), les fuites d’eau (certaines salles sont à éviter en cas d’intempéries), et la non-résolution de ces problèmes par soucis d’économie rendent difficiles les relations avec le public. Les conflits et les heurts sont en augmentation.

Cette pression n’est en aucun cas atténuée par un management qui pourrait se montrer coopérant et compréhensif. Bien au contraire : l’encadrement, lui-même sous pression, rend la vie dure à des salariés bien souvent jeunes et peu expérimentés en matière de respect du droit du travail.

Récemment, et plus spécifiquement à l’approche de la date « butoir » du 30 avril pour les projectionnistes, les pressions sur les salariés se sont accrues. Plusieurs licenciements, dont certains suspectés d’être abusifs, ont été prononcés. Multiplication des entretiens en vue de sanctions également, y compris à l’encontre de délégués du personnel qui ont le tort de défendre les salariés.

La recherche éhontée de toujours plus de profit, dans cette entreprise oh combien florissante qu’est Gaumont Pathé, pousse la direction à des tentatives hasardeuses, comme la mauvaise aventure des places premium (jusqu’à 3 € plus chères) au Pathé Wepler, vilipendée unanimement dans la presse et détestée des spectateurs. Ceux-ci, y compris les abonnés, sont sommés de lâcher toujours plus d’argent pour un service dont la qualité décline en réalité, hormis l’apport de quelques gadgets techniques.

Pour les salariés, une telle politique de l’entreprise à l’heure de la VOD, des écrans de télévision de qualité toujours supérieure, du téléchargement massif sur Internet, revêt un caractère suicidaire.

L’inquiétude est grande, tant la qualité du service dans leurs cinémas, au cœur de leurs métiers, est sabordée et semble vouloir être sacrifiée par la direction de Gaumont Pathé sur l’autel du profit immédiat.

Les salariés en ont assez et entendent exprimer leur colère.

Ils exigent d’être entendus par la direction des cinémas Gaumont Pathé pour les revendications suivantes :

• La fin des sanctions abusives et des pressions et le respect des salariés.

• De meilleures conditions de travail, l’augmentation des effectifs, le respect du public.

• Le report de la date butoir du 30 avril au 30 septembre, pour le positionnement des projectionnistes et de réels moyens pour les aider à faire leur choix et à se reconvertir.

• Le maintien en poste des projectionnistes refusant toutes modifications de leurs contrats de travail.

À 15 jours de la date « butoir » pour les projectionnistes, SUD Culture Solidaires, la Fédération Communication, Culture Spectacle de la CNT, ainsi que le Collectif des Opérateurs Projectionnistes de Gaumont Pathé pour la sauvegarde de leur métier, appellent à la grève et à un rassemblement à Paris le lundi 15 avril 2013 à 14 heures.

ingest

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 26
Enregistré le : ven. 30 nov. 2012 - 18:40

Message » dim. 14 avr. 2013 - 11:48

Rassemblement à 14 heures devant le Gaumont Opéra (coté Capucines), 2 boulevard des Capucines, Paris 9ème.

Travis Bickle

Messages : 10
Enregistré le : dim. 15 janv. 2012 - 22:31

Message » dim. 14 avr. 2013 - 15:14

Tous ensemble contre la casse de nos métiers!

ingest

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 26
Enregistré le : ven. 30 nov. 2012 - 18:40

Message » lun. 15 avr. 2013 - 0:24

NOTRE COLERE, C'EST PAS DU CINEMA !

Contre la disparition du statut d’opérateur projectionniste
On a beau nous dire que tout va bien, que demain, le numérique sera encore mieux, que le métier
d'opérateur projectionniste a disparu (sauf en cas de panne...), que les problèmes de projection vont aussi
disparaître, que n'importe qui peut rebooter : force est de constater qu'il n'en est rien !
Les nouveaux statuts de technicien polyvalent veulent transformer les opérateurs en super-polyvalents de
maintenance bâtiment, de vente, d'accueil et de projection et ce, pour le même salaire. Quatre métiers
pour le prix d'un : une bonne affaire !

