Défendez 2001 l'Odyssée de l'Espace !

Partagez vos impressions sur les films. Vos coups de coeur et coups de gueule.
affiche-cine

Avatar du membre
Messages : 2452
Enregistré le : mar. 22 nov. 2011 - 23:51
Localisation : Paris
Contact :

Re: Défendez 2001 l'Odyssée de l'Espace !

Message » sam. 3 août 2013 - 21:21

Planète sauvage a écrit :Attendons de voir quel film tu défends pour comparer à cette daube...hé hé! :mrgreen:


009987

NOSTROMO

Messages : 1514
Enregistré le : mer. 18 juil. 2012 - 19:48

Message » sam. 3 août 2013 - 23:07

Mais je pensais plutot à un problème particuliers lié aux durées "variables"
de ces deux films.


Bien, jexplique.

Les deux films "tour du monde en 80 jours" et "extase et agonie" avaient une particularité
commune (en plus d'être tourné en 70mm). La longueur de ces films étaient variables
selon la salle ou ils étaient passés. Et cette longueur était laissée à l'appréciation
du directeur de la salle (ou du projectionniste). Quand le film arrivait en cabine
il était accompagné d'un feuillet explicatif.

Pour "Le Tour du Monde en 80 jours" (version 70mm) la première bobine était plus
petite que les autres et était "facultative". C'était un prélude en n&b, format 1.33
qui présentait le film de Méllies "Premiers Hommes Dans la Lune" pour introduite
le film "le tour du monde.....". Durée: 8 minutes. On pouvait décider de passer
la bobine ou bien de démarrer directement sur la bobine 2 (générique du film).

De plus la dernière bobine était aussi plus petite que les autres et son passage
était facultatif. Cette bobine contenait un véritable petit dessin animé et servait
de générique de fin. Durée: 12 minutes.

Pour "Extase et Agonie" (version 70mm) la première bobine était plus petite
que les autres et était "facultative". C'était le "prélude" d'une durée de 12
minutes explicant la vie et l'oeuvre de Michelangelo avec des vues magnifiques
de Florence et de Rome ainsi que des plus célèbres oeuvres du sculpteur.
Si on ne passait pas le prélude on démarrait directement la bobine 2 sur le
générique.

Autre remarque sur "Le Tour du Monde....". Le film a été tourné deux fois
avec des caméras différentes (70mm 30ips et 70mm 24ips). Et donc selon
la version projetée certains plans du film étaient légèrement différents.

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7015
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » dim. 4 août 2013 - 18:40

Wouais marrant comme anecdote merci.
Mais pour Affiche-Ciné, il y a les films facultatifs (en entier) et les incontournables.. :mrgreen: Me trompe-je?
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

affiche-cine

Avatar du membre
Messages : 2452
Enregistré le : mar. 22 nov. 2011 - 23:51
Localisation : Paris
Contact :

Message » dim. 4 août 2013 - 20:10

MOSS a écrit :Wouais marrant comme anecdote merci.
Mais pour Affiche-Ciné, il y a les films facultatifs (en entier) et les incontournables.. :mrgreen: Me trompe-je?


Nostromo, merci pour ces informations de première main qui ont tendance à se perdre avec les années. Je suppose que ta famille a passé ces films...

Moss, je ne sais pas trop ce que tu veux dire par là mais il y a en effet des incontournables, des monuments qui articulent l'histoire du cinéma, mais ce ne sont souvent pas ceux-là qui retiennent mon affection.
D'ailleurs, je crois qu'aucun cinéphile ne pourrait dire : "j'ai de l'affection pour l'oeuvre de Stanley Kubrick"...

Planète sauvage

Avatar du membre
Messages : 502
Enregistré le : mer. 31 juil. 2013 - 22:48

Message » dim. 4 août 2013 - 21:53

affiche-cine a écrit :D'ailleurs, je crois qu'aucun cinéphile ne pourrait dire : "j'ai de l'affection pour l'oeuvre de Stanley Kubrick"...


