Demande d'aide pour choisir un projecteur numérique

choopak

Avatar du membre
Messages : 410
Enregistré le : jeu. 28 févr. 2008 - 18:51
Contact :

Re: Demande d'aide pour choisir un projecteur numérique

Message » lun. 12 mars 2012 - 21:16

il faut prévoir aussi d'augmenter considérablement les couts d'entretient et ceux des consommables.
écran métallisé, plutôt crever !

grolem

Messages : 3032
Enregistré le : ven. 29 mai 2009 - 1:35
Localisation : En t
Contact :

Message » lun. 12 mars 2012 - 21:54

choopak a écrit :il faut prévoir aussi d'augmenter considérablement les couts d'entretient et ceux des consommables.

Pour ce qui est du coût d'entretien, il faut avouer que la moindre carte qui pète sur un projo num chiffre tous de suite dans le millier d'euros mini mini.... on est assez éloigné du prix des pièces 35mm de ces dernières années. Par ailleurs, sans la pièce, souvent simplement impossible de faire fonctionner le projecteur en bricolant avec un élastique. Sur ce point donc, en effet, le coût d'entretien d'un proj numérique est vraiment différent d'un proj 35mm.

Avec le recul de ces 4 dernières années, j'ai l'impression que le facteur qui impacte le plus le budget d'entretien est l'environnement du projecteur : cabine propre (et pas saharienne de poussière...) température régulée (pas de gros chocs thermiques à l'allumage, ni de température excessive en opération), excellente extraction (sans se transformer en aspirateur à cuillère...), soin porté aux entretiens périodiques (lesquels sont grandement du ressort de l'opérateur à mon humble avis), opération attentionnée (et pas coupure en sauvage à minuit dès la séance terminée...) accroissent d'autant la longévité de l'appareil.

Cela n'empêche néanmoins qu'à la plupart des grosses pannes, ça chiffre rapidement vite - probablement plus qu'en 35mm où les pièces d'occasion sont légion. Remarque : les pièces d'occasion commencent à exister chez certains constructeurs (le marché du "refurb" en somme).



Quand aux prix des consommables en revanche, je ne vois pas pourquoi il faudrait s'attendre à une augmentation considérable : une machine bien environnée (clim, extraction, entretien périodique fait avec sérieux, pas d'amorçage plus qu'il n'en faut, ...) ne bouffe pas ses lampes. Quand aux consommables (filtres, liquide de refroidissement), certes il est recommandé parfois de les changer très fréquemment (à chaque changement de lampe pour certains filtres selon certains constructeurs), mais bon... entre préconisation constructeur assez conservatrices et soin attentionné des machines... chacun y trouvera sa voie qui n'est pas identique de cabine à cabine.

Le prix des lampes devrait suivre l'augmentation du prix des matières premières. D'un autre côté, la planète Terre s'équipant au numérique assez massivement, on devrait probablement voir les effets d'échelles enfin tomber en faveur du numérique : au début du numérique, on pouvait comprendre que les lampes numériques soient plus chères que leurs équivalent 35m, mais maintenant...

Un point qui est probablement vrai sur les consommables comme les lampes, c'est que la concurrence peut aider à leur faire sortir rapidement un prix de vente moins "à la taille de l'exploitation" comme on peut parfois le voir avec surprise, voire consternation.


Tout ceci étant dit, certes, le jour où la lanterne sera remplacée par une grosse LED ou un gros laser à changer tous les 500.000 heures, peut-être qu'on y gagnera encore en coût de fonctionnement. Pour autant, à cette heure encore, tous le monde tourne au Xénon.
La justice, c’est comme la Sainte Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s’installe.

choopak

Avatar du membre
Messages : 410
Enregistré le : jeu. 28 févr. 2008 - 18:51
Contact :

Message » lun. 12 mars 2012 - 22:06

Dans l'ensemble pour mon cas je suis passé a des lampes qui dure 2 fois moins d'heures et qui coutes un peu plus chères, je n'avais pas de filtres a changer et je vais peut être devoir changer de disque durs au moins une fois dans la vie du serveur.

