Réouverture des salles

Discussions en rapport avec le cinéma et les techniques cinématographiques.
rappa

Messages : 581
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Réouverture des salles

Message » dim. 30 août 2020 - 20:54

Euh... on vit pas sur la même planète ou bien ?
Plus de 30 000 morts en France, 850 000 dans le monde, l'activité économique durablement plombée, 3 mois de fermeture pour nos établissements, la menace d'une deuxième vague, la certitude des contaminations par voies aérosols... Faut vraiment être trépané pour ne pas comprendre l'intérêt du port du masque dans les lieux clos. La connerie c'est plutôt de ne pas l'avoir fait dès la réouverture. Ça brouille le message vis à vis du public.
Et quand je parle d'intérêt, c'est aussi très spécifiquement pour notre secteur professionnel qui ne se relèverait pas d'un deuxième confinement (déjà qu'avec le premier c'est pas gagné...)

denis

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 1346
Enregistré le : mar. 25 nov. 2014 - 11:12

Message » dim. 30 août 2020 - 21:05

Je l’avais annoncé mi-juillet pour le port du masque obligatoire même assis dans les salles (j’ai même cru que j’allais me faire luncher ce jour-là)
Au final c’est ce qui c’est produit, car nos chères tètes pensantes ne font que copier sur les petits camarades, ici la Belgique.
A savoir qu’en Belgique les salles tournaient à peu près bien jusqu’à cette mesure et que la fréquentation chute de 40%
En bref, ça va faire encore plus mal, surtout quand ont lis qu’ils feront sûrement des confinements localisés et si ça fonctionne pas, ils confineront à nouveau.
(Je ne peut cité ma source mais « il faut ce tenir prêt »)
Voilà, Joie bonheur hip hip hip hourra ....

rappa

Messages : 581
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Message » dim. 30 août 2020 - 21:42

denis a écrit :Je l’avais annoncé mi-juillet pour le port du masque obligatoire même assis dans les salles (j’ai même cru que j’allais me faire luncher ce jour-là)
Au final c’est ce qui c’est produit, car nos chères tètes pensantes ne font que copier sur les petits camarades, ici la Belgique.
A savoir qu’en Belgique les salles tournaient à peu près bien jusqu’à cette mesure et que la fréquentation chute de 40%
En bref, ça va faire encore plus mal, surtout quand ont lis qu’ils feront sûrement des confinements localisés et si ça fonctionne pas, ils confineront à nouveau.
(Je ne peut cité ma source mais « il faut ce tenir prêt »)
Voilà, Joie bonheur hip hip hip hourra ....

Laisse moi deviner : il s'agit d'un beau-frère de ta petite nièce par alliance qui est collaborateur très proche de l'Élysée ? :roll:
Que de carabistouilles.

alexios

Messages : 116
Enregistré le : jeu. 21 mai 2015 - 19:54

Message » dim. 30 août 2020 - 22:00

rappa a écrit :Euh... on vit pas sur la même planète ou bien ?
Plus de 30 000 morts en France, 850 000 dans le monde, l'activité économique durablement plombée, 3 mois de fermeture pour nos établissements, la menace d'une deuxième vague, la certitude des contaminations par voies aérosols... Faut vraiment être trépané pour ne pas comprendre l'intérêt du port du masque dans les lieux clos. La connerie c'est plutôt de ne pas l'avoir fait dès la réouverture. Ça brouille le message vis à vis du public.
Et quand je parle d'intérêt, c'est aussi très spécifiquement pour notre secteur professionnel qui ne se relèverait pas d'un deuxième confinement (déjà qu'avec le premier c'est pas gagné...)


Vu qu'il n'y a plus de surmortalité en France depuis début mai (source), je pense en effet que nous ne vivons pas sur la même planète.

Concernant les salles de cinéma ou de spectacle, tant que la distanciation peut-être maintenue (i.e. tant que l'on n'a pas un voisin que l'on ne connait pas quoi — c'est pas clair comme message ça ?), je ne vois pas pourquoi le masque serait nécessaire, la distanciation ayant fait ses preuves ces derniers mois (aucun clusters en salles, malgré un bon nombre d'événements affichant complet à Paris).