:shock: :shock:

en fait ce topic aura servi à quelque chose, c'est à dire à donner à voir des répliques de ce genre...
outre que je ne comprends pas vraiment cette dernière, je trouve qu'on frise le festival de l'intransigeance... 'entre "défendez!", "c'est une daube" etc....vous ne laissez pas grande place à la subjectivité....

d'abord c'est quoi "un cinéphile"? puisqu'il semble que tu en aies une définition assez arétée...
puis pourquoi il "ne pourrait pas dire"?
et c'est quoi "avoir de l'affection"?
:shock: :shock: à moins que ce soit su mode provoc!

affiche-cine

Avatar du membre
Messages : 2452
Enregistré le : mar. 22 nov. 2011 - 23:51
Localisation : Paris
Contact :

Message » dim. 4 août 2013 - 23:45

Je ne vois pas ce qui te dérange...

Un cinéphile est quelqu'un qui aime le cinéma et qui s'y intéresse en tant qu'art.

Les gars, vous êtes un poil pénibles, ma phrase était la suivante : "D'ailleurs, je crois qu'aucun cinéphile ne pourrait...".

Et non, "D'ailleurs, aucun cinéphile ne peut"...

Planète Sauvage, tu vois la nuance et la subjectivité ? Merci.

Par ailleurs, ce n'était pas du tout de la provoc, l'oeuvre de Kubrick est essentiellement cérébrale, mathématique, chirurgicale, il s'est presque toujours arrangé pour "refroidir l'humanité". Une oeuvre souvent sublime mais froide comme un pot de chambre. Il suffit de voir sa "comédie", Dr Folamour pour s'en convaincre, non ?

Faut-il aussi que je t'explique "avoir de l'affection" ?

Pour finir, je revendique mon droit à exprimer mes idées sans détour. A bas la tièdeur !

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7015
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » lun. 5 août 2013 - 1:24

Moi j'étais dans la pure vanne provoc car je trouve mon concept de film facultatif rigolo.
Et en gros j'envoie mes piques à Affiche-Ciné car je sais à qui je parle. Je pensais que ça serait lu avec plus de légèreté.
Quand à la subjectivité, elle est partout. La Kubriphobie d'un futurnumerik en est une expression extrême. L'intransigeance des autres en est une autre. Je ne vois pas comment laisser plus de place à la subjectivité. C'est bien d'être exigeant non?
Sinon, on a pas attendu ce topic pour se balancer ce genre de trucs, il me semble.
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

Planète sauvage

Avatar du membre
Messages : 502
Enregistré le : mer. 31 juil. 2013 - 22:48

Message » lun. 5 août 2013 - 2:01

affiche-cine a écrit :Je ne vois pas ce qui te dérange...


Pour finir, je revendique mon droit à exprimer mes idées sans détour. A bas la tièdeur !


et c'est pourquoi je réponds aussi sans tiédeur!
en trouvant que parfois (pas tout le temps évidemment... j'ai trouvé intéressant ton appel à voir gold par ex...) que tes avis sonnent parfois comme des avis d'autorité cinéphilique... en l'occurence sur ce topic...
car on peut faire une formule de rhétorique en utilisant le conditionnel (ou le mot croire) dans une phrase tout en signifiant en fait un avis d'autorité....

car l'exigence critique impose aussi l'argumentation si on ne veut pas du coup donner l'impression d'imposer son gout esthétique .... et là je suis désolé mais dire:

D'ailleurs, je crois qu'aucun cinéphile ne pourrait dire : "j'ai de l'affection pour l'oeuvre de Stanley Kubrick"...

c'est une forme d'imposition de point de vue car on pourrait renverser ta phrase:

quelqu'un qui dirait "j'ai de l'affection pour l'oeuvre de Stanley Kubrick"... ne serait pas un cinéphile?

or, je ne sais pas si j'utiliserais cette formule avoir de l'affection pour (c'est pas mon style en général) mais si ça devrait être le cas, je pourrais l'appliquer à l'oeuvre de Kubrick (pas tout, de toute façon j'ai pas tout vu)... et je me considère quelque part comme un amoureux du cinéma (en tout cas un grand amateur cinéphile)

j'ai du respect pour tes interventions affiche ciné...
mais la tiédeur n'est pas aussi mon fort .... :wink:

Moss, rien à redire à ta remarque...je suis d'accord. d'ailleurs je ne visais pas tes interventions 8)

affiche-cine

Avatar du membre
Messages : 2452
Enregistré le : mar. 22 nov. 2011 - 23:51
Localisation : Paris
Contact :

Message » lun. 5 août 2013 - 10:16

Planète Sauvage, je comprends très bien mais détrompe-toi, ce que je recherche sur ce forum, c'est l'échange, j'attends des "posts" aussi vigoureux que les miens.

