Demande de conseil sur le support argentique

Discussions en rapport avec le cinéma et les techniques cinématographiques.
Messages : 77
Enregistré le : jeu. 4 avr. 2019 - 22:52

Demande de conseil sur le support argentique

Message

Bonjour,

Je me tourne vers vous par rapport à une question sur le support argentique. Comme beaucoup d'entre vous je pense, j'ai des films rosés.

Cependant j'ai découvert qu'il était possible de traiter cette oxydation des couleurs chimiquement, par une technique de soustraction. Donc si certain d'entre vous connaisse le processus de développement du la pellicule argentique ainsi que les produit utilisés, voici les questions que je me pose:

Savez vous quels sont les produits capables de diminuer la couche de couleur cyan d'une pellicule?

Et savez vous quel produit pourrait être utilisé pour booster les couleurs des autres couches?

J'espère qu'ensemble on pourra trouver un solution à ce problème.
Messages : 175
Enregistré le : sam. 7 déc. 2013 - 19:07
Localisation : Montgeron - Region Parisienne

Re: Demande de conseil sur le support argentique

Message

Alors si c'était vraiment possible de le faire je pense que ça se saurait, vu la quantité de films touchés par ce problème.

Aujourd'hui la seule solution qui existe est de refaire un tirage. Soit à partir d'un scan du film original où on corrige la colorimétrie numériquement, ou sinon en le faisant entièrement de manière chimique lors du développement d'un nouveau négatif pour le futur tirage.

À terme, toutes les copies couleur produites des années 50-60 à nos jours auront ce genre de problèmes. Ce problème touche particulièrement les premières générations de film couleur produites par Kodak (donc la plupart des copies couleur jusque vers 1980), plus d'info ici (https://unwritten-record.blogs.archives ... imes-pink/).
Les générations de pellicules suivantes ayant simplement été conçues pour durer plus longtemps (quelques décennies, pas plus).
Le seul moyen de ralentir la dégradation est de stocker ses films dans les conditions idéales pour prolonger leur durée de vie (on peut trouver sur internet la température et l'humidité idéale pour stocker ses films, ce qui permet aussi de ralentir le syndrome du vinaigre soit dit en passant)

Il faut savoir que pour les films couleur modernes (en gros tout ce qui n'est pas du Kodachrome ou le système de tirage des premiers films Technicolor), la couleur est déjà présente dans le film, pas dans la chimie de développement. Le développement permettant simplement de faire apparaitre la couleur aux endroits où les sels d'argent ont été exposés à la lumière.
En cherchant un peu sur internet vous devriez trouver des ressources sur les principes du négatif couleur moderne (une copie 35mm d'exploitation n'étant qu'un négatif d'un négatif, ce qui donne un positif, avec plusieurs générations de tirages jusqu'au négatif original de la caméra).
Sinon je vous conseille le très bon livre d'un ancien employé de Kodak sur la fabrication du film N&B et couleur : Making Kodak Film de Robert Shanebrook (très technique, en anglais).

Si vous voulez en savoir plus sur le développement des films couleurs pour le cinéma, pour le tirage de copies on utilise actuellement le procédé ECP-2 (le procédé ECN-2 servant au développement des négatifs). Je vous laisse en dessous une liste de liens avec des infos techniques là-dessus.

https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_m ... 93present)
https://www.kodak.com/en/motion/page/processing-manuals

Les pendants de ces procédés de développement dans le monde de la photo argentique sont le C-41 (pour le négatif) et le RA-4 (tirage papier). Étant donné que ces procédés ont été nettement plus utilisés par le grand-public avant l'avènement de la photo numérique que les versions cinéma, il vous sera sûrement plus facile à trouver des infos dessus, les principes restant les mêmes.

Les procédés chimiques ciné et photo couleur n'étant pas tout à fait compatibles ils restent cependant très similaires. Des gens s'amusent même à utiliser du négatif pour le cinéma pour en faire des photos et développent tout ça dans de la chimie C-41 en ayant des résultats tout à fait convenables. Par contre, ne pas utiliser le bon procédé pose des problèmes au niveau de la longévité du négatif développé.
Messages : 77
Enregistré le : jeu. 4 avr. 2019 - 22:52

Re: Demande de conseil sur le support argentique

Message

Tomek, merci pour cette réponse très détaillé et très intéressante. Tes liens vont me permettre de me pencher un peu plus sur le procédé qui permet de développer un film. Peut être que les produits utilisés pendant le processus de développements peuvent être utilisé pour restaurer les couleurs d'un film.