La vrai question est celle de l'état d'esprit des clients, quasiment impossible à prévoir/quantifier. Qui sont les plus nombreux ? Ceux qui restaient chez eux car le masque n'était pas obligatoire en salle, où ceux qui cesseront d'y aller maintenant qu'ils devront y porter le masque tout le temps. La FNCF, ainsi que la situation rapportée en Belgique par Denis, semblent pencher sur la deuxième hypothèse.
Modifié en dernier par alexios le dim. 30 août 2020 - 22:01, modifié 1 fois.

denis

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 1346
Enregistré le : mar. 25 nov. 2014 - 11:12

Message » dim. 30 août 2020 - 22:00

Rappa, je vais fais comme si je n’avais rien lu tant que ton commentaire est nul.

Opé35

Avatar du membre
Messages : 51
Enregistré le : sam. 6 juil. 2013 - 2:45

Message » dim. 30 août 2020 - 22:02

rappa a écrit :Euh... on vit pas sur la même planète ou bien ?
Plus de 30 000 morts en France, 850 000 dans le monde, l'activité économique durablement plombée, 3 mois de fermeture pour nos établissements, la menace d'une deuxième vague, la certitude des contaminations par voies aérosols... Faut vraiment être trépané pour ne pas comprendre l'intérêt du port du masque dans les lieux clos. La connerie c'est plutôt de ne pas l'avoir fait dès la réouverture. Ça brouille le message vis à vis du public.
Et quand je parle d'intérêt, c'est aussi très spécifiquement pour notre secteur professionnel qui ne se relèverait pas d'un deuxième confinement (déjà qu'avec le premier c'est pas gagné...)


Non c'est une connerie.
L'épidémie est largement sur la fin, on atteint péniblement les 30 morts par jour pour le covid et le taux de létalité ne dépasse pas les 3%.
Les 3 mois de fermeture sont dues au confinement, car le gouvernement ne savait pas gérer la situation, ce qui est normal pour un virus inconnu.
La deuxième vague faut pas rêver, ça fait 3 mois qu'on l'attends et elle n'arrivera pas, les médecins qui l'avouent se font d'ailleurs censurer sur les réseaux sociaux et les médias.
Le masque est inefficace et existe pour calmer la peur des gens et les cas de covid n'ont pas augmenté ces derniers temps alors qu 'il n'était pas obligatoire en salle.
Ce sont des mesures préventives mais bien trop fortes et exagérées pour un virus en plein déclin. On est en retard de 5 mois. Notre métier est en train d'en prendre plein la tronche et certains sur les réseaux se réjouissent de rester à la maison pour s'abonner à disney plus ou netflix.

Heureusement les gens commencent à voir l'enfumerie derrière tout ce sketch et espérons le, feront sauter ces mesures dramatiques et inutiles.

rappa

Messages : 581
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Message » dim. 30 août 2020 - 22:23

On aurait dû laisser la gestion de cette crise sanitaire majeure aux projectionnistes, vous semblez maîtriser le sujet.

Et je suis désolé Denis, mais franchement le coup de "je ne peux pas citer ma source", je l'ai lu environ 1000 fois depuis le début de la crise, et la plupart du temps c'est pour colporter des fake news. Ceci dit, pas besoin d'avoir une source secrète bien placé pour savoir que la possibilité de confinements locaux existe : c'est marqué tous les jours dans les journaux. On sait même que cette décision revient aux préfets. On sait même que les préfets ont à leur dispositions tout un panel de mesure, du confinement strict aux restrictions plus "légères".

Juste une hypothèse : si le gouvernement lâche les mesures barrières, et notamment l'obligation du masque, et qu'on passe à nouveau un hiver à 30 000 morts, dans quel camp serez-vous : les satisfaits de la politique de santé publique ou les mécontents qui demanderont la démission de nos "têtes pensantes" ?

J'en reste là, mais je suis étonné de lire ce que je lis ici, sachant à quel point notre secteur à souffert et va souffrir de cette terrible crise.