Ainsi, quelqu'un qui dirait "j'ai de l'affection pour l'oeuvre de S. Kubrick" devrait m'expliquer pourquoi, dans le détail si possible. Sinon, impossible de respecter son avis. Quand Futurnumerik dit "c'est de la daube" sans aller plus loin, je ne respecte pas (et je dirais qu'il ne respecte pas le principe communautaire du forum).

"l'exigence critique impose aussi l'argumentation" Oui, c'est pourquoi j'ai défendu 2001 en 2ème page du topic. Tu peux trouver l'analyse un peu mince (on trouve toujours plus profond) mais elle a le mérite de dégager les thèmes du film et de partager mon expérience de cinéphile. Et d'éclairer Studios74 qui n'a pas compris le film (en tout cas, il n'a jamais admis avoir fait de la provoc').

"quelqu'un qui dirait "j'ai de l'affection pour l'oeuvre de Stanley Kubrick"... ne serait pas un cinéphile?" Ca, Planète Sauvage, c'est de la réthorique limite : la langue française n'est pas une chaussette, ce n'est pas parce que tu retournes une phrase que ça veut dire son contraire :mrgreen:

"tes avis sonnent parfois comme des avis d'autorité cinéphilique" Et bien, j'ai vu beaucoup de films, j'ai des avis, une perspective sur le cinéma et son histoire. Mais j'ai encore beaucoup à découvrir (jamais vu un Romher) et à corriger (je déteste Antonioni mais je soupçonne ne pas encore avoir trouvé la clef). C'est pour cela que je compte sur vos avis et analyses (certains ont un esprit très fin sur ce forum, tu verras).

Et pourquoi pas sur les tiens, Planète Sauvage, pour le moment, tu fais le shérif mais tu n'as pas encore défendu ta vision de 2001 (tu peux le démolir ou le promouvoir, au choix).

ola

Planète sauvage

Avatar du membre
Messages : 502
Enregistré le : mer. 31 juil. 2013 - 22:48

Message » lun. 5 août 2013 - 11:11

extraordinaire! :shock:

je n'ai pas à répondre à des somations de défense ou justifier des gouts...

belle inversion des rôles....

belle inversion de la rhétorique.... je suis désolé mais l'inversion de la phrase que j'ai faite est bien contenu dans la tienne.... ta phrase contient en sous jacent un brevet de cinéphilie...

avoir de l'affection pour une oeuvre quelle qu'elle soit, c'est avoir un rapport subjectif et intime, personnel à celle ci... je ne voit pas en quoi je dois expliquer combien full métal jacket me touche dans son esprit antimilitariste et proche de ses personnages ou combien la force des images de 2001, bien plus chaude ( par exemple dans toute la scène d'ouverture) que la froideur que tu prete à kubrick, m'a saisi de façon étonnante en rapport avec l'expérience que j'en avais précédemment à la télévision...

Enfin bon , ce n'est pas faire oeuvre de critique cinéphile de devoir demander même à un spectateur de justifier , dans le détail si possible ( minimum 500 caractères! :mrgreen: ), pourquoi il a aimé , même "bienvenu chez les ch'tis"...

faire une critique ,ce n'est pas distribuer des bons point de bons goûts...

J'aime le cinéma et je peux être sensible aux arts, mais qu'est ce que je ne me reconnais dans le milieu de ceux qui se reconnaissent entre eux comme amateurs...

tiens allez je vais faire sans doute dans le facile mais faudrait revoir "le gout des autres"...
même caricatural, ce film raconte mieux ce que je veux dire là....

t'inquiète affiche ciné, à l'occas, je donnerais quelques avis (plus que des critiques car je n'ai pas assez de plume ou de rigueur) sur des films.... :wink:

et pour ma part j'arrête là sur ce topic.... je te laisse éventuellement le dernier mot...la politesse du shérif :wink:

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7015
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » lun. 5 août 2013 - 11:34

Planète sauvage a écrit :je ne voit pas en quoi je dois expliquer combien full métal jacket me touche dans son esprit antimilitariste et proche de ses personnages

