le projectionniste

Discussions en rapport avec le cinéma et les techniques cinématographiques.
hortson

Auteur du sujet
Messages : 400
Enregistré le : sam. 1 déc. 2007 - 15:30
Localisation : bourg les Valence Drome

le projectionniste

Message » ven. 3 juin 2016 - 13:50

Il y a quelque chose qui m'horripile dans le milieu autorisé !!! du cinéma. On ne parle JAMAIS
des projectionnistes. Il y a des CESARS pour les réalisateurs, les scénaristes, les ingénieurs du son, les comédiens, etc... mais rien pour les projectionnistes. Pourtant depuis les débuts du cinéma (1895) jusqu' à il y a quelques années en arrière ( car aujourd'hui au vu de ce que je lis sur ce forum le métier de projectionniste n'existe plus) jamais personne n'aurait vu un film dans une salle de cinéma si il n'y avait pas eu tout la haut dans la cabine un être humain (femme ou homme) assurant une projection de qualité qui rendait les spectateurs heureux. A si j'oubliais, dans les génériques de fin de film (pas toujours) on cite le nom du projectionniste (celui qui devait projeter les ruchs, je ne sais plus l'orthographe de ce mot ) mais avec le numérique est ce que ce collaborateur a encore sa place (Peut être avec Tarantino ?)

jeanphi

Messages : 39
Enregistré le : jeu. 18 févr. 2016 - 15:14
Localisation : Le Cannet (06110)

Message » ven. 3 juin 2016 - 14:27

je suis bien d'accord avec vous ,Hortson,il y a un mépris de la part de beaucoup de gens de cinéma à commencer par les exploitants.Vu qu'ils ont pris prétexte du numérique pour nous convertir en larbins.Aucun média,aucun syndicat ne nous ont défendu.C'est vrai qu'on ne représente rien pour tous ces gens-là.
Je réfléchis à une association de défense des opérateurs projectionniste de cinéma pour contribuer à ce que ce métier soit mieux estimé.
Encore faut-il que je sois suivis.

sylpieste

Messages : 1244
Enregistré le : dim. 3 nov. 2013 - 16:11
Localisation : 31
Contact :

Message » ven. 3 juin 2016 - 16:00

A Toulouse un petit groupe de projectionnistes a créé un collectif et commence un peu à bouger, l'un d'entre eux s'est exprimé ici plusieurs fois.
Voir :
viewtopic.php?f=25&t=8120
viewtopic.php?f=25&t=8544
viewtopic.php?f=25&t=8532
http://www.canalsud.net/?les-forcats-du-cine

Ils ont aussi un mail, vous pouvez les contacter : collectifcinemas@gmail.com

ola
"Images d'argent" association loi 1901 (Sauvegarde du Patrimoine Photographique et Cinématographique Argentique), nous assurons le démontage et l'enlèvement de matériel pour restauration et expositions. https://www.facebook.com/imagesdargent/

jeanphi

Messages : 39
Enregistré le : jeu. 18 févr. 2016 - 15:14
Localisation : Le Cannet (06110)

Message » ven. 3 juin 2016 - 21:46

Merci Sylpieste

opérateur art

Messages : 7
Enregistré le : lun. 13 juin 2016 - 21:24

Message » ven. 17 juin 2016 - 21:35

"Opérateur ne jamais couper cette amorce"
( 24 images seconde )


Je suis un opérateur de cinéma . Je pense souvent à tous ces lieux :
écrans des quartiers , arts et essais , grands circuits
ou j'ai pu exercer mon métier avec passion.
35mm,16mm,70mm, numérique. Toutes ces techniques au service d'un
art et d'un publique attachant.

Dans ma cabine de projection je suis l'homme de l'ombre
Tant de films vus , à voir et à partager.

J'ai le vécu du contact avec le public , qui bien souvent après la projection, a dans
ses yeux L'expression d'une âme touchée par l'image, parlant du film avec
émotion, ces spectateurs font partis de la chaine du 7 ième Art ...

Dans mes sensations d'opérateur, à travers le hublot ,
près du faisceau lumineux ,je ressent la toile ; la salle
Avec à mes côtés , un projecteur qui assure la fête......

Patrick. AVRIL (2016)

Keurdelion

Messages : 481
Enregistré le : lun. 1 juin 2009 - 10:38

Message » mer. 22 juin 2016 - 0:08

hortson a écrit :Il y a des CESARS pour les réalisateurs, les scénaristes, les ingénieurs du son, les comédiens, etc... mais rien pour les projectionnistes.

Parce que tu crois que les membres de l'académie des César sont sensibles à la qualité de projection ? Ils se font livrer un coffret de DVD et voient les films de chez eux...

hortson

Auteur du sujet
Messages : 400
Enregistré le : sam. 1 déc. 2007 - 15:30
Localisation : bourg les Valence Drome

Message » mar. 28 juin 2016 - 14:59

OK mais ce n'est plus du cinéma mais de la vidéo.Comment faisaient ces gens là il y a une quarantaine d'années (au début des Césars) pour voir un film, ils allaient dans une salle de cinéma et visionnaient le film GRACE A UN PROJECTIONNISTE. Mais tous ces technocrates savent ils comment fonctionnait une salle de projection. OH!!! que non.

