Le numérique sera t il itinérant ?

quercy

Auteur du sujet
Messages : 68
Enregistré le : jeu. 30 sept. 2010 - 12:03

Le numérique sera t il itinérant ?

Message » dim. 20 févr. 2011 - 22:29

Bonjour à tous(toutes),

Le CNC vient de m'envoyer un questionnaire pour "réaliser une estimation des besoins de financements des circuits itinérants pour le passage au numérique"
Les spectateurs qui se disent aujourd'hui charmé par le doux ronronnement de nos outils de travail vont être déçus...
Quelqu'un a t il déjà entendu parler (ou vécu) d'un itinérant numérisé ?
Combien va couter la bête ?
Va t elle resister aux changements de température, aux vibrations et aux secousses, aux contraintes des déplacements sur les routes tortueuses ??

on est bien tranquille dans nos campagnes; pourvu que cela dure !!

GlobeCast

Avatar du membre
Messages : 23
Enregistré le : mer. 17 nov. 2010 - 10:57

Message » lun. 21 févr. 2011 - 17:14

On s'est posé la question de l'impact sur les itinérants côté transport de DCP.

Pour l'instant le frein nous semble plus venir des projecteurs pas du tout adaptés à des transports fréquents.

Mais dans une logique du tout dématérialisé il faudra que l'itinérant se ballade avec une antenne satellite sur le toit ( mais il faut régler la parabole en permanence donc c'est pas vraiment possible...) ou alors avoir un point de référence où il puisse allez chercher les films de temps en temps.

Sans parler de l'impact sur les écrans pour la 3D...

D'ici 2 ans, ça va devenir compliqué de projeter des sorties nationales en 35 mm.

itinerant

Messages : 1
Enregistré le : lun. 21 févr. 2011 - 18:48

Message » lun. 21 févr. 2011 - 19:30

Bonjour à tous,

oui le cinéma numérique sera itinérant (ou le cinéma itinérant sera numérique!)

Et donc, malheureusement, le bruit et le look de nos bécanes 35mm qui font fureur dans nos petites salles rurales n'en ont plus pour très longtemps!

Pour le moment, si le matériel existant le plus compatible avec les activités itinérantes reste fragile, lourd (50kg env) et couteux (70000€ env.+les différentes optiques et le matos son qui va bien avec, et je ne parle pas du système 3d obligatoirement actif) pour un circuit de cinéma itinérant, les itinérants s'organisent pour passer au mieux vers le numérique:

voici un petit résumé des derniers évènements itinérants avec cet extrait du compte rendu de l'assemblée générale constitutive de l'association des cinéma itinérants:

Lors du festival de Cannes 2008 et dans le cadre des rencontres AFCAE, plusieurs
exploitants de cinémas itinérants se rencontrent et échangent sur les problématiques de leur secteur, et se rejoignent sur la nécessité d'entamer des démarches collectives en vue de pouvoir faire la transition vers le numérique également.
Ils rencontrent le Collectif des Indépendants pour le numérique (CIN), récemment
constitué, et décident de prendre part à ses travaux pour le passage au numérique de tous les exploitants, quel que soit leur statut et leur mode de fonctionnement. Est alors adressée aux exploitants itinérants dont les coordonnées sont connues (car la France possède selon le CNC 189 cinéma itinérants!) une proposition de constitution d'un collectif et 8 exploitants réagissent rapidement et décident conjointement de travailler ensemble : prises de RDV avec le CNC, la CST, les fabricants de matériel... jusqu'à la création d'un collectif.

Le Collectif des cinémas itinérants est né et organise en décembre 2009 ses premiers Etats généraux à Vendôme, dans le cadre du Festival et à l'invitation du Centre Images.
A cette occasion, le CNC présente une étude très complète sur le cinéma itinérant en France : il représente plus de 1% de la fréquentation globale, touche plus de 10% de la population française, compte plus de 100 exploitants, représente un enjeu important sur le plan de l'aménagement et du développement culturel des territoires, en particulier ruraux.

Le CNC s'engage à accompagner le passage au cinéma numérique des itinérants. Les déclarations de Frédéric Mitterrand, Ministre de la Culture, sur l'importance des cinémas itinérants, ont également contribué à rassurer les exploitants : les itinérants participeront à la transition vers le numérique et seront accompagnés pour ce faire !
Un cahier des spécifications techniques, décrivant les contraintes de l'itinérance et les besoins de la projection, est rédigé conjointement par le Collectif, le CNC et la CST, afin de définir le cadre de fabrication d'un appareil de projection numérique, respectant toutes les normes de sécurité des données et la qualité du cinéma. Il est envoyé aux fabricants de matériel .

