Niveaux d'ecoute des films

lecteur son, processeur, amplis etc...
CineAudio

Auteur du sujet
Messages : 45
Enregistré le : ven. 11 oct. 2019 - 18:22

Niveaux d'ecoute des films

Message » dim. 13 oct. 2019 - 15:03

Bonjour a tous,

Suite au poste de benymic, pour voir les différences de niveau d’écoute des films...

viewtopic.php?f=2&t=10390

A quel niveaux vous diffusé tel ou tel film dans vos salles ?

Reprenez, svp, ce tableau et rajouté vos niveau de film svp.

Titre du film ;5.1,7., Atmos, ou DTS-X, VO-VF ; Niveau

Exemple réel de quelque film:

Titre = Joker ; Système = 7.1; Version = VO; Niveau d’écoute = 6.5.
Titre = Joker ; Système = 5.1; Version = VO; Niveau d’écoute = 5.5.
Titre = Joker ; Système = 5.1; Version = VO; Niveau d’écoute = 6.7.
Titre = Joker ; Système = 5.1; Version = VF; Niveau d’écoute = 4.0.
Titre = Ad Astra ; Système = 5.1; Version = VO; Niveau d’écoute = 5.0.
Titre = Toy Story ; Système = 5.1; Version = VF; Niveau d’écoute = 4.8.

Titi del Atrium

Avatar du membre
Messages : 298
Enregistré le : mar. 30 août 2011 - 11:49
Localisation : Dans une Galaxie lointaine, très lointaine.....

Message » mar. 15 oct. 2019 - 14:34

joker je le projète bientôt. pour ce qui est de "Toy Story 4" (c'est bien le 4 dont tu veux parler ?) je l'ai projeté à 4.5, comme la plupart des films pour enfants.
que la Farce soit avec vous !

rappa

Messages : 406
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Message » mer. 16 oct. 2019 - 14:43

Je ne comprends pas bien l'intérêt de la démarche, étant donné que ce n'est en aucun cas transposable d'une salle à l'autre (différence de sono et surtout d'acoustique).

Victoria5

Messages : 685
Enregistré le : ven. 4 sept. 2015 - 16:40

Message » mer. 16 oct. 2019 - 16:04

rappa a écrit :Je ne comprends pas bien l'intérêt de la démarche, étant donné que ce n'est en aucun cas transposable d'une salle à l'autre (différence de sono et surtout d'acoustique).


Courbe Iso-X et calibration sont censées rendre les mixages transposables, justement, à quelques impondérables près (remplissage de la salle et légères différences acoustiques entre les salles).

rappa

Messages : 406
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Message » mer. 16 oct. 2019 - 16:56

Oui, mais ans l'autre fil on a bien vu que très concrètement ça n'était pas le cas.
Dans un multiplexe dans lequel j'ai bossé, les macros "son film" n'était pas au même niveau d'une salle à l'autre, alors que l'équipement était très homogène (architecture, nature des sols, sièges, chaînes sonores avec les même modèles d'ampli et de filtres, etc...). Mais l'acoustique est retorse, ça donnait pas pareil partout. Si c'était le cas, il n'y aurait tout simplement pas de réglage de niveau sur les processeurs.
Alors OK, CineAudio passe The Joker en VO 5.1 a 6.7 et la VF à 4.0*, ça nous fait à tous une belle jambe... on connaît nos salles, et on a tous un niveau "de base" en tête, ensuite on ajuste à l'écoute. Je vois vraiment pas comment ça serait transposable chez l'un ou l'autre.
D'ailleurs cette histoire de niveau, il me semble que c'est toi qui précisait l'incrémentation chez Dolby (atténuation non linéaire), qui différente de celle de chez DTS (linéaire je crois).
Bref, ça peut être sympa de se faire un petit tableau avec des écarts mesurés ou ressentis sur le terrain, mais ça me paraît pas être un outil pertinent et fiable.

*D'ailleurs, je suis assez incrédule face à cet exemple : près de 10dB de diff entre deux versions !! :shock:

Victoria5

Messages : 685
Enregistré le : ven. 4 sept. 2015 - 16:40

Message » mer. 16 oct. 2019 - 18:24

rappa a écrit :Oui, mais ans l'autre fil on a bien vu que très concrètement ça n'était pas le cas.
Dans un multiplexe dans lequel j'ai bossé, les macros "son film" n'était pas au même niveau d'une salle à l'autre, alors que l'équipement était très homogène (architecture, nature des sols, sièges, chaînes sonores avec les même modèles d'ampli et de filtres, etc...). Mais l'acoustique est retorse, ça donnait pas pareil partout.


Oui, et j'ai déjà signifié mon désaccord sur ce point. :mrgreen:
Qu'il y ait des différences, c'est évident, mais la calibration devrait donner partout un rendu proche. Si ce n'est pas le cas, c'est qu'il y a un problème de réglage.


rappa a écrit :Bref, ça peut être sympa de se faire un petit tableau avec des écarts mesurés ou ressentis sur le terrain, mais ça me paraît pas être un outil pertinent et fiable.


