Critiques de films

Partagez vos impressions sur les films. Vos coups de coeur et coups de gueule.
Yannick

Avatar du membre
Messages : 4029
Enregistré le : mer. 22 sept. 2010 - 16:17
Contact :

Re: Critiques

Message » dim. 6 sept. 2015 - 10:52

Aussi.
Image

Hobby : visiter les cabines ♥

En recherche d'emploi.
CV ICI LIEN CLIQUABLE

vekoma

Avatar du membre
Messages : 4779
Enregistré le : lun. 2 nov. 2009 - 23:15
Localisation : Besançon

Message » dim. 6 sept. 2015 - 19:34

Madison a écrit :" Le tout nouveau testament "

C'est très particulier, dans la salle, aux mêmes scènes certains peuvent éclater de rire, tendis que d'autres pleurer comme des madeleines. Il faut dire que ce film s'appuie sur des sujets ultra sensibles. Je m'attendais à de l'humour "gothique" (pour parler de cette image terne), mais c'est bien au delà, vraiment très bon film.

dean

Avatar du membre
Messages : 45
Enregistré le : mar. 4 août 2015 - 19:07

Message » ven. 18 sept. 2015 - 12:37


penny-lane

Avatar du membre
Messages : 1456
Enregistré le : mer. 19 oct. 2011 - 14:40
Localisation : Ile-de-France

Message » sam. 17 oct. 2015 - 12:32

Eh ben ça fait longtemps qu'il n'y a rien eu de posté ici !

Vers l'autre rive : Dans son nouveau film, Kioshi Kurosawa explore une nouvelle fois les les thématiques chères à son cinéma : l'au-delà et la vie après la mort, la perte d'un être aimé... Ici, l'héroïne du film, Mizuki, a perdu son conjoint depuis 3 ans. Un jour, il revient, et l'entraine dans un voyage où il lui présente des personnes rencontrées durant son "voyage". Le film est construit en plusieurs parties, chaque partie correspondant à l'histoire d'un personnage, jusqu'à sa "résolution", lui permettant d'accéder à l'au-delà. Cette construction fait qu'au bout d'un moment le film devient légèrement répétitif, on se doute par ailleurs un peu de là où nous emmène le réalisateur à la fin du film. Kioshi Kurosawa est un réalisateur très prolifique, depuis quelques années, il y a quasiment un film par an de lui qui sort en France (en comptant Shokuzai, qui était en fait une série TV au Japon). Vers l'autre rive a été sélectionné à Cannes cette année, et c'est probablement pour cela que le film "marche" mieux que le précédent "Real". Cependant, je trouve ça dommage, car j'avais trouvé que "Real", sur une thématique quasi-similaire était bien plus original et intéressant que Vers l'autre rive. Moins classique et convenu dans la forme, le film présentait un retournement de situation et une issue beaucoup moins prévisible que dans ce dernier film, qui n'apporte pas grand chose de neuf à la carrière de ce réalisateur, qui reste tout de même quelqu'un d'extrêmement intéressant, dont j'attends les nouveaux films avec un grand intérêt à chaque fois !!

"L"homme irrationnel" : Le cru woodyallenien de 2015 :-) Un film de Woody Allen, c'est un peu comme un endroit rassurant, toujours différent, mais dans lequel on se sent bien et on retrouve des éléments déjà connus. Ici, on retrouve donc la nouvelle "muse" du réalisateur Emma Stone, définitivement ravissante, charmante, intelligente, l'amour du réalisateur pour les longues joutes verbales entre les personnages, la musique jazzy... Un peu semblable au dernier "Magic in the moonlight" qui mettait Emma Stone face au vieillissant Colin Firth sur le thème de la magie, "L'homme irrationnel" met cette fois la jeune femme face au non moins vieillisant, mais immense acteur Joaquin Phoenix, sur le thème de la philosophie, et du sens de la vie...
Incarnant un prof de philo désabusé, impuissant et alcoolique, Joaquin Phoenix ne va pas trop loin dans son registre de personnage dépressif et torturé déjà vu chez James Gray ou Paul Thomas Anderson. Il n'en reste pas moins très intéressant, surtout dans la seconde moitié du film, après un rebondissement (que je ne révelerais donc pas ici), qui change totalement le personnage. C'est subtil, intelligent, bien joué, toujours un plaisir pour les amateurs de Woody.