Effectivement refaire un tirage est une solution mais très couteuse. J'ai appelé quelque labo pour connaitre les prix d'une reproduction par contact, le kinescopage et d'autre truc mais le résultat et le même. C'est très cher, prévoir 1€ par mettre de pellicule au miminum.

Concernant la technique qui permet de restaurer les couleurs d'un film elle existe, voici des liens qui en parlent:

http://mimundoensuper-8.blogspot.com/20 ... o-red.html
http://mimundoensuper-8.blogspot.com/20 ... ative.html

C'est un italien qui fait ça, il garde jalousement son procédé. Ce qui est normal. Je connais quelque personne qui on eu recours à ces services et selon la gravité du virage des couleurs le résultat est plus ou moins impressionnant. Plus il y a des résidu de couleur, plus ça marche, parfois le résultat est bluffant. Si le film est complétement viré, il n'y a plus rien à faire.

Bon but et de reproduire ça moi même. Avez vous des pistes à explorer ?
Messages : 59
Enregistré le : dim. 14 janv. 2018 - 1:53
Localisation : Cannes
Contact :

Re: Demande de conseil sur le support argentique

Message

pmdihi a écrit : mer. 16 déc. 2020 - 22:26 Tomek, merci pour cette réponse très détaillé et très intéressante. Tes liens vont me permettre de me pencher un peu plus sur le procédé qui permet de développer un film. Peut être que les produits utilisés pendant le processus de développements peuvent être utilisé pour restaurer les couleurs d'un film.

Effectivement refaire un tirage est une solution mais très couteuse. J'ai appelé quelque labo pour connaitre les prix d'une reproduction par contact, le kinescopage et d'autre truc mais le résultat et le même. C'est très cher, prévoir 1€ par mettre de pellicule au miminum.

Concernant la technique qui permet de restaurer les couleurs d'un film elle existe, voici des liens qui en parlent:

http://mimundoensuper-8.blogspot.com/20 ... o-red.html
http://mimundoensuper-8.blogspot.com/20 ... ative.html

C'est un italien qui fait ça, il garde jalousement son procédé. Ce qui est normal. Je connais quelque personne qui on eu recours à ces services et selon la gravité du virage des couleurs le résultat est plus ou moins impressionnant. Plus il y a des résidu de couleur, plus ça marche, parfois le résultat est bluffant. Si le film est complétement viré, il n'y a plus rien à faire.

Bon but et de reproduire ça moi même. Avez vous des pistes à explorer ?
J'ai déjà vu quelques articles de IBC à propos de cette technique, le résultat est vraiment bluffant sur certaines copies, après je me demande quelle est la pérennité de ce procédé.

Il me semble que la personne qui s'occupe de ce procédé est également celui qui refait des pistes magnétiques pour changer l'audio d'une copie argentique.
Messages : 646
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Re: Demande de conseil sur le support argentique

Message

Je n'ai pas (encore) d'expérience en dév couleur, mais d'après ce que j'ai compris du procédé et de ta contrainte, il faudrait refaire l'étape du bleach (blanchissement), puis fixage et lavage, non ?
En gros toutes les étapes d'un développement C41, mais sans l'étape du révélateur.
Dans ton cas, c'est la première hypothèse que j'aurais privilégiée. Facile à tester, on trouve des kits C41 en vente au grand public (marque Tetenal : https://www.digit-photo.com/ROLLEI-Kit- ... RC11K.html

J'espère que tu as de la matière non précieuse pour faire des tests...
Après pour appliquer le procédé à plusieurs centaines de mètres de films... alors là il faut te rapprocher des labos collaboratifs qui font encore du traitement de film (y en a deux en IdF d'après mes souvenirs).

