Fallait bien que ça arrive

convention collective, droit du travail, salaires, contrats CDI et CDD...
djib86

Auteur du sujet
Messages : 13
Enregistré le : sam. 9 juin 2012 - 19:22

Fallait bien que ça arrive

Message » lun. 19 août 2019 - 20:42

Bonsoir,
Je suis souvent venu ici en tant que lecteur et souvent lu les écris des habituées et je leur en remercie.. si vous pouvez encore m'aider a travers votre expérience sa serait super..

Voila je suis projectionniste depuis 11 ans dans un multiplexe de 11 salles nous somme 3 projectionniste et un chef d’équipe nous nous occupons que de la cabine l'arrivée du numérique en 2009 a forcement changé notre travaille commençant par le licenciement de 2 projectionniste puis petit a petit nous avons acceptée en plus de la gestion de la cabine de projection l'entretien du bâtiment (peinture, remplacement fauteuil, plomberie, gestion de la clim, informatique), énormément d’evenementiel (regie son, coktail, animation, materiel lumiere) personelement ça ne me derangait pas ça restait technique en me disant ça ne vas pas faire comme dans les autre groupes... mais ça ne leur suffit pas "il fallait bien que ça arrive" il nous ont annoncée que la direction aimerait que nous soyons dans le hall c a dire faire les tickets.. Pour l'instant c encore flou tout vas se décider a la rentrée septembre 2019 leur modèle semble pathé.. c a dire avenant de contrat je signe ou pas donc dsl pour le paté mais pour ceux qui ont vecu ça comment ça se passe? histoire d'anticipé car bien entendu pour moi et mes collègue se retrouvé dans le hall donne l’impression de régressé et me retrouvé fasse a la clientèle multiplexe et les caissier sa m emballe pas des masses..

-Donc si j'accepte de devenir caissier balayeur ça donne quoi en pratique? vous faite comment 50 50 cabine projection? vous ete tous le temps dans le hall et vous monter juste en cas de problème?
-si je n’accepte pas c rupture conventionnel?
-si c le cas combien puis je espère avec 11 ans de boite au smic? (sur le coup de l'emotion je leur ai dis qui me donne 4 ans de salaire 58000 euros et je m'en vais ) bizarrement il n'ont pas trop réagis penser vous que c utopique?

Voila ça fait bcp mais je sais que beaucoup d'entre nous on vecu ça si vous pouvez m’apportez votre expérience et votre avis avec le recul Merci

loic

Messages : 83
Enregistré le : sam. 7 août 2010 - 17:44
Contact :

Message » mar. 20 août 2019 - 0:49

Salut, j'ai été dans ton cas, enfin, à peu près.
Je n'ai jamais été aussi malheureux de ma vie.
Malheureusement, si ils sont dans cette optique, non, tu n'aura rien.
Si tu te casse ça pourrait même les arranger, ils prendraient des stagiaires caissier et les mettrais en charge de la projection...
Notre métier disparaît, mec.
Il perdure tant bien que mal dans certaines petites salles historique, mais, dans les grande lignes, le projectionniste devient encore plus rare que le panda.
Si tu t'en vas, tu les arrangeras et ils ne te donneront rien.
Leur sales habitudes sont tellement généralisées, que même aux prud'homme tu aurais tort.
Mon conseil est simple, essaie de trouver un vieux cinéma qui collectionne les projectionnistes et les copies argentiques ou bien consulte ton solde CPF et fais toi une formation un peu plus recherchée.
Là, ton truc, ça sent la fin.
Courage.

JonathanTranson

Avatar du membre
Messages : 26
Enregistré le : dim. 3 déc. 2017 - 17:41
Localisation : Bruxelles
Contact :

Message » mar. 20 août 2019 - 3:35

hello djib86

Je ne vais pas être aussi dramatique que Loic… Oui notre métier change… évolue… qu’est-ce qui n’évolue pas aujourd’hui…

Notre métier est et restera pour moi… si nous arrivons à démontrer que grâce à nous ils n’ont pas dépensé x centaines d’euros à rembourser des clients mécontents parce que la technique à merder et que personne n’a réussi à rattraper la boulette « informatique »…

