Licenciements de collaborateurs

Discussions en rapport avec le cinéma et les techniques cinématographiques.
hortson

Auteur du sujet
Messages : 426
Enregistré le : sam. 1 déc. 2007 - 15:30
Localisation : bourg les Valence Drome

Licenciements de collaborateurs

Message » ven. 26 juin 2020 - 10:55

Bonjour, un sujet me pose question. Combien de collaborateurs de salles de cinéma ont été licenciés lors de la mise en place du numérique ? D'après ce que je lis un peu partout, dans une salle mono écran où il fallait AVANT un projectionniste, une caissière et un contrôleur, soit 3 salariés au minimum, aujourd'hui une seule personne cumule ces trois postes. Donc deux collaborateurs ont été licenciés. Qu'en est il pour l'ensemble du parc de salles de France ? Merci pour vos prochaines réponses.

Keurdelion

Messages : 517
Enregistré le : lun. 1 juin 2009 - 10:38

Message » ven. 26 juin 2020 - 23:48

Sur le terrain ça ne s'est pas passé de manière aussi mathématique pour ce que j'en ai vu : il y'a eu des départs en retraite ou des démissions non remplacés mais surtout il y a eu des projectionnistes devenus agents polyvalents. Donc passer de 3 à 1 projectionniste ce n'est pas passer de 3 à 1 individu, mais plutôt de 3 projectionnistes à 100% dans la cabine aux 3 mêmes à 33% chacun dans la cabine, pour rester sur ton approche mathématique. Mais même ça c'est encore un peu caricatural, même si plus proche de la réalité...
Je n'ai aucune idée de combien ont été licenciés, je crois qu'il y en a eu quelques uns dans des gros circuits, mais moi j'en ai vu aucun, ça s'est réglé autrement.

Pour répondre sur les collaborateurs quelle que soit leur fonction, déjà ça dépend de la taille du cinéma : si tu es obligé d'avoir 3 personnes pour des raisons de sécurité, eh bien même avec le numérique tu dois toujours en avoir 3. Dans les grosses usines, c'est plus les bornes que le numérique qui a permis de gagner sur le personnel. Et dans les petits cinés ils faisaient déjà de la polyvalence donc les opérateurs étaient déjà au contrôle en même temps qu'en cabine. Je n'ai aucune info sur le nombre de salariés dans les cinémas, mais de ce que je vois autour de moi je n'ai pas l'impression qu'il y ait moins de monde aujourd'hui qu'il y a 10 ans. Après le coronavirus, on recomptera...

rappa

Messages : 587
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Message » dim. 28 juin 2020 - 10:26

Keurdelion a écrit :Sur le terrain ça ne s'est pas passé de manière aussi mathématique pour ce que j'en ai vu : il y'a eu des départs en retraite ou des démissions non remplacés mais surtout il y a eu des projectionnistes devenus agents polyvalents. Donc passer de 3 à 1 projectionniste ce n'est pas passer de 3 à 1 individu, mais plutôt de 3 projectionnistes à 100% dans la cabine aux 3 mêmes à 33% chacun dans la cabine, pour rester sur ton approche mathématique. Mais même ça c'est encore un peu caricatural, même si plus proche de la réalité...
Je n'ai aucune idée de combien ont été licenciés, je crois qu'il y en a eu quelques uns dans des gros circuits, mais moi j'en ai vu aucun, ça s'est réglé autrement.

Pour répondre sur les collaborateurs quelle que soit leur fonction, déjà ça dépend de la taille du cinéma : si tu es obligé d'avoir 3 personnes pour des raisons de sécurité, eh bien même avec le numérique tu dois toujours en avoir 3. Dans les grosses usines, c'est plus les bornes que le numérique qui a permis de gagner sur le personnel. Et dans les petits cinés ils faisaient déjà de la polyvalence donc les opérateurs étaient déjà au contrôle en même temps qu'en cabine. Je n'ai aucune info sur le nombre de salariés dans les cinémas, mais de ce que je vois autour de moi je n'ai pas l'impression qu'il y ait moins de monde aujourd'hui qu'il y a 10 ans. Après le coronavirus, on recomptera...

+1
Je n'étais pas dans le métier lors de la grande bascule, mais j'ai fais quelques boutiques depuis, et les récits que j'y ai collecté correspondent en tous points à ce que dit Keurdelion.
Je me souviens notamment qu'on m'a raconté que dans un groupe privé, en prévision de la bascule, il avait été fait un plan de reconversion pour les projectionnistes, avec négociation de formation et de chèque de départ.
Une fois qu'ils ont reçu l'équipement numérique, ça a été la douche froide : la direction a réalisé que les machines ne fonctionnaient pas toutes seules :mrgreen: Du coup, tout les plans de départ ont été annulés.

Titi del Atrium

Avatar du membre
Messages : 310
Enregistré le : mar. 30 août 2011 - 11:49
Localisation : Dans une Galaxie lointaine, très lointaine.....

Message » mar. 21 juil. 2020 - 11:12

rappa a écrit :
Keurdelion a écrit :Je me souviens notamment qu'on m'a raconté que dans un groupe privé, en prévision de la bascule, il avait été fait un plan de reconversion pour les projectionnistes, avec négociation de formation et de chèque de départ.
Une fois qu'ils ont reçu l'équipement numérique, ça a été la douche froide : la direction a réalisé que les machines ne fonctionnaient pas toutes seules :mrgreen: Du coup, tout les plans de départ ont été annulés.

pourtant je me souviens de projets de cabines réduites à leur plus simple expression( genre placards) histoire de gagner quelques sièges supplémentaires. le tout contrôlé par une personne dans un central à perpèt' 003654
que la Farce soit avec vous !