Syndrome du vinaigre

Tout ce qui concerne les formats peu utilisés comme le 16 mm, le 70 mm, le 8 mm, le 9,5 mm, etc
affiche-cine

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 2380
Enregistré le : mar. 22 nov. 2011 - 23:51
Localisation : Paris
Contact :

Re: Syndrome du vinaigre

Message » ven. 21 sept. 2012 - 23:26

Bon ben, j'ai rien dit alors... 0001236

Charles

Messages : 2452
Enregistré le : ven. 6 juin 2008 - 17:07

Message » ven. 21 sept. 2012 - 23:29

Le 9,5 et les tri-films Heurtier.

C'est un appareil très sophistiqué pour son époque et on confond beaucoup de choses qui fond écrire des choses inexactes. Il y a eu deux modèles, Heurtier parlait de Groupes et des variantes au fil dans ans....

Le groupe N°1 était le Super Tri, parfois aussi connu sous le nom de 53. Je reconnais que celui-ci a d'énormes limites et qu'il n'est pas génial. Mais c'était un version "budget"

http://tsfetplus.pagesperso-orange.fr/2 ... ionner.jpg

Le groupe N° 2 était le HSM et je ne pense pas qu’il existe un chrono plus universel (il ne lui manque que le "S8"). Je ne me suis pas penché sur la question, il doit lui manquer aussi le 8 magnétique couché (pas certain)

Il fait du bruit, mais c'est à un niveau TRÈS acceptable. Il prend 600m et pas 1200 (en option), il est en 110 V et demande un survolteur-dévolteur 110V . Le démarrage demande d'avoir un condensateur moteur en PARFAIT état d'accord.! Son ampli repose sur une pentode et manque - c'est relatif - un peu de puissance.

Sa critique vient du fait que peu de gens ont la documentation TECHNIQUE de cet appareil et qu'ils lubrifient/graissent avec des choses pas adaptées... Si Heurtier avait SA graisse Heurtier, il faut utiliser un équivalent (c'est du Castrol) et retirer la vieille graisse. L'huile TF est de l'huile TF et pas de la vaseline. Il y a une viscosité à respecter et virer l'huile gommée.

Ensuite les procédures d'alignement sont très strictes et il faut un jeu de cales pour le régler et c'est un ordre bien précis... Et même des outils spéciaux comme des piges qu'il faut refaire au 1/100ième ou avoir.

Je pense au bloc de tête en particulier, il est coton. Alors mal réglé, il sort de .. la merde. C'est pareil pour la base optique. Le focalisateur (objectif entre l’excitatrice et le miroir )doit-être nickel, le miroir de retour AVANT la cellule sans huile et la cellule alignée et pas pompée. Idem pour la tête magnétique, le calibrage du bloc "usine" c'est une procédure... J'ose à peine parler des ressorts...

Je pense que beaucoup nettoient juste un chrono brocante et basta. Il est compliqué et ça ne marche pas comme ça. J'assure que bien réglé, ça demande environ 4H, c'est un très bon chrono et UNIVERSEL. Et on trouve encore assez facilement les pièces.

affiche-cine

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 2380
Enregistré le : mar. 22 nov. 2011 - 23:51
Localisation : Paris
Contact :

Message » sam. 29 sept. 2012 - 23:40

Revenons à nos moutons...

J'ai donc commençé un travail d'archivage de ma collection :

- Aujourd'hui, j'ai inséré un papier Ph dans chaque boite de film et ajouté des colonnes "stade ph" bobine par bobine dans le fichier xls de mon stock.

- Demain, ouverture des boite, lecture et saisie des résultats (aïe). J'utilise cette grille de lecture :

Image

- Puis tri de la collection par taux d'acidité.

- Ensuite, dès réception du Kelmar Media Cleaner et du Filmguard, je traite les films les plus inquiétants (j'ai lu qu'en nettoyant un film on faisait tomber l'acidité, ce qui permet de ne pas atteindre le point d'auto-catalyse).

- Puis fabrication de capteurs d'acide acétique adaptés (donc souples) aux boites de 16mm.

-Descente à la cave des films les plus acides et isolation des films définitivement vinaigrés.

- Climatisation de la pièce de stockage en été (?).

J'espère ainsi augmenter significativement la qualité de stockage de ma collection... Si vous avez une expérience en la matière, n'hésitez pas à m'en faire part !

Charles

Messages : 2452
Enregistré le : ven. 6 juin 2008 - 17:07

Message » dim. 30 sept. 2012 - 0:33

Très bien ! Pensez à isoler les films qui sentent nettement le vinaigre ou à un pH acide. Du moins dans un premiers temps, les capteurs ensuite vont bloquer.

affiche-cine

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 2380
Enregistré le : mar. 22 nov. 2011 - 23:51
Localisation : Paris
Contact :

Message » mer. 3 oct. 2012 - 9:37

Soldat au rapport !