Si tu leur montres que tu leur rapportes, tu pourras faire ton boulot comme il faut… du moins, c’est l’optique du groupe qui m’emploie, c’est comme cela… s’ils te disent vient aider aux entrées, et que tu leur réponds NON, je lance manuellement la séance X qui n’a pas démarré pour Y raison… ils te laisseront faire pour ne pas « perdre » XXX euros…

Le tout est des biens voir ce qu’ils attendent de toi, si tu as l’habitude de rester « en haut » tu as la chance que cela soit encore le cas aujourd’hui… si tu vas déjà régulièrement voir en bas ce qui ce passe et aider, là ce n’est pas terrible pour toi…

Je pense que pour nous, aujourd’hui c’est être flexible, dans la limite du raisonnable… Quand on vient se plaindre que je n’étais pas là pour solutionner rapidement qqch., je réponds, oui, mais, j’étais occupé à… (tirer 30 palettes de confiseries, 10 palettes de maïs…) et là généralement, tu as du silence… et tu peux reprendre tes activités…

Le tout est de pouvoir justifier le temps qu’ils te payent… Montrée que cela leur rapporte… après… la projection, si tu leur rapportes, si c’est justifié, tu seras toujours « trankill » pour éviter de ne devoir rembourser une salle de 350 places…

Je crois que de plus en plus, le projectionniste sera le filet de sécurité entre l’informatique et l’humain au cinéma… Si tout roule, le projectionniste à fait sont boulot, si qqch. déraille, il a déraillé…

Pour te donner une idée, aujourd’hui, j’ai fait la première partie de la programmation de la semaine des 12 salles de mon multiplexe, rentrer des palettes, vendu pour plus de 1000€ de ticket, quelques réparations… et c’était une journée calme…

Aujourd’hui, ce qui compte, c’est l’€… tu leur en apportes, tout va bien, tu leur en coutes…
Tout est là, être là et rapporter à celui qui te donne tes quelques euros à la fin du mois…

Courage et bonne journée sn84
C.O.S et autres outils : https://www.projectionniste.pro

Fred93

Messages : 221
Enregistré le : mer. 4 déc. 2013 - 17:53
Localisation : Bobigny

Message » mar. 20 août 2019 - 9:53

Bjr,

Je ne suis pas spécialiste du droit du travail, mais je pense qu'il faut commencer par relire ton contrat de travail actuel, en particulier le libellé de ton emploi et la liste des tâches que tu dois effectuer dans l'exercice normal de tes fonctions.
Si de nouvelles tâches viennent s'ajouter, alors il faut réclamer un "avenant" à ton contrat de travail, ou bien un nouveau contrat de travail.
Ce document doit préciser un éventuel nouveau libellé d'emploi, la liste des tâches supplémentaires, la notion de contact avec la clientèle, la tenue vestimentaire exigée, ta responsabilité financière (tu vas encaisser de l'argent...), la priorité des tâches (au four ou au moulin...), une augmentation de salaire pour prendre en compte ce travail supplémentaire, etc...
Si tu acceptes ces nouvelles conditions de travail, tu le signes. Sinon tu ne signes pas.
Comme cela, les choses seront plus claires et tu seras mieux "armé" pour aller devant les prud’hommes en cas de malheur...

Bon courage,
Fred

djib86

Auteur du sujet
Messages : 13
Enregistré le : sam. 9 juin 2012 - 19:22

Message » mar. 20 août 2019 - 10:52

Merci pour vos réponse alors Fred sur mon contrat de travail je suis opérateur technique (terme un peu fourre tout) effectivement mon statut change si je me retrouve a faire de la caisse, ticket, nettoyage salle, un avenant va mettre proposer.. mais quand ça vous est arrivé il se passe quoi si je refuse c licenciement?

JonathanTranson effectivement tu semble avoir la même structure que moi du coup si j 'ai bien compris tu fais caisse, confiserie et projection je suis curieux de savoir la répartition des taches sur une semaine? mardi mercredi cabine puis hall les jours suivant? ou matin cabine et aprem hall? vous ete combien en cabine? avez vous un chef de poste? sinon c sur ça donne envie d avoir des soucie technique surtout quand numérique il en a chaque semaine avec le matos qui vieillis :) sans parler des soucis de kdm dcp

Effectivement Loic ça peut etre une manoeuvre pour degraisser nous somme 4 en cabine je trouve moi meme que c un peu luxueux mais il faudra forcement des projectionniste pour la cabine et la technique.. les gens vienne voir un film c pas le secteur a economiser, on peut grater sur la conf, le personnel d'accueil mais si il y a un domaine ou faut être irréprochable c bien la projection au moindre problème le client sort...

