Pb de vitesse au tournage

Discussions en rapport avec le cinéma et les techniques cinématographiques.
marlenr

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 333
Enregistré le : lun. 14 janv. 2013 - 21:17
Localisation : Maine Et Loire

Pb de vitesse au tournage

Message » lun. 24 juil. 2017 - 9:14

Salut tout le monde,

J'ai tenté d'avoir une réponse sur le forum Lumix mais j'ai l'impression qu'ils sont plus photographes que vidéastes ...
Et peut-être qu'ici, il y en a qui sauront ...

J'ai commencé à tourner un court-métrage avec mon Panasonic GH4. Je souhaite le présenter en festival cinéma. Je prévois donc d'exporter mon projet en DCP.
J'ai choisi de tourner en CINE-D en baissant tous les paramètres (expo, etc.) à -5 en format C4K.
Seulement quand je filme mes personnages de près ou qu'ils ont des gestes rapides, ça saccade.
Ma question est : peut-on rattraper, au moins un peu ça en post-prod avec After Effects ? Si oui, avec quel outil ?
Sinon, si je change de format pour me mettre en 4K 50 i/s, est-ce que je vais avoir des problèmes à l'export du fait que mes premiers plans sont en C4K en 24i/s ? Et est-ce que ça va me faire une différence à l'image entre les plans tournés en C4K et les autres en 4K 50i/s ? Je précise que je croppe mon image pour la sortir en scope.

petitG

Avatar du membre
Messages : 157
Enregistré le : mer. 4 mars 2015 - 19:23
Localisation : Lyon

Message » lun. 24 juil. 2017 - 9:29

Je ne suis pas spécialiste et capable de te répondre.

D'autres seront peut être à même de te répondre. Si tu ne trouves pas ta réponse chez nous, tente repaire.net ;)

Victoria5

Messages : 291
Enregistré le : ven. 4 sept. 2015 - 16:40

Message » lun. 24 juil. 2017 - 11:32

En principe, ça se règle à la prise de vue avec le réglage d'obturateur (shutter en anglais). Ca fait partie des prérogatives du chef-op ou de son assistant.

Régler les problèmes en post-prod, c'est une mauvaise habitude à mon avis, ça coûte toujours plus cher, prend plus de temps, et pour un résultat toujours moins bon.

Voici quelques pistes :

http://www.repaire.net/forums/articles/ ... video.349/

Notamment à partir de "Quelques remarques supplémentaires :"

marlenr

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 333
Enregistré le : lun. 14 janv. 2013 - 21:17
Localisation : Maine Et Loire

Message » lun. 24 juil. 2017 - 12:50

Super : merci Victoria5. Suis encore loin d'être chef-op ;-) ! Mais tu m'as filé les termes qu'ils me manquaient et en cherchant un peu sur le net, j'ai trouvé mon info. Visiblement, je dois tourner en 24i/s avec une vitesse d'obturateur de 1/50s pour avoir un rendu flou cinéma.
Je vais tenter ça cet aprem ...
Voici le lien si certains en ont besoin :
http://www.eos-numerique.com/forums/f102/fps-vitesse-dobturation-et-ralentis-en-video-278531

Victoria5

Messages : 291
Enregistré le : ven. 4 sept. 2015 - 16:40

Message » lun. 24 juil. 2017 - 18:58

Ravi d'avoir pu, a minima, aiguiller tes recherches. Je ne suis pas non plus Chef Op !

Et si je puis me permettre d'insister sur un point (à mon âge c'est normal de radoter), s'il y a quelque chose qui cloche, ne jamais, jamais, jamais se dire "on règlera ça en post-prod", mais essayer de comprendre ce qui ne va pas et le régler dès la prise de vue. Parce que comme dit ci-dessus, ce sera toujours plus long, plus cher et moins bien.

marlenr

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 333
Enregistré le : lun. 14 janv. 2013 - 21:17
Localisation : Maine Et Loire

Message » lun. 24 juil. 2017 - 20:27

Je sais ça Victoria5. Je me suis rendue compte de ces saccades en voyant deux plans déjà tournés. C'est pour ça que j'espère pouvoir corriger le truc. Apparemment, c'est possible avec l'outil "réparation obturateur déroulant" sur After.

J'ai testé en descendant la vitesse à 1/50s. Ça le fait mais c'est casse-gueule à cause de la lumière qui rentre ...

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3301
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Message » mar. 25 juil. 2017 - 2:35

Tu veux dire que ça surexpose ?

« réparation obturateur déroulant » relatif à l'effet « rolling shutter » qui n'est encore pas tout à fait la même chose https://tuto.photo/debuter-la-photograp ... l-shutter/ exemples : http://www.topito.com/top-photos-distor ... ng-shutter

Victoria5

Messages : 291
Enregistré le : ven. 4 sept. 2015 - 16:40

Message » mar. 25 juil. 2017 - 11:45

marlenr a écrit :Apparemment, c'est possible avec l'outil "réparation obturateur déroulant" sur After.