Après dépouillement et relevé des petits papiers Ph, voici les résultats :

- 1% des copies sont au stade 3 ou plus, donc définitivement vinaigrées
- 20% des copies sont au stade 2 selon le barême AD strip, c'est à dire proche ou même arrivées au point autocatalytique.
- 39% sont au stade 1+ (j'ai baptisé ainsi le niveau le plus grave du stade 1).
- 39% sont au stade 1- (j'ai baptisé ainsi le niveau le moins grave du stade 1).
- 1% sont au stade 0+
- 0% au stade 0-

Voici quelques observations :

- Le stade 0- n'existe pas, toutes les copies sont acides, il faut prendre cela comme une normalité (ma collection est composée quasi exclusivement de copies triacétates des années 50).
- La seule copie quasiment non acide est une copie en Kodachrome des 50's, y aurait-il un rapport ?
- Le stade de dégradation / d'acidité n'a pas vraiment de rapport avec l'odeur du film. Un film peut-être au stade 2 et ne pas dégager d'odeur particulièrement alertante. D'autant plus que les films ont finalement des odeurs assez diverses liées à leurs différentes émulsions et aussi aux produits divers utilisés par les précédents propriétaires des copies (certaines sentent la graisse de moteur !), chaque collectionneur ayant ses petites croyances...
Bien sur, un film définitivement vinaigré sent toujours le... vinaigre.
- La lecture des bandelettes Ph est assez délicate, j'ai essayé d'être le plus juste et surtout le plus regulier possible dans ma cotation, mais il y a un caractère subjectif dans les couleurs. La grille de lecture fournie n'est pas suffisante car les couleurs ne sont pas fidèles, j'ai donc aussi procédé par comparaison des papiers Ph précédemment observés. C'est donc "à l'expérience".
- J'ai donc fait une pile des films inquiétants en vue d'un nettoyage de la copie ET de sa boite, et je les ai isolés.

Conclusion :

collectionneurs, pas de panique, votre collection est acide, c'est inévitable. Ce qui importe est d'éviter l'accumulation d'acide sur le film et dans la boite. En fait, le film "transpire" de l'acide acétique et il faut le "laver" afin de retirer cet acide. Cela passe par un nettoyage au Kelmar Cleaner (au autre) + FilmGuard.
D'après le forum FilmTech, l'opération fait tomber l'acidité d'au moins un stade.
Ensuite, si le film est repassé en stade 1 ou moins, on le remet dans sa boite assorti d'un capteur d'acide acétique (cf la notice de Charles).
Ensuite, il me semble raisonnable de surveiller toutes ses copies une fois par an, après l'été par exemple.
Bien sur, les copies en stade 2 ou + même après nettoyage ne doivent pas retourner dans des boites et doivent être isolées du reste de la collection.
Et l'été, il faut tempérer la pièce de stockage, si on reste en dessous de 20°, je pense que c'est bien.
Finalement, tout cela m'a rassuré, le syndrome du vinaigre n'est pas un sortilège magique comme le pensaient les anciens collectionneurs. Il s'explique de manière simple et l'acidité naturelle des films peut-être contrôlée.

J'espère que mes petits retours d'expérience seront utiles aux collectionneurs (la plupart de ceux que je connais ne prend aucune mesure particulière de conservation de sa collection de films), n'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions ou des idées à partager.

Merci.

diproj

Avatar du membre
Messages : 3119
Enregistré le : ven. 21 oct. 2011 - 13:17
Localisation : entre les toilettes et la cabine suivant les pannes

Message » mer. 3 oct. 2012 - 11:39

Bonjour Affiche-Ciné
pour ce qui est des relevés des papiers PH je ne peux pas t'aider (daltonien)
par contre la dernière fois que j'ai été a Bois D'Arcy ils ont parlés du niveau de serrage des bobines ils se sont aperçu que les bobine trop serrées avait tendance a se dégrader plus vite et étaient plus sensibles au variations de température contrairement a ce qu'ils croyaient donc ils on repris une grande partie du stock pour les desserrés et les ré-stockés mais tu étais peut être déjà au courant.
Bon courage
autre info je vais normalement faire des travaux dans un de mes ciné 1er trimestre 2013 je vais donc avoir a débarrasser un stock d'affiche si cela t'interresse envoie moi un MP je te tiendrait au courant je compte fermer environ 1 mois avant la démolition donc cela laisse le temps de se retourner
" Je ne sais pas si Dieu existe, mais s'il existe, j'espère qu'il a une bonne excuse ." Woody Allen.
Avec toutes les horreurs que l'homme commet au nom de Dieu il ne va rien rester pour le diable.

affiche-cine

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 2380
Enregistré le : mar. 22 nov. 2011 - 23:51
Localisation : Paris
Contact :

Message » mer. 3 oct. 2012 - 11:58

Merci Diproj,
merci pour l'info concernant Bois d'Arcy, je n'étais pas au courant. En fait, ça semble logique, une bobine pas trop serrée laisse mieux circuler l'air. Trop serrée ça concentre l'acidité, ça "confit" le film (je dis ça d'instinct).
Pour moi, ce n'est pas un problème, comme je n'utilise pas de table pour le rembobinage, ce n'est jamais très serré... Mais c'est vrai que j'ai vu des collectionneurs qui font des galettes dures comme du bois.

