contact nouvel arrivant

Ici chaque personne peut laisser un message pour se présenter, parler d'elle et se faire connaitre des autres membres du forum
rhodanien22

Auteur du sujet
Messages : 19
Enregistré le : dim. 7 juin 2020 - 18:23

contact nouvel arrivant

Message » jeu. 18 juin 2020 - 17:49

https://zupimages.net/viewer.php?id=20/25/lro9.jpg
https://zupimages.net/viewer.php?id=20/25/emzl.jpg
https://zupimages.net/viewer.php?id=20/25/emzl.jpg
https://zupimages.net/viewer.php?id=20/25/4rop.jpg
https://zupimages.net/viewer.php?id=20/25/r6i9.jpg
https://zupimages.net/viewer.php?id=20/25/c796.jpg
https://zupimages.net/viewer.php?id=20/25/3p6k.jpg
https://zupimages.net/viewer.php?id=20/25/7dx6.jpg
https://zupimages.net/viewer.php?id=20/25/piku.jpg
https://zupimages.net/viewer.php?id=20/25/hki7.jpg

en souhaitant que ça marche, j'ai dit quelque part je crois que j'étais modéliste, naval surtout et ferroviaire. Il fallait bien une petite place, parce que les autres remplissent la maison, pour le cinéma hein. Sont pas mignons mes DP90 à l'échelle 1/20ème, la cabine est un peu ^plus grande qu'une feuille A4.
J'avais etr j'ai toujours mes cheveux, le bonhomme c'est pas moi !!
Si ça marche; merci DENIS

rhodanien22

Auteur du sujet
Messages : 19
Enregistré le : dim. 7 juin 2020 - 18:23

Message » jeu. 18 juin 2020 - 17:51

DP70 Bien sûr PAS 90 !!

ere

Messages : 104
Enregistré le : sam. 10 nov. 2012 - 17:08

Message » jeu. 18 juin 2020 - 19:20

Bonjour rhodanien 22 et à tous.
Bravo ! pour cette reconstitution plus vraie que nature,on s'y croirait.
Les DP70 et leur plateaux ST200 et tout l'entourage habituel d'une cabine des années 70.
Superbe. 07534

WestEnder

Avatar du membre
Messages : 508
Enregistré le : dim. 5 sept. 2010 - 12:23
Localisation : Au milieu de la salle

Message » jeu. 18 juin 2020 - 20:45

Alors là... J'en reste bouche bée d'admiration. Bravo !
ola

Notre membre Affiche-cine a de la concurrence :wink: ou plutôt de quoi équiper décemment les cabines de son cinéma Playmobil.
http://www.projectionniste.net/forums/viewtopic.php?f=22&t=8620&start=15
Image

Opé35

Avatar du membre
Messages : 51
Enregistré le : sam. 6 juil. 2013 - 2:45

Message » jeu. 18 juin 2020 - 20:53

Chapeau pour les récits et les maquettes, ça fait plaisir que des anciens nous parlent un peu de notre métier de base, celui de projeter des films 07534

WestEnder

Avatar du membre
Messages : 508
Enregistré le : dim. 5 sept. 2010 - 12:23
Localisation : Au milieu de la salle

Message » jeu. 18 juin 2020 - 22:49

@ Opé35

Félicitation pour ton avatar, les Victoria 8 de l'Odeon Leicester Square. :wink:

Image
Image

Opé35

Avatar du membre
Messages : 51
Enregistré le : sam. 6 juil. 2013 - 2:45

Message » ven. 19 juin 2020 - 9:43

WestEnder a écrit :@ Opé35

Félicitation pour ton avatar, les Victoria 8 de l'Odeon Leicester Square. :wink:

Image


Merci, j'ai la même chose sur le fond d'écran de mon TMS :mrgreen:
De belles machines !

rhodanien22

Auteur du sujet
Messages : 19
Enregistré le : dim. 7 juin 2020 - 18:23

Message » ven. 19 juin 2020 - 18:29

Bonjour à tous mes amis du forum, vous en reprendrez bien une tranche ?

