Critiques de films

Partagez vos impressions sur les films. Vos coups de coeur et coups de gueule.
Répondre
Messages : 321
Enregistré le : ven. 11 mars 2011 - 14:03
Localisation : à l'ouest

Re: Critiques

Message

valium a écrit :
gustavo a écrit :Putain! (pardon en plus c'est la journée de la femme)
Bah quoi, les putains sont des femmes aussi... (pauvres femmes, une seule journée par an, tous les autres pour les traiter de tous les noms...)
bah oui chui d'accord, je pensais réparer mais en fait non ça fait l'inverse... sorry. mesdames.
mais justement pourquoi en faire une injure?
ça me fait penser à une superbe chanson del sen̅or georges brassens. dédicace.



https://www.youtube.com/watch?v=6lVhNSnXUeg
Messages : 5034
Enregistré le : lun. 2 nov. 2009 - 23:15
Localisation : Besançon

Re: Critiques

Message

Ohlà, Super"con"driaque a couté 31,5 Millions d'€, je ne vois rien qui justifie artistiquement ou scénaristiquement un tel budget. Surtout que le Dany Boon n'a vraiment pas élevé le niveau. Autant les Ch'tis et Rien à déclarer il y avait des valeurs certaines, autant là, la base du film c'est ni plus ni moins qu'un Dany boon qui fait son sketch, renforcé par son très cher acolyte Kad Merad. Ce n'est pas une note négative, mais ça n'a vraiment pas un mérite supplémentaire qu'une comédie banal française.

Je ne comprends pas le budget, sauf s'il englobe le cachet des deux têtes d'affiche.
Messages : 1502
Enregistré le : mer. 19 oct. 2011 - 14:40
Localisation : Ile-de-France

Re: Critiques

Message

Mais Dany Boon n'a pas pris qu'un seul cachet Veko ! Scénariste + réalisateur + rôle principal, ça fait un bon tiers du budget dans sa poche je suppose ;-)
Messages : 3139
Enregistré le : ven. 21 oct. 2011 - 13:17
Localisation : entre les toilettes et la cabine suivant les pannes

Re: Critiques

Message

encore une avance sur recette qui ne sera pas remboursée :mrgreen:
si il a trouvé un pigeonprod (producteur qui pense que quand c'est drôle avec 10m€ c'est 3 fois plus drôle avec 30m€) tant mieux pour lui et tant pis pour nous.
Messages : 1514
Enregistré le : mer. 18 juil. 2012 - 19:48

Re: Critiques

Message

Mais Dany Boon n'a pas pris qu'un seul cachet Veko ! Scénariste + réalisateur + rôle principal, ça fait un bon tiers du budget dans sa poche je suppose
Pour ces 4 fonctions: En plus des 3 que tu cites il était aussi dialoguiste.
Il a reçu 7 millions. C'est lui-même qui nous l'a dit quand il est venu faire
son AVP chez nous.
Messages : 321
Enregistré le : ven. 11 mars 2011 - 14:03
Localisation : à l'ouest

Re: Critiques

Message

300: La naissance d'un empire - VF - 3D

suite en parallèle (en fait c'est le pendant de la bataille du premier volet) qui est tirée sur le même mode. Bien que je ne me rappelle guère du premier épisode, on a là les grecs qui sous l'égide d'un chef avec une tête d'anglais veut unir le peuple grec (delphes, spartiates etc...) contre l'envahisseur perse...lui même dirigé par des grecs...
les grecs sont en sous nombre et résistent brillamment, on a de belles scènes de dézingage, de batailles navales, ça pète en 3D, une touche de Frank Miller dont c'est tiré, des répliques parfois drôles.
Messages : 2990
Enregistré le : lun. 12 janv. 2009 - 17:54