De nombreux aspects restent à creuser en vue du passage au numérique : la question de la circulation des clés de lecture des distributeurs, le financement du matériel pour les itinérants... Le CNC vient d'adresser un questionnaire qui va permettre, une fois analysé, de déterminer le nombre d'appareils de projection nécessaires à la poursuite de l'activité des exploitants et de déterminer l'enveloppe du fonds d'aide du CNC pour les circuits itinérants.

C'est lors des Etats généraux de Vendôme 2010 que les exploitants présents ont décidé ensemble de créer une association pour les représenter: l'ANCI !
L'association verra le jour lors du festival de Clermont-Ferrand le 10 février 2011



Apparemment, un circuit tourne déjà (je ne sais pas lequel) avec le Christie CP2210... (si un de ses projectionniste passe par là et peut nous donner ses premières impressions)

Si tu veux plus d'infos Quercy, tu peux te rapprocher de l'ANCI en contactant les circuits itinérants CINEBUS en Savoie, le siège social de cette nouvelle asso se trouve là bas ou encore CINELIGUE nord pas de calais qui fait (je crois) parti du bureau de l'ANCI...

thedude

Avatar du membre
Messages : 519
Enregistré le : lun. 20 oct. 2008 - 7:30

Message » mar. 22 févr. 2011 - 12:10

2 éléments pour répondre partiellement sur l'avenir de l'itinérant avec le numérique:

un élement technique: pour l'instant , on est assez perplexe quant à la fiabilité à long terme des appareils techniques existants quant aux contraintes de l'itinérance... chaleur, manutention etc....
par ailleurs , il nous faudrait aussi le cahier des charges officiels des normes de projection numérique appliqué à l'itinérance... et oui! on nous a annoncé une forme de normalisation de ces projections... c'était attendu officiellemnt en janvier... on attend encore.... (ou alors j'ai pas vu passer l'info)

si un circuit marche avec un christie (que j'ai vu en démonstration) ce serait vraiment intéressant d'avoir un retour sur la fiabilité et de connaitre l'importance de ce circuit (ce qui joue sur la façon dont est "malmené" le matériel)... car sur le point de vue de la projection en elle même c'était bluffant (quoique l'appareile était encore un poil lourd et encombrant)

nous avons vu aussi un autre appareil mais chut c'est super secret on a pas le droit de le dire... surtout que pour que ça marche va falloir demander une commande énorme d'appareils pour qu'il fasse un développement technique intéressant.... pour résumer on développe que si tu achètes massivement... autant dire qu'il faudrait un appel d'offre pour lequel plusieurs constructeurs répondent..

et on en vient au deuxièmle élément: économique:
puisque - merci à tous les acteurs de la vie économique du cinéma - l'itinérant est à priori exclu du système VPF (qui est de toute façon un système fait pour les requins)... A suivre si les choses évoluent mais je ne sais pas pourquoi , j'ai l'impression qu'il va y avoir des freins à ce que l'itinérance ait accès à la sortie en deuxième semaine... (l'idéal étant qu'il y ait des VPFs sur les semaines suivantes... mais bon ça c'est une pensée grossière pour nos amis les requins!) Restent donc la solicitation financière des collectivités territoriales et la création d'un fond mutualisé ou la création de tiers collecteurs...

C'est loin d'être la panacé et va falloir une grosse coordination de l'ANCI pour faire passer la petite voix de l'itinérance dans cette histoire de gros sous... qui va donc ce meler à des questions de politiques locales et de reconnaissance par le CNC du role - ou non - de l'itinérance...
776792

grolem

Messages : 3032
Enregistré le : ven. 29 mai 2009 - 1:35
Localisation : En t
Contact :

Message » mar. 22 févr. 2011 - 14:40

thedude a écrit :et on en vient au deuxièmle élément: économique:
puisque - merci à tous les acteurs de la vie économique du cinéma - l'itinérant est à priori exclu du système VPF (qui est de toute façon un système fait pour les requins)... A suivre si les choses évoluent mais je ne sais pas pourquoi , j'ai l'impression qu'il va y avoir des freins à ce que l'itinérance ait accès à la sortie en deuxième semaine... (l'idéal étant qu'il y ait des VPFs sur les semaines suivantes... mais bon ça c'est une pensée grossière pour nos amis les requins!) Restent donc la solicitation financière des collectivités territoriales et la création d'un fond mutualisé ou la création de tiers collecteurs...

