2001 : l’odyssée de l’espace... en 70mm

Tout ce qui concerne les formats peu utilisés comme le 16 mm, le 70 mm, le 8 mm, le 9,5 mm, etc
victoria18

Auteur du sujet
Messages : 706
Enregistré le : sam. 31 juil. 2010 - 18:17

2001 en 70mm

Message » mar. 29 mai 2018 - 0:39

Bon j'ai craqué, j'ai été le voir en 70mm car pour le DCP 4K, je le sent mal, les premières infos semblent aller vers des séances uniques à 20h. Comme une programmée au Gaumont Alésia le 13 juin et presque complète (il reste les côtés à l'heure où j'écris). Moi le ciné à 20h à Paris, c'est fini.
Donc la copie de l'Arlequin... Comme il a été écrit plus haut "certains risquent d'être déçus par cette copie"... Déçu, oui ! Couleurs assez délavées avec une nette dérive sur le marron, définition très mauvaise et pas mal de pétouilles et de défauts divers. Curieusement, la dernière bobine (essentiellement la chambre) semble meilleure que les autres, meilleures couleurs, définition plus "70mm". Pour être sûr que ces défauts n'existaient pas au départ (définition et surtout dérive des couleurs), Je me suis passé ce soir des extraits du blu-ray (2K) sur mon écran de 2m de base: Couleurs bien meilleures, stabilité de l'image et pas de défauts. Évidement pas une meilleure définition que le 70mm ! Mais le ressenti est meilleur.
Enfin la bande son est très bonne (je parle du 70mm).
Pour mémoire, il semble que l'Arlequin ait changé de projecteur numérique et le projo argentique a changé de côté, un bonne nouvelle pour l'opérateur, car avec mon gros ventre, je n'avais pu me glisser jusqu'au projecteur lors de ma visite de la cabine pour "The Master" !!

rappa

Messages : 323
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Message » ven. 1 juin 2018 - 11:38

My 2 cents :
Je suis allé à l'Arlequin hier soir.
C'était ma première fois sur du 70 et à l'Arlequin. Belle salle, personnel sympa.
Pour la technique : le son était vraiment bon, fort mais pas désagréable.
Assez déçu par l'image par contre : un fort scintillement (effet de flash), surtout sur la première demi-heure, ça m'a un peu gâché le plaisir. La copie était pas parfaite, beaucoup de dérive colorimétrique sur les bords (grosse dérive magenta côté cour sur certaine scène).
Après ça reste un super film, j'étais ravi de le voir sur grand écran et ça fait plaisir de revoir de l'argentique. Esthétiquement c'est vraiment chouette, et puis c'est 98% de l'histoire du cinéma qui s'est écrite ainsi. Par contre (peut être que je vais me faire lyncher ici en disant ça :oops: ), mais techniquement on est très loin d'un DCP moyen, alors que ce type de projection est censé être le top niveau analogique.

victoria18

Auteur du sujet
Messages : 706
Enregistré le : sam. 31 juil. 2010 - 18:17

Message » ven. 1 juin 2018 - 15:45

rappa a écrit : Par contre (peut être que je vais me faire lyncher ici en disant ça :oops: ), mais techniquement on est très loin d'un DCP moyen, alors que ce type de projection est censé être le top niveau analogique.


Relire mon texte plus haut dans le post. Le problème, c'est qu'un tirage 2018 d'un "vieux" 70mm, n'est pas un service à rendre au format !

Je me rappelle avoir entendu une dame à la cinémathèque il y a deux (trois?) ans, pour une projection copie "vintage" des Cheyennes de John Ford, dire à son fils : "J'ai voulu te montrer ce qu'était le 70mm". La pauvre : couleurs absentes, net sur les côtés flou au centre, mais la définition, le piqué étaient là, (sur les côtés en tous cas !), rien à voir avec la copie de 2001. De même, vu "West side story" il y a deux ans : copie neuve tirage récent, pareil que 2001 : grain, dérive vers le brun. Je pense qu'il faudrait arrêter de retirer du 70mm, si c'est avec cette qualité ! Çà ne rend pas service au format ! Autant un bon DCP 4K restauré.

