Passage numérique et charge de travail

convention collective, droit du travail, salaires, contrats CDI et CDD...
Messages : 138
Enregistré le : lun. 24 oct. 2011 - 17:33

Passage numérique et charge de travail

Message

Bonjour à tous,
Bientôt au numérique (janvier 2012) j'aimerais savoir quelle incidence sur la charge de travail?
En effet il m'est arrivé d'entendre qu'il y aurait une BAISSE de la charge de travail autour de 30%
C'est du moins ce qui est avancé par notre direction prétexte à non renouvellement d'un contrat.

Merci de me faire part de vos expériences.
Messages : 183
Enregistré le : jeu. 21 mai 2009 - 22:29

Re: Passage numérique et charge de travail

Message

C'est aussi la raison pour lquelle les grands groupes ont tous effectué des plans sociaux.

Il n'y a plus besoin de charger / décharger un film.

Créer une playlist, ça prend 2mn à tout casser alors que monter un film, ça prend du temps. (Le temps d'ingest est plus long, mais le projectionniste peut effectuer d'autres tâches pendant ce temps là)

Il y a nettement moins d'entretien à effectuer vu qu'il n'y a plus de mécanique. Et quand y a une panne, y a des chances que ça soit l'installateur qui dépanne à distance ou vienne effectuer les réparations sans que le pauvre projectionniste fasse quoi que ce soit. (enfin à part téléphoner à la hotline de l'installateur)

Enfin bref ... Après on peut toujours espérer aller plus loin (voir le topic Endoscopie), mais j'ai pas l'impression que c'est ce qui va se passer même si on y met toute la bonne volonté du monde.
Messages : 3032
Enregistré le : ven. 29 mai 2009 - 1:35
Localisation : En t
Contact :

Re: Passage numérique et charge de travail

Message

Mouais... je serais plus nuancé, car je vois les deux situations :
* les multiplexes qui, effectivement peuvent tourner en numérique avec moins d'opérateur (ex: un 12 salles qui passe de 6 à 3 opérateurs)
* les indépendants, pourtant parfois pas petit, qui recrutent plus (ex: un 6 salles qui recherche un opérateur pour renforcer son équipe).

Il est vrai que, dans le cas des indépendants, souvent (mais pas toujours), l'opérateur et pluridisciplinaire et reste le "monsieur technique" de l'ensemble du cinéma tout en gérant la confis et les entrées.

Bref, je pense qu'il le contexte observé est significatif dans l'aspect "optimisation financière (réduction) de la masse salariale".

Ceci étant dit, en effet, le mardi est moins sportif car plus de montage en série - en revanche, l'organisation doit être béton dès le lundi pour que la semaine numérique se déroule sans (trop d') accrocs.
Messages : 138
Enregistré le : lun. 24 oct. 2011 - 17:33

Re: Passage numérique et charge de travail

Message

Bonjour et merci pour vos réponses.
Concernant le temps d'ingest pouvez vous m'en dire plus sur la base d'exemples vécus et concrets ?
Est-il égal ou supérieur à la durée du film ?
Qu'arrive-t-il en cas de coupure - qu'elle incidence sur le temps de travail au final?
Avec quel opérateur travaillez vous et quelle est votre configuration?
Bref tous les éléments qui nous permettront de faire contrepoids à cette idée qu'il y aura une baisse de la charge de travail.
Que le travail change soit qu'il baisse j'en doute.
Merci
Messages : 3925
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Re: Passage numérique et charge de travail

Message

Quelle est "ta" configuration : nombre de salles, de séances par jour ?

Seras-tu connecté smartjog + globecast ? Avec une librairie centrale ?

Dire qu'une playlist se fait en 2 minutes, oui ok, mais quand t'as 20 films à l'affiche où il faut changer toutes les pubs' + FA, changer les longs contenus de salle/serveur, trimballer d'une cabine à l'autre d'éventuels kits 3D, ça demande de l'organisation.

Temps d'ingest = variable de 30 à 120 minutes selon "poids" du DCP (pas forcément relatif à la durée du film = un film de 3h qui se passe dans le noir pèsera moins qu'un d'une heure tout lumineux et coloré, + quelques autres finesses d'encodage...)

Coupure ? Coupure de courant ? Les serveurs sont sous onduleur donc à priori eux finiront le boulot - le tms, le pc "remote" peuvent planter, s'éteindre une fois le boulot lancé sur les serveurs...