Fred93

Messages : 221
Enregistré le : mer. 4 déc. 2013 - 17:53
Localisation : Bobigny

Message » mar. 20 août 2019 - 11:39

djib86 a écrit :Merci pour vos réponse alors Fred sur mon contrat de travail je suis opérateur technique (terme un peu fourre tout) effectivement mon statut change si je me retrouve a faire de la caisse, ticket, nettoyage salle, un avenant va mettre proposer.. mais quand ça vous est arrivé il se passe quoi si je refuse c licenciement?


Tu prends l'avenant pour l'étudier et surtout tu le conserves pour au cas où.
En droit du travail, tu peux parfaitement le refuser parce qu'il ne te convient pas. Tu n'as aucune obligation légale de l'accepter.

Ton employeur peut alors ne rien changer dans ton travail ou bien te licencier. Cela ne sera cependant pas légal et les prud'hommes devraient te donner raison et statuer sur un licenciement abusif. D'où ré-intégration dans l'entreprise ou indemnités.

Attention à ne commettre aucune faute professionnelle car cela pourrait permettre à ton employeur de te licencier pour un motif de "faute grave". Et là ce n'est plus pareil...

Fred

djib86

Auteur du sujet
Messages : 13
Enregistré le : sam. 9 juin 2012 - 19:22

Message » mar. 20 août 2019 - 12:02

Merci Fred je vois plus clair, je pense que tu viendrais dans mon entreprise tu ferai une crise cardiaque pour te donner un exemple mes collegues et moi même changeons des disjoncteurs et contacteurs sur le tableau électrique alors que nous avons même pas l'habilitation électrique c l'art et spectacle ahah mais la c trop on vas devenir un peu plus procédurier et dans la légalité marre de la gentillesse et du faux copinage surtout pour une entreprise qui marche du feu de dieu.

Encore Merci

rappa

Messages : 315
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Message » mar. 20 août 2019 - 12:35

J'ajoute quelques éléments aux réponses qui t'ont déjà été données (en toute subjectivité).
Il fallait bien que ça arrive. Et bien oui, pour le meilleur et pour le pire le métier change. Je comprends ta déception, mais il est aussi logique que les équipes et l'organisation du travail change. Evidemment il ne faut pas que ça se fasse au delà du droit du travail et du respect des employés, mais c'est inévitable.
Ca fait peu de temps que je suis dans le métier (2 ans et demi seulement), mais je n'ai croisé que très peu de postes 100% cabine, et la seule fois ou j'en ai vu, clairement ça se tournait les pouces (c'est une situation qui peut être moralement difficile à tenir selon ta personnalité).
Donc on peut dire que la polyvalence est devenu la règle. C'est déjà ton cas, comme tu l'expliques tu fais de la maintenance "tout venant" dans ton établissement. Ce n'est pas la configuration la plus courante (habituellement les projectionnistes sont dans le hall bien souvent, et la maintenance est assurée par des prestataires extérieurs), mais pourquoi pas si les employés sont OK et bien formés pour faire le boulot. Clairement ce que tu expliques sur l'élec c'est chaud. S'il t'arrive un pépin, tu peux être mis en cause directement si tu n'as ni habilitation ni formation.
Pour ton cas précis, effectivement il faut un avenant à ton contrat ou un nouveau contrat pour bosser dans le hall si aujourd'hui tu as un contrat de techos pur. Si vraiment ça te rebute, tu n'es pas obligé de le signer, ou tu peux demander à ce qu'il y ait une période d'essai à cette avenant, stipulant que tu puisses revenir sur ton ancien poste et/ou partir.
A titre tout à fait personnel, j'aime travailler dans le hall (pas 100% bien sûr), je trouve que le contact client est sympa, le temps passe vite, et c'est l'occasion de parler cinéma avec des spectateurs parfois ignorants, parfois passionnés, et certaines fois carrément érudits (même en multiplexe). Si tu ne l'as jamais fait et que le contact ne te rebute pas, négocie un essai de quelques semaines avec ton employeur, tu pourrais te surprendre à apprécier l'exercice.
Autre piste de négociation : fait valoir des compétences de techos, et démontre que les tâches que tu accomplis aujourd'hui sont bénéfique à la boutique. Et voit s'il est possible d'orienter ton poste vers de la technique plus générale en te mettant dans les clous avec de la formation (élec, son/lumière, habilitation etc...).
Dernier point, ta demande de rupture conventionnelle avec 4 ans de salaire est totalement illusoire. Si ta direction est open sur le sujet tu peux espérer 1 an de salaire ou éventuellement 18 mois si vraiment ils sont cools, mais je n'ai jamais entendu parler de prime de départ plus importante. Mais déjà 1 an c'est bien, ça te laisse le temps de te retourner, trouver un nouveau job, faire une formation ou passer un concours, etc...