"le coup monté, l'éjection !"
Je précise la situation du "Biarritz" à l'angle des "Champs Elysées" et de la rue "Beauchard" je crois dans ces années 70. Les cinq cabines servant les cinq salles sont trop distantes pour être confiées à un seul homme alors il y a deux projectionnistes, un pour les cabines 1-2-3 accessibles par le hall "Champs Elysées", l'autre isolé dans l'immeuble de la rue "Beauchard" pour les cabines 4 et 5. Les deux compères ne se croisent jamais.
Depuis quelques temps déjà, le chef opérateur des salles des "Champs", m'avait prévenu :"méfie toi, le directeur de l'Hermitage a besoin de ta place pour son neveu qui vient d'obtenir son CAP ! Ils vont bien trouver une idée pour te jeter va !!"
Le Biarritz était connu pour recevoir une clientèle snob et bourgeoise, un détail qui devait ce soir là être d'importance car il, permettrait à la direction de se dédouaner : "ah bah c'est pas nous hein !"

Deux points bien préparés !
1) A ma prise de service en ce samedi soir de printemps 76 vers 19h00, j'apprends que le collègue de soirée pour les cabines 4 et 5 ne viendra pas et que celui d'après midi restera jusqu' a 21h00 pour me soulager. Après, tout seul pour les cinq cabines ; après tout, charger, lancer,surveiller cinq plateaux, c'est pas impossible non plus hein, même si il y a de la promenade à prévoir entre les cabines.
2) Ce soir là dans la salle 1, la grande, la snob, c'est le duo merveilleux du moment : Bergmann/Mozart avec "la flûte enchantée"
TENSION là, pas l'moment de faire une connerie !
Vers 22h30, alors que je recharge une cabine bien éloignée de la '1', qui comme à l'Hermitage est placée dans le hall principal et en partie vitrée pour montrer nos belles mécaniques au public (c'était bien ça je trouve), une ouvreuse me rejoint affolée
:"on vous cherche partout, le public est en révolution dans la '1', vont tout casser !!!!!" Pourtant un coup d'oeil sur mes petits écrans vidéos de contrôle fixés au mur me montre que les quatre autres salles sont en projection normale; oui mais je n'ai pas le son en contrôle !! Je fonce à la cabine '1' et constate la fureur de la foule en folie dans la salle, la boucle inférieure est résorbée et Mozart est mal mené au gré des secousses du débiteur de croix de malte. Crime de lèze majesté, Mozart, non mais vous vous rendez compte ????? La caissière me dit en douce qu'elle a vu le directeur faire une brève entrée dans la cabine mais sans autre accusation ni certitude qu'il ait touché à quelque chose. Pour ma part je resterai certain qu'on a dû lui indiquer le coup du crayon ou petite baguette a passer entre le film et le débiteur tout de suite derrière le lecteur son, c'est radical pour supprimer la boucle. Les hublots de cabine n'étaient pas très hauts au dessus des derniers sièges, je me rappelle d'un homme qui me voyant derrière m'a jeter un regard et un point rageur, hors de lui en frappant sur le hublot.
Avec des bobines encore, on pourrait remonter et repasser les quelques dizaines de mètres (massacrés) mais avec des plateaux c'est NIET !
Dès le dimanche soir de retour au Biarritz, le directeur me fait savoir que des gens influents ont exigé que les salles des prestigieux Champs Elysées ne puissent être confiées à des gens d'une telle incompétence et que la direction générale me renvoyait en conséquence, où ça : à "la Marotte" dès le lundi.
Surprise à "la Marotte" le lundi, j'apprends que celui qui était là encore hier est parti comme tournant sur les "Champs" et qu'il s'agit du neveu du directeur de l'Hermitrage !!!!!! Ah que le hasard fait de belles choses........

a suivre encore un peu

rhodanien22

Auteur du sujet
Messages : 19
Enregistré le : dim. 7 juin 2020 - 18:23

Message » ven. 19 juin 2020 - 18:32

Merci à propos pour vos appréciations de ma cabine miniature, ça me changeait des cuirassés et porta-avions de 2.50 mètre !!