Pour ta culture, le système de VPF avec des contributions au delà de la 2ème semaine, pré-existait à l'arrivée des élu^Wréflexions du CNC et autres lois qui en découlèrent.

Il existe toujours d'ailleurs, même si je ne sais pas si les tiers qui le pratiquaient ont toujours intérêt à le faire du coup depuis l'arrivée de cette loi sur le numérique en France.

Maintenant, requin, rémoras, poisson clown ou fugu, chacun choisira sa mascotte préférée ;)
La justice, c’est comme la Sainte Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s’installe.

thedude

Avatar du membre
Messages : 519
Enregistré le : lun. 20 oct. 2008 - 7:30

Message » mar. 22 févr. 2011 - 15:04

grolem a écrit :Pour ta culture, le système de VPF avec des contributions au delà de la 2ème semaine, pré-existait à l'arrivée des élu^Wréflexions du CNC et autres lois qui en découlèrent.

Il existe toujours d'ailleurs, même si je ne sais pas si les tiers qui le pratiquaient ont toujours intérêt à le faire du coup depuis l'arrivée de cette loi sur le numérique en France.

Maintenant, requin, rémoras, poisson clown ou fugu, chacun choisira sa mascotte préférée ;)



pour ma part étant opérateur en itinérant, je choisis la mascotte du pigeon, du blaireau ou du plancton (celui qui est au bout de la chaine alimentaire)

Ceci dit Grolem, mettre sur le compte d'une loi, le fait que les tiers ne trouvent plus d'intérêt à pratiquer les VPFs après la deuxième semaine, je trouve que tu pousse un poil le bouchon (un petit poil... un poilounet! :wink: )

Et quand je parle de requins , c'est que y compris la loi ne garantit pas un retour des vpfs aux exploitants.(je parle bien de garantie car il y a bien un principe dans la loi ... en gros on va être un peu dans l'opacité des rapports de force de négociation exploitants -tiers - distributeurs )... chacun sa merd.... non !....son karma et royaume du plus fort....

et l'itinérant n'est pas très fort... sauf à la rigueur à se fédérer pour avoir au moins un poids en terme politique (accessibilité du milieu rural, d'un public qui n'aurait pas sinon accès au film etc...).... parce que même en terme économique, fédéré au pas, force est de reconnaitre qu'on ne pèse pas grand chose face aux requ.... mastodontes... :mrgreen:

grolem

Messages : 3032
Enregistré le : ven. 29 mai 2009 - 1:35
Localisation : En t
Contact :

Message » mar. 22 févr. 2011 - 18:00

thedude a écrit :
grolem a écrit :Pour ta culture, le système de VPF avec des contributions au delà de la 2ème semaine, pré-existait à l'arrivée des élu^Wréflexions du CNC et autres lois qui en découlèrent.

Il existe toujours d'ailleurs, même si je ne sais pas si les tiers qui le pratiquaient ont toujours intérêt à le faire du coup depuis l'arrivée de cette loi sur le numérique en France.

(...)
Ceci dit Grolem, mettre sur le compte d'une loi, le fait que les tiers ne trouvent plus d'intérêt à pratiquer les VPFs après la deuxième semaine, je trouve que tu pousse un poil le bouchon (un petit poil... un poilounet! :wink: )

Ben, pas tant que cela :
* avant la loi : les tiers proposaient un contrat où les VPFs étaient dues par les distributeurs (français) sur la durée d'exploitation (et pas seulement sur les 2 premières semaines), même s'il existait un VPF dégressif dans le temps. On aimait le principe ou pas, mais il n'était pas négociable : la négociation portait sur le prix des VPFs eux même.
* après la loi : même le principe est maintenant négociable par les distributeurs (français)....
Cela ne pousse pas à arriver à une négociation très rapide - ou tous du moins cela complexifie encore ce qui n'avais probablement pas besoin de l'être plus.

D'un autre côté, maintenant que la loi ne pousse plus personne à dépenser de l'argent pour les cinémas qui n'auront pas de SN, qu'est-ce qui pousserait les tiers - entités commerciales à la base - à le faire pour ces clients moins rentables que d'autres alors que cela complexifie encore plus leurs relations clients-fournisseurs avec les distributeurs...

En clair, je ne "met pas sur le compte de la loi", je ne fais qu'observer ses effets - qui sont loin (euphémisme - je devrais dire "aux antipodes") des annonces d'intention pour lesquelles cette loi était censée arriver, et pour lesquels certains se sont certainement battus avec conviction - la descente doit être sévère....
La justice, c’est comme la Sainte Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s’installe.

