Cinéma Associatif

Ici chaque personne peut laisser un message pour se présenter, parler d'elle et se faire connaitre des autres membres du forum
greg72

Messages : 91
Enregistré le : ven. 18 mai 2012 - 11:41

Re: Cinéma Associatif

Message » jeu. 28 nov. 2013 - 18:22

Mouais... je connais plusieurs personnes qui ont essayé de projeter avec billeterie CNC leurs films à Orbey et se sont faites jeter... Ils fallait qu'elles payent un forfait... Autant aller à l'UGC Strasbourg alors, où l'accueil est bien plus sympathique...

Tous ces discours sur le bénévolat c'est bien, mais alors il faudrait aussi que l'entrée soit gratuite, que les films soient gratuits à tourner (eh oui, ça coûte de l'argent de faire des films), etc...

musidora

Messages : 989
Enregistré le : lun. 25 nov. 2013 - 14:58

Message » jeu. 28 nov. 2013 - 18:50

Eclairez-moi: ca veut dire quoi "projeter avec billeterie CNC"?

Apparemment Greg72, le but du cinéma en question c est d accueillir un public local qui ne peut pas ou ne veut pas se déplacer jusqu a Strasbourg, non?
Je ne comprends pas trop en fait le débat sur le bénévolat. Le marché culturel a une chose particuliere: ce n est pas comme les biens de consommation. Si tu as acheté un canapé pour ton salon, a priori, tu ne vas pas avoir envie d aller en racheter un autre la semaine prochaine, un shampooing non plus. La culture a la spécificité économique suivante: plus on en mange, plus on veut en manger. Donc il n y a pas lieu de parler de concurrence de la meme facon qu on en parlerait pour un épicier ou un revendeur d électroménager.
Donc, plus on diffuse la culture partout, plus on sert le marché culturel en général. Donc plus il y a d initiative pour préserver de la culture dans des endroits "reculés", mieux c est, meme pour l UGC Strasbourg. Et préserver une salle de cinéma en état dans une petite ville ou un village, c est faire vivre le cinéma. Et tant mieux pour tout le monde, non?

Planète sauvage

Avatar du membre
Messages : 502
Enregistré le : mer. 31 juil. 2013 - 22:48

Message » jeu. 28 nov. 2013 - 19:29

j'avais pensé en mon fort intérieur que je n'interviendrais plus sur ce topic mais...bon...peut pas m'en empécher... c'est en effet un sujet qui me touche beaucoup car j'ai des tonnes de désilusions, et que je connais bien (a beaucoup de niveaux)... point de vue donc certes subjectif...mais pas ignorant.

Déjà je veux redire à annouchkaia qu'ele ne prenne pas pour elle en tant que bénévole mes observations et mes critiques sur le bénévolat et l'associatif... je ne fais pas d'attaque ad nominem, ni d'attaque sur le bénévole en soi de manière générale...

au contraire et je le pense sincèrement, au moins sa présentation a le mérite de relancer un débat que je trouve nécessaire (je sais que d'autres le trouveront inutile... 8) )

je lui redis donc bienvenu sur le forum bananes030 Faut que ce soit dit!

par contre je réagis une nouvelle fois à la remarque de musidora...

musidora a écrit :Donc, plus on diffuse la culture partout, plus on sert le marché culturel en général. Donc plus il y a d initiative pour préserver de la culture dans des endroits "reculés", mieux c est, meme pour l UGC Strasbourg. Et préserver une salle de cinéma en état dans une petite ville ou un village, c est faire vivre le cinéma. Et tant mieux pour tout le monde, non?


je trouve que c'est un point central qui permet trop d'interdire tout débat sur l'associatif et en particulier le culturel: la non consommation, l'exception culturelle etc etc...

mais quand on parle en plus de cinéma, ça me fait d'autant plus réver: un film n'est pas un produit de consommation? le cinéma n'est plus une des industries les plus rentables du monde? le cinéma n'est plus ce rouleau compresseur des mass médias sur une sortie nationale en guère plus de 4 semaines désormais... Se parer derrière les films patrimoines ou la diffusion en milieu rural, c'est un peu se cacher derrière l'arbre qui cache la forêt de la réalité de ce qu'est fondamentalement l'écrasante majorité des films et des pratiques d'accès aux films.

