Kinopanorama

Tout ce qui concerne les formats peu utilisés comme le 16 mm, le 70 mm, le 8 mm, le 9,5 mm, etc
WestEnder

Avatar du membre
Messages : 494
Enregistré le : dim. 5 sept. 2010 - 12:23
Localisation : Au milieu de la salle

Re: Kinopanorama

Message » sam. 23 juil. 2011 - 10:36

bobine43 a écrit :faite en purée 1353

2296

Pour changer du popcorn....
Image

Madison

Avatar du membre
Messages : 6387
Enregistré le : jeu. 19 mars 2009 - 22:13

Message » sam. 23 juil. 2011 - 12:24

Oh non, ne ressors pas l'histoire de la purée, WestEnder, j'ai déjà eu du mal à m'en remettre, l'autre soir ! :lol:

@ Charles : merci pour toutes ces infos, et me voilà rassurée sur la " Josette " que jai cotoyée.
Charles a écrit :Le Kinopanorama à l'époque Gaumont, période à oublier ...

Eh bien je ne l'ai connu, malheureusement, qu'à cette époque-là... :(
" FAKE IT TILL YOU MAKE IT ! "

WestEnder

Avatar du membre
Messages : 494
Enregistré le : dim. 5 sept. 2010 - 12:23
Localisation : Au milieu de la salle

Message » sam. 23 juil. 2011 - 20:56

Madison a écrit :Eh bien je ne l'ai connu, malheureusement, qu'à cette époque-là... :(

Puree, t'as vraiment pas de bol !
Oh pardon... :)
Image

Charles

Messages : 2452
Enregistré le : ven. 6 juin 2008 - 17:07

Message » sam. 23 juil. 2011 - 22:56

Madison a écrit :@ Charles : merci pour toutes ces infos, et me voilà rassurée sur la " Josette " que jai cotoyée.

Mme Pinton n'est revenue - si ma mémoire est bonne- QUE pour voir Tosca (donc 2001) ET en payant sa place.
Charles a écrit :Le Kinopanorama à l'époque Gaumont, période à oublier ...

Madison a écrit :Eh bien je ne l'ai connu, malheureusement, qu'à cette époque-là... :(

On ne peut pas être jeune et avoir connu l'ancien Kino. Il faisait plus de 450 000 entrées au milieu des années 80 et Pinton faisait la pluie et le beau temps sur la vie d'un film. Ce qui gonflait passablement les distributeurs, car c'était un indépendant. Quand le Forum est arrivé et le Max, ces salles offraient des conditions de vision bien plus confortables.

C'était bien connu que le Kino avait trop peu de bonnes places et que son écran n'aimait pas les mouvements rapides de caméras. Pierre Pinton choisissait SES films pour SA salle, connaissant ses qualités et ses défauts ... Ce que Gaumont n'a pas fait, passer un film Dogma sur l'écran du Kino (même Gaumont) était très vomitif ...

Je me souviens que nous avions faits de belles entrées avec "Le peuple migrateur" (dommage, il ne manquait qu'un beau gonflage, un moment envisagé). Film que les programmateurs d'EP ont retiré pour faire une sortie technique. Quand on veut tuer son chien, etc ...

bobine43

Messages : 1431
Enregistré le : dim. 3 oct. 2010 - 18:39
Localisation : quelque part parmi les volcans

Message » sam. 23 juil. 2011 - 23:03

Il me semble quand j'étais venu voir Cyrano que le Kino avait le procédé LC Concept ou je me trompe...
Au cinéma, ça sert à rien d'avoir vingt-quatre images à la seconde, on n'en voit qu'une. (Brèves de comptoir)

Charles

Messages : 2452
Enregistré le : ven. 6 juin 2008 - 17:07

Message » dim. 24 juil. 2011 - 8:59

Non le Kinopanorama a eu que le CDS pour les Doors (en 35mm), pas le LC-Concept au moins pas du temps de Pinton. Le Max Linder avait le LC-Concept. Il a servi de temps à autres pour faire quelques reprises des rares films qui supportaient ce "précurseur" du DTS.

Le Kinopanorama a eu le STS, mais c'était un système d'enceintes a multi-amplification active avec amplis incorporés dans les enceintes.

Du temps de Gaumont, il était SDDS, DTS (favorisé en général) et Dolby Digital

Mathesar

Messages : 18
Enregistré le : dim. 11 janv. 2009 - 20:07

Message » mer. 12 oct. 2011 - 15:55

Bonjour
Je ne suis pas projectionniste mais j'ai pas mal "squatté" dans les cabines, notamment celle du Max Linder, avec l'adorable Christian Chauvet (dont je n'ai aucne nouvelle, car il a changé d'adresse).