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3753
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Message » mar. 22 févr. 2011 - 18:45

Ah bah ça fait plaisir de vous lire tous les deux :

- d'abord parce que je viens de l'itinérant et c'est une histoire de famille, mon pôpa adoré est président d'une asso de ciné itinérant qui compte trois employés, dans le sud-est, et forcèment on se demande bien ce que cela va devenir,

- ensuite parce que vivre cette transition vers le num' a quelquechose de passionnant et ...d'irritant : je ne comprends toujours pas pourquoi il y a (eu) cabbale contre les vpf/tiers investisseurs qui dès le départ ont proposé un commerce assez simple que le législateur, des fédérations/syndicats et les professionnels de la profession ont par la suite dévoyé, sans le rendre plus accessible aux plus petites structures...

Par ailleurs le débat à l'assemblée autour de ces lois était tout simplement ridicule avec beaucoup d'inexactitudes, de contre vérités, de mensonges, à se demander si :

- le but n'était pas de donner tort quoi qu'il advienne à un certain modèle économique qui se mettait en place ?
- les exploitants indépendants en cours de transition num' ont été interrogés durant les travaux préparatoires des commissions ???
- le but de la manoeuvre n'était pas de favoriser politiquement certaines "têtes" du milieu cinématographique bien-pensant afin qu'elles proposent quoi au final sinon un système de VPF au rabais, sans logistique ni infrastructure pour l'instant ????

choopak

Avatar du membre
Messages : 408
Enregistré le : jeu. 28 févr. 2008 - 18:51
Contact :

Message » jeu. 17 mars 2011 - 21:42

003654 003654 003654
Modifié en dernier par choopak le mer. 13 juil. 2011 - 17:43, modifié 1 fois.
écran métallisé, plutôt crever !

choopak

Avatar du membre
Messages : 408
Enregistré le : jeu. 28 févr. 2008 - 18:51
Contact :

Message » dim. 20 mars 2011 - 15:21

est ce que vous avez des infos sur ce mysterieux CLARUS ?
écran métallisé, plutôt crever !

choopak

Avatar du membre
Messages : 408
Enregistré le : jeu. 28 févr. 2008 - 18:51
Contact :

Message » mar. 21 juin 2011 - 12:54

003654 003654 003654 003654
Modifié en dernier par choopak le mer. 13 juil. 2011 - 17:39, modifié 1 fois.
écran métallisé, plutôt crever !

quercy

Auteur du sujet
Messages : 68
Enregistré le : jeu. 30 sept. 2010 - 12:03

Message » mer. 22 juin 2011 - 11:06

Merci pour cette info à chaud - continue - on n'attends que ça

choopak

Avatar du membre
Messages : 408
Enregistré le : jeu. 28 févr. 2008 - 18:51
Contact :

Message » jeu. 23 juin 2011 - 20:01

003654 003654 003654
Modifié en dernier par choopak le mer. 13 juil. 2011 - 17:42, modifié 1 fois.
écran métallisé, plutôt crever !

mamanne42

Messages : 64
Enregistré le : mar. 9 févr. 2010 - 12:27

Message » sam. 25 juin 2011 - 2:17

choopak a écrit :Reviens d'une formation sur le projo en test dans quelques circuit itinérants,
made in doremi
une image et des contraste a tomber pour le 6 m de base que j'ai vu.
noyau TI 1920*1080 et non 2048/1080 mais la dci et la cst tolère cette résolution pour les circuits itinérants mais pas pour les salles sédentaires.
double lampes uhp
2x350 qui valent bien du 2/3Kilos
ne chauffe pas
scaler integré hyper efficace pour downscal des formats a 1920 de base et upscale des entrées aux, prend le hdmi et le sdi comme entré externe(gère donc le son)
sortie son en AUD D2 doremi 5.1
piloter par un serveur doremi show vault

reste a voir si il tiendra la vie hardcore d'un circuit itinérant et plein air, un projo a déjà pris la flotte et des chute importantes mais marchent encore.



salut

mais en baissant la résolution à 1920 ils vont devoir refaire d'autres dcp ?? sinon ça va bouffer de l'image, ou je ne sais quoi...
Pourquoi la résolution ne peut pas etre la même ??

Quelles sont les normes pour le cinéma itinérant ?

07534

choopak

Avatar du membre
Messages : 408
Enregistré le : jeu. 28 févr. 2008 - 18:51
Contact :

Message » sam. 25 juin 2011 - 23:10

003654 003654 003654
Modifié en dernier par choopak le mer. 13 juil. 2011 - 17:42, modifié 1 fois.
écran métallisé, plutôt crever !