Bref, il y a quelques pistes à explorer je pense, j'espère pour toi que ta direction est open à la discussion.
Bon courage et réussite dans tes négociations :)

djib86

Auteur du sujet
Messages : 13
Enregistré le : sam. 9 juin 2012 - 19:22

Message » mar. 20 août 2019 - 15:01

Merci Rappa pour ce retour instructif je ne savais pas qu on pouvait avoir une période d'essai pour un avenant dans un sens ça parait logique car c comme un nouveau contrat ça permettrais de voir plus clair sur c que ça donne en pratique car le choix est dur.. On semble différé de personnalité mes collègue est moi somme plutôt solitaire le contact avec la clientele nous rebute et je doute qu on est le temps de discuter film avec celle çi mais peut etre je serai surpris comme tu dis.. changer de métier.. formation.. je cherche.. mais rien ne me transcende a part le cinéma..
Mais voila la solution c cette période d'essai qui me permettra de faire un choix car la c trop flou je posterai ce qui se passera

Et pour les 58000 euros que j'ai demandé effectivement je suis loin de la réalité.. voila ce qu on ma dit: "vous voulez un billet pour les maldives aussi"

proj

Messages : 801
Enregistré le : ven. 26 oct. 2007 - 14:37

Message » mar. 20 août 2019 - 20:46

Premièrement : vraiment désolé car cela peut être vraiment difficile à vivre... donc courage...

Deuxièmement : je me permettrais de conseiller de bien réfléchir avant de claquer la porte car il faut partir avec un plan B ou au minimum un projet. Par chance, le système français n'est pas le pire pour envisager une reconversion mais tout de même il faut bien se renseigner.

Par exemple, même si vos relations avec votre hiérarchie sont excellentes, une rupture conventionnelle ne donne pas droit aux allocations chômages tout de suite. Il peut se passer des mois avant de les toucher. Dans ce laps de temps, il faut vivre avec le "pactole" de départ qui sera "modeste" eu égard le SMIC + ancienneté.

Notre métier est et restera pour moi… si nous arrivons à démontrer que grâce à nous ils n’ont pas dépensé x centaines d’euros à rembourser des clients mécontents parce que la technique à merder et que personne n’a réussi à rattraper la boulette « informatique »…


Avec tout le respect possible, ce que je vois de ma lucarne est très différent...

djib86

Auteur du sujet
Messages : 13
Enregistré le : sam. 9 juin 2012 - 19:22

Message » mar. 20 août 2019 - 21:50

Merci pour le soutien effectivement pour l'instant je n'ai pas de plan B qui tiens la route et c bien ça le grand problème d une évolution que je reconnais positive a bien des égards (Qualité d'image, stabilité + ecolo) quoique Tarantino et Nolan dise le contraire ^^ mais il n'y a pas d'accompagnement et il faudrait une aide financière bien plus haute pour tous les gens qui subisse la numérisation et la perte de leur metier.. car la mon boulot et mort 4 annonce de projectionniste se batte en duel en France il faut que je change de métier ça va j'ai 30 ans mais mes collègue de 45 ans avec le credit Immobilier c pas la même repartir a l’École alors sans plan B et le pecul minable qui vas m'arriver nous somme obligé de subir et faire le dos rond on vas se battre ou se débattre pour la fierté mais on connais déjà le gagnant..

