Convertir un film en 3D cinéma

Walter

Messages : 348
Enregistré le : lun. 2 nov. 2009 - 16:51

Re: Convertir un film en 3D cinéma

Message » sam. 4 déc. 2010 - 11:23

Bonjour,

belle discutions mais la ça part dans beaucoup de différence directions.

Je trouve que c'est le moindre des choses de savoir faire un dcp soi même.
Ce 'bidouillage' vous permets de comprendre une peu plus comment fonctionne cette boite noir (aussi appelé une serveur).

Par contre
oui vous avez raison, le cinéma n'est pas fait pour projeter tes vidéos de vacance.
Et oui vous avez raison, si vous pouvez encoder une vidéo pour une asso sans trop de moyen.

Pour moi perso, convertir un clip en entier de quelques minutes c'est pas trop mon jouet. Le temps que ça prend est énorme. Et le résultat d'une source 'pas vraiment' full HD est jamais satisfaisant.

Par contre l'effet de pouvoir rajouter un carton fixe derrière une FA annonçant une AP, visite d'acteurs ou juste informer les clients des séances supplémentaire durant les vacances...
Ça ne coute rien au cinéma (si faite maison) et l'impacte est énorme. Le cinéma numérique n'est plus le même que celui que nous avons vécu avec le 16 35 70 (Imax).

Ca permet de diversifié l'offre au client (merde j'ai l'aire super pro num ici). Et ça vous donne du boulot en cabine (donc ça justifie votre place en haut).

Issachan

Messages : 4
Enregistré le : jeu. 2 déc. 2010 - 10:13

Message » sam. 4 déc. 2010 - 12:40

Je comprend pas très bien la, personne n'a jamais dit que c'était pour passer un film amateur entier de 1h30 ni le film des vacances, on parle ici de faire passer un message pour annoncer une AVP ou un événement... Vous bossez dans des régies ou des labos ou quoi ? Je comprend pas ce que vous essayez de "défendre" ici, le fait est que certains pros font de la m*****, j'ai reçu pas moins de 5 DVD de la FA de megamind, 5 envois, vive l'economie, tous non utilisable, heureusement pour moi le 6 eme était bon! La c'est les chimpanzés de l'espace 2, 2 FA HS, de chez Eclair...et apres renseignement auprès de collègue je ne suis pas le seul, sans parler des kdm qui ne fonctionnent pas 003654
Effectivement perso je ne vais pas faire un court métrage ni une oeuvre d'art, mais avouez que si chacun pouvait juste se faire un carton pour annoncer un événement ce serai deja bien non ? C'est aussi ça le numérique, et franchement si il y'en a qui arrivent a passer un film horrible mal fait et tout comme vous semblez le croire, alors il y a un vrai pb dans ce cinoche non? Pas de responsable en tout cas 1353
Je retourne a mes projections, mais j'avoue ne pas comprendre cette diabolisation de l'ouverture possible grace au numérique, avec ce genre de propos, on peux donner les clés aux labos, ils feront le reste. :|

Polisse

Messages : 1
Enregistré le : mer. 11 mai 2011 - 11:18

Message » mer. 11 mai 2011 - 11:57

Bonjour!
convertir en 3d c'est aussi possible avec: lien supprimé par un administrateur

djromain07

Auteur du sujet
Messages : 260
Enregistré le : lun. 5 juil. 2010 - 14:42

Message » mer. 11 mai 2011 - 16:30

Polisse a écrit :convertir en 3d c'est aussi possible avec: lien supprimé par un administrateur

Ce logiciel ne convient pas pour transformer un film en 3D cinéma puisqu'il convertit un contenu en anaglyphe (bleu cyan/rouge).

rem

Administrateur
Messages : 1015
Enregistré le : dim. 25 mars 2007 - 21:35

Message » mer. 11 mai 2011 - 17:21

Lien effacé car messages publicitaires

Roger CANTO

Avatar du membre
Messages : 1015
Enregistré le : mer. 11 août 2010 - 12:01
Localisation : Var

Message » mer. 11 mai 2011 - 17:40

Pour revenir à ces premiers posts qui semblent oubliés et sont restés dans réponse :

djromain07 a écrit :Personne n'a déjà testé de convertir un film en 3D cinéma? 003654

pradbitt a écrit :... t en avance sur notre temps !!!


On peut affirmer que c'est effectivement possible, mais pas facile à réaliser.
Il faut faire appel pour cela à la "pseudo-stéréoscopie"

Explication :
Le relief n'est pas seulement lié à la vision binoculaire de deux images légèrement différentes, mais aussi à l'état de contraction des muscles oculaires (d'où la fatigue et les maux de tête qu'éprouvent certains pendant une projection en 3D).

Lorsqu'une même image est observée à l'aide d'un dispositif à miroirs ou a prismes permettant aux axes optiques des deux yeux de rester parallèles, on a la sensation que cette image est projetée à l'infini et on voit un relief bien réel : c'est le principe du Diaposcope Lumière ou de la bi-loupe de Dodin basés sur la pseudo-stéréoscopie.

Image
Un Diaposcope Lumière

Une simple diapositive placée dans le Diaposcope semble être en relief car un ensemble de miroirs et de lentilles permet de conserver les axes optiques des deux yeux parallèles (effet de relief lié à la parallaxe).
C'était le même principe qui était utilisé dans la bi-loupe de Dodin ; mais les miroirs étaient remplacés par des prismes.

Cette même pseudo-stéréoscopie était aussi exploitée dans le procédé "Spacial" du Docteur Matagne, qui permettait de projeter n'importe quel film sur un écran avec une sensation bien réelle de relief.
À l’époque, le procédé consistait à décomposer l'image unique en deux images décalées, traversant des filtres polarisés croisés... Des lunettes munies de filtres également polarisés, mais plaçés à 90° l'un par rapport à l'autre, permettaient à chaque oeil de voir l'image qui lui était destinée (en gardant les axes optiques parallèles).
De nos jours, on peut adapter le principe du Spacial aux autres procédés de séparation de l’image destinée à chaque œil.

Le plus difficile, c'est de faire toute la petite cuisine numérique qui permet d'aboutir au DCP final.