Les traductions français approximatives, c'est toujours un poème. :mrgreen:

Comme le dit Coeur Noir ci-dessus, ce n'est pas tout à fait la même chose. Le rolling shutter est un grand classique des prises de vue vidéo avec appareil photo, qui n'étaient pas prévus pour ça au départ.

marlenr

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 333
Enregistré le : lun. 14 janv. 2013 - 21:17
Localisation : Maine Et Loire

Message » mer. 26 juil. 2017 - 11:34

Oui Coeur Noir, ça a tendance à surexposer. Et si je réduis l'ouverture, ne serait-ce que d'un cran, je n'ai pas assez de lumière ... Bref, le mouvement est plus fluide quand je me mets en réglage manuel et à 1/50s mais j'ai d'autres galères ...
J'ai regardé de plus près cette soit-disant réparation d'obturateur sur After. Effectivement, je me disais que comme ça avait l'air de corriger ce qui est stable, ça pouvait quand-même aider à rectifier le trajectoire de mes personnages ... Mais visiblement , ce n'est pas le bon outil pour donner plus de fluidité ...

johannes

Avatar du membre
Messages : 322
Enregistré le : mar. 3 août 2010 - 14:24
Localisation : strasbourg

Message » dim. 30 juil. 2017 - 21:30

Pour ton pb de mouvement saccadé. Si ton plan a été filmé en 50images par secondes avec une obturation trop rapide (supérieure à 1/100eme de seconde), tu dois pouvoir ajouter un flou de mouvement (motion blur) avec After Effect. En tout cas la fonction existe et te permettra de sauver ton plan. Mais comme dit précédemment c'est à la prise de vue que le réglage doit être correct.
Pour un rendu "cinéma" toujours utiliser une vitesse d'obturateur double de la vitesse du film pour simuler l'obturateur à 180° des caméras film.
C'est à dire pour du 24i/s il faut un obturateur au 1/50eme de seconde ( 1/48eme n'est pas dispo sur le GH4).
Si tu as une vitesse d'obturation de 1/50eme alors que tu avais une vitesse très supérieure auparavant, tu vas bien entendu sur exposer.
Il faut compenser avec le réglage de l'ISO (diminuer la valeur par ex de 400 à 200 ISO) et/ou fermer le diaphragme (augmenter la valeur par exemple de 5.5 à 11). Pour info, quand tu fermes ton diaphragme tu vas augmenter la profondeur de champs.
Pour avoir une profondeur de champs réduite avec un arrière plan flou, il faut travailler avec le diaphragme ouvert ( ca marche mieux avec des focales longues, quand le sujet est proche de la caméra et que l'arrière plan est loin). Dans ce cas tu peux être obligé de placer un filtre neutre ( Filtre ND) devant ton objectif. Il agit comme des lunettes de soleil et diminue la quantité de lumière qui entre dans l'objectif. Il existe différentes valeurs de filtres et même des filtres à valeur variable.

marlenr

Avatar du membre
Auteur du sujet
Messages : 333
Enregistré le : lun. 14 janv. 2013 - 21:17
Localisation : Maine Et Loire

Message » ven. 4 août 2017 - 22:39

Salut et merci Johannes,

Écoute, à force de tester des réglages, je commence à saisir le truc ... Je continue de galérer en plein soleil : même à 18h le soir, je suis en sur-expo. Et si je ferme ne serait-ce que d'un cran, je suis en sous-expo ... Mais depuis 2 jours, je commençais à songer au filtre ... En effet, tu dois avoir raison là-dessus ...
Pour les ISO, je suis toujours au minimum dispo. Donc rarement au-dessus de 200.
En même temps, je viens d'aller voir "Dunkerque" et je me suis rendue compte qu'ils ont eu les mêmes galères que moi au tournage ... Sur-expo, saccades par moment ... Pas toujours le point ... Du coup, je décomplexe un peu ...
Par contre, il y a un truc qui me tracasse : on dit qu'en augmentant la valeur du diaphragme, on augmente la profondeur de champs ... Oui, certes mais on baisse aussi sérieusement l'entrée de lumière en vidéo ... Alors qu'en photo, à priori, ça ne change pas grand chose à l'exposition quand tu fermes le diaphragme. Pourquoi cette différence entre la photo et la vidéo ?

Coeur Noir

Avatar du membre
Messages : 3301
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Message » sam. 5 août 2017 - 14:18

C'est pareil en photo…

grosso merdo* la video c'est faire [mettre_cadence_ici] photos à la seconde.

Une expo correcte techniquement c'est l'accord adéquat de 3 éléments : l'ouverture du diaphragme, la vitesse de l'obturateur, la sensibilité du support ( film ou capteur ).

Avant l'ère des capteurs, on avait tendance à se concentrer sur ouverture / vitesse puisque le support était "figé" ( un rouleau de pelloch' dans le magasin de l'appareil = une seule sensibilité ).

Aujourd'hui la "sensibilité" du capteur rentre dans l'équation pour chaque image ( et influe sur le grain, le piqué, le bruit ).

Par défaut la plupart des APN ont leur réglage de sensibilité du capteur en automatique. Donc quel que soit le couple ouverture / vitesse, l'exposition sera correcte car la sensibilité du capteur s'adaptera au besoin.

Pour retrouver le comportement "à l'ancienne" il faut fixer manuellement la sensibilité.

À savoir : en pratique la sensibilité d'un capteur numérique est de 100 iso. Ni plus ni moins. L'augmentation de sensibilité est en fait un processus logiciel et chaque "marque" a le sien : à partir d'un même capteur physiquement parlant le traitement logiciel de sony, nikon ou olympus, etc ne produira pas la même image.

Enfin, une photo correcte ce n'est pas seulement une exposition correcte : aux 3 éléments techniques il faut en ajouter un 4ème, l'artistique, autrement dit l'adéquation pertinente entre sujet photographié et choix techniques. On peut volontairement sur/sous exposer, déformer, flouter, filer, trembler parce que ça renforce ce que raconte le rendu final de l'image…

*grosso merdo car filmer du mouvement amène ses propres contraintes…