Combien de salles sous votre responsabilité ?

Pour poster des sondages et donner votre avis

combien de salles sous votre responsabilité ?

1
15
19%
2
5
6%
3
15
19%
4
6
8%
5
6
8%
6
3
4%
plus ??
27
35%
 
Nombre total de votes : 77

Yohm

Messages : 19
Enregistré le : mar. 9 juin 2009 - 11:44

Re: combien de salles sous votre responsabilité ?

Message » mer. 10 juin 2009 - 9:44

nicolas59 a écrit :des collègues dans un certain ciné du nord de la france dans une ville dont le nom fait peur avec beaucoup de préjugés, sont tout seul pour 9 salles.



Je vois que le Duplexe a établi sa renomée avec force :lol:

J'ai bossé dans ce goulag. C'était très formateur. :lol:
Effectivement on est seul pour 9 salles mais apparemment, certain(es) d'entre vous ont fait pire.

En fait, c'est pas le nombre de salle qui rend la tâche ardue.
Comme quelqu'un l'a souligné, un trois salles peut être mieux organisé qu'un 24 salles.

A roubaix, c'était très bien organisé, mais le rythme en cabine faisait vraiment peur.

On se retrouvait à 22 films par semaine avec des dizaines de mouvement de copies (j'avais parfois l'impression de bosser dans un complexe d'art et essai au niveau du rythme).

BERTRU

Avatar du membre
Messages : 625
Enregistré le : ven. 28 mars 2008 - 0:39
Localisation : dans ma grotte

Message » mer. 10 juin 2009 - 9:50

Yohm a écrit :(J'ai entendu seul pour un Gaumont de Douze salles. C'est faisable mais ça doit être l'horreur en cas de panne).

c'est pas impossible, c'est surtout pas autorisé :evil:
Pense sérieusement à ne pas changer de métier ...

Yohm

Messages : 19
Enregistré le : mar. 9 juin 2009 - 11:44

Message » mer. 10 juin 2009 - 9:53

BERTRU a écrit :
Yohm a écrit :(J'ai entendu seul pour un Gaumont de Douze salles. C'est faisable mais ça doit être l'horreur en cas de panne).

c'est pas impossible, c'est surtout pas autorisé :evil:



Ah j'avais effacé cette phrase quand j'ai lu la page d'avant... :arrow:

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7035
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » mer. 10 juin 2009 - 10:49

J'ai géré jusqu'à 16 salles (seul sur des toutes petites plages de temps) mais mon pire souvenir vient d'un 5 salles. Prog merdique car tout commence en même temps alors que les démarrage sont manuels et les 5 cabines complètement séparées (sur trois niveaux, avec obligation de passer par le RDC pour passer du niveau 2 au niveau 3). Seule solution: Prendre 10min d'avance dans la première salle que tu démarres, pour être sûr de n'avoir pas plus de 5min de retard dans la dernière...(Au milieu, miracle, il y en a une qui démarre pile à l'heure. C'est évidemment aussi un gros problème en caisse, car des dizaines de personnes font la queue en même temps pour 5 films différents. La moitié entreront dans une salle où le film est démarré...) Matos pourri de partout, avec des boss qui préfèrent commencer une ardoise chez trois ou quatre installateurs et en trainant la patte pour régler les notes que d'avoir un contact loyal et dévoué parce qu'on ne creuse pas sa dette. Un exemple: Un plateau dont le haut ne fonctionne qu'en débit et le bas qu'en réception... Même quand il y a un seul film, il faut déplacer la copie à chaque séance!! (avec des interséances de misère, vous imaginez) Le plateau du milieu me direz vous? Plus de moteur, il a été mis dans une autre cabine!! Mais ce fut formateur, parce qu'on est fier de survivre à une journée pareille, parce que, multi installateurs oblige, je n'ai jamais croisé autant de matériels différents au même endroit (projos kinoton, cinemecanica, ballantines, plateaux kinoton, cinemec ou strong, amplis et processeurs son n'en parlons pas...)
Y a un côté stage commando, après ça, tout parait si cool...
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

erwaan too

Avatar du membre
Messages : 526
Enregistré le : ven. 25 avr. 2008 - 10:08
Localisation : cabine 237