Ainsi , moi je comprends tout à fait éventuellement l'altruisme éventuel du bénévole qui donne de son temps en milieu rural. je comprends aussi l'intérêt que peut revetir le charme d'un projecteur dans une diffusion en salle... Mais cela n'empéchera pas que d'un point de vue plus distancié, projeter hunger games dans un village par des bénévoles, c'est comme vendre un mac do par un bénévole dans un village... même industrie, même système économique, plaisir un peu plus long qu'un hamburger (2H au lieu de 5min: c'est quand même pas négligeable) sauf qu'on ne paye pas les serveurs... 1353

oui j'exagère...peut être...mais je trouve que beaucoup exagère avec la main sur le coeur parfois dans l'autre sens.

Enfin, et quitte à passer pour un psycho rigide, quand même, li faut rappeler que de fait nombre de ces situations face à un plateau technique et un ERP, font qu'elles sont illégales quant à , notamment, les obligations de sécurité...
C'est permis parce que heureusement , les salles sont très bien conçues , visitées par des commissions de sécurité et à usage unique... mais c'est tout. cela n'empèche pas qu'on peut avoir le plus bel équipement qui soit, si il n'ya pas des personnes professionnelles ou tout du moins attentives et formées à leur utilisation , c'est jouer aussi à l'apprenti sorcier...

il me vient à l'esprit un festival récemment qui a mal tourné à cause de la météo (enfin pas que mais là c'est moi qui le dit!)... il n'y a pas eu de morts et ça a été un coup de chance... et bien que pensez vous qu'ait été la réaction de la structure bénévole organisatrice: et bien ils ont déclaré qu'ils avaient été fières de leur organisation!!! alors que tout les témoignages dressent au conttraire un tableau complètement désorganisé, d'improvistion etc...
http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2013/07/27/Civray-le-Festival-Au-fil-du-son-annule-et-4.000-campeurs-evacues-cette-nuit-1561984

voilà ce dont je critique sur le bénévolat: non pas le bénévolat en lui même, mais parfois son deni de son manque de compétence sur des sujets pourtant de sécurité et de technicité...

je vous avais prévenu, ça me tient à coeur!

cinepax

Messages : 99
Enregistré le : ven. 16 déc. 2011 - 19:52

Message » jeu. 28 nov. 2013 - 21:01

Bonsoir à tous
Et bien nous aussi nous sommes un ciné associatif uniquement composé de bénévoles, environ une soixantaine et nous avons de tout, des banquiers, des profs, des agriculteurs, des pompiers, des pas pompiers, des chomeurs enfin de tout!!!!!!et notre association marche très bien!!!!!et notre ciné aussi!!!

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7015
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » jeu. 28 nov. 2013 - 21:14

Bravo. Même si dans ce débat, cela n'enlève rien aux remarques de chacun qui ont toutes un intérêt.
Maintenant, je campe sur mes positions... pour avoir vu tant de professionnels qui bossaient moins bien que des amateurs, ou des stagiaires, je ne veux plus généraliser sur personne... :mrgreen:
Pour te répondre, musidora, une billetterie CNC c'est l'outil qui permet de déclarer les entrées d'une séance à l'état, en découle une répartition de la recette. En opposition aux séances "non-commerciales." Toute projection payante d'un film doté d'un visa et loué à un distributeur ayant les droits du film doit faire l'objet d'une billetterie CNC.
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

cinepax

Messages : 99
Enregistré le : ven. 16 déc. 2011 - 19:52

Message » jeu. 28 nov. 2013 - 21:19

Chez nous, toutes nos projections font l'objet d'une billeterie CNC.....