Charles

Messages : 2452
Enregistré le : ven. 6 juin 2008 - 17:07

Message » mer. 3 oct. 2012 - 12:20

Bois d'Arcy a flingué un paquet de copies en serrant comme des malades. Outre le problème de dégradation, ils collaient. J'ai vu des pistes magnétiques littéralement s’arracher. Sur des copies protégées au Film-Guard, le risque est minime. Je crois que Bois d'Arcy n'utilise pas ce produit.

Il avaient fait des essais avec un produit "définitif" 3M (une sorte de vernis transparent) et il finissait par se fissurer. C'était un truc fait pour le ShowScan et l'Imax et je pense que c'est arrêté. Certains ont dit du mal du FilmGuard, c'est un excellent produit quand on l’applique proprement.

Il y a aussi des copies et croyez -moi que c'est très mauvais. Je sais ce qu'il y a dedans et c'était simplement une idée géniale de Brad.

darklover

Avatar du membre
Messages : 798
Enregistré le : mar. 11 mai 2010 - 13:33
Localisation : Paris

Message » mer. 3 oct. 2012 - 19:39

Le labo Deams à apparement un produit miracle :
http://www.laboratoiredaems.fr/conservation.html

affiche-cine

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 2380
Enregistré le : mar. 22 nov. 2011 - 23:51
Localisation : Paris
Contact :

Message » jeu. 4 oct. 2012 - 21:05

darklover a écrit :Le labo Deams à apparement un produit miracle :
http://www.laboratoiredaems.fr/conservation.html


N'étant pas croyant, je suis un peu sceptique. Je pense qu'avec un travail raisonné et méticuleux on peu contrôler l'acidité de ses films.
Et puis, quand on lit entre les lignes, on comprend bien que ce n'est pas si miraculeux...

affiche-cine

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 2380
Enregistré le : mar. 22 nov. 2011 - 23:51
Localisation : Paris
Contact :

Message » sam. 13 oct. 2012 - 0:29

Voilà, j'ai reçu mon Kelmar Media Cleaner 35 mm :

Image

Maintenant, il faut que je l'adapte pour le 16mm.

Il s'agit donc de remplacer le yoyo 35mm d'entrée par un yoyo 16mm.
Ensuite, il faut réduire l'entraxe du cabestan pour ne pas que le film 16mm tombe au fond. Je vais retirer le noyau et le remplacer par un noyau plus étroit afin que le film 16mm puisse entrainer la cabestan en reposant sur les 2 boudins en caoutchouc et ainsi tourner à la bonne vitesse.

L'un d'entre-vous aurait-il une expérience de ce genre de transformation ?

diproj

Avatar du membre
Messages : 3119
Enregistré le : ven. 21 oct. 2011 - 13:17
Localisation : entre les toilettes et la cabine suivant les pannes

Message » sam. 13 oct. 2012 - 0:57

les galets sont t'ils montés sur roulement ou sur un axe avec une bague sinon il faut ou trouver des galets 16 mais l'axe risque d’être d'un diamètre différent ou faire tourner des galets 35 par un tourneur pour les ramener au diamètre 16
" Je ne sais pas si Dieu existe, mais s'il existe, j'espère qu'il a une bonne excuse ." Woody Allen.
Avec toutes les horreurs que l'homme commet au nom de Dieu il ne va rien rester pour le diable.

affiche-cine

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 2380
Enregistré le : mar. 22 nov. 2011 - 23:51
Localisation : Paris
Contact :

Message » ven. 19 oct. 2012 - 22:56

Salut, salut,

j'ai donc commencé la modif de mon Kelmar Cleaner :
j'ai démonté le gros cabestan qui sert à entrainer le système des media pads, retiré le noyau entre les 2 disques et remplacé par 4 allumettes afin d'avoir l'écartement du 16mm.
Puis, j'ai resolidarisé les 2 disques avec 2 petites tiges filetées (récup Ikéa).
Et enfin, j'ai replacé l'ensemble sur l'axe et entortillé un elastique entre l'axe et les tiges afin qu'ils soient solidaires.
Et ça marche !
Il ne me reste plus qu'à remplacer le yoyo 35mm par un 16mm...

Image

Image

Image

Voilà...

Après, je vais me bricoler une "girafe" dont les bobines seront entrainées par un moteur avec un variateur de vitesse afin d'obtenir une sorte de banc de nettoyage de films...

diproj

Avatar du membre
Messages : 3119
Enregistré le : ven. 21 oct. 2011 - 13:17
Localisation : entre les toilettes et la cabine suivant les pannes

Message » sam. 20 oct. 2012 - 7:01

ça m'a l'air bien parti cette modif l'avantage avec les problèmes c'est qu'il y a des solutions.
" Je ne sais pas si Dieu existe, mais s'il existe, j'espère qu'il a une bonne excuse ." Woody Allen.
Avec toutes les horreurs que l'homme commet au nom de Dieu il ne va rien rester pour le diable.

affiche-cine

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 2380
Enregistré le : mar. 22 nov. 2011 - 23:51
Localisation : Paris
Contact :

Message » sam. 20 oct. 2012 - 8:47

Oui, et j'oserai citer un grand penseur : "s'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème"...