WestEnder

Avatar du membre
Messages : 428
Enregistré le : dim. 5 sept. 2010 - 12:23
Localisation : Liege / Cracovie

Message » sam. 17 oct. 2015 - 13:54

Everest : Pas mal mais banal. 3D mal utilisée, voire déplaisante a regarder. Bref, un film moyen.

"L"homme irrationnel" : Le problème de Woody Allen est qu'il a du mal a se recycler. Seule la sauce change, depuis quelques années, mais le plat est toujours le meme. Bon film mais qui n'imprimera pas ma memoire. Joaquin Phenix très bien, avec un jeu d'acteur un peu similaire a celui de The master. Ce film est toutefois mieux que Magic in the moonlight, que j'avais trouve tellement ennuyeux que je me suis assoupi pendant une vingtaine de minutes... Mes films préférés de Woody allen demeurent Meurtre mystérieux a Manhattan (nr 1), Annie Hall, Prends l'oseille et tire-toi, Hollywood Ending et Deconstructing Harry.
Image

stanley k

Messages : 68
Enregistré le : ven. 6 juil. 2012 - 16:16

Message » jeu. 29 oct. 2015 - 20:44

Pas la bonne rubrique peut-être car il s'agit du court métrage trés réussi "Modern Times"
qui a circulé sur ce forum et que comme vous j'ai découvert par hasard...( thème du projectionniste du futur); Avec humour et bienveillance voici quelques anachronismes selon moi:
à l'époque envisagée, le livre de poche support papier aura disparu , remplacée par la liseuse
éléctronique ou holographique...le jeune homme ne croquera pas une pomme mais avalera quelques gellules ou la pomme aura la forme et les couleurs d'un "rubik cube"...
enfin ce jeune homme circulera en solowheel bien sur!

histoire de placer quelques lignes merci pour votre attention.. :wink:

penny-lane

Avatar du membre
Messages : 1456
Enregistré le : mer. 19 oct. 2011 - 14:40
Localisation : Ile-de-France

Message » jeu. 29 oct. 2015 - 23:14

Pas vu passer sur le forum, il se trouve où ce court?

Yannick

Avatar du membre
Messages : 4029
Enregistré le : mer. 22 sept. 2010 - 16:17
Contact :

Message » jeu. 29 oct. 2015 - 23:28

Image

Hobby : visiter les cabines ♥

En recherche d'emploi.
CV ICI LIEN CLIQUABLE

MOSS

Avatar du membre
Messages : 6615
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » sam. 2 janv. 2016 - 15:24

Star Wars VII - Le Réveil de la Force
faire du vieux avec du vieux...
Maintenant que tout le monde ou presque l'a vu, j'ai envie d'en parler.
Le film du retour aux sources que le film-annonce m'incitait à aimer d'avance (eh oui :roll: ) a comme principale qualité de n'avoir aucun des défauts de ce qu'on appelle maintenant "la prélogie" et que j'ai appris à quasiment détester avec le temps. Mais est-ce suffisant?
Les bonnes idées sont nombreuses, une certaine désinvolture voire coolitude est de retour, loin du sérieux et de la prétendue profondeur que croyait devoir exprimer les épisodes 1 à 3 et les nouveaux personnages plutôt attachants, vraiment, mais on se lasse vite des clins d'oeil à la pelle élaborés par le fan-service, et son script sorti d'un logiciel de compilation de ce qu'on aime dans un Star Wars.
oh, une planète gelée, oh, une planète forêt, oh, une planète désertique, oh une "cantina" oh une petite bonne femme d'une grande sagesse, comme Yoda, oh, des personnages de parents inconnus qui ont un pouvoir qu'ils maîtrisent mal, oh une arme qu'il faut détruire de l'intérieur en désactivant un bouclier, oh, un plan caché dans un robot... Et ce nom de Starkiller, si vous êtes vrai vieux fan comme moi vous savez d'où il vient? Encore un clin d'oeil pour les super afficionados!