Re: Critiques

Message

gustavo a écrit :300: La naissance d'un empire - VF - 3D

suite en parallèle (en fait c'est le pendant de la bataille du premier volet) qui est tirée sur le même mode. Bien que je ne me rappelle guère du premier épisode, on a là les grecs qui sous l'égide d'un chef avec une tête d'anglais veut unir le peuple grec (delphes, spartiates etc...) contre l'envahisseur perse...lui même dirigé par des grecs...
les grecs sont en sous nombre et résistent brillamment, on a de belles scènes de dézingage, de batailles navales, ça pète en 3D, une touche de Frank Miller dont c'est tiré, des répliques parfois drôles.
j'avais plutot un bon souvenir du premier opus... (carrément même)
faudrait peut etre que je le revois.
toujours est il que je me suis bien ennuyée devant ce film. l'impression de toujours voir les meme scènes...
tout le temps des trucs qui volent en arrière plan (ou des poussières dans la lumière, ou des flamèches à cause de feux de camp la nuit, ou des cendres après une bataille), tout le temps des trucs qui "jaillissent" de l'écran pour faire 3D, tout le temps des éclaboussures de sang sur la caméra, tout le temps des dialogues bourrins...
j'ai rien contre de la virilitude mais encore faut il que les personnages en question le soient pour que ce soit crédible...
j'ai failli abandonner je ne sais pas combien de fois. j'ai quand même tenu jusque la fin mais en soupirant de plus en plus fort...
pour l'instant, c'est mon moins bon film vu en 2014
Messages : 4449
Enregistré le : lun. 26 nov. 2007 - 14:23
Localisation : pas loin d'un câble

Re: Critiques

Message

vekoma a écrit : Autant Rien à déclarer il y avait des valeurs certaines
Mon appréciation de ce film est un copier/collé du titre.

Pour supercondriac, pas beaucoup mieux, juste plaisant
Messages : 4449
Enregistré le : lun. 26 nov. 2007 - 14:23
Localisation : pas loin d'un câble

Re: Critiques

Message

300: La naissance d'un empire

la même, j'ai adoré le 1er, mais là, trop sombre (beaucoup de perte avec les lunettes) puis, pas terrible la 3D, je sais pas vous, mais les 1er plans n'étaient net que quand ils étaient en gros plan, vous pigez ou pas, en gros quand le personnage en 1er plan était visible en entier, donc pas de gros plan, ben c'etait franchement bof, moi je sais pas trop parler comme vous quoi, ouesh, donc voilà, et pour vous?
Messages : 3139
Enregistré le : ven. 21 oct. 2011 - 13:17
Localisation : entre les toilettes et la cabine suivant les pannes

Re: Critiques

Message

déjà que la 3d c'est pas ma tasse de thé donc je l'ai vu en 2d c'est juste pas terrible tout Noam Murro n'a pas la patte de Zack Snyder même si il est producteur du film
Messages : 826
Enregistré le : ven. 26 oct. 2007 - 14:37

Re: Critiques

Message

En 3 D polarisée (Real D, Master-Image), il y a vraiment beaucoup de ghosting et c'est désagréable d'avoir ces multiples dédoublements et contours flous. L'atmosphère nocturne n'aide pas à y voir grand chose en relief (la première bataille sous l'orage).

La version 2 D est beaucoup plus agréable et surtout lumineuse. Sinon, en dépit de la plastique d'Eva Green, à quoi sert cette suite ?
Messages : 4449
Enregistré le : lun. 26 nov. 2007 - 14:23
Localisation : pas loin d'un câble

Re: Critiques

Message

Faire tourner la grosse machine de prod !!!!! Bon je vois que la qualité était alors médiocre de manière générale....
Messages : 321
Enregistré le : ven. 11 mars 2011 - 14:03
Localisation : à l'ouest

