Critiques de films

Partagez vos impressions sur les films. Vos coups de coeur et coups de gueule.
proj

Messages : 801
Enregistré le : ven. 26 oct. 2007 - 14:37

Re: Critiques de films

Message » dim. 18 déc. 2016 - 15:38

Personnellement, j'ai aimé Rogue one même si le film est bourré de défauts. Sa production a été très chaotique... Il suffit de revoir les 3 bandes annonces après avoir vu le film. C'est édifiant... Les films annonces sont bourrés de plans et même de répliques totalement absentes du film !!! Ce n'est jamais bon signe.

Pourtant, le film tient la route en dépit d'une première partie un peu confuse et bavarde qui aurait méritée d'être resserrée. J'ai commencé à franchement m'ennuyer au bout d'une heure mais, alors que je perdais espoir, l'émotion s'en mêle (la relation père / fille est classique mais bien traitée). Et quand l'action commence, elle ne fait pas semblant. Ca tape dur et fort.

La dernière partie est très spectaculaire et -surprise- parfois émouvante. J'ai aimé aussi cette mise en scène ample, lisible, vraiment percutante parfois.

Par contre, le film est vraiment sombre. Donc attention si vos enfants sont sensibles.

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3752
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Message » dim. 18 déc. 2016 - 18:33

victoria18 a écrit :
vekoma a écrit :Rogue One
Et puis, sachant qu'on boucle la boucle et qu'il n'y aura pas de suite, c'est chiant qu'on doive obligatoirement dézinguer tout le monde à la fin pour être sur qu'on ne les retrouve pas plus tard...

moi je m'en fout, mais pour ceux qui ne l'on pas vu, spoiler brutal

Demi-spoiler je trouve, puisqu'aucun des perso's de cette mission n’apparaît ou n'est évoqué dans les épisodes suivants ( en dehors du texte d'intro du IV ) il ne pouvait en être autrement. À se demander si ne pas provoquer empathie et compassion pour les perso's est intentionnel par peur d'être trop cruel avec les spectateurs…

Yannick

Avatar du membre
Messages : 4042
Enregistré le : mer. 22 sept. 2010 - 16:17
Contact :

Message » dim. 18 déc. 2016 - 18:45

Il y a toujours moyen de s'en sortir sans dézinguer explicitement les personnages. Mais ça demande un peu d'imagination et de creusage de cervelle, c'est plus facile de dézinguer tout le monde. En plus, ça présente l'avantage de fournir un traumatisme originel susceptible d'expliquer la suite de la saga. Et accessoirement, ça "ferme" des personnages que personne ne pourra recycler plus tard.
Image

Hobby : visiter les cabines ♥

En recherche d'emploi.
CV ICI LIEN CLIQUABLE

Yannick

Avatar du membre
Messages : 4042
Enregistré le : mer. 22 sept. 2010 - 16:17
Contact :

Message » mar. 20 déc. 2016 - 23:59

SWR1 (RealD double base, 3D, Marignan Salle 3)

Disney nous promettait un film de guerre, ils ont tenu parole. Ça défouraille sévère, et les personnages sont plutôt pas mal campés (même quand leur acteur n'est plus en état de jouer le rôle tel qu'il s'inscrit dans la diégèse du SWU). Un seul bémol toutefois, l'empilement des péripéties ou des contretemps donnant l'impression par moments que les scénaristes ont délayé certaines scènes climaxiques. Pour moi, le film aurait pu durer facilement un quart d'heure de moins.

Fantastic Beasts (2D, UGC George V Salle 5)
Ouille, la déception. Ce film est le cas d'école typique du demi-naufrage artistique dû à une trop grande liberté créative laissée par le producteur. JK Rowling est peut-être une bonne auteur de romans, mais ce qui paraît une idée super bien trouvée dans un livre l'est peut-être beaucoup moins sur l'écran de cinéma. On a une galerie de personnnage très bien trouvés, qui évoquent un univers visuel quelque part entre Adèle Blanc-Sec et les films de Jean-Pierre Jeunet, et un univers magique qui renouvelle agréablement la Pottersphère. La mayonnaise prend par moments, et puis on a l'impression que Rowling se regarde écrire et se laisse emporter. Certes les scènes dans la valise sont très sympa, et la galerie de créatures est originale et visuellement bien trouvée, mais le récit n'avance pas ou très peu dans ces moments-là. Une description agréable à lire sur plusieurs paragraphes voire plusieurs pages ne donne pas forcément matière à plus d'un plan de quelques secondes... Et puis Newt Scamander est un boulet fini, certes mais entre Rowling qui gratine bien son personnage comme il faut et l'acteur qui en fait des tonnes....ça devient très vite un personnage agaçant (©penny), contrairement, dans les films HP, à un Hagrid tout aussi naïf envers son prochain, mais bien plus attachant parce que campé par un Robbie Coltrane très inspiré. Une déception, donc, mais je lirai avec plaisir la novélisation de la main de Dame JKR, si jamais elle vient à exister.
Image

