une autre époque

Discussions en rapport avec le cinéma et les techniques cinématographiques.
Répondre
Messages : 426
Enregistré le : sam. 1 déc. 2007 - 15:30
Localisation : bourg les Valence Drome

une autre époque

Message

Vous allez me traiter de tous les noms d'oiseaux... mais tant pis. Pour moi le VRAI métier de projectionniste, c'est de réaliser une projection dans une cabine équipée de deux projecteurs dotés de lanternes à arc (redresseurs avec lampes valves au mercure) ( ça ne date pas d'hier) changement de projecteurs au maximum toutes les vingt minutes (repères sur l'écran en haut et à droite), changements des charbons en fonction de l'usure et de la puissance de l'arc, choix de la fenètre et de l'optique en fonction du format ( à l'époque 1:1,37 - 1:1,66 - 1:2,35) Ma question est simple. Combien y a t-il à l'heure actuelle de projectionnistes 1- sur ce forum, 2- en France capables d'effectuer une projection dans les conditions précisées ci dessus avec une simple prise en mains de la cabine ? A vous lire. Merci
Messages : 3139
Enregistré le : ven. 21 oct. 2011 - 13:17
Localisation : entre les toilettes et la cabine suivant les pannes

Re: une autre époque

Message

003654 Ah le c’était mieux avant. Pour répondre a la question peut être 4 ou 5 en France (avec vous ) mais la n'est pas la question combien de cabines d'exploitations publiques sont équipée en France pour faire ce que vous décrivez au dessus 1 ou 2 peut être. Mais poussons la réflexion un peux plus loin combien de conducteurs de trains sont capable de faire rouler une machine a vapeur? combien de chauffeurs de bus sont capable de conduire une diligence et combien d'artilleurs savent se servir d'une catapulte.Les temps changent les métiers aussi et c'est tant mieux. :wink:
Messages : 426
Enregistré le : sam. 1 déc. 2007 - 15:30
Localisation : bourg les Valence Drome

Re: une autre époque

Message

Votre remarque est toute a fait recevable. Toutefois, j'ai passé mon cap de projectionniste en 1996 dans une cabine double poste avec changement de projecteur ( xénon) qu'il ne fallait pas rater et, à cette époque, il y a 18 ans, il ne devait pas rester beaucoup de cabines double poste en exploitation. Ceci étant, si l'exploitation cinématographique n'avait pas évolué comme on l'a vue, il y aurait peut être plus de postes de projectionniste à pourvoir et le problème est le même dans beaucoup de professions. A quoi sert l'évolution des techniques si elle supprime l'intervention de l'être humain et crée du chômage.
Messages : 3139
Enregistré le : ven. 21 oct. 2011 - 13:17
Localisation : entre les toilettes et la cabine suivant les pannes

Re: une autre époque

Message

il faut demander cela aux centaines de mineurs qui ont péri dans les mines avant que les machines les soulagent de leurs labeurs etc etc .L’évolution technique n'est pas une volonté, c'est une des caractéristiques Humaine. C'est aussi une des chose qui nous distinguent des animaux.
Avant les projecteurs pouvaient fonctionner 30 ou 40 ans sans problèmes maintenant il est probable que 10ans soit plus proche de la réalité on a perdu des emplois en exploitation et on en a crée en fabrication (rien ne se perd rien ne se crée tous se transforme) le problème c'est qu'on a du travail pour 3 milliards d'individus et peut être pas pour 7
Messages : 1589
Enregistré le : lun. 22 févr. 2010 - 8:05
Localisation : je maintiens le câble réseau pendant les transferts de la librairie au serveur

Re: une autre époque

Message

diproj a écrit :et combien d'artilleurs savent se servir d'une catapulte.
"Voiiiiiiiiilà maintenant tu appuies sur le bouton juste làààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààà :roll:
Messages : 664
Enregistré le : ven. 6 mai 2011 - 10:16
Localisation : Vendée

Re: une autre époque

Message

Ah ben zut alors, je ne suis pas opérateur alors?
Peut être parce que les techniques de projection que tu décris ne m'ont pas été enseignées lors de mon CAP.
Et ce parce que ces techniques ne sont plus utilisées en exploitation ,sauf le double poste dans quelques rares salles. Dans ce cas la formation se fait certainement en interne si besoin.