Re: Critiques

Message

THE CANYONS
le F.A. nous fait la comparaison avec Mulholland Drive: tutututut... :( Le point commun? Juste l'intrigue qui se passe dans un Hollywood, entre acteurs, producteurs, relations, pouvoirs, trahisons, intérêts, influences... Donc ça se passe chez des riches du royaume.
Mais la mise en scène est pauvre. Le ressenti en ressortant de la salle aussi.
Ce que j'ai noté d'intéressant cependant c'est ce semblant de parallèle avec la fin d'une ère du cinéma, les photos des salles de cinémas fantômes, abandonnées, en ruine, "post-apocalyptique". La fin d'un pan. Le pouvoir d'un pan de l'empire hollywoodien est sur la déchéance.
les protagonistes : "oulàlà, on a peur des pauvres, d'être pauvre: tout sauf ça!"
Le cinéma produit aujourd'hui c'est la déchéance, le déclin d'un empire mais qui coûte que coûte veut conserver le pouvoir. Tellement le propos est réussi le film tombe dans le trou: c'est naze.
Mais ça donne à penser sur ce versant d'Hollywood: qui a le vrai pouvoir? les plus vieux. Les vieux eux ferment leur gueule, laissent faire sans rien dire. L'illustration est naze. Hollywood est un enfant gâté dans tout les sens du terme.
note: 1,5/5

GLORIA
Gloria est souriante. Elle se laisse pas abattre. Elle approche de la soixantaine. Elle est célibataire (divorcée) et elle vie comme une jeune: sort, danse, rit, boit des coups tard, clope, séduit... Donc en fait c'est pas propre aux jeunes. Le film traite entre autre de la sexualité des sexagénaires. Le film se passe parmi la bourgeoisie de Santiago.
Il est question de la solitude de Gloria, de la solitude de la jeunesse. Des vieux dans la modernité. Les amoureux sont-ils ingénus? Les hommes sont castrés.
Selon les personnages, bourgeoisie éclairée, une question est cependant abordée dans un dialogue qui me laisse un peu douteux: la révolution des jeunes serait une révolution spirituelle qui passerait par facebook, twitter... Aïe...
Par ailleurs une petite touche qui rappelle Frances Ha.
L'actrice qui joue Gloria est top. Ours d'argent justifié.
note 2,5/5

LES BRUITS DE RECIFE (O SOM AO REDOR)
C'est très bien filmé et un très gros travail du son, le film est prenant dès le générique.
A travers une rue, quartier classe moyenne de Recife on a une peinture dans son entier de la société brésilienne. Le tableau est impressionnant. Le meilleur film que j'ai vu cette année.
note : 4/5

HER
les acteurs sont OK.
Les dix premières minutes aussi, qui nous donne l'idée du film, intéressante.
Mais rapidement Spike Jonze nous donne un dialogue avec sa conscience. On a à faire à des déboires amoureux et c'est nul à chier. Une histoire d'amour simplette. Sur 2 ou 3 points de sciences fiction c'est interessant mais c'est tout. Histoire d'amour bourgeoise mielleuse.
merde, un oscar pour ce scénar?
note 1,5/5

L'ETRANGE COULEUR DES LARMES DE TON CORPS
Giallo à l'état brut. Gants de cuir, lames, ésotérisme, érotisme, sadisme, disparitions, meurtres... Très belles photos, ralentis, et la musique des années 70 très efficace. A l'instar de Amer c'est souvent filmé en gros plan, travail de son, qui prêtent à la claustrophobie, dans un lieu fermé, ici un immeuble. C'est angoissant et je suis ressorti de là sans beaucoup de réponse à l'intrigue, le mystère en entier. Onirique ou plutôt cauchemardesque, angoissant, mystérieux. Mais je ne sais si malgré tout j'en garderai un grand souvenir.
note: 2,5/5

ONLY LOVERS LEFT ALIVE
Filmé à la cool que c'en est agaçant sans que ça pisse bien loin. L'underground embourgeoisé. Jusqu'à ce que les personnages décident de sortir du huis clos, là Jarmusch devient sincère et se rattrape. C'est bof mais c'est pas mal.
note 2,5/5

