Salaire minimum (brut et net) d'un opérateur projectionniste

convention collective, droit du travail, salaires, contrats CDI et CDD...
penny-lane

Avatar du membre
Messages : 1502
Enregistré le : mer. 19 oct. 2011 - 14:40
Localisation : Ile-de-France

Re: Salaire minimum (brut et net) d'un opérateur projectionn

Message » mer. 1 févr. 2017 - 1:15

Pour le salaire de chateautransistor, je fais : programmation / organisation et animation des séances JP / animation de débats + caisse et projection, bien sûr ... et c'est en région parisienne :mrgreen:

:roll:

sylpieste

Messages : 1217
Enregistré le : dim. 3 nov. 2013 - 16:11
Localisation : 31
Contact :

Message » mer. 1 févr. 2017 - 11:26

Ben moi, qui ne suis pas projectionniste de métier, je vous dis que je ne trouve pas si extraordinaire d'avoir un tel salaire aujourd'hui ...

003654 Vous êtes des pro, vous aimez ce passionnant métier, vous apportez du bonheur et du rêve aux spectateurs de vos projections et en plus je vous admire et je ne pense pas être le seul ... Tout cela mérite salaire et je dirai même un bon salaire car vous avez su vous adapter à la modernité, aux tâches nouvelles et vous avez accepté les transformations de votre métier souvent plus par passion que par conviction. Et même les dégradations de votre métier ne vous ont pas détourné, alors oui vous mérité un bon salaire !

Vu le cout de la vie aujourd'hui peut on dire vraiment que 1400 euros (et des brouettes) soit un salaire extraordinaire ? J'en doute sincèrement ... :mrgreen:
"Images d'argent" association loi 1901 (Sauvegarde du Patrimoine Photographique et Cinématographique Argentique), nous assurons le démontage et l'enlèvement de matériel pour restauration et expositions. https://www.facebook.com/imagesdargent/

Victoria5

Messages : 634
Enregistré le : ven. 4 sept. 2015 - 16:40

Message » mer. 1 févr. 2017 - 12:03

Sylpieste : oui, mais projectionniste a toujours été un métier mal payé, sauf pour quelques intermittents qui tournent en festival ou responsables de cabines de projections "privées" (projos presse, distributeurs, etc…). On peut (en fait, on DOIT) le déplorer, mais c'est un fait.

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7015
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » mer. 1 févr. 2017 - 13:37

Je trouve en effet que bosser en cabine n'est pas très valorisé, alors que ça sous-entend quelques sacrifices (consentis? So What...) Bosser en festival c'est pas le Pérou non plus: ça demande des capacités d'adaptation assez exceptionnelles (j'en connais quelques uns) et les cachets des intermittents, s'ils impressionnent viennent simplement compenser une précarité absolue.
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3752
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Message » mer. 1 févr. 2017 - 14:02

Yannick a écrit :
Coeur Noir a écrit :Un salaire, ça s'exprime en brut, pas en net.

Tu as raison c'est moins déprimant quand on annonce le chiffre.

Oui aussi. Mais c'est surtout pour relativiser : rémunérer le travail, ça n'est pas que donner un salaire, c'est aussi organiser un ensemble de droits : sécurité sociale, assurances chômage, retraites, formation, congès…

…c'est très complexe à l'échelle d'un État, mais quand on laisse faire ça à l'échelle individuelle ( à l'anglo-saxonne ou à la Belge, par ex. ) on s'aperçoit que les individus sont globalement bien moins protégés, bien moins assurés.

Alors certes le salaire net dans ces cas là paraît mirobolant.

Victoria5

Messages : 634
Enregistré le : ven. 4 sept. 2015 - 16:40

Message » mer. 1 févr. 2017 - 15:18

MOSS a écrit :...et les cachets des intermittents, s'ils impressionnent viennent simplement compenser une précarité absolue.


Les quelques que je connais qui travaillent en festival (certes peu nombreux), ne sont pas trop à plaindre de ce point de vue, ils bossent minimum 6 à 8 mois pas an (par contre ils ne voient pas beaucoup grandir leurs enfants).

chateautransistor

Messages : 24
Enregistré le : ven. 11 oct. 2013 - 9:43

Message » mer. 1 févr. 2017 - 18:27

Bonjour à tous,

Le profil de mon poste ressemble trait pour trait à celui de PENNY LANE. Après je suis tout seul, il y a juste une personne qui me remplace un week end sur deux (j'ai tous les lundis de repos également).

Pour le salaire, je préfère m'exprimer en NET. Pour moi c'est les employeurs qui s'exprime en BRUT. Moi je ne vois que ce qui tombe dans ma poche à la fin du mois. Avec le BRUT tu sais jamais le montant exact de ton salaire, à moins que tu es des notions de gestions relativement poussées qui te permettent dans la seconde (allé dans la minute ^^) d'avoir ton salaire NET en tête. Moi ce n'est pas mon cas et concernant le salaire je n'aime pas les "estimations"...

chateautransistor

Messages : 24
Enregistré le : ven. 11 oct. 2013 - 9:43

Message » mer. 1 févr. 2017 - 18:33

Pardon j'ai oublié de signaler :

Pas de treizième mois. Un bon cadeau de 30.00 eu à la fin de l'année ^^
Prime de précarité : je ne sais pas encore puisque j'étais jusqu'à fin Décembre en CAE. Mon CDD à commencé le 01 janvier, je verrai donc à la fin de l'année puisque le CDD est d'un an.
Convention collective : celle des opérateurs j'imagine...