Tout ça pour dire que le vrai métier de projectionniste d'hier n'est plus le même qu'aujourd'hui.

Je ne pense pas que tu te feras traiter de noms d'oiseaux en postant ce message, mais je ne vois pas trop l'intérêt de l'avoir poster.
Messages : 2452
Enregistré le : ven. 6 juin 2008 - 17:07

Re: une autre époque

Message

Bonne nuit

Les arcs étaient sur le déclin au moment de mon CAP candidat libre. Je crois me souvenir l'avoir passé en xénon... Après, on forme en interne à l'exploitation de ces techniques. Je pense que dans très peu d’années, le film ne sera même plus enseigné. Je crains même que le CAP d'opérateur opère une disparition sous peu, ou une très grosse adaptation. La dernière de la structure qui a passé son CAP n'a même pas eu l’enchaînement à faire... Juste du montage piégeux.

La nostalgie ne sert à rien. Nous avons conservés, les derniers en public, arcs et double poste en argentique parce que nos projecteurs sont "justes" avec l'adaptation xénon. Si nous avions eu plusieurs salles à gérer, les projecteurs seraient partis.

Que ce mode de cinéma ait donné un bande de "chargeurs réunis", l'époque vintage a donné aussi de très beaux "bras cassés". Peut être moins nombreux, mais j'ai croisé de sacrés numéros :roll:

@+
Messages : 10
Enregistré le : jeu. 19 juin 2014 - 19:00

Re: une autre époque

Message

moi mon cher Hortson j'ai 46ans j'ai appris le métier avec un double poste à arc comme tu le décris et je m'estime encore capable mais le métier à évoluer et malheureusement jacques pradel fera une émission sur les projectionnistes 1352
Messages : 7079
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Re: une autre époque

Message

Moi je suis mi vieux mi jeune maintenant.
Mais j'ai pris le CAP comme une validation de ma capacité d'adaptation: Un support d'un côté, un écran de l'autre, je dois me démerder pour que ça joue. J'ai donc décidé que mon job, c'était de savoir comprendre (pas forcément tout seul) en gros quoi faire, même devant un matériel inconnu.
Il est évident qu'il ne faut pas me demander d'avoir l'équivalent de 50 ans d'expérience en arc (jamais pratiqué) ou l'instinct de ceux qui sont nés entre deux bases pour du double poste (pratiqué mais si peu)... J'estime néanmoins que mon CAP signifie que je suis capable d'apprendre à faire ça.
Mais prenons le problème inverse: combien de vieux routiers de la cabine savent projeter un liaison via Skype, avec un bon routing du son (pour le correspondant et en retour salle)?? Moi qui suis un non pratiquant de la chose, qui n'a pas de mac bidule ou d'apple chose, je viens juste d'apprendre à le faire. Oui, je sais, ça coule de source pour la majorité d'entre vous... Mais pas tous... Dans mon cas, ce fut lent mais ça a été une petite victoire sur moi-même! Et ça serait, j'espère, la même chose avec des baguettes de charbon...
Messages : 7079
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 - 23:12

Re: une autre époque

Message

Moi je comprends bien ce message et sa portée. Mais pourquoi s'arrêter là?
Pourquoi ne pas remonter plus loin et dire que le vrai projectionniste, c'était celui qui jouait des courts hyper inflammables sous chapiteau, entièrement à la manivelle?
(et que quasi personne non plus ne sait le faire...)
Messages : 6387
Enregistré le : jeu. 19 mars 2009 - 22:13

Re: une autre époque

Message

MOSS a écrit :(et que quasi personne non plus ne sait le faire...)
Mais... on apprendrait bien volontiers si l'occasion se présentait ! :)

Moi j'ai passé le CAP en 1999, et je sais faire tout ce que Hortson décrit dans le premier post ( sauf pour les lanternes à arc : je n'en ai jamais croisé ). Avec le recul, je suis plutôt contente de mon parcours, car j'ai pratiqué ( et je pratique encore ) la projection en 35 mm ( tous les formats possibles ), plateaux ou double-poste ; et j'ai aussi eu le temps d'acquérir un certain nombre de compétences en projection numérique, donc je trouve que j'ai beaucoup de chance de pouvoir vivre simultanément tous ces aspects-là de mon métier, c'est très stimulant !
Et je pense comme toi, MOSS : " Un support d'un côté, un écran de l'autre, je dois me démerder pour que ça joue ".
ola
( Tiens, ça ferait une chouette " signature ", non ? )
Modifié en dernier par Madison le lun. 27 oct. 2014 - 23:01, modifié 1 fois.
Messages : 6387
Enregistré le : jeu. 19 mars 2009 - 22:13