Planète sauvage

Avatar du membre
Messages : 502
Enregistré le : mer. 31 juil. 2013 - 22:48

Message » jeu. 28 nov. 2013 - 21:50

cinepax a écrit :Bonsoir à tous
Et bien nous aussi nous sommes un ciné associatif uniquement composé de bénévoles, environ une soixantaine et nous avons de tout, des banquiers, des profs, des agriculteurs, des pompiers, des pas pompiers, des chomeurs enfin de tout!!!!!!et notre association marche très bien!!!!!et notre ciné aussi!!!


youpi!!!!!!

et je suis sur que ces banquiers, profs,agriculteurs et pompiers seraient super heureux que sur leur lieux de travail, ils soient remplacés par des bénévoles... m'étonnerait que y'en ai pas quelques uns qui grinceraient des dents et ne descendent pas dans la rue...

oui je sais là c'est moi qui grince des dents, mais admettez qu'il n'y apas quelque choses de profondément agaçant pour un salarié de ce métier de lire ça dans des moments aussi difficile qu'en ce moment.. il y a derrière ça je trouve, un léger mépris de ce métier (non mais projectionniste c'est une chose, mais en vrai c'est quoi ton métier à part appuyer sur un bouton?) :(

sans rire vous ne penseriez pas la même chose si vous etiez mis dans la même situation dans vos branches de travail respectifs?

pour ma part je respecte le bénévolat, même si je le critique en tant que système...

je doute qu'on admette sur un site professeur.com, une apologie du bénévolat dans les classes du genre super mon école elle marche super bien sans salarié :evil:

ça y est je sens que je vais pas dormir avec ces c... je cherche faut dire 003654

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7015
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » jeu. 28 nov. 2013 - 21:57

Tu as raison sur tout, juste que si l'activité est non viable quelque part (pire que de tourner à perte, et je sais de quoi je parle) il est heureux que ce système (dont je ne nie pas les effets pervers) cohabite avec le reste. Une espèce de bulle hors-marché qui entretien juste le gout du grand écran...
Si tu veux, si ta logique est la seule, le bout de cette logique est une impasse, qui ne présentera plus le cinéma que par un seul bout de la lorgnette. Sa face justement industrielle et commerciale.
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

Planète sauvage

Avatar du membre
Messages : 502
Enregistré le : mer. 31 juil. 2013 - 22:48

Message » jeu. 28 nov. 2013 - 22:16

je te renvoie le compliment Moss, tu as aussi raison sur tout (non sans rire... bon en fait surtout je suis souvent d'accord avac toi) :wink:

par contre pour voir quelques cinémas qui fonctionnent autour du moi sur une structure purement bénévole et en milieu rural, rares sont ceux qui ont une programmation alternative (en fait j'en ai un seul en tête).... en fait c'est une programmation intéressante (je souligne pour ne pas qu'on dise que je critique de manière caricaturale) souvent mais en fait déjà commerciale (je ne critique pas le commercial à ce stade de ce post... le commercial rencontre souvent une demande)... vouloir donc faire croire que ces cinémas font une diffusion plus "culturel" que mon multiplexe du coin est une erreur... tout du moins permmettent-ils une diffusion plus proche des gens, mais faut pas non plus lever le petit doigt avec la diffusion de hunger games pendant 2 semaines et un james gray sur 2 soirées!!! c'est pas non plus le dernier film se souvarov réclamé par affiche cine :mrgreen: (rhooo je blague...j'ai bien le droit après m'être énervé)

et puis encore une fois, ce que je regrette vraiment, ce n'est pas le bénévolat en soi. ce que je critique, c'est l'évidence du bénévolat, c'est l'auto satisfaction du bénévolat, alors même que l'on ne l'accepterait jamais dans d'autres secteurs.

J'ai assisté une fois en préambule d'une séance que j'avais installé en tant que salarié prestataire pour un cinéma bénévole, à un discours enflammé du président de l'association à l'adresse du public sur les bénévoles avec un grand B , et rien que les bénévoles dans un cinéma (et quand tu es salarié dans la salle , tu as un peu mal au cul à ce moment là!) et j'ai vu aussi des affiches en milieu rural pour une association pour qui je bossais, vanter les mérites des bénévoles qui défendaient le cinéma dans leur village, sans un mot pour la structure salariée (et je crois qu'il n'y avait pas de méchanceté, ils avaient juste oublié qu'on participait aussi à ce cinéma à égalité)... c'est ça vraiment que je regrette et critique.