rappa

Messages : 323
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 - 12:04

Message » ven. 1 juin 2018 - 16:25

Il est certain que ça doit jouer en effet.
J'essaierais de voir d'autres proj en 70, mais je me demande vraiment si en terme de contraste et de nuances (notamment dans les valeurs sombres) c'est une techno qui peut rivaliser à ce qui se fait aujourd'hui en numérique.
En tout cas il y a une esthétique inimitable, si j'ai à nouveau l'occasion de voir un bon film tourner en argentique je m'y rendrais.

alexios

Messages : 103
Enregistré le : jeu. 21 mai 2015 - 19:54

Message » ven. 1 juin 2018 - 19:04

victoria18 a écrit :Bon j'ai craqué, j'ai été le voir en 70mm car pour le DCP 4K, je le sent mal, les premières infos semblent aller vers des séances uniques à 20h. Comme une programmée au Gaumont Alésia le 13 juin et presque complète (il reste les côtés à l'heure où j'écris). Moi le ciné à 20h à Paris, c'est fini.


Sortie le 20 juin au Max Linder. Pas de mention de séance unique, donc sortie "normale" à mon avis.

affiche-cine

Avatar du membre
Messages : 2452
Enregistré le : mar. 22 nov. 2011 - 23:51
Localisation : Paris
Contact :

Message » ven. 1 juin 2018 - 20:49

rappa a écrit :je me demande vraiment si en terme de contraste et de nuances (notamment dans les valeurs sombres) c'est une techno qui peut rivaliser à ce qui se fait aujourd'hui en numérique.


Et bien justement, il me semble que c'est dans les valeurs sombres que l'argentique rivalise...

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3753
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Message » sam. 2 juin 2018 - 2:27

affiche-cine a écrit :Et bien justement, il me semble que c'est dans les valeurs sombres que l'argentique rivalise...
…et quelle serait l'explication technique / optique / chimique à ces meilleures valeurs dans le sombre en 70mm ? Pour le piqué, la netteté, ok je comprends mais un « meilleur sombre » ? C'est une vraie question, hein, je dis pas que c'est pas possible.

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7015
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » sam. 2 juin 2018 - 10:22

Pas faux que la technologie DLP elle-même, majoritaire fait souvent des noirs un bouchés avec de la résiduelle. Mais ça progresse, j'ai beaucoup aimé le rendu de l'image dolby-vision que j'ai vu par exemple. Si tu bosses en Sony, Cœur Noir, tu as sans doute un meilleur contraste que les DLP classiques. Ceci dit, de même, que tout est plus beau juste après la maintenance (annuelle, mais est-ce suffisant?) en numérique, puis dérive, le potentiel de l'argentique est théorique et ne se perçoit pas sur tous les tirages.
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

affiche-cine

Avatar du membre
Messages : 2452
Enregistré le : mar. 22 nov. 2011 - 23:51
Localisation : Paris
Contact :

Message » sam. 2 juin 2018 - 10:52

Coeur Noir a écrit :
affiche-cine a écrit :Et bien justement, il me semble que c'est dans les valeurs sombres que l'argentique rivalise...
…et quelle serait l'explication technique / optique / chimique à ces meilleures valeurs dans le sombre en 70mm ? Pour le piqué, la netteté, ok je comprends mais un « meilleur sombre » ? C'est une vraie question, hein, je dis pas que c'est pas possible.


En effet, "meilleur sombre" n'est pas une expression officielle, j'avais traduit par "profondeur des noirs".

Le problème avec l'argentique, c'est que pour un même film il peut y avoir des dizaines de tirages différents et autant d'appréciations différentes. Pour un classique des années 1940 par exemple, on pourra voir une copie nitrate, un retirage safety des années 50, un glonflage 70mm dans les années 1960, une copie 16mm open mate dans les années 1970, une ressortie Action Gitanes dans les années 1980... Qui auront toutes des qualités esthétiques différentes.

Une des beautés de l'argentique est de mettre en évidence que l'oeuvre-film n'est pas une et que par conséquent toute expérience de spectateur est singulière.

Yannick

Avatar du membre
Messages : 4042
Enregistré le : mer. 22 sept. 2010 - 16:17
Contact :

Message » sam. 2 juin 2018 - 21:10

affiche-cine a écrit :
Une des beautés de l'argentique est de mettre en évidence que l'oeuvre-film n'est pas une et que par conséquent toute expérience de spectateur est singulière.