Re: une autre époque

Message

Donc, le vrai projectionniste, c'est bien celui qui se débrouille avec n'importe quel matos, pour qu'il y ait de l'image et du son en salle, dans les meilleures conditions possibles pour les spectateurs. Quelqu'un a une meilleure définition ? :D
Messages : 2452
Enregistré le : ven. 6 juin 2008 - 17:07

Re: une autre époque

Message

Bonjour,

Pas mieux. J'ai une variante: "c'est le dernier maillon entre le film et le spectateur", ce qui implique la qualité et la technicité. Le reste littérature et problème avant tout social. Le numérique a été mal vécu souvent, pas assez anticipé et pourtant.

Pour Moss, je fais partie des viocs, je sais me servir des outils que j'ai. Mais j'ai une véritable curiosité technique, il faut reconnaître que certains chargeurs réunis ne l'avaient pas ou plus.

Autre version, les groupes se sont déchargés du technique sur des prestataires de services, ça j'ai vu chez Gaumont, pardon à l'époque EuroPalaces. Pour changer un miroir noirci ou un raccord de flotte de trappe, allo ADDE !

C'est individuel, dépend de la personne, de la politique de groupe et des moyens donnés à sa formation. On peut très bien devenir un excellent projectionniste numérique et un technicien de niveau 1 et 2.

@+
Messages : 520
Enregistré le : lun. 1 juin 2009 - 10:38

Re: une autre époque

Message

Moi, la définition qui m'intéresse dans ce sujet, c'est celle de métier, car c'est de ça qu'il s'agit.

Alors allons y :
A. − Activité manuelle ou mécanique nécessitant l'acquisition d'un savoir-faire, d'une pratique
B. − P. ext. Occupation, profession utile à la société, donnant des moyens d'existence à celui qui l'exerce.
C. − P. anal.
1. Occupation, activité permanente s'apparentant à un métier par son utilité sociale, le savoir-faire ou le mode d'existence qu'elle implique.
2. Rôle social, intellectuel, politique joué dans la société.
D. − P. méton. Habileté, savoir-faire dans la production ou l'exécution manuelle ou intellectuelle acquise par l'expérience, la pratique que confère un métier ou une activité permanente.
Ce sont les points A et B qui sont important.
A, c'est le savoir-faire, c'est de ça que nous parle hortson en ouverture du sujet, et B évoque le but de ce savoir faire : être utile à son employeur (répondre à ses besoins) et à soi-même (gagner des pépètes).
Je ne pense pas qu'on puisse dissocier A de B, car il n'y a pas de métier sans besoins, sans utilité. Donc, le métier de projectionniste, le VRAI en 2014, c'est celui qui consiste à utiliser un projecteur numérique et à assurer toutes les opérations qui vont avec...

Idem pour la VRAIE secrétaire de 2014 : c'est plus celle qui est top en sténo, mais celle qui sait se démerder avec une panoplie de logiciels.
Messages : 6387
Enregistré le : jeu. 19 mars 2009 - 22:13

Re: une autre époque

Message

Keurdelion a écrit :Je ne pense pas qu'on puisse dissocier A de B, car il n'y a pas de métier sans besoins, sans utilité. Donc, le métier de projectionniste, le VRAI en 2014, c'est celui qui consiste à utiliser un projecteur numérique et à assurer toutes les opérations qui vont avec...
Sur le papier, oui. MAIS... sur le terrain, malheureusement, le " vrai projectionniste de 2014 ", dans beaucoup d'endroits on lui affirme que son métier a disparu, que le numérique " ça tourne tout seul ", et on lui donne des tâches qui n'ont rien à voir avec la cabine. Et il ne peut que regarder, impuissant, son outil de travail se dégrader devant ses yeux ( parce que non, ça ne tourne pas " tout seul " )...
Répondre