combien de personnes minimum pour une projection?

convention collective, droit du travail, salaires, contrats CDI et CDD...
Stef89

Messages : 69
Enregistré le : lun. 13 juil. 2015 - 17:06

combien de personnes minimum pour une projection?

Message » mar. 5 déc. 2017 - 21:46

L'agoraphobie, c'est plutôt la pétoche de la salle pleine...

MOSS

Avatar du membre
Messages : 6615
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » mar. 5 déc. 2017 - 22:16

Ah mais non, pas que: l'agoraphobie est une peur des grands espaces publics dans lesquels on se sent en insécurité, particulièrement par l'angoisse de la difficulté potentielle à obtenir de l'aide en cas de besoin, donc ça colle vachement bien à l'angoisse de la salle vide. On fait le raccourci car le résultat final, c'est qu'on a peur de sortir de chez soi dans les 2 cas... Mais sinon en vrai il faudrait parler d'ochlophobie pour décrire l'angoisse inverse... (Ochlo= foule.)
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

Stef89

Messages : 69
Enregistré le : lun. 13 juil. 2015 - 17:06

Message » mer. 6 déc. 2017 - 8:11

Ok, je note :wink:
Sinon pour revenir au sujet, en itinérant on joue même pour une seule personne. A la fois (et surtout) par respect, comme évoqué plus haut, mais aussi parce que si on loupe cette entrée, on en loupe en fait plusieurs du fait que la personne ne souhaitera pas revenir après s'être fait bouler une ou deux fois (et chez nous, c'est d'autant plus valable que la clientèle n'est pas captive... :mrgreen: ).
L'argument comme quoi la séance coûte plus qu'elle ne rapporte n'est donc pas forcément valable.

MOSS

Avatar du membre
Messages : 6615
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » mer. 6 déc. 2017 - 8:36

Bien vu, d'autant que le seuil de rentabilité d'une séance n'est pas si mécanique qu'elle en a l'air.
Assurer la prestation même à perte est aussi une question de réputation en effet.
Je n'ai pas rebondi dessus, mais la pratique d'un ratio spectateurs/ personnel viendrait plutôt du théâtre (dont le cousinage avec le cinéma explique la confusion.)
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

KINOTON 21

Messages : 1
Enregistré le : mar. 5 déc. 2017 - 16:12

Message » jeu. 7 déc. 2017 - 14:03

Pour moi le souci se pose moins faisant parti d'un ciné ambulant je dirais que c'est moi qui me déplace sur les lieux de projection donc il est vrai qu'il est toujours mieux de projeter pour une personne plutôt que le néant ne serait-ce déjà que pour le déplacement, mais il est vrai que c'est quand même dommage qu'il n'y ai pas grand monde sur certaines séances, cela étant ça n'arrive que très rarement et imaginons une seule personne se présente et c'est une femme enceinte, vous vous voyez la renvoyer chez elle? C'est juste un exemple parmi tant d'autres...
003654

jojojo850

Avatar du membre
Messages : 743
Enregistré le : jeu. 13 mai 2010 - 15:31

Message » ven. 8 déc. 2017 - 15:50

Pareil on tourne même avec une personne.
Quand il n'y a personne, on ne vend plus et on coupe la lampe 15 min après l'heure de la séance.

Autrefois quand j'étais dans un monosalle associatif et qu'on était 3 bénévoles par séance, ça nous arrivait (rarement) d'aller demander à la personne si elle avait la possibilité de revenir plus tard, mais c'est toujours elle qui décidait quand même. On proposait de ne pas tourner mais on n'imposait pas.