Le plus fiable à ce jour, c'est la mesure de loudness selon la norme ITU-R BS.1770, qui permet d'avoir quelque chose de très très très (très très) proche de la sensation de l'oreille.

rappa

Messages : 406
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Message » mer. 16 oct. 2019 - 20:12

Victoria5 a écrit :Oui, et j'ai déjà signifié mon désaccord sur ce point. :mrgreen:
Qu'il y ait des différences, c'est évident, mais la calibration devrait donner partout un rendu proche. Si ce n'est pas le cas, c'est qu'il y a un problème de réglage.

Alors, je te concède qu'on est pas dans des ordres de grandeur de 5 ou 10dB, mais autour de 1dB :)

Le plus fiable à ce jour, c'est la mesure de loudness selon la norme ITU-R BS.1770, qui permet d'avoir quelque chose de très très très (très très) proche de la sensation de l'oreille.

Là, tu dépasses largement mes compétences son... C'est une norme de mesure utilisée pour la calibration sono ?
Ce n'est pas ce qu'utilisent nos prestataires ?

En fait, fondamentalement je me demande pourquoi cette compétence de contrôle des niveaux ne revient pas aux projectionnistes...
Une procédure de calibration basique, avec les bandes test de la CST, un micro en salle et réglage des niveaux sur le serveur, ça doit pas être la mer à boire une fois qu'on l'a appris, surtout que dans le cas particulier du cinéma l'équipement est très homogène (peu de modèles de serveurs et de processeurs).
On en est réduit à mettre un coup de bruit rose de temps en temps et à checker le son en salle sur le tas, c'est quand même dommage.

Victoria5

Messages : 685
Enregistré le : ven. 4 sept. 2015 - 16:40

Message » mer. 16 oct. 2019 - 23:40

rappa a écrit :Là, tu dépasses largement mes compétences son... C'est une norme de mesure utilisée pour la calibration sono ?
Ce n'est pas ce qu'utilisent nos prestataires ?


Non, c'est un algorithme de mesure du niveau d'un programme (le mixage d'un film, dans notre cas). C'est cet algo (open source) qui est utilisé pour la mesure de loudness des programmes télé selon la norme EBU-R128. En l'utilisant pour analyser le mixage d'un film, on obtient des mesures qui donnent une bonne indication du niveau perçu d'une bande son de film (Integrated, LRA, True Peak...). De là on pourrait facilement imaginer un tableau de correspondance entre mesure et réglage du potentiomètre du processeur son en cabine. Si la chaîne audio est correctement calibrée, bien sûr. Et dans la mesure où il y a un peu tout et n'importe quoi qui est fait en terme de mixage cinéma, parfois (encore constaté récemment sur un film que je ne citerai pas, la différence entre mixage VO et VF, c'était du grand n'importe quoi).

Sinon, la calibration d'une salle de cinéma ne répond pas seulement à une pression acoustique en fonction d'un niveau électrique appliqué à l'ampli, mais aussi à une courbe de réponse (Courbe Iso-X), qui tient aussi compte du volume de la salle, car l'atténuation selon la distance n'est pas la même pour le grave et l'aigu. Et tout ça sans même parler de la réponse impulsionnelle dont parle CineAudio par ailleurs, qui n'est pas normalisée à ma connaissance, mais permet de faire des choses intéressante dans le réglage d'une salle. Mais la plupart des installateurs soignent l'image mais font le réglage du son vite fait en passant... Ce qui n'aide pas.
Modifié en dernier par Victoria5 le jeu. 17 oct. 2019 - 13:57, modifié 1 fois.

rappa

Messages : 406
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Message » jeu. 17 oct. 2019 - 12:45

Victoria5 a écrit :
rappa a écrit :Là, tu dépasses largement mes compétences son... C'est une norme de mesure utilisée pour la calibration sono ?
Ce n'est pas ce qu'utilisent nos prestataires ?


Non, c'est un algorithme de mesure du niveau d'un programme (le mixage d'un film, dans notre cas). C'est cet algo (open source) qui est utilisé pour la mesure de loudness des programmes télé selon la norme EBU-R128. En l'utilisant pour analyser le mixage d'un film, on obtient des mesures qui donnent une bonne indication du niveau perçu d'une bande son de film (Integrated, LRA, True Peak...). De là on pourrait facilement imaginer un tableau de correspondance entre mesure et réglage du potentiomètre du processeur son en cabine. Si la chaîne audio est correctement calibrée, bien sûr. Et dans la mesure où il y a un peu tout et n'importe quoi qui est fait en terme de mixage cinéma, parfois (encore constaté récemment sur un film que je ne citerai pas, la différence entre mixage VO et VF, c'était du grand n'importe quoi).