Message » mer. 10 juin 2009 - 17:48

les gens qui géraient la prog se sont jamais dit qu'y avait peut-être quelque chose à revoir dans leur manière de faire :?: :?:
Quand tu commences à rentrer dans un fonctionnement où t'es FORCé de prendre de l'avance (et du retard) de manière systématique, y'a quand même des questions à se poser...
All work and no play makes jack a dull boy

Madison

Avatar du membre
Messages : 6387
Enregistré le : jeu. 19 mars 2009 - 22:13

Message » mer. 10 juin 2009 - 22:25

Moss, ton message m'a fait bien rire, tout est dit avec beaucoup d'humour. :wink:
Ca m'a rappelé un autre 5 salles ( je pense que ce n'est pas le même que le tiens ) ou j'ai bossé à mes tous débuts : que 5 salles me direz-vous, mais c'était vraiment l'horreur...

La 1 était au Rez-de-chaussée, près des caisses, jusque là tout est normal...

Pour les cabines des salles 3 et 5, il fallait sortir du cinéma par une issue de secours, traverser une petite cour pleine de poubelles, essayer de bloquer les resquilleurs qui attendaient qu'on sorte par là pour entrer... :evil: Une fois qu'on avait lancé ces deux salles, il fallait revenir par la même issue de secours, donc à contresens, et normalement on avait une petite télécommande pour débloquer la porte de l'extérieur, le truc ne marchait jamais car mis à mal sans arrêt par les resquilleurs, donc impossible pour l'opérateur de rentrer à nouveau dans le cinéma par le même chemin, et là on se retrouve à faire en courant tout le tour du pâté de maison, pour revenir par l'entrée principale !!!

Et là, c'est pas fini, car il y a encore les cabines 2 et 4 qui attendent : pour ces dernières, il fallait sortir à nouveau mais par une autre issue de secours, puis grimper au-dessus d'un toît à l'aide d'un petit escalier très raide en métal ( c'était en décembre, je l'ai fait sous la neige et les marches étaient glissantes ), ensuite une passerelle, et enfin les deux dernières cabines ! Et là, même pas fini de charger, qu'on nous appelle pour nous dire que la 3 s'est arrêtée !!! Alors, re-poubelles, re-resquilleurs... RHAAAAAA !

Et je précise que dans ce 5 salles, il y avait des entractes obligatoires, et on revenait en cabine pour monter le niveau son et lancer le film !!!!
Le soir, c'est pas la peine d'aller à la salle de sport !
" FAKE IT TILL YOU MAKE IT ! "

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7035
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » jeu. 11 juin 2009 - 12:20

erwaan too a écrit :les gens qui géraient la prog se sont jamais dit qu'y avait peut-être quelque chose à revoir dans leur manière de faire

Bah écoute, moi je n'ai fait que des missions de remplacements. Une journée par-ci par là. C'est aux titulaires de râler, je trouve. Peut-être ont-ils peur d'être sur un siège éjectable?
J'ai fait toutes les suggestions que j'ai pu (d'ailleurs, on ne m'appelle plus, peut-être de peur que je donne des idées aux titulaires??) mais si tout le monde se contente de ça... Le pire c'est que le public fait partie du dysfonctionnement global du lieu. Je n'avais jamais vu ça: Les gens qui ont la chance de rentrer durant une première partie (avant que le film soit commencé) se tapent toute la pub et les bandes-annonces, PUIS vont chercher de la confiserie. Ils re-rentrent dans le noir dans une salle où le film à commencé, ils perdent, du cou, 50% de leur pop-corn au sol, une vraie cata. Quant aux agents d'accueil (tous charmant(e)s) il s'agit toujours d'étudiants qui passent par là et ça se renouvelle tout le temps. Je trouve ça pas mal, mais il n'y a jamais personne dont c'est vraiment le métier, qui a une idée un peu pro de l'accueil du public... En transit, sous-payés, on comprend qu'ils ne s'investissent pas à fond dans leur rôle.
Madison, je te confirme que nous ne parlons du même ciné. Celui ci est en banlieue-sud de Paris.
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

Yohm

Messages : 19
Enregistré le : mar. 9 juin 2009 - 11:44

Message » ven. 12 juin 2009 - 10:53

Ce que tu dis Moss, je l'ai constaté dans pas mal de cinéma quand je faisais des remplacements.

