defense du CAP?

Pour poster des sondages et donner votre avis

Que défendriez vous sur le CAP projectionniste obligatoire dans l'esprit du décret de 1961?

la qualité spécifique du métier d'opérateur
11
33%
le caractère obligatoire du CAP pour exercer
10
30%
le cap en lui même c'est a dire un diplome issu de l'éducation nationale
5
15%
rien il faut refonder entièrement ce statut
6
18%
rien il n'y a plus de statut d'opérateur
1
3%
pas d'opinion
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 33

Planète sauvage

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 502
Enregistré le : mer. 31 juil. 2013 - 22:48

defense du CAP?

Message » sam. 1 nov. 2014 - 14:10

voilà un petit sondage suite à la fin programmée (voir le sujethttp://www.projectionniste.net/forums/viewtopic.php?f=25&t=7309) par le ministère et ces instances du décret de 1961 portant obligation du CAP opérateur projectionniste pour faire une projection dans les cinémas faisant plus de 6 projections par semaine....

si il faut rajouter des entrées, vous pouvez faire des suggestions...
en même temps c'est juste un sondage "pour nous" :(

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3585
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Message » sam. 1 nov. 2014 - 17:36

Le fond du problème n'est (peut-être) pas que le décret de 1961 disparaisse, mais par quoi on envisage son remplacement ou son évolution.

"la qualité spécifique du métier d'opérateur, à l'heure du tout numérique"
et un truc du genre
"définir de nouveaux métiers et diplômes pour l'exploitation ciné" ?

Planète sauvage

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 502
Enregistré le : mer. 31 juil. 2013 - 22:48

Message » sam. 1 nov. 2014 - 20:21

c'est l'objet de ce sondage de savoir si les gens pensent si ça vaut le coup de le défendre et si oui ou non pourquoi?

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3585
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Message » sam. 1 nov. 2014 - 20:39

J'entends bien le but de la manœuvre, pour ça que je propose de "préciser" une des entrées du sondage, et d'en ajouter une ;-)

Planète sauvage

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 502
Enregistré le : mer. 31 juil. 2013 - 22:48

Message » sam. 1 nov. 2014 - 23:10

jouons non plus pas trop autour du pot...
moi je faisais ce sondage pour préciser la question de savoir suite au topic qui venait de se lancer sur la défense du cap (la nouveauté étant pour les projectionnistes la découverte de yermat sur la fin programmé du décret de1961), il y avait en gros un véritable "mouvement " pour défendre la cap par rapport au décret de 1961, pas pour faire un sondage à 30000 entrée ou pour faire une enquète exhaustive...

visiblement coeur noir, tu es pour une refonte totale du decret.... voilà ....! la nature de la futur refonte ce sera un autre sondage non?.

pour ce qui est de la spécificité du diplome, peut être faudrait-il enlever le terme de cap mais ça faisait préciser dans des termes très longs et rentrer justement dans les termes d'un débat sur la refonte....je trouve plus simple de rester sur le terme générique de cap (dans les sens diplome educ nat à faible qualification)

alors peut être que l'outil de sondage n'est pas bien à propos...

pour ce qui est du débat sur la refonte vaut peut être mieux en parler sur l'autre topic sur le CAP...?

Planète sauvage

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 502
Enregistré le : mer. 31 juil. 2013 - 22:48

Message » sam. 1 nov. 2014 - 23:18

d'ailleurs si je veux bien essayer une première interprétation du peu de réponse, il se dégage que dans ceux qui veulent défendre une partie du decret c'est bien le CAP qui est le moins défendu plutot que la spécificité de l'opérateur et , paradoxalement le caractère obligatoire du cap (j'en déduis donc le caractère obligatoire d'un diplome...)
et il y a une part non négligeable voir pas négligeable du tout qui ne vois pas de nécéssité de défendre le decret (et donc pour moi par voie de conséquence le cap mais là je fais une interprétation)

c'est un premier résultat...je serais curieux de voir la suite après une semaine en incitant fortement les forumeurs à donner leurs avis...

Boubou

Messages : 196
Enregistré le : dim. 30 mai 2010 - 12:05

Message » sam. 1 nov. 2014 - 23:53

J'ai l'occasion de voir ce que donne en Espagne l'exploitation avec 0 opérateur diplomés :
des xénons qui pètent toutes les semaines
du matos pas entretenu
des installateurs qui se gavent

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3585
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Message » dim. 2 nov. 2014 - 1:28

Je suis pour la définition de nouveaux métiers et diplômes qui vont avec, pas du tout pour la disparition du c.a.p. mais tes cases ne me correspondent pas : c'est toujours la difficulté dans ce genre d'exercice, proposer un panel de réponses assez large sans "contraindre".

Et puis c'est bien toi qui écrivais qu'on peut faire des suggestions, non ?

penny-lane

Avatar du membre
Messages : 1502
Enregistré le : mer. 19 oct. 2011 - 14:40
Localisation : Ile-de-France

Message » dim. 2 nov. 2014 - 11:48

A titre personnel, j'ai voté pour la refonte total du statut, pour plusieurs raisons.