Ayant la quarantaine, j'ai eu la chance de connaitre le Kino du temps de Pinton, magnifique salle où je n'ai vu que 4 ou 5 films, mais dans des conditions magnifiques, sans pub, mais avec vente de cartes postales dédiacées d'acteurs.
Je me souviens de la salle bien sur, mais aussi du minuscule guichet, avec à l'intérieur une… télé! ^^. Je me souviens aussi des strapontins des balcons, monstrueusement inconfortables, en total contraste avec les superbes et veritables fauteuils de l'orchestre!

Puis j'ai connu la salle transformée par Gaumont, où j'ai vu plus de films, notamment lors du magnifique festival 70mm (et cette mémorable projection de Laurwence d'Arabie). J'avais d'ailleurs sympatisé avec le directeur de l'époque, Patrick Merienne (pardon pour l'orthographe du nom), qui a été ensuite au Grand Ecran Italie, puis au Gaumont Parnasse. Il m'a fait visiter la cabine, superbe avec ses DP 70, les mêmes anciennement que le Max.

Le Kino est devenu une salle événementielle, puis une salle de fitness (!!!)… mais la structure architecturale est intacte, d'après les photos.

Qu'en est-il aujourdh'ui? J'ai lu que c'était maintenant… un restaurant!

Charles

Messages : 2452
Enregistré le : ven. 6 juin 2008 - 17:07

Message » mer. 12 oct. 2011 - 21:19

Il n'en reste plus rien, la salle a été totalement transformée en salle de fitness. Le matériel Kinopanorama est sauvegardé et complété par d’autres venant d’Ukraine ou de Russie. Il est stocké en lieu sur avec les copies Kinopanorama et des copies 70mm de la DIC. Une association existe "Triple Ecran" qui gère tout ça dans l'ancienne propriété de Pierre Pinton. Mais il y a très peu d'intérêt pour ce système et le peu de fois où nous avons proposé les copies à Bradford, les conditions étaient impossibles à tenir (style laisser les copie quelques mois avant et on fera des essais à temps perdu, merci bien). Mais on y songe ... à ma retraite.

Les DP-70 sont partis au recyclage depuis des lustres. Un pendant les travaux de 92 chez CMP et l'autre chez ADDE au démontage Gaumont. Ils étaient complètement flingués. J'ai le processeur CDS et un lecteur. Toutes les archives de la vie de la salle sont chez moi.

Le balcon avait conservé les fauteuil de 1959. Monter du Club aurait fait perdre beaucoup trop de places.

Mathesar

Messages : 18
Enregistré le : dim. 11 janv. 2009 - 20:07

Message » jeu. 13 oct. 2011 - 9:19

C'est bien triste.

À côté de ça c'est bien que le patrimoine de la salle soit préservé.

Une autre salle à paris avait le CDS: le Grand Pavois de M. Wagneur, que je salue chaleureusement s'il est sur ce forum (s'il n'y est pas aussi d'ailleurs).

Pour en revenir au Kino, d'après la photo du centre de fitness que j'ai vue, aucune cloison n'a été montée dans la salle, seule la structure à été utilisée; comme si l'architecte avait voulu la préserver dans un secret espoir de voir un jour cette si belle salle retrouver sa fonction première...

À non entendeur! :)

Charles

Messages : 2452
Enregistré le : ven. 6 juin 2008 - 17:07

Message » jeu. 13 oct. 2011 - 12:06

Bonjour,

Si l’infrastructure de la salle est totalement modifiée et ils ont coulé du béton pour la coller à plat. Nous avions fait un ultime repérage avant les travaux avec M. Namur (l'architecte Gaumont) et un livret a été déposé à la Mission Historique de la Ville de Paris. J'avais publié sur SilverScreens les ultimes photos avant travaux.

Le patrimoine technique n'est pas que de la salle, car tout le matériel avait été +/- vandalisé/dépouillé au fil des ans. Beaucoup de matériel vient de Perm ou de Kiev. Et on a redécouvert des trésors dans les greniers de Pierre Pinton car il gardait TOUT.Le plus important à mes yeux sont les archives car on sa vie de sa construction a sa vente.

Le Kino a eu le CDS car Greg Faris ... distribuait le CDS en France. Et que Greg a été opérateur au Kino quelques années. Le Grand Pavois avait aussi pris un système qui- si mes souvenirs sont exacts-servait de presse-livres pour le lecteur... Le Kino n'avait qu'une base montée en CDS et j'ai finalement récupéré un second lecteur il y a peu. Ironie du sort, le Kino n'a fait que du 35mm en CDS (hors essais)

Il ne faut pas trop regretter cette salle car elle était totalement inadaptée aux films actuels et elle était particulièrement inconfortable en scope.

Le SovColor a l'avantage de ne pas virer en couleurs et on prend grand soin des copies (Kinopanorama ou 70mm DIC).

Le matériel est en parfait état. Mais ça ne se monte pas comme un simple système. C'est horriblement complexe et il faut moderniser toute la partie synchronisation par une électronique moderne. Ce qui demande énormément de temps car tout est asservi et de l'argent. Pour un intérêt plus qu'incertain du public car les films "datent".