Photos d’exploitation sans texte ?

Discussions en rapport avec le cinéma et les techniques cinématographiques.
Pierre54

Auteur du sujet
Messages : 3
Enregistré le : mar. 27 août 2019 - 9:04

Photos d’exploitation sans texte ?

Message » mar. 27 août 2019 - 9:13

Bonjour à vous,

En fouillant les lots de photos d’exploitation récupérés lors du déménagement de mon oncle (qui était projectionniste dans les années 60 et 70) je suis tombé sur des photos de films dans des pochettes brunes officielles de distributeurs.

Par contre, certains jeux de photos ont bien l’espace blanc destiné à recevoir le titre du film, le réalisateur et le nom des acteurs principaux mais rien n’est écrit, la zone est vierge.

Quelqu’un pourrait il m’expliquer le pourquoi du comment s’il vous plaît ?
Est-ce que c’est courant ce genre de photos « sans texte » ou s’agit il d’une erreur lors de l’impression des photos ?

J’ai lu ailleurs que c’était peut être des photos destinées au personnel des imprimeries avant le tirage officiel pour les salles de cinéma, est-ce vrai ?

Merci d’avance pour vos lumières :)

midinette01

Messages : 19
Enregistré le : ven. 3 mai 2019 - 15:07

Message » mar. 27 août 2019 - 14:30

bonjour , oui c'était très courant, ces photos (en général tirés sur du beau papier photo) étaient faites pour être incérées dans les vitrines latéral du cinéma ou près de la caisse et être vu par les spectateurs.
il y avait moins de films que maintenant, les films restaient 15 jours voir 3 semaines a l'affiche.

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7028
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » mar. 27 août 2019 - 16:53

Les tirages de photo pour l'affichage au cinéma était cependant rarement "anonymes."
Mais parfois, on laissait la place de mettre les horaires de séance par exemple, sur un petit bandeau...
Des photos (et beaucoup d'autres éléments) pouvaient être prévu pour de la communication locale (presse locale en particulier.)
J'ai retrouvé pour ma part dans des cinoches des diapositives couleurs (image des photos d'exploitation), des encarts visuels de différentes taille en N&B pour les journaux, des bandes-annonces et extraits sur cassettes beta (pour la télé) des spots radios sur cassettes puis sur CD (pour la radio.) Un peu comme si chaque cinéma pouvait s'improviser attaché de presse local d'un film. Peu de ces éléments étaient utilisés. Les photos d'exploitation, les affiches, et rarement autre chose.
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

sylpieste

Messages : 1274
Enregistré le : dim. 3 nov. 2013 - 16:11
Localisation : 31
Contact :

Message » mar. 27 août 2019 - 17:37

Moi qui ne suis pas un professionnel mais juste un collectionneur je trouve très intéressant ce dont vous parlez là.
Intéressant au point que j'aimerai bien récupérer quelques uns de ces éléments pour les faire figurer dans mon petit musée en cours de réalisation. Si certains sont en passe de se défaire de ce type d'objet je pourrai être preneur.
"Images d'argent" association loi 1901 (Sauvegarde du Patrimoine Photographique et Cinématographique Argentique), nous assurons le démontage et l'enlèvement de matériel pour restauration et expositions. https://www.facebook.com/imagesdargent/