Le crépuscule de la pellicule...

Discussions en rapport avec le cinéma et les techniques cinématographiques.
Messages : 1015
Enregistré le : mer. 11 août 2010 - 12:01
Localisation : Var

Le crépuscule de la pellicule...

Message

Sour le titre "Le crépuscule de la pellicule", Philippe BRELOT (Directeur Photo - Chef op) a écrit ceci sur le forum CINEMATOGRAPHIE.INFO
http://www.cinematographie.info/


Voici son texte :

"Le glas de la production de films 35mm a soudainement sonné beaucoup plus fort.
Citant l'effondrement de la demande des "copies films" en rapport avec le passage au numérique des projecteurs de cinéma, les 2 laboratoires géants Technicolor et Deluxe ont conclu des accords de sous-traitance qui stoppent la concurrence, de près de cent ans, qu'ils se livraient dans le développement et le tirage photochimique.

En vertu de ces accords, Deluxe prendra le relais du traitement 35mm pour les grands studios aux États-Unis et au Canada dès cette semaine. Technicolor se retire de ces activités dans ces territoires et lundi ferme son usine de tirage à Mirabel, au Québec, entraînant la perte de 178 emplois. Il conservera son laboratoire de Montréal pour les petites commandes. (La nouvelle usine Technicolor de Glendale, en Californie, va se spécialiser dans le tirage 65mm et 70mm )

Deluxe quitte la distribution de films 35mm aux Etats-Unis, en en laissant la sous-traitance à Technicolor en Ontario, au Canada, et Wilmington, Ohio. En conséquence, Deluxe va fermer ses dépôts de distribution aux États-Unis en Septembre. Une fois les accords effectifs, presque toutes les copies de films américains seront signées : laboratoire Deluxe, mais distribuées par Technicolor.

Hors Amérique du Nord, Technicolor Thailand reprendra les tirages pour Deluxe sur le territoire, mettant fin à la relation existante de Deluxe avec une filiale locale, et d'ici une semaine Technicolor prendra le relais du traitement des films négatifs 35mm et 16mm pour Deluxe au Royaume-Uni. Ce traitement sera effectué sur les installations de Technicolor Pinewood.

Deluxe a déclaré dans un communiqué que ce mouvement vient "à la suite du dépassement du nombre de "tournages film" par le nombre de "tournages numérique""

«Il ya encore un bon business à faire sur les tirages 35 en Amérique du Nord," déclare à Variety Cyril Drabinsky, "prexy-PDG" de services Deluxe Entertainment Group, ajoutant: "Le tirage photochimique 35mm en Europe reste encore en bonne santé."

Cyril Drabinsky prédit que le nombre de tournages sur support film va continuer à baisser, mais que le déclin devrait s'aplatir au cours des cinq prochaines années.

Technicolor, qui est régie par les lois françaises, est en période de calme due aux vacances, ce qui n'a pas permis aux cadres de la société, de réagir et commenter ces nouvelles décisions.

Toutefois, les deux entreprises soulignent que ces accords sont uniquement de sous-traitance, et qu'ils n'ont pas pour but de former une nouvelle "coentreprise". En effet, chacun de ces rivaux de longue date devient le client de l'autre dans des parties restreintes de leurs activités.
Et ces zones sont en effet restreintes. Technicolor et Deluxe continuent d'avoir des activités concurrentielles, du moins pour l'instant, à Londres, Rome et en Espagne. Deluxe dispose d'un laboratoire en Australie desservant la région Asie-Pacifique alors que Technicolor sert cette région depuis son installation thaïlandaise. Les entreprises continuerons à offrir une concurrence frontale pour des services tels que l'étalonnage et le mastering.

Les entreprises affirment que c'est la rapide baisse des demandes de "tirage copies" qui conduit à cette situation. Elles s'attendent à ce que plus de la moitié des salles d'Amérique du Nord deviennent entièrement numérique d'ici la fin de 2011.

Les deux sociétés ont déjà orienté leur "business" loin du traitement photochimique et de l'impression vers la diversification dans la post-production et les services numériques. Ces nouvelles données n'affectant pas le prix de la production ou la distribution des films de cinéma numérique.

Les deux sociétés continueront à utiliser les deux supports d'impression Kodak et Fuji et les entreprises se disent déterminés à offrir la même qualité à leurs clients. Deluxe et Technicolor déclarent que les accords existants avec les studios clients ne seront pas affectés par ces nouveaux arrangements de sous-traitance.