Romualdzzz

Messages : 233
Enregistré le : mar. 8 avr. 2008 - 2:21

Message » dim. 7 août 2016 - 21:28

Je trouve mal honnête d'avoir pointé les distributeurs comme seuls bénéficiaires du numérique. D'ailleurs nous n'avons rien décidé mais subi. Comme le changement des PAD bandes vers fichiers, c'est le diffuseur qui a imposé les choses. Pour le numérique c'était pareil. Rappelez vous la loi du 30 sept 2010 et un circuit qui dit du jour au lendemain : pas de 35, vous ne rentrez pas.
Bref on a joué le jeu. Les économies de tirage ont permis d'équiper les salles. Mais les opérateurs ont quand même pâti de l'arrivée du numérique. C'est tellement abérant quand on y pense, qu'un cinéma puisse tourner sans un technicien qualifié. Que les équipements se soient fait à la baisse (cf nombre de cabine qui ne sont pas équipées de CRU, juste par économie, ou le nombre de cinéma ou la luminosité/colorimétrie est dégueulasse, le son mal traité lui aussi). Où est le privilège d'une séance de cinéma si l'on a une séance aussi mal réglée que chez soi...?
A partir du moment ou l'on a fait entrer les écrans métallisés dans les salles, on a quand même envoyé un message terriblement négatif à l'égard de la qualité : "on s'en tape, on veut pas se faire chier".

Je fais un rêve, c'est que les syndicats d'exploitant votent pour une classification des salles comme elle existe en hotellerie. La mise en place d'une vraie charte de qualité, et pour le spectateur un classement qui reflète vraiment l'investissement de l'exploitant dans son métier. Et qu'enfin on reconnaisse que le projectionniste est, plus en numérique qu'en 35mm, un véritable atout pour ce que l'on vend... de l'image animée.

sylpieste

Messages : 1244
Enregistré le : dim. 3 nov. 2013 - 16:11
Localisation : 31
Contact :

Message » lun. 8 août 2016 - 13:12

Romualdzzz a écrit :Je fais un rêve, c'est que les syndicats d'exploitant votent pour une classification des salles comme elle existe en hotellerie. La mise en place d'une vraie charte de qualité, et pour le spectateur un classement qui reflète vraiment l'investissement de l'exploitant dans son métier. Et qu'enfin on reconnaisse que le projectionniste est, plus en numérique qu'en 35mm, un véritable atout pour ce que l'on vend... de l'image animée.


Effectivement cela changerait peut être les choses et inciterait la concurrence à plus de qualité. mais cela restera sans doute un rêve ... :mrgreen:

Et si c'était les spectateurs qui prenaient l'initiative et en créant un site ou l'on pourrait noter les salles avec des critères bien précis ? ... Maintenant reste la difficulté de l'impartialité et du contrôle des avis ...
"Images d'argent" association loi 1901 (Sauvegarde du Patrimoine Photographique et Cinématographique Argentique), nous assurons le démontage et l'enlèvement de matériel pour restauration et expositions. https://www.facebook.com/imagesdargent/

MOSS

Avatar du membre
Messages : 7020
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Message » lun. 8 août 2016 - 20:36

Oui, ça c'est une question compliquée. Moi par exemple, je fréquente des salles perfectibles sur tous les plans par soutien, je me dis simplement qu'il faut qu'ils aient des spectateurs pour pouvoir investir là où il faut - il le savent bien. Leur programmation est béton, donc je valide.
Dans mon coin, je ne suis pas loin de penser que les salles les plus proches de l'irréprochable techniquement n'ont à mon sens aucun mérite.

J'aurais donc peur qu'avec un système de classement, on ne prête qu'aux riches...
Sans compter qu'il y a des questions éthiques de petit boutiquier: Tel cinéma nickel avec le spectateur est un chien avec les distributeurs, tel autre respectueux des films néglige son personnel. Quand on sait comment ça tourne de l'intérieur, on est souvent surpris des pratiques de ceux qu'on trouve les plus fréquentables... :mrgreen:
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème!

sylpieste

Messages : 1244
Enregistré le : dim. 3 nov. 2013 - 16:11
Localisation : 31
Contact :