WestEnder

Avatar du membre
Messages : 508
Enregistré le : dim. 5 sept. 2010 - 12:23
Localisation : Au milieu de la salle

Message » ven. 19 juin 2020 - 23:01

Voici justement un article illustré sur le Biarritz :

https://salles-cinema.com/anciens-cinemas/biarritz-champs-elysees-paris
Image

rhodanien22

Auteur du sujet
Messages : 19
Enregistré le : dim. 7 juin 2020 - 18:23

Message » sam. 20 juin 2020 - 12:47

Bonjour les amis, merci WESTENDER pour l'excellent article sur le Biarritz, une petite erreur de date peut être car j'y travaillais en 74-75-76 avec les cinq salles et cette disposition ne date donc pas de 77 comme indiqué, pas grave. On peut voir sur la dernière photo qu'un homme était sans doute monter debout sur son fauteuil pour tambouriner au hublot contre ce projectionniste aussi nul !!

Encore une petite tranche d'histoire pour mes fidèles lecteurs

"La véritable cabine automatique"
De retour à "la Marotte" je retrouve mon vieux collègue d'autre fois (enfin vieux ! 65 ans contre mes 26 hein !), mais pas le groupe caissière, contrôleur, ouvreuses. Il m'apprend , on peut le raconter maintenant il y a largement prescription, que tous ont été virés ensemble suite à fraude avérée. Le contrôleur retenait un ticket sur trois ou quatre sans le déchirer, le repassait à la caissière qui le revendait une seconde fois et la petite troupe partageait le pécule ainsi mis de côté. les opérateurs pas dans le coup ne furent pas inquiétés. Mon collègue me dit aussi qu'il sera parti en retraite dans quelques jours et que "la Marotte" est vendue à un petit exploitant de quartier avec son personnel dedans, ce qui est parfaitement légal mais le nouveau patron doit assurer le même salaire que celui dont bénéficiaent les employés en place. Ce cher nouveau patron est un homme plutôt agé, antipathique à souhait, désagréable et incorrect. Il nous apprend vite qu'il nous paiera ce qu'il voudra, bien en dessous des salaires UGC, et que la porte était grande ouverte ! Il a un garde du corps, plus jeune mais aussi désagréable qui se prétend être le chef technique. Il me dit qu'il va me trouver un collègue dans la journée, n'importe qui sur le trottoir :"tu lui montrera comment on fait et ce s'ra bon; hein ? de quoi ? C A P, si tu savais ce qu'on en a à foutre du CAP chez nous!". Et c'est à peu près comme a que ça c'est passé, un plus jeune que moi, venu de nulle part que j'ai formé sur le tas en quelques heures !!. Ce fameux responsable technique/ grand chef, passait de temps en temps nous voir pour nous assaisonner de quelques réflexions désagréables. Il me détesta rapidement dès que je mis son cher patron face au conseil des prud-homme, alors là, la haine...... Cet exploitant possédait deux salles minables, insalubres, dans le quartier St Lazare, là, ça tournait dès le matin et on y passait quoi, je vous le donne en mille ? : exclusivement du porno, ce qui était également le nouveau destin de "la Marotte", ah que voilà le beau métier. Figurez vous que nous avions une séquence de 3 ou 400m, bien cochonne, que nous repassions à chaque film, les gens n'y voyaient rien et d'ailleurs ils venaient pour ça, alors ! Que de films sans queue ni tête, je pouffe de rire car justement il n'y avait que ça .........
Sitôt le changement de propriétaire officialisé, le (grand chef) débarquait un après midi avec un dérouleur vertical 4000 m.
Comme un grand, il installa celui ci derrière le "Century" de gauche et dit :"demain matin je met une Xénon là dessus et j'effectue les branchements; Ainsi, tu passera la pub sur le second qu'on ne touche pas et une fois le film lancé tu pourras aller jeter un oeil à 'la Maxéville' ". Cet exploitant possédait également un beau complexe : café / restaurant/ 3 cinémas sur le Bd Montmartre juste en face de nous : les cinémas qui marchent tout seul disait-on. Effectivement, dans une cabine centralisée opéraient pratiquement seuls trois couples de deux "FEDI 2000". Ces jolis projecteurs étaient flanqués d'une bobine 3 ou 4000m de chaque côté toutes les deux en position basse. Le film passait de la débitrice à gauche, par le chrono, à la réceptrice à droite et le programme était réparti à peu près également sur les deux projecteurs. L'enchaînement se déclenchait automatiquement en fin de première bobine et le projecteur '1' repartait en arrière tandis que le '2' continuait la projection, et ainsi de suite.
Tout cela programmé et commandé sur le principe des scotch magnétiques, il suffisait de monter le programme en début de semaine (à charge exclusive du grand chef) et le reste ne demandait plus aucune intervention humaine, le tout sous programmation journalière tout aussi automatique des horaires. Il était souhaitable que quelqu'un en effet passe régulièrement surveiller et c'était donc le rôle de notre dérouleur à "la Marotte" de nous en laisser le temps. Avec des copies neuves, ça ne se passait pas trop mal ais il vallait mieux éviter les copies usagées, le problème étant que la remontée s'effectuait (par le chrono donc) à plus de 40 mètres minutes contre les 27,36m (officiels) de la projection, bonjour les perfos. Alors oui, totalement automatique mais à surveiller de près quand même. Ce système ne s'étendra pas et je pense qu'il n'a pas fat de vieux os.

