problème avec les gens du voyage

Discussions en rapport avec le cinéma et les techniques cinématographiques.
ragnarsdrapa

Auteur du sujet
Messages : 17
Enregistré le : dim. 13 sept. 2015 - 15:49

problème avec les gens du voyage

Message » dim. 22 avr. 2018 - 17:07

Bonjour,

Je fais partie d'un cinéma de province, nous n'avons aucun problème de clientèle si ce n'est quelques clients parmi les gens du voyage (attitude en salle, bavardage, se déplacent incessamment pendant la projection, toilettes dégradées etc...).

J'aurais aimé savoir comment vous gérez la clientèle à problème en général. a-t-on le droit de refuser des clients ? peut-on les mettre dehors pendant la projection pour ce genre d'attitude ?

Nous allons en salle régulièrement les réprimander mais leur attitude a ce sujet est désinvolte voire moqueuse

Nous n'avons pas de personnel de sécurité, et la police n'est pas d'un très grand soutien (elle nous affirme avoir conscience du problème dans les commerces mais ne peut pas intervenir si ce n'est être présente à la sortie pour "leur montrer qu'on les a appeler".

Notre clientèle est à bout de nerfs et nous perdons sans cesse des clients ayant passé une mauvaise séance.

Merci à tous pour vos témoignages et vos réponses.

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3807
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Message » dim. 22 avr. 2018 - 22:21

Interdire l'entrée d'un établissement à quelqu'un qui est prêt à payer sa place, c'est interdit : ça s'appelle un refus de vente en terme poli, du délit de sale gueule dans le langage de tous les jours.

( je m'abstiens de commenter davantage l'aspect discriminatoire des propos même si ça me démange )

Par contre, une place vendue signifie la conclusion d'un contrat entre le vendeur et l'acheteur :
1- le ciné garantit à ses clients les meilleures conditions de confort et de sécurité pour ses projections,
2- le client s'engage à respecter le règlement intérieur de l'établissement.

Si le contrat n'est pas respecté par l'un ou l'autre, des « sanctions » sont envisageables : remboursement des places, interruption des séances, appel aux forces de l'ordre, etc…

…mais seulement possible après que la vente ait eu lieu et après constatation de la rupture de son contrat implicite.

Donc conseils : ne jamais constater « seul », le faire avec témoin quitte à impliquer les spectateurs « dérangés », prendre des photos / vidéos ( merci les téléphones à tout faire ), ne jamais tarder à appeler police / gendarmerie / pompiers. Au mieux ils viennent, au pire c'est consigné quelque part. Porter plainte ou déposer des mains courantes.

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7031
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » dim. 22 avr. 2018 - 22:57

+1 sur tout, mais notons qu'un règlement intérieur explicite (et affiché) s'il n'existe pas, facilite la gestion du conflit (par rapport à un règlement implicite.) Les pratiques culturelles pouvant encore être qualifiées de locales, avec ça, tout le monde à la référence du comportement attendu! :wink:
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

vekoma

Avatar du membre
Messages : 5008
Enregistré le : lun. 2 nov. 2009 - 23:15
Localisation : Besançon

Message » dim. 22 avr. 2018 - 23:17

Et pour ne pas que ce règlement soit loupé, dans un ciné que je fréquente, il y a maintenant un carton devant les films à risque (films violent/horreur principalement), blablatant sur le respect d'une séance de ciné et sur le fait que le ciné se réserve le droit de virer sans remboursement, et "au pire des cas" en appelant les forces de l'ordre...

Donc le carton, c'est pas mal ! ça calme un peu déjà

jeanphi

Messages : 39
Enregistré le : jeu. 18 févr. 2016 - 15:14
Localisation : Le Cannet (06110)

Message » lun. 23 avr. 2018 - 1:13

j'ai eu le cas de problèmes avec les Roms mais c'était d'un autre ordre.
A savoir que des jeunes prétendais que le précédent prestataire les laissait aller gratuitement voir le film si il avait démarré depuis un moment ou vers la fin.
Un adulte disait que ça devait être gratuit pour lui quand il amenait son enfant voir un film d'animation.
A chaque fois j'ai refusé.
Quand des personnes ont des mauvais comportements,quelque soit leurs couleurs de peau ,on ne doit pas accepter POINT BARRE.
C'est le confort des spectateurs qui prime.

ragnarsdrapa

Auteur du sujet
Messages : 17
Enregistré le : dim. 13 sept. 2015 - 15:49

Message » lun. 23 avr. 2018 - 15:57

Merci pour vos réponses.

Coeur noir, je ne voulais faire aucune discrimination, et j'ai bien précisé que ce n'était qu'une poignée de ces personnes qui posaient problème.

Un règlement intérieur est affiché, ainsi qu'un carton avant les séances incitant au calme, et annonçant effectivement l'expulsion en cas de problème.

Donc si je vous suis bien la police n'a pas le droit de refuser d'intervenir en cas de problème en salle ?

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3807
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Message » mar. 24 avr. 2018 - 17:12

jeanphi a écrit :Quand des personnes ont des mauvais comportements,quelque soit leurs couleurs de peau ,on ne doit pas accepter POINT BARRE.
C'est le confort des spectateurs qui prime.

Oui ok, quels que soient leur couleur de peau, leur âge, leur religion, leur origine sociale, etc, etc… mais tu ne peux prendre des mesures qu'APRÈS avoir vendu la place.

Quant à la Police, je ne sais pas quelle est son obligation à intervenir ou pas… mais bon si tu places les mots sécurité, danger, bagarre quand tu les appelles à priori ils viennent. Si tu leur dis juste que tu perds des clients pas contents, bah c'est pas vraiment leur problème… et encore une fois, les clients pas contents qui râlent et qui fuient ou qui ne signalent les pépins qu'après la séance terminée, eux aussi ils ont le droit d'appeler la Police.

Papy

Avatar du membre
Messages : 1150
Enregistré le : sam. 17 mai 2008 - 16:26
Localisation : lille hellemmes
Contact :

Message » dim. 7 oct. 2018 - 14:30

j'ai interrompus une séance à cause de jeunes qui faisaient le bordel dans la salle et c'est des clients qui les ont
vidé