karinska

Messages : 42
Enregistré le : mer. 4 janv. 2012 - 17:04

Message » mer. 1 févr. 2017 - 22:24

Salut, si tu es en CDD tu dois normalement toucher une prime de précarité et tes congés payé sur ton salaire dans ce cas ton net équivaut grosso merdo au brut (environ 20%), et dans ce cas tu n'est pas spécialement bien payé, juste comme d'hab à peu de chose prés un peu plus que le SMIC. Et si t'es embauché par une municipalité tu es surement sur une convention collective de la fonction publique territoriale.

penny-lane

Avatar du membre
Messages : 1502
Enregistré le : mer. 19 oct. 2011 - 14:40
Localisation : Ile-de-France

Message » jeu. 2 févr. 2017 - 9:02

De toutes façons, comparer ne sert pas à grand chose, ce qui me semble important, c'est
1) Est-ce que ce salaire te convient à toi, par rapport à tes besoins
2) Est-ce que ce montant se compense par d'autres choses : cela peut être les avantages en nature, mais aussi les souplesses d'emploi du temps, les conditions de travail agréable, etc, etc
3) Est-ce que ce salaire est "décent" par rapport à l'économie de la structure ?

10E de l'heure pour une asso à l'équilibre fragile, mais qui fait le choix d'embaucher, ou le même taux horaire dans un multiplexe qui brasse des millions et des millions, ça ne me semble pas la même chose "éthiquement".

Tu dis que tu es passé d'un CAE à un "vrai" contrat, c'est déjà que ta structure a une démarche de pérennisation des emplois offerts :-)

chateautransistor

Messages : 24
Enregistré le : ven. 11 oct. 2013 - 9:43

Message » jeu. 2 févr. 2017 - 20:07

A priori oui ! moi ça me va, surtout que comme tu le dis j'ai (pour l'instant) des avantages autres. Notamment du fait que la salle est aussi une salle de spectacle et qu'elle est tous les ans louée (privatisée) afin de générer de l'argent et essayer de la rentabiliser un max. Ce qui fait que par exemple pour cette année de mi-mai jusqu'à début juillet (et c'est pareil tous les ans), tout les week end, sans exception, sont réservés pour des locations de spectacles (écoles, écoles de musique, écoles de danse des patelins alentours) et que dans ces cas là, je ne bosse pas mais suis toujours payé. Je suis normalement censé travailler un week end sur 2.
Ainsi que les spectacles de la "saison" qui prennent des fois des vendredis ou samedis ou dimanches tout au long de l'année et qui prennent également le pas sur le ciné.

Après j'ai pas de prime de panier par contre.

Mais oui en tout cas ce salaire me convient.

proj

Messages : 801
Enregistré le : ven. 26 oct. 2007 - 14:37

Message » jeu. 2 févr. 2017 - 20:40

3) Est-ce que ce salaire est "décent" par rapport à l'économie de la structure ?

10E de l'heure pour une asso à l'équilibre fragile, mais qui fait le choix d'embaucher, ou le même taux horaire dans un multiplexe qui brasse des millions et des millions, ça ne me semble pas la même chose "éthiquement".


Un point qui me parait très important personnellement...

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7015
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » jeu. 2 févr. 2017 - 22:12

Je suis d'accord, être maintenu dans une position de travailleur pauvre et/ou précaire dans une entreprise riche ne révolte pas assez de monde.
Si en plus ladite entreprise s'en justifie prétendant avoir des coûts techniques astronomiques alors qu'en vrai, tout se fait au rabais et que la qualité n'est pas sur l'écran, alors niet.
Ne me dites pas que ça n'existe pas! :evil:
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

Keurdelion

Messages : 479
Enregistré le : lun. 1 juin 2009 - 10:38

Message » jeu. 2 févr. 2017 - 23:54

chateautransistor a écrit :Pardon j'ai oublié de signaler :

Pas de treizième mois. Un bon cadeau de 30.00 eu à la fin de l'année.

Donc, en salaire annuel tu gagnes 1430 x 12 = 17160€ net

Les salariés des salles de cinéma privées sont eux payés sur 13 mois. Le salaire équivalent est donc 17160/13 = 1320€ net.

Tu peux donc reformuler ta question : "gagnez-vous plutôt plus ou moins de 1320€ net par mois ?"


chateautransistor a écrit :Convention collective : celle des opérateurs j'imagine...

Tu fais bien de préciser "j'imagine"... car tu es plus dans l'imagination que dans le réel.
Il n'y a pas de convention collective des opérateurs, il n'y a que celle de l'exploitation cinématographique. Le secteur privé l'applique, mais pas le secteur public (pour ce que j'en connais). Tu ne bénéficies donc pas de certains avantages liés à cette convention... mais tu bénéficies peut-être (sûrement) d'autres avantages liés à celle à laquelle tu n'imagines pas être rattaché. Cela rend les comparaisons de salaires difficiles, vu que les à côtés sont différents.

Keurdelion

Messages : 479
Enregistré le : lun. 1 juin 2009 - 10:38

Message » ven. 3 févr. 2017 - 0:03

penny-lane a écrit :même taux horaire dans un multiplexe qui brasse des millions et des millions, ça ne me semble pas la même chose "éthiquement".

Ça c'est un débat super intéressant : est-ce que le salaire est déterminé par les moyens de l'employeur ou par les tâches du salariés (ou les capacités, l'engagement du salarié) ?
De manière générale, les salaires sont plus élevés dans les plus gros cinémas, mais pousser cette logique au bout ne me semble pas... logique, justement, car quelqu'un qui bosse super bien dans une petite structure devrait pouvoir espérer être correctement rémunéré sans devoir partir évoluer dans une plus grosse.
Après, il y a la capacité à payer, c'est une contrainte réelle, mais pour moi le travail égal = salaire égal ne doit pas se limiter au sein d'une même boîte.
C'est d'ailleurs pour ça qu'on a une convention collective et une grille de salaires pour toute la branche.