Hobby : visiter les cabines ♥

En recherche d'emploi.
CV ICI LIEN CLIQUABLE

Yannick

Avatar du membre
Messages : 4042
Enregistré le : mer. 22 sept. 2010 - 16:17
Contact :

Message » mer. 21 déc. 2016 - 0:32

Moana (3D 2K Dolby 3D, Pathé Beaugrenelle)
Petite déception pour un film qui s'annonçait du niveau de la Reine des Neiges. Alors, oui ça chante à tout bout de champ, (ça aurait pu chanter encore plus, à mon avis, même, pour rendre encore plus drôles les (rares) blagues de Maui et Moana sur le poncif de la Princesse Disney.) Visuellement, ce film est réminiscent d'Hercule et de Kuzco, et s'intègre parfaitement dans la collection des "Grands Classiques". Le film est au top pendant environ 1h30 sur les 107 minutes de projection, et puis c'est la catastrophe. Le drame, l'accident industriel, l'overdose de mignonitude et le cliché sirupeux du happy end Disneyen....en gros, après 1h30 à jouer avec les canons du film Disney, l'équipe a cédé à ces mêmes poncifs, avec une fin dont le coeur de cible est évidemment les petites filles d'âge scolaire ou pré-scolaire qui vont adorer. On est beaucoup moins dans l'économie narrative, à l'inverse d'un "Frozen" et sa très jolie scène de fin d'environ 2 minutes. La fin aurait gagné à être plus suggestive et plus ramassée quant au destin de Tê Kâ à l'issue du twist final. Plus suggestive et moins démonstrative, par exemple en recourant au pseudopode s'il était vraiment indispensable d'ajouter un autre signal positif après la révélation du nouveau tatouage de Maui. J'espère que Disney ne fera pas la même erreur sur Frozen 2.....
Image

Hobby : visiter les cabines ♥

En recherche d'emploi.
CV ICI LIEN CLIQUABLE

Yannick

Avatar du membre
Messages : 4042
Enregistré le : mer. 22 sept. 2010 - 16:17
Contact :

Message » mer. 21 déc. 2016 - 0:41

Sully (Salle 2 Pathé Fauvettes)

:shock: Un bijou. Un dynamitage en règle des clichés du film-catastrophe. En fin renard, Eastwood prend un malin plaisir à refuser et/ou à retarder pour le spectateur le plaisir de la scène de naufrage épique que tout le monde attend. Et pourtant, on est prévenu dès les trois premières minutes du film, avec leur montage alterné entre les cartons du générique et les plans d'une....catastrophe fantasmée (ou plutôt cauchemardée) digne d'un teaser trailer. Sinon, moi qui adore les procedural drama comme A Time to Kill ou A Few Good Men, j'ai été servi, Eastwood démonte avec maestria les rouages de la machine judiciaire. Quant au climax final....il est tout sauf spectaculaire et donne l'impression que le film finit en queue de poisson, mais.... qu'y avait-il à dire de plus ? Je me le demande encore.
Image

Hobby : visiter les cabines ♥

En recherche d'emploi.
CV ICI LIEN CLIQUABLE

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7015
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » mer. 21 déc. 2016 - 0:59

Wouha, je suis épaté de te lire aussi rosse sur un Disney -et je ne suis pas vraiment d'accord avec toi. Un accident industriel, vraiment? "l'économie" de Frozen? Gloups! N'est-il pas plus notable au final que bien des poncifs et ressorts bien présents dans Frozen ont justement été balayés dans Vaiana? (je ne parle pas de la fin mais de l'ensemble.)
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7015
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » mer. 21 déc. 2016 - 1:00

P.S. ça me fait plaisir que tu parles de films que tu as vu dans des salles de cinéma. :0)
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

Yannick

Avatar du membre
Messages : 4042
Enregistré le : mer. 22 sept. 2010 - 16:17
Contact :

Message » mer. 21 déc. 2016 - 9:41

Le film est bien, simplement je trouve qu'il échoue là où Frozen avait réussi l'alchimie parfaite, et j'en suis d'autant plus déçu que les 90 premières minutes sont du niveau de Frozen.
Image

