Bonjour

Ici chaque personne peut laisser un message pour se présenter, parler d'elle et se faire connaitre des autres membres du forum
Messages : 12
Enregistré le : ven. 11 nov. 2011 - 0:19

Bonjour

Message

Bonjour à tous.
Je m'appelle Marc.
Je ne suis pas projectionniste mais je passe souvent sur votre forum.
Je travaille dans un labo.
Messages : 5032
Enregistré le : lun. 2 nov. 2009 - 23:15
Localisation : Besançon

Re: Bonjour

Message

1222 Marco du labo ! :wink:
Messages : 1015
Enregistré le : mer. 11 août 2010 - 12:01
Localisation : Var

Re: Bonjour

Message

Marco a écrit : Je ne suis pas projectionniste...
Personne n'est parfait !
Ne te fais pas de souci... Moi non plus je ne suis pas projectionniste.
Messages : 1435
Enregistré le : dim. 3 oct. 2010 - 18:39
Localisation : quelque part parmi les volcans

Re: Bonjour

Message

Marco a écrit :Je ne suis pas projectionniste mais je passe souvent sur votre forum.
Roger CANTO a écrit : Moi non plus je ne suis pas projectionniste
Cest ce qui fait la richesse de ce forum
Bienvenue
Messages : 4449
Enregistré le : lun. 26 nov. 2007 - 14:23
Localisation : pas loin d'un câble

Re: Bonjour

Message

salut marco,

mais c'est quelle sorte de labo? en rapport avec le ciné je suppose ?

bienvenue
Messages : 12
Enregistré le : ven. 11 nov. 2011 - 0:19

Re: Bonjour

Message

pradbitt a écrit :salut marco,

mais c'est quelle sorte de labo? en rapport avec le ciné je suppose ?

bienvenue
Oui un laboratoire de tirage cinématographique.
Un labo qui fabrique les belles bobines de 35m/m...enfin plus pour très longtemps d'ailleurs. Le numérique aura eu le dernier mot. :cry:
Messages : 746
Enregistré le : sam. 30 avr. 2011 - 12:21
Localisation : Quelqu'un pourrait rallumer la lumière ?

Re: Bonjour

Message

Bienvenue Marco.
Messages : 6387
Enregistré le : jeu. 19 mars 2009 - 22:13

Re: Bonjour

Message

Bonjour Marco, et BIENVENUE ! :wink:

Petite émotion, à la lecture de ton post, car je pense souvent aux camarades des laboratoires de tirage cinématographique. J'ai fait un stage de 3 mois chez GTC, il y a de nombreuses années, et j'avais trouvé cet environnement absolument fascinant. Je me demande comment est vécue, de l'intérieur, toute cette mutation, chez les grands labos qui fonctionnent encore, dans quelle mesure ils ont réduit les effectifs, et s'ils ont jeté du matos à la benne...
Messages : 12
Enregistré le : ven. 11 nov. 2011 - 0:19

Re: Bonjour

Message

Malheureusement GTC a fermé ses portes fin 2009 et a laissé "sur le carreau" presque 90 personnes.
Eclair et LTC (le labo où je travaille) ne sont pas mieux lotis. Eclair a déjà réduit ses effectifs et LTC s’apprête à licencier dans un premier temps 2/3 du personnel.
La fin du photochimique est annoncée et la disparition des grands laboratoires aussi.
Modifié en dernier par Marco le mar. 29 nov. 2011 - 0:12, modifié 1 fois.
Messages : 6387
Enregistré le : jeu. 19 mars 2009 - 22:13

Re: Bonjour

Message

J'ai entendu dire, moi, qu'il était nécessaire de conserver le savoir-faire photochimique au moins pour l'archivage des films, il y a quelques débats là-dessus...
Messages : 1015
Enregistré le : mer. 11 août 2010 - 12:01
Localisation : Var

Re: Bonjour

Message

Pas seulement pour l'archivage, car les tournages sur pelloche sont loin d'être abandonnés et ne sont pas près de l'être.
Le numérique gagne du terrain pour les productions à petit budgets, pour les documentaires et pour les téléfilms (autrefois tournés en Super-16) ; mais pour un grand nombre de longs métrages c'est encore le 35 mm qui s'impose, car le budget consacré à la pellicule est négligeable par rapport au reste (cachets des comédiens et autres frais incompressibles).
On aura donc toujours besoin du savoir-faire photochimique, mais les labos seront obligés de réduire leurs effectifs à cause de la diminution des tirages sur positif 35 mm.
Messages : 4042
Enregistré le : mer. 22 sept. 2010 - 16:17
Contact :

Re: Bonjour

Message

Pour le moment, c'est vrai que l'argentique + le scan coûtent moins cher, en général, que le tournage en numérique, sans doute aussi à cause des coûts locatifs.
Tout dépendra du temps pendant lequel les labos pourront assurer des opérations de scan à des prix toujours plus bas, tout en assurant l'entretien d'un matériel indispensable pour l'archivage de films tournés en 35 du temps du full analogique.
Messages : 103
Enregistré le : jeu. 26 mai 2011 - 17:27

Re: Bonjour

Message

Roger CANTO a écrit :Pas seulement pour l'archivage, car les tournages sur pelloche sont loin d'être abandonnés et ne sont pas près de l'être.
Le numérique gagne du terrain pour les productions à petit budgets, pour les documentaires et pour les téléfilms (autrefois tournés en Super-16) ; mais pour un grand nombre de longs métrages c'est encore le 35 mm qui s'impose, car le budget consacré à la pellicule est négligeable par rapport au reste (cachets des comédiens et autres frais incompressibles).
On aura donc toujours besoin du savoir-faire photochimique, mais les labos seront obligés de réduire leurs effectifs à cause de la diminution des tirages sur positif 35 mm.
Et bien non, malheureusement, en 2011 et pour la première fois dans l'histoire du cinéma en France, le support majoritaire de tournage n'est plus le 35 mm, 4 films sur 10 seulement l'ont été en 35 mm ! Et l’arrivée en 2012 de nouvelles caméras grand capteur ne va pas arranger les choses. Le format scope, le vrai avec optique anamorphique à quasiment disparu, les films en scope sont tournés en Super 35 mm en 3 perforations, voir en 2 perforations.
Messages : 7077
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Re: Bonjour

Message

Cela inclut-il les prod télé?
Messages : 103
Enregistré le : jeu. 26 mai 2011 - 17:27

Re: Bonjour

Message

MOSS a écrit :Cela inclut-il les prod télé?
Pour les tournages télé, c'est encore plus dramatique : 1 film sur 10 est tourné sur support argentique, comprenant aussi bien le Super 16 que le 35mm (2 perfs uniquement)
Répondre