WRONG COPS
Quentin Dupieux, emprunte au surréalisme, confère à l'absurde et envoi du très drôle. C'est un film généreux. Derrière des allures de comédie on marche sur certains points qui se révèlent être des abîmes.
Le meilleur film que j'ai vu cette année (avec Les bruits de Recife).
note 4/5
Messages : 7091
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Re: Critiques

Message

gustavo a écrit :GLORIA
Gloria est souriante. (...) Elle approche de la soixantaine (...) et elle vie comme une jeune: sort, danse, rit, boit des coups tard, clope, séduit... Donc en fait c'est pas propre aux jeunes.

J'offre une piste... Bien que je n'ai pas vu le film, je l'ai juste projeté: N'oublions pas qu'il ne s'agit pas seulement de faire la d'jeunz. Quand on est Gloria au Chili aujourd'hui, on n'a pas eu de vraie jeunesse, vu la situation politique que le pays à connue dans les années 70. Donc l'adolescence tardive, je pense que ça a un autre sens que le syndrôme de Peter Pan de nos sociétés bourgeoises occidentales.
Messages : 1502
Enregistré le : mer. 19 oct. 2011 - 14:40
Localisation : Ile-de-France

Re: Critiques

Message

Arf, je vois qu'on a dit du mal de Her !

J'arrive donc pour corriger ça :mrgreen:

Her :
Vu encore dans des conditions difficiles, un conseil : n'allez pas au Gaumont Opéra Premier, leur clim ne fonctionne pas, ça fait au moins 15 jours, et ils n'en ont rien à faire visiblement. Bref. Le film.
Dans un futur plus ou moins proche, un homme, blessé par la vie et un douloureux divorce, va progressivement tomber amoureux de la voix de son assistant personnel, un système d'exploitation à la voix sexy.

J'attendais le film depuis un bon moment, d'une part parce que j'ai beaucoup aimé les films précédents de Spyke Jonze, et, par ailleurs, parce que j'aime beaucoup Joaquin Phoenix, et que j'avais vraiment hâte de voir ce qu'il pouvait donner dans ce registre assez éloigné de ce qu'il fait d'habitude.
Et bien je n'ai pas été déçue ! J'ai été touchée en plein coeur par la poésie de ce film, la mélancolie et la douceur qui s'en dégagent.
C'est une magnifique réflexion sur les raisons qui poussent deux êtres à tomber amoureux, et, comment on peut nouer des relations virtuelles, bien plus fortes que celles réelles (ça devrait vous parler ça, le forum !).
C'est aussi un film très fort sur le pouvoir des mots (le héros a comme métier d'écrire des lettres manuscrites sur demande), autant dans l'écriture que dans la parole. Sans entrer dans les détails il y a plein de choses à voir sur le rapport écrit/oral dans le film, notamment, quand la voix de l'OS, lit à voix haute les lettres qu'il n'a jamais fait que lire mentalement.
Par ailleurs, l'univers de science-fiction dépeint est très beau, les immenses vues sur la ville futuriste rappellent Lost in Translation (et d'ailleurs, pas mal de choses dans le film rappellent le film de Coppola, la solitude, l'histoire d'amour impossible...et Scarlett évidemment !), ou le nouveau film de Kurosawa, Real, proche dans les thématiques de ce film.
Il y a par ailleurs beaucoup d'humour, on n'est pas du tout dans la SF sombre et dépressive. Pour finir, le film me confirme (je le savais déjà, mais bon voilà) que Phoenix est un immense acteur. Complètement métamorphosé physiquement, il quitte enfin le registre du mec violent et fou, dans lequel il était un peu enfermé. Souriant, affiné, il dégage une vulnérabilité et une sensibilité complètement inédite, toujours à la limite entre le pathétique (il m'a rappelé souvent dans ses expressions le perso principal de The Big Bang Theory) et un charme complètement irrésistible.
Image
Répondre