Hobby : visiter les cabines ♥

En recherche d'emploi.
CV ICI LIEN CLIQUABLE

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7015
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » mer. 21 déc. 2016 - 10:05

J'ai bien compris. Mais je ne vois pas l'alchimie parfaite de Frozen, film pour moi déséquilibré et qui tente de renouer avec ses clichés en faisant semblant de s'en dégager... donc j'ai préféré de loin Vaiana, quels que soient ses défauts.
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

Yannick

Avatar du membre
Messages : 4042
Enregistré le : mer. 22 sept. 2010 - 16:17
Contact :

Message » mer. 21 déc. 2016 - 10:45

Frozen donne l'impression d'être déséquilibré je pense parce que les chansons sont concentrées dans la première partie du film. Je suis sûr qu'il doit y avoir au moins une ou deux chansons supplémentaires, qui devaient se trouver dans la deuxième moitié du film, qui ont été coupées au montage pour ne pas dépasser les 2h de projection.

Mais, contrairement à Frozen, je ne vois pas Vaïana avoir l'oscar du meilleur film d'animation.
Image

Hobby : visiter les cabines ♥

En recherche d'emploi.
CV ICI LIEN CLIQUABLE

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7015
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » mer. 21 déc. 2016 - 11:29

Je valide ce que tu dis sur la répartition des chansons, mais je parlais des enjeux narratifs, et du progressisme de la firme. Je n'aurais pas donné d'oscar à Frozen personnellement, et l'année 2016 a été trop riche en petites perles d'animation pour qu'on y hisse Vaiana tout en haut du podium de façon indiscutable. Je crois que pour le première fois depuis des années, je pourrais faire un top ten special "animation" alors que je ne trouve pas toujours 10 titres animés que j'ai envie de défendre...
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7015
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » mer. 21 déc. 2016 - 23:19

Rogue One: L'agence-tous-risques
Résumé:
Hannibal, Futée, Barracuda et Looping forment une équipe pour aider à réparer les injustices, tout en fuyant l'armée qui est à leur trousse.

G.Edwards est décidément un réalisateur de valeur, toujours coincé dans un projet plus casse-gueule que le précédent, il s'en tire avec les honneurs. Toujours des références, un peu moins de déférence, le film m'a vite accroché.
Il y a quelques années, si on m'avait dit que j'irai admirer le charisme de mon Mads Mikkelsen dans des prod Disney (Star Wars, mais aussi Dr Strange il y a quelques semaines) je n'y aurais pas cru, et pourtant, on y est :D
Maintenant, la franchise doit faire gaffe aux effets de déjà-vu. A force de devoir respecter un cahier des charges spécifiques, on se retrouve avec des films toujours moins novateur (il y a eu un avant et après Star Wars en 1977, on ne le dira plus d'aucun épisode suivant...) car les passages obligés du genre, dont la prod n'ose s'affranchir, sont maintenant quarantenaires. Je serai heureux, comme spectateur, qu'on évite l'effet autoparodie de certains James Bond par exemple...
Néanmoins le spectacle est bien là, à part quelques visages en CGI (ceux des Calamari en particulier, et d'autres à ne pas spoiler) les SFX sont plutôt beaux et au service de l'histoire... Dark Vador fait de cours caméos, et c'est agréable de le retrouver furtivement en impitoyable rouleau compresseur... j'ai noté comme proj l'absence de scènes présentées dans les F.A., je suis donc assez curieux (vraiment de la simple curiosité) de voir les scènes indédites et de savoir pourquoi elles ont été écartées du montage...
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

Victoria5

Messages : 627
Enregistré le : ven. 4 sept. 2015 - 16:40

Message » jeu. 22 déc. 2016 - 9:33

MOSS a écrit :j'ai noté comme proj l'absence de scènes présentées dans les F.A., je suis donc assez curieux (vraiment de la simple curiosité) de voir les scènes indédites et de savoir pourquoi elles ont été écartées du montage...


C'est quand même assez courant, c'est pas que des plans sont "écartés" (les premiers bout-à-bout de montage font souvent le double de la longueur finale d'un film, et a minima 30 ou 40% de plus), c'est juste que le FA est préparé en parallèle du montage, et que du coup des plans qui ne sont pas dans l'un peuvent se retrouver dans l'autre.

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7015
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » jeu. 22 déc. 2016 - 9:38

Oui mais pardon, TROIS films-annonces contenant autant de prises inédites, non ce n'est pas si courant - et ça n'enlève rien à mon envie de les voir.
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!