Message » lun. 8 août 2016 - 23:18

Effectivement Moss ! Vaste débat et d'autan plus complexe que les gros feraient vite une bouchée des petits. Ces derniers ayant la plus part du temps bien plus de mérite d'exister. Alors comment leur reprocher un petit manque de qualité technique quand on réfléchi au résultat que l'on obtiendrai si l'on classé les salles ...
Personnellement quand je vais dans des petites salles souvent d'art et d'essai je suis bien plus conciliant sur la qualité tant on y voit des programmations inédites, intéressantes et parfois rares.
Difficile donc de classer les salles puisqu'elles ne visent pas les mêmes publics souvent avec des moyens incomparables.
"Images d'argent" association loi 1901 (Sauvegarde du Patrimoine Photographique et Cinématographique Argentique), nous assurons le démontage et l'enlèvement de matériel pour restauration et expositions. https://www.facebook.com/imagesdargent/

proj

Messages : 804
Enregistré le : ven. 26 oct. 2007 - 14:37

Message » mar. 9 août 2016 - 14:29

Je remercie Romualdzzz d'avoir résumé mon point de vue en quelques lignes... Je n'aurais pas dit mieux.

De mon expérience, j'ai vu les pires projections numériques dans les grands multiplexes (donc des gens qui ont pourtant les moyens) : filtre REAL D devant l'objectif même sur les séances en 2D, écran silver, réglages optiques hasardeux, convergence suspecte, luminosité asthmatique... Le tout est parfois mélangé.

Après, cela donne des conversations du genre :
- "Hey frangin, tu as vu Batman vs Superman ?"
- "Non, y'a que de la 3D au multiplexe machin. J'attends de le télécharger en 1080 P sur....."

C'est dingue comme cette conversation revient de plus en plus souvent dans mon entourage. Les gens me regardent comme un extraterrestre quand je leur dis que j'ai acheté un Blu Ray. Un quoi ?

Dans les petites salles, c'est souvent mieux niveau image parce qu'elles ont été équipées entre 2011 et 2014 : proj série 02 bien lumineux parfois même 4 K. Et comme il n'y a qu'un seul écran (et des gens attentifs derrière), l'installateur a soigné l'affaire. Par contre, niveau son, ça fait parfois mal avec des chaînes vraiment moyennes.

Romualdzzz

Messages : 233
Enregistré le : mar. 8 avr. 2008 - 2:21

Message » mar. 9 août 2016 - 21:14

MOSS a écrit :J'aurais donc peur qu'avec un système de classement, on ne prête qu'aux riches...
Sans compter qu'il y a des questions éthiques de petit boutiquier: Tel cinéma nickel avec le spectateur est un chien avec les distributeurs, tel autre respectueux des films néglige son personnel. Quand on sait comment ça tourne de l'intérieur, on est souvent surpris des pratiques de ceux qu'on trouve les plus fréquentables... :mrgreen:


Oui effectivement... Encore faudrait-il qu'il y ait un lien entre qualité technique (je mets de côté l'éditorial qui n'est pas le sujet ici) et le nombre d'entrées. Donc le potentiel commercial. Mais il y a quelques années avant le numérique, les petites salles de grands complexes en centre ville étaient toujours équipées en mono, avec des V5 en cabine qui baignaient dans l'huile. Elles pratiquaient les tarifs les plus chers... et avaient donc toutes les exclus... Parfois en SRD dans la grande salle (si ça ne décrochait pas), mais plus souvent en mono... Et les spectateurs venaient.

ça c'était avant. Pour être honnête j'ai dû mal à cerner le pourquoi du désintérêt de la plus jeune génération envers le cinéma. Piratage ? Qualité technique ? changement des pratiques ?
Dans tous les cas la qualité technique est à mettre en numéro deux dans l'ordre des priorités après l'éditorialisation de la salle. Et pour cette qualité technique il faut un garant... le projectionniste. Que "la plupart des gens ne s'en aperçoivent pas" n'est pas un critère. Il faut promettre le meilleur pour tous. C'est quand ils regarderont leur petits écrans et ces médiocres expériences entrecoupées d'annonces "Miromesnil", "St Lazare" qu'ils se diront "nan mais en fait le cinéma, y'a rien à redire, c'est top".
Modifié en dernier par Romualdzzz le mar. 9 août 2016 - 22:18, modifié 1 fois.

affiche-cine

Avatar du membre
Messages : 2452
Enregistré le : mar. 22 nov. 2011 - 23:51
Localisation : Paris
Contact :

Message » mar. 9 août 2016 - 22:08

Romualdzzz a écrit :Il faut promettre le meilleur pour tous. C'est quand ils regarderont leur petits écrans et ces médiocres expériences entrecoupées d'annonces "Miromesnil", "St Lazare" et se diront "nan mais en fait le cinéma, y'a rien à redire, c'est top".


ola

Ps : il est bien, ce Romualdzzz, on l'adopte ?

proj

Messages : 804
Enregistré le : ven. 26 oct. 2007 - 14:37

Message » mar. 9 août 2016 - 22:24

Ps : il est bien, ce Romualdzzz, on l'adopte ?


J'aimerais entendre plus souvent ce type de discours. En parlant avec certains distributeurs, j'ai eu parfois la désagréable sensation que certains ne mettaient jamais les pieds dans une salle de cinéma.