Après il y a des trucs à savoir selon les logiciels : chez moi si un ingest est en cours salle X ou Y, faut surtout plus que je cherche à y ingester quoi que ce soit d'autre (même un pti KDM) sous peine de "planter" le TMS (en fait il se fige jusqu'à ce que les opérations en cours soient terminées)

Donc en général on préfère "piloter" les serveurs à distance plutôt que par le tms pour charger "les gros contenus" ...
Messages : 138
Enregistré le : lun. 24 oct. 2011 - 17:33

Re: Passage numérique et charge de travail

Message

Bonjour,
Merci pour vos réponses.Ma configuration est une salle toujours en 35mm passage au numérique prévu pour janvier 2012- Appel d'offre en cours - projet piloté par la mairie - cinéma géré par une association (5 salariés contrat temps partiels).
Moyenne de 2 projections par jour.
L'objet de mon post est qu'aujourd'hui il est prévu de ne pas renouveler un contrat sous prétexte d'une soi-disante baisse (30%) de la charge de travail aussi je suis à la recherche d'expériences qui contredirait ce fait avancé par le bureau pour justifier la suppression du contrat.
Cordialement
Messages : 6387
Enregistré le : jeu. 19 mars 2009 - 22:13

Re: Passage numérique et charge de travail

Message

casa3166 a écrit :aujourd'hui il est prévu de ne pas renouveler un contrat sous prétexte d'une soi-disante baisse (30%) de la charge de travail aussi je suis à la recherche d'expériences qui contredirait ce fait
Bonjour,
Ma " configuration " est différente de la tienne ( je travaille dans un complexe de 6 salles, ouvert de 10h à 0h30 tous les jours : exploitation courante + nombreuses locations de salles ), mais voici mon expérience depuis le 100% numérique :

Je constate que la quantité de travail a doublé ( sincèrement ! ), et c'est ressenti d'autant plus violemment que nos effectifs ont été diminués de moitié ( avant, nous étions 2 opérateurs en service en même temps, maintenant on est tout seul ), et tout est beaucoup plus compliqué que " du temps du 35 " :
- on manque de place dans les serveurs pour ingester tous nos films, donc on doit s'organiser pour les effacer et les remettre ( au bon moment !!! )
- prise de tête régulière au niveau des KDM, qu'on doit " quémander " sans arrêt :evil: , vérifier, re-demander ( parfois elles ne sont pas correctes : version du film, dates ou numéro de serveur ), ingester partout...
- une grande vigilance est requise pour vérifier toute la prog' de la semaine, car les films bougent de place presque tous les jours ( à cause des locations de salles ), donc il faut s'assurer sans arrêt qu'on a tout ce qu'il faut, au bon endroit !
- roue MasterImage à monter et descendre à la mano entre les séances 2D et 3D,
- préparation des événementiels de plus en plus compliquée :shock: : du temps du 35, bah on ne passait que du 35, maintenant on nous demande de diffuser des contenus venant de toutes sortes de supports, euh plus ou moins " carrés " : donc répétitions, réglages spécifiques...
- on vient à 7h30 chaque jour, et pourtant on n'a le temps de rien : trop de choses à faire !
- on court du matin au soir dans tout le complexe ( sur 3 niveaux )...

Voilà, c'est mon ressenti, j'ignore si cela va t'aider mais il faut en tout cas arrêter de croire qu'avec le numérique " il n'y a presque plus rien à faire " !
Certes, on n'a plus de film à charger dans le projecteur, et alors ? Ca prenait 3 minutes, vérification comprise ! Démontage = 20 minutes ! Montage, environ 1h je dirais, mais surtout tout était tellement plus simple et plus facile !!!
Messages : 183
Enregistré le : jeu. 21 mai 2009 - 22:29

Re: Passage numérique et charge de travail

Message

Oui enfin les Champs, c'est assez particulier pour tout ce qui est événementiel.
Je pense que peu de projectionnistes sont dans la même situation que toi. Moi perso, j'ai jamais rien eu de plus compliqué à faire que brancher un lecteur DVD ou un video projecteur du temps du 35.

Coeur Noir a écrit :Temps d'ingest = variable de 30 à 120 minutes selon "poids" du DCP (pas forcément relatif à la durée du film = un film de 3h qui se passe dans le noir pèsera moins qu'un d'une heure tout lumineux et coloré, + quelques autres finesses d'encodage...)
C'est HS ici, mais quelqu'un peut m'expliquer pourquoi la 2D de Monstre à Paris est presque 2 fois plus lourde que la 3D (126 Go contre 76). Y a des finesses d'encodage qui m'échappe. Ou alors j'ai rien compris à la 3D parce que je m'imaginais le contraire.
Messages : 3925
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Re: Passage numérique et charge de travail

Message

Pour continuer dans le HS, grosso modo en 2K la 3D = 2 fois plus d'images mais dans un espace colorimètrique réduit (4:2:2 soit 10 bits par couleur au lieu de 12 en 2D) et un compression jpeg2000 peut-être plus "poussée"...
Messages : 138
Enregistré le : lun. 24 oct. 2011 - 17:33

Re: Passage numérique et charge de travail

Message

Bonjour,
Merci Madison pour ce retour d'expérience qui va dans le sens de ce que nous supposions. Dans notre configuration est une cabine avec un seul projecteur 35 mm - demain numérique. Dans notre cas durant le temps d'ingest on ne peut rien faire d'autre que d'attendre pour vérifier que tout se soit bien déroulé.
Aujourd'hui appel d'offre en cours peux tu me donner leou les types d'appareils que tu as et les programmes que tu utilises.
Merci aux autres pour leurs réponses même si elles sont HS mais précieuses d'un point de vue technique et par delà d'un point de vue charge de travail (temps d'ingest 2D>3D).
Toujopurs preneur de retours d'expériences.
A+
Messages : 3032
Enregistré le : ven. 29 mai 2009 - 1:35
Localisation : En t
Contact :