enfin petite remarque sybilline et paradoxale, combien de bénévoles vont sur site et posent des questions techniques auxquelles répondent beaucoup de salariés...bénévolement... ceci dit il y aussi quelques passionnés ou retraités super pointus et balèzes bananes030 .

en gros pour résumer... je crois que je critiquerai surement moins le bénévolat, le jour ou le bénévolat et les responsables associatifs respecteront et reconnaitront leur vrai qualité aux professionnels.

et toc! :twisted:

annouchkaya

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 12
Enregistré le : jeu. 7 nov. 2013 - 16:08

Message » jeu. 28 nov. 2013 - 22:25

Bonsoir,
Pour répondre à GREG 72, je ne sais qui vous a donné ces informations. Nous avons repris cette association, après le décès de son président en avril 2012, et je peux vous garantir que toutes les projections font l'objet d'une billetterie CNC. L'accueil ? avant de juger et de répéter ce que dise les gens, la meilleures façon est de venir sur place et constater. Alors, GREG 72, si le coeur t'en dit je t'invite à visiter et assister à une séance au CINEMA LE CERCLE D'ORBEY. Je pense que tu ne dois pas être trop loin d'Orbey pour entendre ce que l'on dit !

Pour répondre à Planète Sauvage,
Je ne me suis pas sentie visée. Je respecte ton point de vue et je te remercie de m'accueillir malgré la polémique que je soulève !
Je vais encore, pourtant te faire bondir par mes propos je crois. Je voulais juste te dire, par rapport à la phrase "et bien ils ont déclaré qu'ils avaient été fières de leur organisation!!! alors que tout les témoignages dressent au contraire un tableau complètement désorganisé, d'improvisation etc..." qu'il me semble que quelque soit le côté où l'on se trouve, il y aura,que ce soit dans le bénévolat ou dans le privé, toujours des personnes de mauvaise foi et sans conscience. Et cela malheureusement tu pourras rien y changer ! Ce n'est ni une question de bénévolat ou de salarié mais tout simplement une question de personne !
De plus nous savons tous que rien n'est tout noir et rien n'est tout blanc !

Merci à vous tous pour vos réactions
"Il n'y a qu'une chose qui puisse rendre un rêve impossible, c'est la peur d'échouer.”
Paolo Coelho

Planète sauvage

Avatar du membre
Messages : 502
Enregistré le : mer. 31 juil. 2013 - 22:48

Message » jeu. 28 nov. 2013 - 22:38

annouchkaya a écrit :De plus nous savons tous que rien n'est tout noir et rien n'est tout blanc !


il me semble que tous mes post précédents, même énervés :mrgreen: , ne disaient pas le contraire... j'ai même dit au début que je connaissais de vrais blaireaux comme salariés... comme quoi je suis allé plus loin que Moss...
mais je crois qu'il y a plus de nuances de dégradés de gris dans mon expérience de salarié, que dans le regard sur ce métier de pas mal de responsables associatifs que j'ai rencontrés (ça y est je recommence avec des généralités qui m'énervent. une pillule et au lit tiens!)

greg72

Messages : 91
Enregistré le : ven. 18 mai 2012 - 11:41

Message » jeu. 28 nov. 2013 - 22:56

Lorsque je parlais de l'accueil, c'était lors de la proposition de réalisateurs que je connais très bien. Votre cinéma a effectivement refusé de faire une projection avec billetterie CNC et a proposé aux réalisateurs de payer un forfait et de faire ensuite passer un chapeau dans le public... Avec l'argument "Si on vous fait une faveur, cela ferait jurisprudence". Sans évoquer bien sûr tous les bénévoles qui eux acceptent de travailler gratuitement en habituant les institutions à la main d'oeuvre gratuite. Et en oubliant aussi les subventions exorbitantes que la Région, la ville, etc... ont alloué au cinéma pour qu'il vive et passe au numérique.

Je connais bien votre cinéma, pour y être allé de nombreuses fois dans mon enfance... L'accueil des réalisateurs y est meilleur à l'UGC Strasbourg.