Pour le maintien en poste, avec leur statut, des projectionnistes refusant tout changement
de leur contrat de travail

A deux semaines de l'échéance du 30 avril 2013, date à laquelle les projectionnistes sont invités à se
positionner, nombreux sont ceux qui ne l'ont pas encore fait ou qui refusent de le faire. Nombreux sont
ceux qui, par réalisme et amour de leur métier, refusent une modification de leur contrat de travail. Ils
doivent pouvoir continuer à exercer leur profession !

Pour le report au 30 septembre 2013 de la date de positionnement
Sur deux cent trente salariés concernés, seule une cinquantaine a finalisé un projet de reconversion
externe. Près de soixante-dix dossiers sont toujours en cours de montage. Parce qu'être obligé de changer
de métier alors que plusieurs millions de chômeurs se bousculent sur le marché du travail n'est ni facile ni
une formidable opportunité, nous demandons aux quatre syndicats signataires de l'accord de GPEC de
réviser l'accord et de prolonger la période dite de positionnement.

Pour de meilleures conditions de travail pour toutes et tous
Les agents de cinéma, quant à eux, ne sont pas rassurés par l’apparition d’incessantes innovations
technologiques qui leur laissent présager un futur aussi sombre que celui de leurs collègues en cabine :
nouvelles bornes automatiques, caisses mixtes (billetterie et confiserie), distributeurs de confiserie, achat
des places sur Internet, bornes Wi-Fi et bientôt, des portiques de contrôle automatique ; le tout, avec des
effectifs à flux tendu.

La prochaine réunion du comité de suivi de la GPEC aura lieu le mardi 16 avril 2013.

Le lundi 15 avril 2013,
nous appelons les salariés des cinémas Gaumont Pathé à faire grève
et à se rassembler à 14h devant le cinéma Gaumont Opéra,
2 bd des Capucines, Paris 9eme

ingest

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 26
Enregistré le : ven. 30 nov. 2012 - 18:40

Message » lun. 15 avr. 2013 - 9:41

Ce soir, de 19h30 à 21h, l'émission "le monde merveilleux du travail" sur Radio Libertaire reviendra sur le mouvement de grève chez Gaumont Pathé, à écouter à Paris sur 89.4 ou sur internet:
http://ecoutez.radio-libertaire.org:8080/radiolib.m3u

jeanphi

Messages : 39
Enregistré le : jeu. 18 févr. 2016 - 15:14
Localisation : Le Cannet (06110)

Message » ven. 1 juin 2018 - 23:50

Je viens de tomber sur ce sujet et je vois qu'il y a eu quelques uns qui ont compris mais trop tard.
C'était prévisible que le statut allait disparaître vu que le numérique ce n'est plus du cinéma mais du multimédia et rien d'autre.
Il était évident (je l'avais pressentis dès 2008) que nous allions être transformés en larbins.Mais beaucoup ne l'ont pas encore compris notamment chez AFOMAV.
Personne n'a défendu notre métier car évidemment pas de privilèges à défendre n'est-ce pas messieurs de la CGT,FO etc?
N'est-ce pas messieurs Mélenchon et Ruffin si prompt à réagir dès qu'il y a des intérêts électoraux.
Et les laboratoires et transporteur spécialisés qui les a défendu?PERSONNE.
Il y aurait bien des choses à dire mais ne crachons pas dans la soupe qui nous nourris.

Stef89

Messages : 119
Enregistré le : lun. 13 juil. 2015 - 17:06

Message » sam. 2 juin 2018 - 12:28

:roll: :roll:
Vu dans l'Humanité (pas dans le figaro):
https://www.humanite.fr/cinema/les-oper ... e-n-515980

jeanphi

Messages : 39
Enregistré le : jeu. 18 févr. 2016 - 15:14
Localisation : Le Cannet (06110)

Message » dim. 3 juin 2018 - 0:20

Cet article est du foutage de gueule car on ne les a pas vu ces syndicats dans la rue comme ils font actuellement pour les cheminots.
Quant à ce torchon,organe de presse d'un parti anti-républicain et anti-démocrate idéologiquement responsable des crimes communistes,il ne mérite même pas qu'on le cite.
Les communistes sont tellement préoccupés par la défense des immigrés sans papiers ,qu'il y a longtemps qu'ils ne défendent plus les travailleurs français.