Keurdelion

Messages : 479
Enregistré le : lun. 1 juin 2009 - 10:38

Message » mar. 20 août 2019 - 23:52

djib86 a écrit : "il fallait bien que ça arrive" il nous ont annoncée que la direction aimerait que nous soyons dans le hall c a dire faire les tickets.. Pour l'instant c encore flou tout vas se décider a la rentrée septembre 2019

Ben déjà, tu dois être l'un des derniers car la polyvalence n'a pas attendu 2019 pour devenir la règle dans les cinémas.
Tu peux donc soit te lamenter que cela arrive, soit te réjouir que cela n'arrive qu'en 2019. Au choix.

Ensuite, il n'y a pas de règle sur la répartition du temps entre les différentes tâches, je pense que cela dépend vraiment de la boutique dans laquelle tu bosses : la preuve, la polyvalence n'est pas encore passée par chez toi alors qu'elle est déjà partout.
C'est donc un point à discuter avec ton boss : comment envisage t-il de répartir ton temps de travail ? C'est lui qui peut te le dire, pas nous.

Tu parles de rupture conventionnelle : ce n'est pas du tout adapté à cette situation.
Là, on va te proposer un avenant à ton contrat : tu l'acceptes et tu restes, tu le refuses et logiquement (mais pas forcément) tu pars. Et dans ce cas, c'est un licenciement. Mais sache quand même que la convention collective a évolué il y a deux ans et a intégré la polyvalence entre les tâches de projection et d'accueil. C'est donc très légal désormais de demander à un salarié de faire tout cela.

Fred93 a écrit :Ton employeur peut alors ne rien changer dans ton travail ou bien te licencier. Cela ne sera cependant pas légal et les prud'hommes devraient te donner raison et statuer sur un licenciement abusif. D'où ré-intégration dans l'entreprise ou indemnités.

Mauvais conseil à mon avis : si le licenciement est considéré abusif, il y a indemnités pour le préjudice subi, mais pas de réintégration. Tu as donc gagné du pognon, mais perdu ton boulot définitivement. Et vu l'état des annonces, retrouver un poste d'opérateur sans la polyvalence va être très très compliqué. C'est donc à tenter si tu veux te reconvertir, mais uniquement dans ce cas.

Fred93

Messages : 221
Enregistré le : mer. 4 déc. 2013 - 17:53
Localisation : Bobigny

Message » mer. 21 août 2019 - 14:41

Hello,
Mon propos était purement factuel et je pense que l'intérêt des 2 camps est de trouver un deal "gagnant / gagnant" en négociant de manière intelligente et constructive dans l'intérêt de l'entreprise.

Je vois aussi une troisième voie: acquérir des compétences qui font peut être défaut dans le staff actuel et pourraient développer l'activité de la salle.
Par exemple et au hasard, organiser des événements (festival, tournoi de jeux vidéos,...), fabriquer des cartons DCP pour enrichir les séances, filmer et monter des pubs pour les commerçants locaux, etc...
Le passage au numérique offre aussi des possibilités pour enrichir le métier de projectionniste et utiliser de manière intelligente le temps disponible en cabine. Il y a plein de ressources disponibles sur internet pour apprendre...

Fred

djib86

Auteur du sujet
Messages : 13
Enregistré le : sam. 9 juin 2012 - 19:22

Message » mer. 21 août 2019 - 23:08

Bha disons que je suis deja polyvalent en plus de la projection programmation je m'occupe de toute la maintenance du bâtiment (ampoule, en gros dés qui a un truc cassé on m'appel ça va des toilettes a l'ordi du boss) et l'entretien des salles (siege troué, sale, renouvellement) évènementiel aussi enormement micro et meme jeux de lumiere avec robot dans la salle encodage de carton bien sur.. après je reconnais c pas commun comme a dit un de vos collegue généralement ce sont plutot des prestataire extérieur qui s'occp de la maintenance du bâtiment dans les autres groupes.. mais le fond de l'affaire c que je n'ai pas envie de passer le balaie dans les salles et me retrouvé avec des étudiants aussi gentil soit il.. j'ai l'impression de régressé.. puis faire projection, caisse, plombier, peintre, électricien, informaticien, ouvreur, balayeur, regisseur son, faut pas déconner quand même ^^ tous ça pour un smic.. il y vas de ma sante mental et je doute que se soit légal qui est un statut qui comprend tous c corps de métier.. enfin bon on vas négocier et on verra bien