Le succès annoncé n'était pas si évident, l'entreprise était plus casse-gueule qu'il n'y paraît et J.J.Abrahams a bien bossé sur la forme. Mais franchement, maintenant qu'on sait qu'on peut décoller du "noyau de base" de la première trilogie historique et avoir un véritable univers étendu (on le sait par des "produits" que je ne consomme pas: séries télé, romans, comics, jeux vidéos) je serai vraiment pour qu'on se décolle carrément de la famille Skywalker. ça commence à se voir qu'on regarde un énorme soap galactique, un peu comme si les psychodrames internes de la famille de Monaco pouvaient peser sur toute la galaxie :mrgreen:
On se promène encore dans les ruines de l'oeuvre de Lucas (au sens tout à fait littéral!) et je veux bien voir un peu plus de neuf.
Ceci dit, ce n'est pas désagréable de revenir à un univers où la Force est redevenue une légende mystique presque inconnue, où le méchant à peur de ne pas être à la hauteur de son prédécesseur, où les combats sont presque patauds - tant on découvre l'arme qu'on utilise - loin d'un Yoda-colibris qui incite à la parodie...
Voilà, mais je l'avoue, même si tout cela me laisse tiède, je reverrai le film au moins une fois en salle, et j'attends la suite avec impatience. Chuis comme ça. :D
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

vekoma

Avatar du membre
Messages : 4779
Enregistré le : lun. 2 nov. 2009 - 23:15
Localisation : Besançon

Message » sam. 2 janv. 2016 - 17:00

Je plussoie. Pour moi cet épisode est une préparation pour la suite. The Force Awakens peut être vue comme remake/hommage en reprenant les lignes de l'épisode 4, mais c'est un lancement par de l'ancien pour du nouveau. Preuve à l'appui d'une lourde disparition à la fin (hormis la continuation de l'utilisation des mythes d'Œdipe, dont Lucas s'en est bien inspiré pour la trilogie originale). Ça a probablement joué par la facilité.

On pourrait effectivement qualifié le scénario de "feignant". Un petit point reproche : on nous balance tout de suite des révélations sur du neuf, limite un peut trop précipité et mal introduit, pas top comme s'il s'agissait d'un épisode unique. La suite devrait laisser place à des idées inédites, du moins je l'éspère !

On notera une chose, Star Wars appartient à Disney, mais les sociétés de productions restent LucasFilm (kathleen kennedy à la tête, grande amie de Lucas) et nouvellement Bad Robot de J.J Abrams. Ce qui leur permettent d'avoir probablement mains totales sur le film (ce pourquoi ça n'a pas du être si compliqué de ne pas avoir de logo disney à l'ouverture du film).

Et une dernière chose, les bases du film ont été écrites et imposées par Lucas.
Donc oui, l'histoire est un peu de Lucas dans The Force Awakens... Il est bien ton hors série Moss :)

affiche-cine

Avatar du membre
Messages : 2380
Enregistré le : mar. 22 nov. 2011 - 23:51
Localisation : Paris
Contact :

Message » dim. 10 janv. 2016 - 23:30

Vu Les 8 salopards de Tarantino ce jour au Marignan en 70mm anamorphique (Ultra Panavision 70)