A Alès, ils ont des conditions de travail absolument incroyables (vraiment), ils passent leur temps à être crevé, du coup ça râle, mais, il n'y en a pas un qui ose moufter.

C'est curieux.

J'ai souvent vu des projectionnistes titulaires se targuer en gros de travailler dans le pire cinéma qui existe au monde mais ne rien faire pour en changer les conditions.

Comme si c'était un critère positif que de galérer.

Le jour où ça va mieux et qu'il n'y a plus de raisons de râler, ben on s'emmerde.

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7035
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » ven. 12 juin 2009 - 11:37

Point positif, moi j'ai maigris durant certains remplacements! (mais crampes au mollets aussi...)
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

Nyx

Avatar du membre
Messages : 102
Enregistré le : jeu. 5 mars 2009 - 10:59
Localisation : 35 ille et villaine

Message » ven. 12 juin 2009 - 14:55

2 salles v5 et un v4 avec des pièces du v5 et automatisé maison 1353

lacertas

Messages : 1698
Enregistré le : mer. 21 nov. 2007 - 19:12

Message » jeu. 18 juin 2009 - 22:21

Bonjour,

Dans le genre programmateur alcoolique:
Un film fini à 25 et ça repart sur les 2 salles à 30.
Pour corser le tout:
-2 étages différents
-bobines forcément avec le même film à repasser
1 projectionniste-caissier :mrgreen:
Le temps venu de tuer le veau gras et d'armer les justes.

Yohm

Messages : 19
Enregistré le : mar. 9 juin 2009 - 11:44

Message » sam. 20 juin 2009 - 10:28

ahaha, je connais ce genre d'angoisse!

Ben du genre au Duplexe, "XXXX" commence à 16h00, sauf que "YYYY" termine à 16h02.
(Je vous jure que c'est vrai.)

Donc, super nettoyage des salles, accueil à la va vite, chargement au triple galops, toutes les conditions sont réunies pour faire du travail baclé.

A Utop' ils sont assez costauds aussi les changements de salles. Obligés de trimballer une dizaine de films dans la journée (dix étant le minimum, j'ai déjà eu le double en changement de salle) sur quatre étages.

Crampes au mollets aussi tiens.

erwaan too

Avatar du membre
Messages : 526
Enregistré le : ven. 25 avr. 2008 - 10:08
Localisation : cabine 237

Message » dim. 21 juin 2009 - 13:28

Yohm a écrit :Ben du genre au Duplexe, "XXXX" commence à 16h00, sauf que "YYYY" termine à 16h02.


si je jetais pas un coup d'oeil à la prog avant qu'ils la valident, ça arriverait au moins 5 fois par mois
All work and no play makes jack a dull boy

Madison

Avatar du membre
Messages : 6387
Enregistré le : jeu. 19 mars 2009 - 22:13

Message » dim. 21 juin 2009 - 13:56

Chez nous, dans les plannings, il y a toujours 15 mn de " relève " : c'est à dire que X finit à 18h15 et Y commence à 18h... Un quart d'heure c'est pas mal mais souvent ça ne suffit pas vu qu'il y a toujours un milliard de choses à dire à la " relève "...
" FAKE IT TILL YOU MAKE IT ! "

erwaan too

Avatar du membre
Messages : 526
Enregistré le : ven. 25 avr. 2008 - 10:08
Localisation : cabine 237

Message » dim. 21 juin 2009 - 19:46

euh y'a peut-être un petit malentendu, madi...
quand yohm écrit
"Ben du genre au Duplexe, "XXXX" commence à 16h00, sauf que "YYYY" termine à 16h02.
(Je vous jure que c'est vrai.)"
il veut parler de fin et de début de séances (mais peut-être que tu parlais de complétement autre chose, auquel cas je suis à la ramasse)
All work and no play makes jack a dull boy