Je profite de l'occasion pour dire que les cinémas pratiquant la privatisation de la salle pour les petits réalisateurs indépendants plutôt que la billetterie CNC sont assez nombreux, c'est peut-être compréhensible comme c'est la seule manière de rentrer de l'argent car les séances habituelles sont plutôt désertes en général, mais cela témoigne aussi d'un manque total d'engagement et de curiosité artistique, ce qui explique le désintérêt des cinéphiles pour la projection en salle.

annouchkaya a écrit :Bonsoir,
Pour répondre à GREG 72, je ne sais qui vous a donné ces informations. Nous avons repris cette association, après le décès de son président en avril 2012, et je peux vous garantir que toutes les projections font l'objet d'une billetterie CNC. L'accueil ? avant de juger et de répéter ce que dise les gens, la meilleures façon est de venir sur place et constater. Alors, GREG 72, si le coeur t'en dit je t'invite à visiter et assister à une séance au CINEMA LE CERCLE D'ORBEY. Je pense que tu ne dois pas être trop loin d'Orbey pour entendre ce que l'on dit !

musidora

Messages : 989
Enregistré le : lun. 25 nov. 2013 - 14:58

Message » ven. 29 nov. 2013 - 1:35

Planète sauvage a écrit :par contre je réagis une nouvelle fois à la remarque de musidora...

musidora a écrit :Donc, plus on diffuse la culture partout, plus on sert le marché culturel en général. Donc plus il y a d initiative pour préserver de la culture dans des endroits "reculés", mieux c est, meme pour l UGC Strasbourg. Et préserver une salle de cinéma en état dans une petite ville ou un village, c est faire vivre le cinéma. Et tant mieux pour tout le monde, non?


je trouve que c'est un point central qui permet trop d'interdire tout débat sur l'associatif et en particulier le culturel: la non consommation, l'exception culturelle etc etc...

mais quand on parle en plus de cinéma, ça me fait d'autant plus réver: un film n'est pas un produit de consommation? le cinéma n'est plus une des industries les plus rentables du monde? le cinéma n'est plus ce rouleau compresseur des mass médias sur une sortie nationale en guère plus de 4 semaines désormais... Se parer derrière les films patrimoines ou la diffusion en milieu rural, c'est un peu se cacher derrière l'arbre qui cache la forêt de la réalité de ce qu'est fondamentalement l'écrasante majorité des films et des pratiques d'accès aux films.


Merci de ta réaction. (-: C est étrange, parce que j ai fait un réel effort (je t assure (-: ) pour parler en terme de consommation, justement. Je n ai pas dit que la culture n était pas un produit de consommation, j ai dit au contraire que les produits culturels avaient une économie propre. J ai pas parlé patrimoine, j ai parlé au contraire économie. C est un vrai effort de ma part, tu peux me croire. 1353
Et je persiste a dire qu en terme d économie, il n est pas efficace de mettre dos a dos des offres différentes dans le marché de la culture, tout simplement parce que la culture est un phénomene addictif: plus tu vas au théatre, plus tu as envie d y aller. Et donc meme si tu vas au festival de theatre de rue de ton quartier (bénévole disons), ca ne nuit pas économiquement au theatre pro du coin de la rue mais... au contraire. Pareil pour les concerts (plus on va a des concerts plus on se dit qu on devrait y aller plus souvent, quand on a lu un bon roman, on en cherche vite un autre, etc.)
Je ne suis pas en train de te faire une argumentation sur l aspect génial qu a le bénévolat en terme de patrimoine, ca dépend tellement de ce que propose chaque structure. Je faisais juste remarquer que, en terme purement économique, en terme donc de produits, en terme de consommation, il n est, a mon avis, pas pertinent de parler de concurrence (je ne sais pas si c est cela que tu voulais dire, c est cela que j ai percu, et peut-etre que je me suis plantée) entre les différentes offres culturelles. Sans jugement de valeur sur l aspect commercial ou non de la séance. En parlant justement uniquement sur l aspect économique. Et je n ai pas parlé de patrimoine du tout (pourtant j adore faire ca, mais la, non, j ai répondu a ce que je pensais etre pour toi une problématique: le bénévolat ferait de l ombre au professionnels:Je ne pense pas, économiquement).