Il s'agit juste de partager. Quelle que soit la conviction avec laquelle tu assènes ton avis. (Je dis ça car moi je pense que je suis du côté des tièdes. Sans me trouver illégitime...) Tu vois ce genre d'avis n'est pas si souvent exprimé, à force de commentaires toujours plus techniques sur Kubrick. Moi ça m'intéresse.
On est tous convaincus d'avoir the bon goût, plus que tous les autres filmophages de la Terre. So what? On est plus inoffensifs qu'autre chose, on le sait. On se vanne.
Par exemple, affiche-ciné, parfois, je suis à un photogramme d'être de son avis, il faudrait qu'il enlève Cameron et Avatar de certaines phrases :mrgreen:
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

Planète sauvage

Avatar du membre
Messages : 502
Enregistré le : mer. 31 juil. 2013 - 22:48

Message » lun. 5 août 2013 - 11:42

MOSS a écrit :On est tous convaincus d'avoir the bon goût, plus que tous les autres filmophages :


pas moi! :mrgreen: non sans rire vraiment :|

je vais essayer d'être plus précis: je trouve aussi intéressant de partager le fond des films qui nous touchent chacun (des scènes, des mises en scène , des instants, des acteurs...des réflexions ou des infos historiques etc...), mais pas de devoir justifier d'un sentiment sur une echelle de valeurs qui est inconnue , simplement parce qu'il ne serait pas partagé par des autorités cinéphiliques... (aussi brillantes soit -elles!je ne parle pas pour affiche ciné mais plutot du champ de la critique cinéphile en général)

affiche-cine

Avatar du membre
Messages : 2452
Enregistré le : mar. 22 nov. 2011 - 23:51
Localisation : Paris
Contact :

Message » lun. 5 août 2013 - 12:22

Planète sauvage a écrit :t'inquiète affiche ciné, à l'occas, je donnerais quelques avis (plus que des critiques car je n'ai pas assez de plume ou de rigueur) sur des films.... :wink:


Avec Cameron plaisir...

PS : C'est vrai qu'il est sympa, ton Avatar :mrgreen:

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7015
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » lun. 5 août 2013 - 13:29

Planète sauvage a écrit :pas moi! :mrgreen: non sans rire vraiment :|

Meuh moi non plus je te rassure. Puisque je suis tiède. Mais ça ne serait pas grave. On est au moins le spécialiste de ses propres ressentis. Qui sont parfois des doutes et des certitudes...
Je veux dire, l'empathie géniale que tu ressens avec Full Metal t'appartiens (à toi et à quelques milliers de personnes.) Si je t'expliquais que tu fais fausse route, je ne pourrais changer ce que tu ressens devant ce film.

Affiche-Ciné, je te vois! :wink:
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

johannes

Avatar du membre
Messages : 331
Enregistré le : mar. 3 août 2010 - 14:24
Localisation : strasbourg

Message » lun. 5 août 2013 - 17:09

Je dépose ma petite expérience perso à propos de 2001.
J'ai vu ce film lors d'une ressortie au début des années 70. Je devais avoir 12 ou 13 ans.

Je suis allé voir ce film avec mon père qui l'avait lui même vu à sa sortie. Il m'en avait parlé et la description qu'il en faisait m'avait plus qu'intrigué. J'ai vu le film dans d'excellentes conditions sur un très grand écran. C'était une copie 35 magnétique.

Je n'ai pas tout compris (on peut l'imaginer, vu mon age à l'époque) mais c'est une expérience cinématographique qui m'a marqué pour toujours.

Il faut se souvenir qu'à l'époque Star Wars n'était pas encore sorti et que dans le domaine de la SF et du space opera les films qui ont précédé 2001 ne brillaient pas par leur réalisme ni la perfection de leurs effets spéciaux. J'ai revu le film une dizaine de fois et le plus souvent au cinéma. Jamais il ne m'a paru long et chaque fois que je le regarde, je constate que chaque scène et chaque plan est utile, voire indispensable à la narration.

L'histoire est sans aucun doute racontée d'une façon assez déroutante. La lecture de la nouvelle "La sentinelle" d'Arthur C Clarke qui a inspiré Kubrick puis du roman "2001 l'Odyssée de l'espace" apporte tous les éclaircissements.

Il faut peut-être un vieux con pour apprécier ce film ... :|