à suivre
A suivre un dernier petit bout peut être ....

WestEnder

Avatar du membre
Messages : 508
Enregistré le : dim. 5 sept. 2010 - 12:23
Localisation : Au milieu de la salle

Message » sam. 20 juin 2020 - 14:34

rhodanien22 a écrit :A suivre un dernier petit bout peut être ....

Dernier ? Je suis triste, j'attends encore des pages et des pages. Des anecdotes! De l'Histoire! De la passion! Des souvenirs!

:P
Image

denis

Avatar du membre
Messages : 1346
Enregistré le : mar. 25 nov. 2014 - 11:12

Message » sam. 20 juin 2020 - 15:13

Pareils, je veut un livre complet
bananes030

denis

Avatar du membre
Messages : 1346
Enregistré le : mar. 25 nov. 2014 - 11:12

Message » sam. 20 juin 2020 - 16:09

Superbe la maquette, impressionnant.

rhodanien22

Auteur du sujet
Messages : 19
Enregistré le : dim. 7 juin 2020 - 18:23

Message » sam. 20 juin 2020 - 17:57

Merci et merci encore de vos encouragement et de vos soutiens les gars. Savez quoi ? il y a un timide qui c'est décidé à me contacter par email perso et je crois bien que je ne vais plus le lâcher celui là ! Il possède un DP70 du "Normandie" et un du "Kinopanorama", non mais c'est pas vrai ça, j'ai sans doute mis mes mains sur ces deux là, fantastique pour moi ......
Bon d'accord j'ai l'écriture facile mais par contre pas beaucoup d'imagination, non je n'aurai pas su écrire un livre de fiction mais du récit de faits réels, de mémoire, alors ça oui, sans problème. Le problème justement c'est que je ne vais pas vous raconter 34 années sans passion à EDF/GDF n'est ce pas. A peine 4 ans de cinéma, j'en raconte déjà pas mal non ? Je vais faire un effort pour dire et dire encore, partager avec vous, vouy m'avez apporter beaucoup, vraiment je ne regrette pas d'avoir poussée votre porte...
a suivre