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7073
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » dim. 30 août 2020 - 23:23

Moi, perso, j'adore mon taf. Je ne suis pas ravi de le faire pour des jauges réduites, mais je serai simplement écœuré de m'en priver (again) et devoir me foutre en quatorzaine...
Et si je suis contagieux sans le savoir, éviter de gâcher la vie de quelqu'un (sans aller jusqu'au risque morbide, mais rien déjà que par des mesures d'isolement imposées) me semble le minimum d'empathie responsable. Pour ces raisons, je vais supporter un masque, aussi inconfortable soit-il. En sachant que NON (personne n'a dit cela, donc le contester ne rend personne plus malin que les autres) ce n'est pas moi, porteur du masque que ça protège le plus, et sachant aussi que ça ne suffit pas à lutter... C'est un geste parmi d'autres. Oui, surdimensionné par endroit... Comme mon casque de vélo pour faire 50 mètres. Bah tant pis. J'le met quand même.

Je suis un peu triste que l'énergie d'indignation collective soit gâchée par notre individualisme et des luttes aussi vaines (alors que de vraies injustices, de vrais risques liberticides, de vraies dictatures sont à combattre de par le monde.)
Exercer son esprit critique sur le discours médiatique n'est pas malsain, bien au contraire... mais pourquoi s'évanouit-il devant tout contenu "youtube" ou alternatif ? Pourquoi personne ne passe par hoaxbuster et autres debunkers et fact checker avant de partager des c(l)owneries par douzaines? (j'en peux plus de l'article du code civil sur l'inviolabilité du corps humain pour dire que le port du masque est une atteinte à la dignité humaine... Un vrai "blockbuster" de facebook ce truc... Put1 les gars!! C'est le détournement d'un texte d'éthique contre le prélèvement d'organes et les opérations non consenties!) :evil:
Pourquoi ne pas se référer un peu à la grippe de 1918-19? Trois vagues les copains. TROIS. Dont les dernières furent les plus meurtrières en automne et hiver.
Vous voulez pas qu'on se pose quand même?
Je me fais traiter de "mouton" à tour de bras, mais désolé les contestataires de tout poil: si c'est le cas, on n'est juste pas du même troupeau. Vous n'êtes pas plus libres.
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

Opé35

Avatar du membre
Messages : 51
Enregistré le : sam. 6 juil. 2013 - 2:45

Message » lun. 31 août 2020 - 0:01

Moi aussi j'adore mon taf. C'est toute ma vie comme pour beaucoup d'entre nous et la possible idée qu'un jour je doive faire autre chose me rend malade.
Il ne faut pas céder à la panique en pensant que le cinéma fermera et que c'est du passé, notre métier à traversé des crises telles que deux guerres mondiales, l’arrivée de la télé, du câble, du net et maintenant des plateformes et... on est toujours la.
On survivra, les gens reviendront, mais pas pour le moment. On est la et le cinéma à besoin de nous, opérateurs, caissiers, directeurs... on doit le soutenir comme il nous fait bouffer chaque mois et ne pas le laisser tomber.

Concernant le masque, c'est une mauvaise période à passer mais on s'y fera, bien que cette mesure est totalement inappropriée au vu de la situation ( pour moi ) mais on est parti pour quelques semaines ( voire des mois ) avant le retour de la vie normale.
Mais peut être que c'est un mal pour un bien ? Qui peut affirmer qu'à la fin du covid les gens ne reviendront pas dans nos salles ? Personne.
On mettra du temps à retrouver une exploitation correcte mais je pense qu'on est au début de la pente descendante, 3 vagues semblent un peu.. démesurées.. et les médias trouveront toujours le moyen de jouer avec les chiffres pour vendre leurs canards.
Wait and See mais ne nous divisons pas, tenons bons et faisons tourner nos cabines, masqués ou non.

7emelard

Avatar du membre
Messages : 31
Enregistré le : mer. 12 mars 2014 - 18:06

Message » lun. 31 août 2020 - 0:15

-

Stef89

Messages : 172
Enregistré le : lun. 13 juil. 2015 - 17:06

Message » lun. 31 août 2020 - 8:56

rappa a écrit :Plus de 30 000 morts en France, 850 000 dans le monde, l'activité économique durablement plombée,

Je crois que la tuberculose, c'est 1,5 millions de morts à elle seule dans le monde (mais c'est plutôt pour les pays pauvres donc ça va). L'activité n'est pas plombé par la maladie mais par les mesures prisent pour lutter contre (petite précision mais d'importance quand il faudra tenter de tirer des leçons de ça).
"Ceux qui peuvent renoncer à la liberté essentielle pour obtenir un peu de sécurité temporaire, ne méritent ni la liberté ni la sécurité.” Parait que c'est utilisé à tord et à travers mais ça me plaît bien !