D'une part, je ne crois pas que le diplôme soit la garantie des compétences d'une personne. Ok, j'ai l'examen, ça veut dire que je sais allumer le projecteur, faire des playlist s et lancer un film. Ce que n'importe qui peut apprendre en une demi-journée à peine.
Je n'ai pas appris à faire des réglages, faire des macros, dépanner des problèmes etc, etc, etc. Dans mon quotidien, mon diplôme ne FAIT pas que je me sens compétente techniquement, et d'ailleurs, je ne le suis pas.

Ensuite, il me semble aussi que même du temps du 35mm, il y avait de tout dans les opérateurs : des personnes non diplomées, ou tardivement diplomées qui ont appris le métier "sur le tas" et très compétentes dans leur domaine, mais aussi des opérateurs qui ont le CAP projectionniste, comme ils auraient celui de mécanicien, et ne sont pas pour autant regardant quand à la qualité de leur travail, ni au respect des films en tant qu'oeuvre.

Le niveau CAP, par ailleurs, ne correspond plus aux compétences d'aujourd'hui : un CAP est un diplôme lié aux compétences "manuelles", et avec le numérique, ce n'est plus du tout ça. Je pense aussi, que l'exigence d'un niveau "inférieur au bac" ne participe pas à la valorisation des compétences, et donc du salaire, aux yeux des employeurs.

De ce que je vois dans mon travail, il me semble en fait logique de supprimer cette exigence, contraignante au vu des missions à exercer au quotidien. Je parle là seulement de l'obligation de présence d'une personne diplômée à chaque séance.

Je suis pour la création d'une formation, plutôt de niveau BTS, sur le cinéma numérique. Cette formation pourrait former des personnes à la projection dans l'exploitation, mais aussi aux métiers liés à la création des DCP, en laboratoire, en distribution etc.

Pour tout ce qui est question de sécurité, je pense qu'il s'agit d'un autre métier (ou d'une autre compétence en tous cas), qui doit être validée par un autre type de formation, à dissocier du projectionniste.

Yermat

Avatar du membre
Messages : 660
Enregistré le : ven. 6 mai 2011 - 10:16
Localisation : Vendée

Message » dim. 2 nov. 2014 - 12:04

penny-lane a écrit :Je suis pour la création d'une formation, plutôt de niveau BTS, sur le cinéma numérique. Cette formation pourrait former des personnes à la projection dans l'exploitation, mais aussi aux métiers liés à la création des DCP, en laboratoire, en distribution etc.


Là dessus je suis d'accord, remplacer le CAP par quelque chose de plus qualifiant, c'est ce que j'ai en tête depuis que j'ai passé moi même le CAP, et que j'ai bien senti qu'un an c'était trop peu pour apprendre tout ce qu'il y a à apprendre (en numérique comme en argentique).

penny-lane a écrit :Pour tout ce qui est question de sécurité, je pense qu'il s'agit d'un autre métier (ou d'une autre compétence en tous cas), qui doit être validée par un autre type de formation, à dissocier du projectionniste.


Par contre là, je suis moins d'accord, car si le projectionniste s'est retrouvé en charge de la sécurité, je suppose que c'est parce que (sauf dans les grandes structures), c'est lui qui se retrouve seul avec le public, notamment le soir. Déléguer la sécurité à quelqu'un d'autre, c'est pour un petit ou moyen exploitant, engager une personne de plus qui, dans le meilleur des cas, ne servira peut être jamais à rien. Et tous les exploitants n'ont pas le budget pour un poste supplémentaire.
Image

penny-lane

Avatar du membre
Messages : 1502
Enregistré le : mer. 19 oct. 2011 - 14:40
Localisation : Ile-de-France

Message » dim. 2 nov. 2014 - 12:10

C'est pour ça que j'ai mis entre parenthèse "ou d'une autre compétence", car selon les lieux, cela pourra être demandé à la même personne, avec une formation adaptée, ou à une autre, soit un agent de sécurité à part entière, soit l'hôte/hôtesse de caisse.

Yannick

Avatar du membre
Messages : 4042
Enregistré le : mer. 22 sept. 2010 - 16:17
Contact :

Message » dim. 2 nov. 2014 - 12:22

L'essentiel étant je pense que les deux formations soient effectivement dissociées : on peut avoir passé les deux formations, l'essentiel étant qu'il y ait dans un cinéma à tout moment un titulaire de chacune des deux habilitations. Dans le cas des complexes, par exemple, il serait peut être plus logique qu'une personne habituée au contact du public soit titulaire de cette compétence, l'opéraeur pouvant dès lors se focaliser sur la gestion "technique" du problème dans les parties du bâtiment interdites au public.
Image

Hobby : visiter les cabines ♥

En recherche d'emploi.
CV ICI LIEN CLIQUABLE