Sinon, ça peut paraître sacrilège, mais je pense que la meilleure solution, la plus fiable, la moins destructive et la plus pérenne, c'est un scan très haute qualité. C'est un domaine pointu, et là, àmha, point de salut en dehors de la presta d'un grand labo.
Après, une fois les fichiers bruts en ta possession, si tu t'en sens capable, tu peux essayer de faire la correction colo toi-même sous DaVinci, et ensuite un beau DCP maison (heureusement que Greg 72 n'est plus là, je me serais fait défoncer pour un telle suggestion :mrgreen: )
Messages : 175
Enregistré le : sam. 7 déc. 2013 - 19:07
Localisation : Montgeron - Region Parisienne

Re: Demande de conseil sur le support argentique

Message

rappa a écrit : mer. 16 déc. 2020 - 23:44 Facile à tester, on trouve des kits C41 en vente au grand public (marque Tetenal : https://www.digit-photo.com/ROLLEI-Kit- ... RC11K.html)
Alors pour vouloir bricoler avec le procédé je ne conseillerai pas ce kit (que j'ai déjà utilisé, ça fonctionne correctement pour simplement développer ses négatifs). En effet le blanchiment et le fixateur sont regroupés en un seul bain, ce qui n'est pas le cas dans le "vrai" procédé C-41 utilisé dans les minilabs des photographes ou dans les grosses machines de développement industrielles.
Le kit le moins cher que je connais avec tous les bains séparés (révélateur, blanchiment, fixateur, stabilisation) c'est celui-ci https://www.macodirect.de/en/chemistry/ ... 00ml?c=649 (le lien va vers la version 500 mL, mais il existe en différentes quantités).

Et sinon dans la documentation de Kodak que je vous ai fournie au-dessus, il y a la composition de tous les bains des procédés de développement cinéma. Voici par exemple une capture d'écran de la composition du révélateur du procédé ECP-2D (trouvé dans le document "9A").
Image
Messages : 77
Enregistré le : jeu. 4 avr. 2019 - 22:52

Re: Demande de conseil sur le support argentique

Message

Merci. Pour vos réponses. Vous faites grandement avancer le projet. Je ferais des tests sur des portions de film (entre 20 et 30cm) après si le système est approuvé l'appliqué à de plus grand métrage n'est pas un problème. Fabriquer des dérouleurs avec bain c'est largement faisable.

Pouvez m'expliquer à quoi correspond l'étape de blanchiment ?

Après je pense qu'il n'est pas utilise de travailler dans le noir vue que la pellicule est déjà développer ?

D'après ce que j'ai compris, le virage des couleurs vers le rouge/cyan est dû à une oxydation des composants. En regardant la composition des produits du kit notamment le révélateur, je vois beaucoup de substance basique. Ce qui est un bon point pour réduire une oxydation.

Je vais commander le Kit et faire des essaies sur de la pellicule virée en Super8 et 16mm (c'est pas ce qui manque). Il faut également que je trouve le lab d'une asso ou un amateur éclairé qui pourrait me donner des conseils sur l'utilisation de ce type de produit. J'ai des compétences et des notions de chimie d'une point de vue scientifique/médical, mais je n'ai jamais fait développement argentique.

AU vue de vos commentaire et de ce que j'ai lu, 2 technique seraient possibles:

La première qui me parait moins agressive, où il faudrait:
- Utiliser un produit de développement basique afin d'inverser l'oxydation et stabiliser les composants de la pellicule
- un produit capable de diminuer la teinte rouge/cyan ou régler la balance de couleur rouge (je ne sais pas si un produit du kit fait ça)
- utiliser les produits révélant les couleurs autres que le rouge afin de les boosters

La deuxième technique qui me parait plus néfaste pour la pellicule: (système équivalent à la mise en place d'un filtre de couleur devant l'objectif du projecteur)
- utiliser un produit qui va recouvrir l'ensemble de la pellicule afin de l'enrober d'un filtre jaune/bleuté et ainsi atténuer le rouge.
Messages : 175
Enregistré le : sam. 7 déc. 2013 - 19:07
Localisation : Montgeron - Region Parisienne

Re: Demande de conseil sur le support argentique

Message

pmdihi a écrit : jeu. 17 déc. 2020 - 14:44 Pouvez m'expliquer à quoi correspond l'étape de blanchiment ?
https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9ve ... if_couleur
https://www.lesnumeriques.com/photo/le- ... 21075.html
Messages : 1450
Enregistré le : mar. 25 nov. 2014 - 11:12

Re: Demande de conseil sur le support argentique

Message

Il existe des filtres bleues à placer devant l’objectif pour atténuer la couleur rose/rouge et qui donne quasiment une image d’origine.