Tout pareil, à part que je dirais "objet-film" :)
Image

Hobby : visiter les cabines ♥

En recherche d'emploi.
CV ICI LIEN CLIQUABLE

affiche-cine

Avatar du membre
Messages : 2452
Enregistré le : mar. 22 nov. 2011 - 23:51
Localisation : Paris
Contact :

Message » sam. 2 juin 2018 - 21:26

Yannick a écrit :
affiche-cine a écrit :
Une des beautés de l'argentique est de mettre en évidence que l'oeuvre-film n'est pas une et que par conséquent toute expérience de spectateur est singulière.


Tout pareil, à part que je dirais "objet-film" :)


Pas moi :twisted:

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3753
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Message » dim. 3 juin 2018 - 0:37

Hélas je n'ai que des Christie sous la main… et je ne cherchais vraiment pas la comparaison entre num' et pelloch', mais bien une explication « tangible » au fait que la profondeur des noirs serait meilleure en 70mm. C'est dû à la meilleure définition « chimique » d'un support plus grand ? Ou c'est « seulement » parce que davantage de soin était apporté au tirage 70mm ( qualité des bains, vitesse et séchage, etc… ) on sait tous que les copies d'exploitation 35mm étaient dégueulasses donc des fois les amoureux de la pellicule me font doucement rigoler…

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7015
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » dim. 3 juin 2018 - 9:03

Même dégueulasse, sur un bon tirage 35 les noirs avaient parfois une profondeur intéressante.
Et figure-toi qu'il y a aussi des DCP dégueulasses, et que lorsqu'ils ne le sont pas, il n'y a pas toujours de personnel dans les cinémas, maintenant pour diagnostiquer les autres problèmes. Enceintes qui grésillent, pixels morts, contenus inadaptés au public, ou deux pubs identiques de suite, xénon en fin de vie... Les exploitants qui me disent que le numérique a réglé tous leurs problèmes (je ne te vise pas Cœur Noir) me font rigoler aussi. Ils me prouvent juste qu'ils se foutent de ce qui se passe à l'écran, tant que personne ne s'en plaint, ils encaissent.
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

affiche-cine

Avatar du membre
Messages : 2452
Enregistré le : mar. 22 nov. 2011 - 23:51
Localisation : Paris
Contact :

Message » lun. 4 juin 2018 - 3:29

Vu ce soir en 70mm à L'Arlequin !

C'était superbe... Je ne sais pas où vous avez vu des couleurs ternes, délavées mais il faut arrêter de regarder des BRD pour lesquels les contrastes sont poussés à fond pour que les images soient mises au goût du jour (genre écran de Iphone).

Les couleurs sont TRES crédibles (cf la photo des années 60-70) et l'image piquée, les plans truqués présentent plus de grain mais c'est normal. Mais est-ce que ceux qui gardent un souvenir ému de leurs expériences 70mm dans les années 60-70 n'ont pas un peu sublimé leurs projections ?
Alors oui, ce n'est pas de l'IMAX 70/15, mais c'est quand même très beau, le 70/5 étant conçu pour : tirer une grande et belle image, et produire une image presque aussi large que du scope mais sans anamorphose et donc avec une super netteté sur sa surface.

Pas de scintillement anormal, une stabilité correcte, juste une lumière perfectible (un peut trop blanc en bas à droite).

Le numérique n'est pas près de pouvoir nous proposer une expérience de spectateur aussi vivante !

Merci Mr Nolan ! (je ne croyais pas écrire ça un jour !)

Yannick

Avatar du membre
Messages : 4042
Enregistré le : mer. 22 sept. 2010 - 16:17
Contact :

Message » lun. 4 juin 2018 - 9:13

affiche-cine a écrit :
Merci Mr Nolan ! (je ne croyais pas écrire ça un jour !)


ola ola ola ola ola ola ola ola ola ola ola
ola ola ola ola ola ola ola ola ola ola ola ola
Image

Hobby : visiter les cabines ♥

En recherche d'emploi.
CV ICI LIEN CLIQUABLE