Sinon, la calibration d'une salle de cinéma ne répond pas seulement à une pression acoustique en fonction d'un niveau électrique appliqué à l'ampli, mais aussi à une courbe de réponse (Courbe Iso-X), qui tient aussi compte du volume de la salle, car l'atténuation selon la distance n'est pas la même pour le grave et l'aigu. Et tout ça sans même parler de la réponse impulsionnelle dont parle CineAudio par ailleurs, qui n'est pas normalisée à ma connaissance, mais permet de faire des choses intéressante dans le réglage d'une slle. Mais la plupart des installateurs soignent l'image mais font le réglage du son vite fait en passant... Ce qui n'aide pas.

La courbe de réponse est calée par le réglage du delay en filtration, non ? C'est quelque chose qui est sensé se contrôler périodiquement ? Dans mon esprit une fois que c'était fait (à l'installation) il n'y avait plus besoin de toucher tant que la chaîne sonore ou l'architecture du lieu n'était pas modifiée.

Victoria5

Messages : 685
Enregistré le : ven. 4 sept. 2015 - 16:40

Message » jeu. 17 oct. 2019 - 14:00

rappa a écrit :La courbe de réponse est calée par le réglage du delay en filtration, non ?


Je ne comprends pas cette phrase ?

rappa a écrit :C'est quelque chose qui est sensé se contrôler périodiquement ?


L'image est contrôlée et corrigée périodiquement, pourquoi pas le son ?

rappa a écrit :Dans mon esprit une fois que c'était fait (à l'installation) il n'y avait plus besoin de toucher tant que la chaîne sonore ou l'architecture du lieu n'était pas modifiée.


Je veux bien, mais pourquoi est-il nécessaire de contrôler et corriger périodiquement les réglages en colorimétrie, géométrie, etc... de l'image ? Une fois réglé ça ne devrait pas bouger non plus, non ?

rappa

Messages : 406
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Message » jeu. 17 oct. 2019 - 14:47

Tu as sûrement raison, mais dans mon esprit les éléments optiques sont soumis à une usure physique plus importante.
En tous cas en sono de musique live, la calibration se fait une fois, et ensuite ce ne sont que des contrôles.

rappa

Messages : 406
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Message » jeu. 17 oct. 2019 - 14:48

Victoria5 a écrit :
rappa a écrit :La courbe de réponse est calée par le réglage du delay en filtration, non ?

Je ne comprends pas cette phrase ?

Et bien la courbe de réponse est réglée par le réglage des filtres en bi-amplification, non ? Surtout par le réglage du delay ?

Victoria5

Messages : 685
Enregistré le : ven. 4 sept. 2015 - 16:40

Message » jeu. 17 oct. 2019 - 15:42

rappa a écrit :Tu as sûrement raison, mais dans mon esprit les éléments optiques sont soumis à une usure physique plus importante.
En tous cas en sono de musique live, la calibration se fait une fois, et ensuite ce ne sont que des contrôles.


S'il y a des contrôles, c'est qu'on estime qu'il peut y avoir des corrections à apporter, non ? :mrgreen:

La dérive des composants électroniques, le vieillissement des équipages mobiles d'enceintes, etc... ça influe forcément.

Victoria5

Messages : 685
Enregistré le : ven. 4 sept. 2015 - 16:40

Message » jeu. 17 oct. 2019 - 15:45

rappa a écrit :
Victoria5 a écrit :
rappa a écrit :La courbe de réponse est calée par le réglage du delay en filtration, non ?

Je ne comprends pas cette phrase ?

Et bien la courbe de réponse est réglée par le réglage des filtres en bi-amplification, non ? Surtout par le réglage du delay ?


Je ne comprenais pas trop en quoi les réglages temporels (délai) étaient associés aux réglages fréquenciels (égalisation / filtrage), même si dans les faits l'un influence forcément l'autre.

CineAudio

Auteur du sujet
Messages : 45
Enregistré le : ven. 11 oct. 2019 - 18:22

Message » lun. 4 nov. 2019 - 10:19

rappa a écrit :Je ne comprends pas bien l'intérêt de la démarche, étant donné que ce n'est en aucun cas transposable d'une salle à l'autre (différence de sono et surtout d'acoustique).


Bonjour, Rappa comme le dit Victoria

Victoria5 a écrit :Courbe Iso-X et calibration sont censées rendre les mixages transposables, justement, à quelques impondérables près (remplissage de la salle et légères différences acoustiques entre les salles).

au lieu de légère je dirai simplement différence d'acoustique dans les salles, le mode est enceinte, le réglage (Car il y a différente façon d'obtenir la courbe Iso-2969 et a l'oreille le resulta peut être plus ou moins agréable et donc ont modulera le niveau final d'écoute selon), la précision du matériel de réglage et stout les habitudes d'écoute du personnelle technique en salle et des spectateur.

Le but c'est simplement de démontré d'une par que les films sont rarement projeté a "7". Et que le même film d'un cinéma a l'autre son projeté aussi a des niveau différent.

Et ceux afin que les mixeurs comprennent que "7" c'est pas un niveau d'écoute c'est simplement un niveau de référence de calibrage point barre 776792