Stef89

Messages : 172
Enregistré le : lun. 13 juil. 2015 - 17:06

Message » lun. 31 août 2020 - 9:43

MOSS a écrit :Pourquoi ne pas se référer un peu à la grippe de 1918-19? Trois vagues les copains. TROIS. Dont les dernières furent les plus meurtrières en automne et hiver.

Comparer la covid à la grippe espagnole ne montre t'il pas une ambiance de psychose?

Opé35 a écrit :L'épidémie est largement sur la fin,

Peut être, peut être pas. Mais ce n'est pas tellement ça qui pose problème à mon sens.

Mon sentiment, c'est que l'autoritarisme, sponsorisé par la peur ne promet rien de beau ni dans la vie, ni au cinéma. Si personne ne dit rien, les moeurs risquent vite d'être adaptées et ça ne sera pas en faveur des lieux collectifs non obligatoire (genre les cinoches).
L'obligation de porter le masque (et non le port du masque), c'est faire participer tout le monde à la psychose y compris celles et ceux qui voient de la dangerosité dans la peur et l'autoritarisme. Dans ce cas, quoi de plus normal que de s'offusquer? La démocratie n'est pas plus réservée aux médecins qu'aux projectionnistes. N'étant ni l'un ni l'autre, ça me ferait un peu chier. :wink:

Quand j'entends des collègues me dire que l'obligation, c'est bien parce que ça fait aussi pour la grippe. Que, pendant le confinement, des parents ne faisaient plus de câlin à leurs gosses par peurs, qu'on ne peut plus se promener sans masque dans les grandes villes, j'ai bien peur que ça laisse des traces inutiles et dommageable sur le comportement de pas mal de gens.
S'il prenait l'idée à un(e) journaliste, un médecin ou un ministre de l'intérieur d’égrener les morts de la grippe les années suivantes, je ne me projetterais pas trop sur la fréquentations des cinémas à l'avenir.
"Ceux qui peuvent renoncer à la liberté essentielle pour obtenir un peu de sécurité temporaire, ne méritent ni la liberté ni la sécurité.” Parait que c'est utilisé à tord et à travers mais ça me plaît bien !

denis

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 1346
Enregistré le : mar. 25 nov. 2014 - 11:12

Message » lun. 31 août 2020 - 9:55

Effectivement Rappa je ne cite pas ma source car je connais une personne très bien placée dans le médical et je ne veut pas qu’elle ai d’ennuis.

Moi même en mars j’ai subis une injustice dû à certaines vérités mal placés.
Bref, confinement localisé oui tout le monde en parle mais n’oubliez pas qu’un confinement généralisé est prêt au cas où !

De mon côté, ça me dérange pas de porter le masque ne serait-ce que pour protéger les autres mais de là à la garder en salles assis pendant deux heures ? oui je suis d’accord ce nouveau virus ne tue pas autant de gens que la la grippe, mais cet hiver, comment différencier une grippe du covid? Ce sont les mêmes symptômes.

Victoria5

Messages : 791
Enregistré le : ven. 4 sept. 2015 - 16:40

Message » lun. 31 août 2020 - 10:26

Nous vivons une dystopie.

Stef89

Messages : 172
Enregistré le : lun. 13 juil. 2015 - 17:06

Message » lun. 31 août 2020 - 11:33

Victoria5 a écrit :Nous vivons une dystopie.

Chouette, j'ai appris un nouveau mot. Avant hier, c'était kakistocratie. J'aime me coucher moins bête que je me suis levé (mais c'est pas facile tous les jours). :mrgreen:
"Ceux qui peuvent renoncer à la liberté essentielle pour obtenir un peu de sécurité temporaire, ne méritent ni la liberté ni la sécurité.” Parait que c'est utilisé à tord et à travers mais ça me plaît bien !