Les studios ne sont pas encore au courant de cette nouvelle donne, pas plus que les employés de Technicolor à Mirabel, qui étaient en congés ce lundi..."
Messages : 3925
Enregistré le : lun. 2 mars 2009 - 10:16
Localisation : Maine et Loire - France
Contact :

Re: Le crépuscule de la pellicule...

Message

Vu sur Manice :

Lundi, 11 Juillet 2011 10:20 - La moitié des salles françaises sont équipées en numérique
  • Un communiqué de la société CNfilms, qui recense les salles d-cinema en France, annonce que 50,2% des écrans français sont désormais convertis au numérique. Selon la base de données des cinémas gérée par CNfilms, plus de la moitié des salles de cinéma françaises sont désormais équipées en numérique.

    CNfilms comptabilise en effet 2 751 salles numériques au 7 juillet 2011, soit 50,2% des 5 478 écrans français. Ces salles sont réparties dans 708 cinémas soit seulement 34,5% des 2 750 établissements que compte le pays.

    Depuis le mois de janvier 2011, plus de 100 nouveaux écrans sont équipés en numérique chaque mois. Si ce rythme de conversion se maintenait, la totalité des cinémas français seraient équipés en numérique à fin septembre 2013.

    69,7% des écrans numériques sont par ailleurs capables de projeter des films en relief. Cette proportion était de 80,1% à fin 2010.

    Enfin, fait nouveau depuis le début de l'année 2011, 771 écrans (soit 28% des salles numériques) ne sont plus équipés en moyens de projection 35mm. Ces cinémas jouent donc l'intégralité de leur programmation en numérique.
Messages : 172
Enregistré le : ven. 4 mars 2011 - 13:06

Re: Le crépuscule de la pellicule...

Message

Fichtre, C'est allé à une vitesse folle ! ! ! Ces chiffres sont vraiment étonnants
Messages : 418
Enregistré le : ven. 18 avr. 2008 - 18:36

Re: Le crépuscule de la pellicule...

Message

Coeur Noir a écrit :69,7% des écrans numériques sont par ailleurs capables de projeter des films en relief. Cette proportion était de 80,1% à fin 2010.
Le cinéma relief (si injustement appelé 3D pour utiliser un terme plus adapté au supposé bouffeur-de-popcorn-bas-du-front) serait-il en perte de vitesse, ou cela est-il dû à l'effet d'accélération du transfert technologique amorcé avec l'engouement des exploitants pour ce même cinéma relief?
Messages : 1435
Enregistré le : dim. 3 oct. 2010 - 18:39
Localisation : quelque part parmi les volcans

Re: Le crépuscule de la pellicule...

Message

quetzal a écrit :Le cinéma relief (si injustement appelé 3D pour utiliser un terme plus adapté au supposé bouffeur-de-popcorn-bas-du-front) serait-il en perte de vitesse,
Faut dire qu'il y a n'importe quoi en 3D. Maintenant quasi tous les blockbusters sortent en 3D.
Peut-être y-a-t'il un ras le bol des spectateurs.
Messages : 1015
Enregistré le : mer. 11 août 2010 - 12:01
Localisation : Var

Re: Le crépuscule de la pellicule...

Message

bobine43 a écrit :... Peut-être y-a-t'il un ras le bol des spectateurs.
C'est incontestable !
Le relief ne convient pas à tous les sujets et un grand nombre de films, contaminés par cette "mode", gagneraient à en être dispensés.
Il faut reconnaître aussi que dans certaines salles, une projection en 3D est à la limite du supportable.
Le pire, c'est que les films en 2D sont maintenant gâchés par le changement d'écran imposé par certains procédés 3D.
Modifié en dernier par Roger CANTO le lun. 25 juil. 2011 - 8:11, modifié 1 fois.
Messages : 5034
Enregistré le : lun. 2 nov. 2009 - 23:15
Localisation : Besançon

Re: Le crépuscule de la pellicule...

Message

Je vois 3 possibilités :
- Ca va s'estomper ni vu ni connu dans plusieurs années,
- Les mauvais chiffres vont parler,
- Un soulevement des spectateurs va y avoir,

Mais le problème, c'est que le nombre de spéctateurs qui en ont rien à battre 2D ou 3D, font la majorité je pense. Et puis y a ceux qui font la guerre pour n'avoir que de la 2D, et ceux qui vote 3D pour le fun. Je ne connais personne qui ne va pas au cinéma parce que tous les films ne sont pas en 3D.