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7015
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » dim. 3 juin 2018 - 9:05

Snif? Ça sent bizarre ici.
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

FiatLuX

Avatar du membre
Messages : 367
Enregistré le : sam. 1 oct. 2011 - 15:44
Localisation : Devant ou derrière un écran...

Message » dim. 3 juin 2018 - 10:26

a ce niveau d'argumentation un silence réprobateur me semble une réponse acceptable .


jeanphi

Messages : 39
Enregistré le : jeu. 18 févr. 2016 - 15:14
Localisation : Le Cannet (06110)

Message » dim. 3 juin 2018 - 19:16

Bizzare,Bizzare,comme c'est étrange.

jeanphi

Messages : 39
Enregistré le : jeu. 18 févr. 2016 - 15:14
Localisation : Le Cannet (06110)

Message » dim. 3 juin 2018 - 19:20

Voici ce que disais ce collègue nommé "homme à tout faire" dans un autre sujet

Salut Thevision,
Ca fait plusieurs jours que je lis ton post... Personne pour te répondre? normal! Mais je vais le faire car à chaque fois que je relis tes lignes, j'ai la "rage" qui monte (rien de personnel contre toi !) et je pense que c'est pareil pour tous les anciens opérateurs projectionnistes de chez GaumontPathé : les victimes d'une société aussi peut reconnaissante envers ceux qui en ont fait ce qu'elle est aujourd'hui... Car le cinéma ce n'est pas qu'une histoire d'argent (même si il en faut) mais une histoire d'hommes et en premier lieu une histoire d'opérateurs projectionnistes (je pense particulièrement aux anciens)...
Donc Thevision pour revenir à tes questions : plus d'opérateur = plus de chef d'équipe... mais des Techniciens Polyvalents (qui sont les mêmes ! ca s'appelle de l'enfummage ! comme dans le film "insaisissable") l'objectif est simple, on change l'intitulé de la fonction sous couvert d'une mutation technologique on contourne ainsi l'obligation de qualification (CAP), on diminue drastiquement le salaire (pour les nouveaux), on en profite pour augmenter le champs de compétences (vente de confiserie, caisse, contrôle, employé multitaches dans le bâtiment) et pour que ca fonctionne il faut faire croire que le cinéma numérique, y a plus besoin de personne, ou que c'est tellement simple que n'importe quel "pécore" qui passe par là et sait cliquer sur une souris peut gérer des séances... on change les status en catimini et le tour est joué ! le tout béni par les syndicats sans qui rien n'aurait été possible! et dans le silence le plus complet... Plus c'est gros plus c'est beau! hallucinant! voilà.

Yannick

Avatar du membre
Messages : 4042
Enregistré le : mer. 22 sept. 2010 - 16:17
Contact :

Message » mar. 5 juin 2018 - 10:14

Je vois ça de l'extérieur, mais je pense surtout qu'on a donné un beau chiffon rouge aux syndicats pour les focaliser dessus, faisant tout le reste dans leur dos.
Image

Hobby : visiter les cabines ♥

En recherche d'emploi.
CV ICI LIEN CLIQUABLE

Keurdelion

Messages : 479
Enregistré le : lun. 1 juin 2009 - 10:38

Message » mer. 6 juin 2018 - 23:27

jeanphi a écrit :Car le cinéma ce n'est pas qu'une histoire d'argent (même si il en faut) mais une histoire d'hommes et en premier lieu une histoire d'opérateurs projectionnistes (je pense particulièrement aux anciens)...

Là... il y a matière à débattre...
Déjà, quand tu dis LE CINÉMA, tu penses vraiment LE CINÉMA ou tu voulais dire LES CINÉMAS ?