Panne EIKI NT3

Tout ce qui concerne les formats peu utilisés comme le 16 mm, le 70 mm, le 8 mm, le 9,5 mm, etc
Répondre
Messages : 3
Enregistré le : jeu. 9 sept. 2021 - 15:54
Localisation : Nord Isère (Dauphiné)
Contact :

Panne EIKI NT3

Message

Bonjour.
Comme il est d'usage sur les quelques forums que je "fréquente", j'ai fait mes présentations sur la page dédiée...
Je viens d'acheter un projecteur 16mm. de marque EIKI modèle NT3
dans le but de visionner des films scopitone mis bout à bout sur de grandes bobines.
Je précise que la projection étant une nouveauté pour moi, et que je ne connais aucun terme couramment utilisé
pour designer telle ou telle pièce dans un projecteur. Je compte sur votre indulgence...temporaire
avant que je ne devienne - grâce à vous - un peu moins nul ! ! !...
Après avoir acheté ce projecteur, je me suis mis en chasse de grandes bobines que j'ai rapidement déniché.
J'ai ensuite enroulé et mis bout à bout plusieurs films de environ 3 minutes pour les visionner tranquillement.
J'ai fait confiance au vendeur assez âgé qui "présentait bien", et m'avait dit (avant de grassement le payer),
qu'il avait pris grand soin de ce projecteur avant de me le céder.
L'esthétique parfaite avait fini de me combler de bonheur.
Rentré à la maison, première déconvenue, pas d'ampoule..
Pas non plus de transmission sur les deux bras porte bobine.
Une fois démonté les protections, je m'aperçois que les courroies dans les deux bras partent en décomposition
Je change les courroies et met une ampoule en place...Tout semble bien aller.
On s'installe confortablement, et on démarre la projection...
Comme prévu l'image projetée est rougeâtre, et floue, mais je savais que ces films
datant des années 60 avaient cette particularité pour avoir visionné des films scopitone sur youtube,
et dans mon propre scopitone.
Le problème est bien plus complexe, car le film projeté défile en continu, et l'on ne voit à l'écran
que des images en continu, ce qui rend totalement inexploitable le visionnage.
Je suis très observateur, et j'ai fini par comprendre le pourquoi, sans pour autant savoir le régler.
Excusez moi encore une fois pour les termes employés, le film avance grâce à un galet muni de petites dents placé en tête.
puis le film fait une boucle, et rentre dans un couloir avec une petite fenêtre d'où sort la lumière de la lampe.
une fois basculé l'objectif, on remarque une petite encoche d'où devrait sortir une petite "fourchette" à 2 dents
qui à mon sens tire le film par saccades pour faire défiler les images l'une après l'autre.
En ouvrant le capot de la lampe du protecteur, je vois parfaitement ces deux dents qui font des aller/ retour de haut en bas,
ainsi que le disque obturateur qui tourne, mais le bras sur lequel est monté cette "fourchette à 2 dents"
reste invariablement en retrait de l'arrière du couloir, ce qui fait que les dents ne viennent
jamais attraper les perforation du film.
Il n'y a donc pas de synchronisation entre les images successives, et l'obturateur.
Avez vous une idée de ce problème, et comment en venir à bout?
Merci d'avance pour vos réponses.
Amicalement, Sylvain.
du couloir
Messages : 44
Enregistré le : sam. 18 avr. 2020 - 17:05

Re: Panne EIKI NT3

Message

Bonjour!

Au vu de l'état de ce projecteur et les éléments manquant à l'achat, ^question bête mais peut être pertinente: y a t'il le presseur de film ? :roll:
Messages : 3
Enregistré le : jeu. 9 sept. 2021 - 15:54
Localisation : Nord Isère (Dauphiné)
Contact :

Re: Panne EIKI NT3

Message

Bonjour, et merci pour votre réponse rapide.
Hormis la lampe manquante, tous les accessoires et câbles
m'ont été fourni, y compris la housse, la doc., une bobine 300m,
mais elle est en plastique et les joues se sont déformées, vers l'intérieur.
Cela coince le film qui s'enroule mal.
J'ai donc acheté 7 autres bobines en aluminium et plus de problème.
Je suis un peu honteux, mais c'est un matériel totalement nouveau pour moi,
et la cause de mon problème vient de ma méconnaissance du sujet.
En effet, pour l'amorçage de la bande, il faut basculer un guide qui permet à cette dernière
de faire son cheminement automatiquement.
lorsque l'extrémité revient sur la bobine réceptrice, il faut remettre en position initiale
cette pièce, qui du même coup fait avancer les crochets dans l'encoche du couloir
de projection. Mon problème est donc résolu, veuillez m'excuser du dérangement.
J'ai d'autres questions concernant ce projecteur, et en particulier les films qui au fil du temps
ont pris une coloration dominante de rouge. Existe il des filtres qui pourraient compenser
cette coloration ? d'autre part, j'ai fait un essai en filmant l'écran avec mon téléphone
pour "numériser" l'image, mais on remarque à la lecture des sautillements désagréables de l'image.
Cela vient sans doutes du décalage de synchronisation entre le film et la caméra de prise de vue.
Existe-il une astuce, un artifice, ou du matériel à la portée d'un particulier comme moi
pour contourner ce problème?
Merci à tous, et bon week-end.
Sylvain.
Messages : 870
Enregistré le : ven. 4 sept. 2015 - 16:40

Re: Panne EIKI NT3

Message

X-3810 a écrit : ven. 10 sept. 2021 - 12:10 Cela vient sans doutes du décalage de synchronisation entre le film et la caméra de prise de vue.
Existe-il une astuce, un artifice, ou du matériel à la portée d'un particulier comme moi
pour contourner ce problème?
C'est ce qu'on appelle faire un télécinéma, avec ce terme tu trouveras déjà pas mal d'infos sur ce forum et de manière plus large sur internet.
Avec un téléphone, a priori il n'y aura pas de solution (la plupart enregistrent en 30 i/s avec pas mal de fluctuations de cadence liées à la charge processeur en court d'enregistrement).
Avec une caméra, il y a déjà plus de solutions, soit que celle-ci dispose d'un moyen de se synchroniser (assez rare sur du matériel grand public), ou en jouant sur la vitesse d'obturation. Il faut aussi si possible enregistrer à la même cadence que tu projettes, mais cela ne garantit pas non plus un résultat correct, 24 i/s pouvant être du 23,9 sur un appareil et 24,1 sur un autre.

Toi qui a l'air de bien bricoler et de t'y connaître en électronique, et si tu as la motivation, tu peux envisager de concevoir un petit système "maison" (encore une fois internet est ton ami), en générant un signal de synchro à base d'impulsions depuis ton projecteur et avec un capteur qui accepte de se déclencher depuis ces impulsions de l'autre (il y a notamment des solutions à base de Raspberry Pi et des capteurs photos compatibles).

Pour la teinte rouge, les solutions à base de filtre risquent d'être pires que le problème à résoudre, malheureusement.
Répondre