techniciendecinema.net

Discussions en rapport avec le cinéma et les techniques cinématographiques.
Keurdelion

Auteur du sujet
Messages : 431
Enregistré le : lun. 1 juin 2009 - 10:38

techniciendecinema.net

Message » mar. 5 sept. 2017 - 22:27

Il va falloir que notre site s'adapte au monde moderne et change de nom.

Evolution de notre convention collective et disparition officielle de l'opérateur-projectionniste qui n'est donc désormais plus un métier, juste un souvenir. Le nouvel intitulé de poste est technicien de cinéma (pour ceux qui ne font que ça) ou technicien agent de cinéma (pour ceux qui font aussi du taff dans le hall).

Victoria5

Messages : 291
Enregistré le : ven. 4 sept. 2015 - 16:40

Message » mer. 6 sept. 2017 - 12:09

C'est très con comme dénomination, car des techniciens de cinéma il y en a plein, en tournage et post-production (des dizaines voire centaines de métiers différents).

Phane

Avatar du membre
Messages : 1095
Enregistré le : ven. 25 avr. 2008 - 12:46
Localisation : F-75018
Contact :

Message » mer. 6 sept. 2017 - 14:02

Victoria5 a écrit :C'est très con comme dénomination,

Ça se tient. "agentdecabine.org" sonne beaucoup mieux...
ImageImageImage

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3301
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Message » jeu. 7 sept. 2017 - 19:33

« des techniciens de cinéma » appliqué au lieu, et non à l'activité dans son sens large et général, c'est pas si con, c'est pas glamour certes.

Victoria5

Messages : 291
Enregistré le : ven. 4 sept. 2015 - 16:40

Message » ven. 8 sept. 2017 - 13:19

Dans ce cas "technicien d'exploitation cinématographique" me semble plus adapté.
Il était aussi question à une époque d'un CQP pour remplacer l'actuel CAP, discuté à la CST, j'ai l'impression que rien de tout cela n'a abouti ?

Walzau

Messages : 9
Enregistré le : ven. 29 juil. 2016 - 4:49

Message » ven. 8 sept. 2017 - 21:35

Perso je propose "jappuiesurdesboutons.fr"

MOSS

Avatar du membre
Messages : 6616
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » ven. 8 sept. 2017 - 22:42

De mon côté, je ne sais pas encore comment je digère cette dénomination, mais ça me plaît qu'il y ait toujours le mot cinéma (personnellement, quand j'ai passé mon CAP, il s'appelait "opérateur projectionniste de l'audiovisuel." Bof bof....) Ensuite, si c'est une dénomination globale qui englobe le rôle de projectionniste avec tous les a côtés que le terrain lui adjoint parfois, je crois que ça pourrait me convenir. Je ne suis pas fan de la polyvalence totale qu'implique les mutation de notre secteur, et ça me plaît de pouvoir revendiquer n'être qu'un projectionniste dans certaines prestations. Mais c'est pas mal de prendre acte que le quotidien du peuple des cabines peut ressembler à bien d'autre chose... Au moins, cet autre métier à un nom officiel.
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

jeanfi

Messages : 15
Enregistré le : mar. 25 févr. 2014 - 19:32

Message » sam. 9 sept. 2017 - 23:52

Au moins une personne (keurdelion) qui a compris que le métier n'existe plus mis à part dans les cinémathèques.Je dis de façon trivial qu'on est devenu des larbins.Mais ça plaît pas aux personnes d'AFOMAV.Pourtant la réalité est là.Par ailleurs,depuis 2014,le décret de 1961 a été abrogé ce qui fait que le CAP n'est plus obligatoire.Donc,en clair le cinématographe n'existe plus place au multimédias.

Stef89

Messages : 70
Enregistré le : lun. 13 juil. 2015 - 17:06

Message » dim. 10 sept. 2017 - 10:35

jeanfi a écrit :Au moins une personne (keurdelion) qui a compris que le métier n'existe plus mis à part dans les cinémathèques

Je vois ça un peu de l'extérieur n'étant pas salarié de cinéma, mais a lire ce forum, le métier semble loin de ne plus exister. On dirait plutôt que certains cinémas choisissent de délocaliser les compétences via le réseau internet et que d'autres tiennent à garder les compétences en interne. D'ailleurs malgré la non obligation du CAP, il est encore assez souvent demandé par des employeurs. Et on dirait aussi que certains projectionnistes ont trouvé de nouveaux intérêts au numérique là où d'autres n'y ont vu que du pouss'boutonnisme (on est bien d'accord, c'est un constat perso, pas un jugement).

Même si la situation empire (et faudra me dire où la reconnaissance du travail salarié n'empire pas), prétendre que tout est foutu pour les "techniciens de cinéma" purement et simplement, c'est plutôt le travail du patron ingrat :mrgreen:

yazid

Messages : 1
Enregistré le : sam. 9 sept. 2017 - 12:30

Message » dim. 10 sept. 2017 - 11:13

Bonjour,
J'aimerai avoir votre aide.
J'ai un problème avec mon Barco DP 2K 10s, on lançant l'interface du serveur IMS 1000, ce dernier n'arrive plus communiquer avec le projecteur.
et sur le statut :
mariage physique : active
mariage actif : not active
Merci de m'aider.