Pense tu grolem que vu le marché et la taille de mon complexe, une dizaine de lampe par an, je doivent mettre en concurrence les installateurs pour l'achat des consommables?
écran métallisé, plutôt crever !

grolem

Messages : 3032
Enregistré le : ven. 29 mai 2009 - 1:35
Localisation : En t
Contact :

Message » lun. 12 mars 2012 - 22:49

choopak a écrit :Dans l'ensemble pour mon cas je suis passé a des lampes qui dure 2 fois moins d'heures et qui coutes un peu plus chères

C'est quoi tes lampes ? Elles tirent combien d'heures chez toi ? Tu amorçes entre chaque séance ?

je n'avais pas de filtres a changer et je vais peut être devoir changer de disque durs au moins une fois dans la vie du serveur.

Pour les filtres, ouais, va falloir les changer de temps en temps si en papier. Ceci dit, je connais des sites qui ne les ont pas changé depuis 2 ans, et qui se contentent de les nettoyer consciencieusement - certes, c'est pas dans le manuel, mais ça tient très bien.

Bon, pour le prix du filtre, c'est de l'économie de bout de chandelle je pense, mais de là à les changer à chaque changement de lampe...

Pense tu grolem que vu le marché et la taille de mon complexe, une dizaine de lampe par an, je doivent mettre en concurrence les installateurs pour l'achat des consommables?

C'est à chaque fois un choix qui ne peut regarder que toi, et du combien tu touches tes lampes.
La justice, c’est comme la Sainte Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s’installe.

nomansland

Auteur du sujet
Messages : 5
Enregistré le : ven. 9 mars 2012 - 7:46

Message » mar. 13 mars 2012 - 13:42

Merci pour tous vos conseils.

Pour ce qui est de la maintenance et de l'installation nous ferons attention à ce que proposent les différents prestataires.

jojojo850

Avatar du membre
Messages : 757
Enregistré le : jeu. 13 mai 2010 - 15:31

Message » mer. 14 mars 2012 - 2:39

Coeur Noir a écrit :- une installation 100% opérationnelle tout de suite (tous formats mis en place, tous réglages, tests in situ et mises à jour effectués - on est d'accord c'est le boulot des installateurs mais des fois ça va mieux en l'écrivant noir sur blanc...)

Oh, elle est si vraie cette remarque.
Chez nous l'installateur a mis un an avant de venir installer les zooms motorisés.

nomansland

Auteur du sujet
Messages : 5
Enregistré le : ven. 9 mars 2012 - 7:46

Message » mer. 14 mars 2012 - 8:42

Je reviens vers vous pour un nouveau conseil, est-il indispensable d'avoir un logiciel qui permet de convertir toutes sortes de fichiers numériques d’images et de sons en JPEG 2000 ou en MPEG ou un serveur peut le faire directement sans passer par une conversion?

Je prends l'exemple d'un film amateur filmé par un particulier, comment puis-je le diffuser? dois-je le convertir? Quel rôle du scaler dans ce cas?

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3792
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Message » mer. 14 mars 2012 - 10:57

(oufff si phiphi rapplique ça va barder :lol: )

scaler : sur lui tu branches à peu près n'importe quelle source (pc, lecteur blu-ray-dvd, console de jeu, lecteur beta, décodeur satellite, caméra, etc...) et il se charge d'en faire un signal exploitable pour le projecteur. Il te permet de recadrer / règler le rendu à l'écran.

avantage : assez polyvalent (selon les modèles) et rapide à mettre en oeuvre. Permet la diffusion d'événements en direct-live.
inconvénient : pas d'automation

faire soi-même un DCP : y a plein de façons de faire, de (très) coûteuse (labos, logiciels) à pas ou peu coûteuse (open-source, patience et débrouillardise) selon l'exigence finale. Dans ce dernier cas ça demande du temps, du n'ordi rapide et costaud et, bien sûr, un accès aux fichiers "source" du film à convertir, source qui doit être de la meilleure qualité possible sinon bonjour le résultat une fois projeté...

avantage : ceux d'un DCP, automations, insertion dans les playlistes...
inconvénient : le temps que ça peut prendre - surtout si tes sources sont variées - convertir, tester en salle, recommencer parce que c'était trop fort, trop bleu, trop flou, ceci, cela...

Un serveur de cinéma ne lit que des DCP - les fichiers numériques d'un film se conformant aux exigences DCI.

Je ne sais pas comment vous fonctionnez / votre style de programmation / marge de manœuvre "financière", mais plutôt que de lâcher des € dans la 3D, scaler et autres logiciels de conversion, une toile d'écran d'une taille "vraiment" cinématographique ne me paraît pas du luxe.