Tarantino confirme, pour moi, qu'il est le réalisateur le plus excitant des 20 dernières années : un des seuls à allier ludisme et ambition artistique. Jusqu'à maintenant, il a réussi systématiquement à faire évoluer son propre style alors que son style est devenu LE style de son époque ! Si bien que là, franchement, je m'inquiétais, un nouveau western après Django Unchained, après deux films où il revisitait l'histoire via le levier du cinéma... ça semblait casse-binette.
Et bien, non, il est trop fort, jamais là où on l'attend, à commencer par le fait que ce n'est pas un western !
Dans ses deux derniers films, son projet était de réécrire l'Histoire de la WW2, puis de l'esclavage et une histoire de cinéma n'y apparaissait qu'en creux alors que là, son projet est de revisiter l'histoire du cinéma lui-même en redistribuant méchamment les cartes : 3h d'un énorme jeu de piste cinéphilique complètement débridé où il embrasse l'histoire du cinéma et l'histoire de son propre cinéma. Il fait des boucles et des connexions folles :
Kurt Russell nous rejoue The Thing sur les notes de Ennio Morricone qui avait écrit la musique de ce film (un morceau est même repris). Morricone est là pour sa veine western ? Bah non, hé hé.
Tim Roth nous refait Reservoir Dogs tout en jouant comme Christoph Waltz dans Django.
Ha ha le plancher dans ce film et dans Inglourious Basterds.
Walton Goggins à qui on a vraisemblablement demandé de jouer comme Richard Widmark, grand acteur de western...
Et La chevauchée des bannis de de Toth en ligne de mire...
Et... on pourrait écrire un bouquin sur les fantômes de cinéma que Tarantino convie pour faire la fiesta.
Une audace de tous les instants, Ultra Panavision ? Pan, j'te fais un huis-clos...
Mais la super nouvelle enthousiasmante de ce film, c'est qu'on a trouvé un nouveau réalisateur capable de faire des films de 3H (en UNE narration continue), avec Spielberg et Cameron, ça fait trois... Le gars a une confiance totale dans sa narration et dans la puissance du cinéma : dans ce film, l'aventure est à l'intérieur dans tous les sens du terme.
Pour moi, c'est le signe d'une très grande maturité : il abandonne ses collages pop un peu évidents pour gagner en rigueur (sans sacrifier le fun et devenir pompeux) et pour tenir sa monture pendant 3h, il en faut !
Là, maintenant, je suis convaincu qu'il est arrivé au bout d'un cheminement, que va-t-il faire maintenant ?!
Je pense qu'il faudrait lui proposer le prochain Star Wars, laissons-le s'emparer du plus grand phénomène pop de l'histoire du cinéma, puisque c'est lui The King of Pop !

Yannick

Avatar du membre
Messages : 4029
Enregistré le : mer. 22 sept. 2010 - 16:17
Contact :

Message » lun. 11 janv. 2016 - 0:08

Je n'aurais pas dit mieux que fifiche, même si je n'ai pas sa cinéphilie je flairais un film de fantômes..... Y'a pas un truc avec le bonbon que trouve L Jackson par terre, aussi ?

Le coup de l'Ultra Panavision me donne envie de revoir UNE partie du film, maintenant que je sais ce qui s'y passe : les 20 minutes qui précèdent l'entracte, pour voir si maintenant que je sais je remarque quelque chose.
Image

Hobby : visiter les cabines ♥

En recherche d'emploi.
CV ICI LIEN CLIQUABLE

affiche-cine

Avatar du membre
Messages : 2380
Enregistré le : mar. 22 nov. 2011 - 23:51
Localisation : Paris
Contact :

Message » lun. 11 janv. 2016 - 8:03

les gants des personnages ? ;-)le/les bonbons(s) ? Yeah, le candyland de django ! Et ce plan sur le bonbon sert surtout a nous montrer le... plancher !

Yannick

Avatar du membre
Messages : 4029
Enregistré le : mer. 22 sept. 2010 - 16:17
Contact :

Message » lun. 11 janv. 2016 - 8:51

Je regrette presque, juste, que la lettre n'ait pas été un MacGuffin parfait :
et que QT parte en fade out au moment où l'autre lit la lettre....
Image

Hobby : visiter les cabines ♥

En recherche d'emploi.
CV ICI LIEN CLIQUABLE

dean

Avatar du membre
Messages : 45
Enregistré le : mar. 4 août 2015 - 19:07

Message » lun. 11 janv. 2016 - 14:38

affiche-cine a écrit :Là, maintenant, je suis convaincu qu'il est arrivé au bout d'un cheminement, que va-t-il faire maintenant ?!
Je pense qu'il faudrait lui proposer le prochain Star Wars, laissons-le s'emparer du plus grand phénomène pop de l'histoire du cinéma, puisque c'est lui The King of Pop !


et pourquoi pas un péplum , on l'attend le péplum de tarantino....