Ça évite tout ce processus chimique qui me semble être bien compliqué et onéreux
Messages : 77
Enregistré le : jeu. 4 avr. 2019 - 22:52

Re: Demande de conseil sur le support argentique

Message

Effectivement j'ai mentionner cette technique (qu'il m'arrive d'utiliser) mais avec les filtres bleu devant l'objectif, il y a deux problèmes:

- une très grande perte au niveau de la luminosité (minimum 25%)
- une perte de qualité de l'image

Les alternatives au filtres sont toucher la pellicule, c'est les projecteurs xénon ou modifiés avec des lampes aux halogénures. Mais c'est projecteur sont pas donné et la lampe, elle coute extrêmement cher.

Après étant donné que le procédé chimique concerne les film virée donc des films perdu, il n'y a pas de risque de faire des expériences dessus.

Au vue des résultat que peut apporter la technique chimique (en regardant les photos du site que j'ai partagé) et du prix des produit chimique (pas si onéreux que ça), je pense que ça vaut le coup d'essayer.
Messages : 646
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Re: Demande de conseil sur le support argentique

Message

pmdihi a écrit : ven. 18 déc. 2020 - 11:44 Effectivement j'ai mentionner cette technique (qu'il m'arrive d'utiliser) mais avec les filtres bleu devant l'objectif, il y a deux problèmes:

- une très grande perte au niveau de la luminosité (minimum 25%)
- une perte de qualité de l'image

Les alternatives au filtres sont toucher la pellicule, c'est les projecteurs xénon ou modifiés avec des lampes aux halogénures. Mais c'est projecteur sont pas donné et la lampe, elle coute extrêmement cher.

Après étant donné que le procédé chimique concerne les film virée donc des films perdu, il n'y a pas de risque de faire des expériences dessus.

Au vue des résultat que peut apporter la technique chimique (en regardant les photos du site que j'ai partagé) et du prix des produit chimique (pas si onéreux que ça), je pense que ça vaut le coup d'essayer.
Attention, les produits linkés plus haut valent pour quelques dizaines de films photographiques, soit à peine 100m de film.
Si t'as 1500 ou 2000 mètres c'est une autre paire de manche.
Et faut un labo pour le faire.
Messages : 485
Enregistré le : dim. 8 janv. 2012 - 21:58
Localisation : Rhône-Alpes

Re: Demande de conseil sur le support argentique

Message

Quelqu'un connait le type de filtre à mettre devant l'objectif ? J'aimerai bien essayer !
Messages : 1450
Enregistré le : mar. 25 nov. 2014 - 11:12

Re: Demande de conseil sur le support argentique

Message

Je sais que c’est des filtre bleu mais je ne connais pas la matière, un truc tout con mais pas si farfelu, peut être une gélate de scène ?
Messages : 485
Enregistré le : dim. 8 janv. 2012 - 21:58
Localisation : Rhône-Alpes

Re: Demande de conseil sur le support argentique

Message

Ah ok je pensait que c'était un filtre spécialement conçu, pas du bricolage :lol:
Messages : 1450
Enregistré le : mar. 25 nov. 2014 - 11:12

Re: Demande de conseil sur le support argentique

Message

Voici les photos dont je parlais, pour moi c’est le principe des gelate de scène au théâtre. (celles qui donne différentes couleurs d’éclairage)
Il y’a une bague adaptatrice qui coiffe l’objectif.
C’est tout bête, là gelate ne fondra pas car du coup c’est loin de la chaleur des spots de découpe des théâtres, je pense que c’est la meilleure solution.
Vos avis ?

Image

Image

Image
Répondre