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3301
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Message » dim. 10 sept. 2017 - 14:18

Au fait Keur, t'as des références pour ces nouveaux termes, je les ai pas vu passer dans une circulaire fncf ou autre…

Par ailleurs,depuis 2014,le décret de 1961 a été abrogé ce qui fait que le CAP n'est plus obligatoire → là aussi j'aimerais bien une référence "officielle", car "abrogé" ne signifie pas que rien ne remplace l'article… y a eu beaucoup de dépoussiérage législatif / administratif ces dernières années côté cnc et code de l'industrie cinématographique.

MOSS

Avatar du membre
Messages : 6616
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » dim. 10 sept. 2017 - 14:35

"Texci", C'est une nouvelle formation proposée par l'AFOMAV, mais si on sait où me classer pour les regrets de comment qu'on a pris le virage technologique pas comme il faut pour éviter les dégâts, je trouve heureux que les choses évoluent pour ma part. Il faut faire coincider le terrain et les propositions de formation... Je serai même assez pour qu'on envisage une formation complémentaire pour la manipulation de copies de patrimoine pour les volontaires confrontés au support, et qui se heurtent parfois à la confiance des ayants-droits.
Quant au presseboutonisme, il n'a pas attendu le numérique hélas...
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

Phane

Avatar du membre
Messages : 1095
Enregistré le : ven. 25 avr. 2008 - 12:46
Localisation : F-75018
Contact :

Message » dim. 10 sept. 2017 - 20:30

MOSS a écrit :Quant au presseboutonisme, il n'a pas attendu le numérique hélas...

Dans ce cas, que faire si un TExCi en est atteint ???...
Doit-on, comme dans certains films X asiatiques, privilégier la pixelisation de zones corporelles spécifiques ???...
ImageImageImage

Keurdelion

Auteur du sujet
Messages : 431
Enregistré le : lun. 1 juin 2009 - 10:38

Message » dim. 10 sept. 2017 - 23:57

jeanfi a écrit :Au moins une personne (keurdelion) qui a compris que le métier n'existe plus mis à part dans les cinémathèques.Je dis de façon trivial qu'on est devenu des larbins.

Je sais pas ce qu'on a compris en commun.
Moi j'ai compris que l'appellation "opérateur-projectionniste" ne figurera plus dans la convention collective, mais je n'ai pas compris que cela change le rapport entre l'employeur et ses salariés. Le terme de larbin n'a donc pas grand chose à voir parce que j'ai jamais vu qu'un "opérateur-projectionniste" était dispensé du lien de subordination qui caractérise le contrat de travail.

Coeur Noir a écrit :Au fait Keur, t'as des références pour ces nouveaux termes, je les ai pas vu passer dans une circulaire fncf ou autre…

Il faut toujours avoir des camarades syndiqués bien informés dans la vie... :wink: Je peux même te préciser que cet accord a été signé par 3 syndicats : CFDT, FO et CFTC.

Le plus important de l'affaire n'est en fait pas la question de l'appellation "opérateur", même si j'ai lancé le sujet sous cet angle. Dans cette révision de la convention collective il y a surtout la création du profil "agent de cinéma" qui est un agent d'accueil qui lance des séances.
Chacun en pense ce qu'il en veut, pour moi c'est juste la régularisation de ce qui se fait sur le terrain depuis un bail : il n'y a qu'à regarder les offres d'emploi ici pour voir que les cinémas ne recrutent plus que des polyvalents. Bon ben maintenant ça existe aussi dans les textes, c'est définitivement validé.

jeanfi

Messages : 15
Enregistré le : mar. 25 févr. 2014 - 19:32

Message » lun. 11 sept. 2017 - 12:52

Sans aucun doute qu'ils cherchent des polyvalents.Dans les petites structures ça se faisait plus ou moins mais jamais dans les multiplexes au temps de l'argentique.Aujourd'hui,même dans ces lieux,l'opérateur est censé tout faire:confiserie,caisse ,nettoyage entre les séances des salles etc.Et que reste-t-il de la projection?Pas grand chose.Le fait que le terme "d'opérateur-projectionniste" soit enlevé,que le décret de 1961 ait été abrogé en 2014 (article 6 du décret n°2014-794 du 9 juillet 2014) et qu'une simple formation au numérique soit exigé sont là pour entérinner mes dires:le cinématographe n'existe plus dans les "cinémas" commerciaux et puis c'est tout et donc le métier de projectionniste en lui-même.
Quant au rapport de force employeur/employé ça ne change rien puisqu'ils profitent bien du chômage pour nour faire faire n'importe quoi.Mais si vous voulez faire du déni comme les autres tant pis on ne va pas épiloguer non plus.