Je pense que là où il y a 4 à 6 salles 3D dans un multiplexe, celui-ci se verra en perdre plus d'une au fil du temps, et récuper de belles toiles blanches des ses salles...
Messages : 736
Enregistré le : sam. 31 juil. 2010 - 18:17

Re: Le crépuscule de la pellicule...

Message

quetzal a écrit :
Coeur Noir a écrit :69,7% des écrans numériques sont par ailleurs capables de projeter des films en relief. Cette proportion était de 80,1% à fin 2010.
Le cinéma relief (si injustement appelé 3D pour utiliser un terme plus adapté au supposé bouffeur-de-popcorn-bas-du-front) serait-il en perte de vitesse, ou cela est-il dû à l'effet d'accélération du transfert technologique amorcé avec l'engouement des exploitants pour ce même cinéma relief?
Les premières salles équipées en numérique dans les complexes l'étaient généralement en 3D, lors de l'equipement des "petites" salles des complexes faites ensuite, toutes ne le sont pas en 3D (exemple les UGC).
Messages : 4042
Enregistré le : mer. 22 sept. 2010 - 16:17
Contact :

Re: Le crépuscule de la pellicule...

Message

Cela dit, un système comme Masterimage est théoriquement transportable d'une salle à l'autre dans les multiplexes doté d'une seule cabine, non ?
Messages : 5034
Enregistré le : lun. 2 nov. 2009 - 23:15
Localisation : Besançon

Re: Le crépuscule de la pellicule...

Message

Yannick a écrit :Cela dit, un système comme Masterimage est théoriquement transportable d'une salle à l'autre dans les multiplexes doté d'une seule cabine, non ?
oui je crois aussi, mais il faut avoir changé tous ses écrans blancs par du metalisé... :(
Messages : 746
Enregistré le : sam. 30 avr. 2011 - 12:21
Localisation : Quelqu'un pourrait rallumer la lumière ?

Re: Le crépuscule de la pellicule...

Message

Yannick a écrit :Cela dit, un système comme Masterimage est théoriquement transportable d'une salle à l'autre dans les multiplexes doté d'une seule cabine, non ?
Ouais, effectivement, si tu es de plain pied et que tu peux le faire rouler. C'est lourd comme un âne mort, ce machin.
Messages : 1015
Enregistré le : mer. 11 août 2010 - 12:01
Localisation : Var

Re: Le crépuscule de la pellicule...

Message

vekoma a écrit :... mais il faut avoir changé tous ses écrans blancs par du métallisé.
Et dans ce cas, on peut dire adieu aux bonnes projections en 2D... et à une importante partie de la clientèle !
Messages : 736
Enregistré le : sam. 31 juil. 2010 - 18:17

Re: Le crépuscule de la pellicule...

Message

"Une importante partie de la clientèle ?"

Je veux bien (et encore...) que les gens fassent demi-tour quand c'est en 3D (inconfort des lunettes, surcoût, voire inconfort pour certains), par contre, j'aimerais connaître le nombre de spectateurs qui demandent le remboursement de leur billet car c'est un écran métallisé.

Combien de spectateurs savent ce que c'est ?
Messages : 1015
Enregistré le : mer. 11 août 2010 - 12:01
Localisation : Var

Re: Le crépuscule de la pellicule...

Message

victoria18 a écrit :... j'aimerais connaître le nombre de spectateurs qui demandent le remboursement de leur billet car c'est un écran métallisé.
Combien de spectateurs savent ce que c'est ?
C'est vrai que la plupart des spectateurs ne savent pas ce qu'est un écran métallisé ; mais ils découvriront vite que les projections des films en 2D n'ont plus la qualité à laquelle ils ont droit... et ils iront ailleurs.
Messages : 245
Enregistré le : mer. 2 mars 2011 - 14:37

Re: Le crépuscule de la pellicule...

Message

Roger CANTO a écrit :
victoria18 a écrit :... j'aimerais connaître le nombre de spectateurs qui demandent le remboursement de leur billet car c'est un écran métallisé.
Combien de spectateurs savent ce que c'est ?
C'est vrai que la plupart des spectateurs ne savent pas ce qu'est un écran métallisé ; mais ils découvriront vite que les projections des films en 2D n'ont plus la qualité à laquelle ils ont droit... et ils iront ailleurs.
Encore faut-il qu'ils se rendent compte de cette différence de qualité. Pas si facile quand on va au ciné de temps en temps.
L'idéal étant de pouvoir comparer en même temps, ou de faire une simulation écran métallisé - écran normal.
Répondre