Merci MOSS, pour l explication pour la billeterie CNC (-: , je n étais pas sure, la ou j habite, dans mon pays lointain, on parle juste de séances commerciales ou non-commerciales.

Je ne sais pas si je suis claire, pardon. J ai deux bieres au compteur et il est 1:30 776792

jojojo850

Avatar du membre
Messages : 757
Enregistré le : jeu. 13 mai 2010 - 15:31

Message » ven. 29 nov. 2013 - 2:50

musidora a écrit :tout simplement parce que la culture est un phénomene addictif: plus tu vas au théatre, plus tu as envie d y aller.

Tiens ça me rappelle une célèbre vidéo qui expliquait "l'économie culturelle" en ces termes effectivement.
Sauf que c'est valable dans un monde idéal. Mais dans le monde réel, d'autant plus en ces moments troubles économiquement, le quidam a un budget culture limité. Et avec ce budget il est bien forcé de choisir entre différents biens culturels. Certes ça va lui donner envie d'en voir d'autres mais son budget va le freiner malheureusement.

Sinon pour avoir connu un ciné bénévole, il y avait un noyau de bénévoles plus sérieux (généralement dans le bureau, et dont je faisais parti) qui essayent de se former, d'être au plus près des normes de sécurité... Ainsi le bâtiment et la commission de sécurité étaient nickels (visites de contrôles,etc...).
A côté il y a des bénévoles plus "légers" qui viennent profiter du ciné gratuit. Un peu relous pour les autres parfois mais indispensables pour que le ciné tourne.
Sauf que vu le turn-over des bénévoles, il est quasi-impossible de faire des exercices d'évacuation sérieux. Que se serait-il passé en cas d'incendie ? Quid de le responsabilité des bénévoles? Du président ?

Bon en même temps, maintenant je suis dans un complexe et on nous promet des exercices d'évacuation depuis des lustres et on ne les voit pas venir...

musidora

Messages : 989
Enregistré le : lun. 25 nov. 2013 - 14:58

Message » ven. 29 nov. 2013 - 8:38

jojojo850 a écrit :
musidora a écrit :tout simplement parce que la culture est un phénomene addictif: plus tu vas au théatre, plus tu as envie d y aller.

Tiens ça me rappelle une célèbre vidéo qui expliquait "l'économie culturelle" en ces termes effectivement.
Sauf que c'est valable dans un monde idéal. Mais dans le monde réel, d'autant plus en ces moments troubles économiquement, le quidam a un budget culture limité. Et avec ce budget il est bien forcé de choisir entre différents biens culturels. Certes ça va lui donner envie d'en voir d'autres mais son budget va le freiner malheureusement.



Oui, c est vrai aussi! (bon, la, en l occurence le quidam du village il est content, surement, de ne pas avoir a payer l essence ou les transports en commun, s il y en a :P pour aller au cinéma, moins d heures de baby-sitting, etc. ). Bon ensuite, il y a aussi toute une part de marché qui ne va que dans un type de lieu (par exemple, y a des gens comme moi qui ne vont presque jamais dans les mega-complexes et d autres qui au contraire ne vont quasiment jamais au cinéma du quartier, parce qu ils preferent le confort des multiplexes des grands exploitants, par exemple, d autres qui n ont pas le choix, parce qu ils ont une mobilité réduite ou habitent dans une commune sans cinéma, etc.)
Dans ces cas-la, le coup de la concurrence, ca ne marche pas non plus. Bref, il en faut pour tout le monde. J ai aussi envie d ajouter (je suis bavarde :oops: ) que c est pas a la grande époque des ciné-clubs que le cinéma allait le plus mal économiquement, meme en période de crise économique.

Pour la sécurité, par contre, je n y connais rien, mais vos arguments sur le sujet sont tres convaincants. D ailleurs, franchement, je pensais que bénévole ou pas, il fallait toujours un projectionniste avec un CAP en poche pour toutes les projections en France.
Il peut aussi arriver, sans doute, que l on soit bénévole et qu on ait le CAP dans certaines structures avec des projections peu fréquentes, non? En fait, je ne voyais pas l antagonisme entre bénévole et "professionnellement formé", comme il a l air de se produire tres souvent dans la réalité, d apres vos témoignages.