JonathanTranson

Avatar du membre
Messages : 26
Enregistré le : dim. 3 déc. 2017 - 17:41
Localisation : Bruxelles
Contact :

Message » dim. 25 août 2019 - 3:54

djib86 a écrit :JonathanTranson effectivement tu semble avoir la même structure que moi du coup si j 'ai bien compris tu fais caisse, confiserie et projection je suis curieux de savoir la répartition des taches sur une semaine? mardi mercredi cabine puis hall les jours suivant? ou matin cabine et aprem hall? vous ete combien en cabine? avez vous un chef de poste? sinon c sur ça donne envie d avoir des soucie technique surtout quand numérique il en a chaque semaine avec le matos qui vieillis :) sans parler des soucis de kdm dcp


Hello Djib86 et les autres,

Petite précision, je n'ai pas pris le temps de tout relire pour répondre...

Mon horaire et celui de mon collègue, c'est 2 jours de congé, pour 2 jours de travail de 13h30 à 25h00 (01h00 le lendemain...) on est deux donc, plus deux extra qui ont un autre horaire "normal" et qui sont remplacé par des étudiants si jamais ils nous remplacent ou s'ils ont un extra en projection... nous avons un "chef technique" qui est là pour nous aidé et qui en connait un bon bout en plus que nous (il a travaillé en labo de création de DCP dans notre cas. S’il est là, on lui rapporte ce qui ne va pas et il fait le lien technique si c’est urgent et qu’il ne sait gérer, nous prenons le relai et contactons en direct les fournisseurs en le gardant en copie… tout par écrit… et il « couvre » ce que nous faisons…

Dans mon cas, en Belgique, Pays du compromis... faut y aller... ben... faut y aller... pas de différence dans le contrat... le contrat, c'est du papier... "a l'heure du numérique, on s'en............", je suis projectionniste, mais "je suis capable de tout ce qu'il faut pour que le cinéma tourne..." il y a du monde, "je" suis le joker pour fluidifier la chose... il fait calme (comme aujourd'hui) je dis toi le steward/caissier tu viens m'aider on range et ont nettoyée la cabine à fond... OK, il faut juste leur expliquer, puis ils seront contents de donner un coup de main "en haut"... et perso, je laisse faire ce que je n'aime pas faire (les poussières...) tu leurs dit, fait attention à cela et ne touche surtout pas à ce bouton (même s'il ne sert à rien...) et ils feront attention... puis de temps en temps, tu fais peur... (oui, je suis sadique...) et ils redoubleront de prudence... :D

Je n'ai jamais connu le 35 :oops: autrement que pour faire les poussières tous les 3 mois... :oops: , mais je me dis que comme cela fonctionne actuellement, je ne suis pas trop mal... on me laisse faire mon boulot pour que cela tourne au mieux avec une petite explication sur ce que je fais si je ne suis pas disponible quand ils m'appellent en bas, quand tout est fait, je ne reste pas dans mon coin… je vais montré ma tête :oops: et si je dois faire des choses que je n'aime pas ben je sais que cela fera plaisir à un collègue de le faire :oops: :oops: :oops:

Maintenant, dans la structure ou je travaille, l'équipe est vraiment génial... les clients font partie du décore dans l'ensemble et "les clients difficiles" tu les écoutes, tu leur souhaites une bonne journée et puis... voilà...
Tu pourrais bien même sympathiser avec les habitués (s'ils viennent souvent, en général ils ont notre passion pour le cinéma... et les conversations (relation clientèle) deviennent directement plus sympas... :lol:

Maintenant, au moment de passer en projection (j'ai commencé en bas de l'échèle) j'ai négocié une augmentation sur mon salaire de base avec ce que j'apportais en plus (l'entretien dans mon cas) et ils n'ont pas bronché ou fait semblant de dire non... ils savent que tu sais leur apporter telle ou telle chose qui n'est pas prévue dans ton contrat, c'est le moment de négocier et de valoriser ce que tu leur apportes...

Voilà voilà :)

bonne journée
C.O.S et autres outils : https://www.projectionniste.pro