Re: Passage numérique et charge de travail

Message

casa3166 a écrit :Dans notre cas durant le temps d'ingest on ne peut rien faire d'autre que d'attendre pour vérifier que tout se soit bien déroulé.
Pendant qu'un film s'ingest, tu peux faire autre chose. Par ailleurs, souvent les ingests sont fait la nuit (tu programmes ton ingest, puis tu te casses - le lendemain, tu vérifies que tout soit ok).
Messages : 757
Enregistré le : jeu. 13 mai 2010 - 15:31

Re: Passage numérique et charge de travail

Message

Je dirais que si tout se passait toujours bien avec le numérique, alors si, le temps de travail serait bien diminué. (Une fois que tu as fait une playlist type dans chaque format, ça ne prend pas longtemps à changer le film et envoyer l'ingest).
Cependant, ce qui prend du temps maintenant c'est la surveillance : vérifier que les DCP et les KDM sont arrivés, corrects et bien ingestés. Pour l'instant c'est plus une réorganisation du temps de travail mais une nette diminution (un peu quand même).
Ceci pour un monosalle en tout cas. Dans un multiplexe, j'ai l'impression que ce qui demande le plus de temps, c'est gérer les pubs ! (devant tel films, dans telle salle, pas devant les films pour enfants, dans le noir, en 3D....) c'est un véritable casse-tête.
Messages : 3925
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Re: Passage numérique et charge de travail

Message

Casa, ça dépendra énormèment du nombre de films que vous diffusez et de votre manière de les recevoir.

Dans un mono-salle, un ou deux films par semaine, livrés par smartjog, globecast ou pas à la dernière minute par ton transporteur habituel ou chronopost ça laissera largement le temps de faire vos ingests ! Idem pour s'assurer d'avoir les 'bons' KDM...

jojojo le souligne, c'est surtout une question d'organisation dans ce cas : qui accède à la boîte mail destinée à la réception des KDM ? Qui peut-on joindre en permanence dans votre ciné pour les questions de suivi de copies ? Et transmet-il/elle l'info en temps utile ? Ne pas attendre le matin des nouvelles séances pour s'inquiéter des ingests, kdm et réception de disques durs...

Vous avez 5 postes à temps partiel sur un... mono-salle ??? Ca fait combien d'équivalent temps plein ? "Chez moi" c'est 19 à 24 séances/semaines x6 salles : on est 2 opérateurs polyvalents temps plein + 2 accueil-caisse-confiserie à 30h/semaine, un jour de repos par semaine + le patron qui est là dans les coups de bourre...
Messages : 6387
Enregistré le : jeu. 19 mars 2009 - 22:13

Re: Passage numérique et charge de travail

Message

casa3166 a écrit : peux tu me donner leou les types d'appareils que tu as et les programmes que tu utilises.
Nous avons des projecteurs de marque NEC ( 1600, 2500, 3200, 3240 ) et des serveurs Dorémi, des processeurs son CP650 + DMA8, des CP750 et des AP20. Nous avons également conservé 4 projecteurs 35 mm ( qui sont plus " décoratifs " qu'autre chose, actuellement :( )
On tourne sur la supervision + le TMS " maison " de l'ADDE, qui fonctionnent sur Mac.

J'ai bien conscience que ma configuration de site est très différente de la tienne, Casa :) , mais je voulais juste apporter un témoignage comme quoi l'arrivée du numérique peut, dans certains cas, augmenter la quantité de travail en cabine, parce que dans mon cinéma c'est vraiment ce qui s'est passé.
Messages : 6387
Enregistré le : jeu. 19 mars 2009 - 22:13

Re: Passage numérique et charge de travail

Message

jojojo850 a écrit :Dans un multiplexe, j'ai l'impression que ce qui demande le plus de temps, c'est gérer les pubs ! (devant tel films, dans telle salle, pas devant les films pour enfants, dans le noir, en 3D....) c'est un véritable casse-tête.
Ah ça... c'est vrai que c'est pénible ! On est censé avoir un " outil " qui nous simplifie l'organisation des premières parties, mais je ne le trouve pas pratique ( le Playlist Maker, avec le système des " boites vides interactives ", c'est vachement tordu comme concept ).
Et vous savez quoi ? On n'a pas encore tout vu : prochainement, les pubs seront différentes en fonction des jours de la semaine ( pas le même public le week-end ! ), et en fonction des heures des séances ( il y a plus de seniors l'après-midi, du lundi au vendredi, par exemple ), on va s'amuser je le sens :? !!!
C'était beaucoup plus simple en 35 mm, en numérique on ne gagne pas vraiment de temps au final, parce qu'on passe de longues heures à tout vérifier ( il y a beaucoup plus de paramètres d'erreurs possibles ) et à se prendre la tête sur des problèmes qui n'existaient pas avant.
Répondre