Projectionniste depuis quand?

Discussions en rapport avec le cinéma et les techniques cinématographiques.
Marty

Avatar du membre
Messages : 7
Enregistré le : jeu. 19 août 2010 - 17:23

Re: Projectionniste depuis quand?

Message » dim. 26 sept. 2010 - 18:52

pour moi 24 ans : débuts avec mon Oncle à 16ans, CAP en candidat libre en 1988 (super année avec la Palme d'Or de Cannes : Paris, Texas, un de mes films préférés), puis 20 ans de bénévolat dans le ciné associatif dont je suis devenu le directeur salarié il y a trois ans. Depuis j'ai beaucoup moins l'occasion de projeter et j'avoue que ça me manque...
Mon premier film en solo en cabine : 37,2° le matin !!! A 16 ans, la première scène est inoubliable...

pradbitt

Avatar du membre
Messages : 4449
Enregistré le : lun. 26 nov. 2007 - 14:23
Localisation : pas loin d'un câble
Contact :

Message » lun. 27 sept. 2010 - 21:50

punaise t'es vieux !!! (j'déconne, j'aurais pu le projeté comme apprenti)
mais j'aurais bien aimé le projeté celui-là !!! pt'être que j'aurais gardé 19mm de mlle Dalle .....et vous les filles, un p'ti bout d'anglade ??

maximus

Avatar du membre
Messages : 52
Enregistré le : ven. 10 juil. 2009 - 8:10
Localisation : aquitaine

Message » ven. 1 oct. 2010 - 0:40

il me plais ton sujet
le probléme c'est que (ou) on est à la retraire .
ou on se passione ; moi depuis 22 ans (j'ais commençer toto)
je sais con ais du méme departement
si tu connais un moyen annonyme de se rencontrer
je t'invite en v.i.p... j'ais encore la chance de faire mon (travail)
avec passion ...
projectonnistement votre ...maximus

le chaînon manquant

Messages : 4
Enregistré le : jeu. 30 sept. 2010 - 5:44

Message » ven. 1 oct. 2010 - 23:59

en 77 je suis entré en cabine de projection
en stage..... 'j'y suis resté 30 ans
et d'images seconde en kilomètres de pellicules
entre vie et rêves, à travers mon hublot
dans le ronflement des chronos...
tantôt cinémas de quartiers , tantôt cinémas de grands circuits

avec le recul sans détachement
il me suffit de fermer les yeux, et je revois les anciens
dans ma villes, je croise encore les nouveaux...
un métier de fierté ....
puis un jour le rideau sur l'écran est tombé...
cinéma vendu et démoli...
pour moi ;opérateur la seule issue ,l'issue de secours.
depuis j'ais tourné la page
tout en gardant un vécu impérissable

CERISE

Messages : 280
Enregistré le : ven. 23 juil. 2010 - 20:09

Message » sam. 2 oct. 2010 - 0:17

WHAOU !!! BRAVO
Projectionniste en voie de disparition !

Madison

Avatar du membre
Messages : 6387
Enregistré le : jeu. 19 mars 2009 - 22:13

Message » sam. 2 oct. 2010 - 22:41

Quel beau " résumé ", si poétique et très touchant !!!
" FAKE IT TILL YOU MAKE IT ! "

WestEnder

Avatar du membre
Messages : 494
Enregistré le : dim. 5 sept. 2010 - 12:23
Localisation : Au milieu de la salle

Message » sam. 2 oct. 2010 - 23:00

Et la subitemement, me traversent l'esprit les souvenirs de La derniere seance d'Eddy Mitchell. Nostalgie...
Image

NATIONAL

Avatar du membre
Messages : 492
Enregistré le : jeu. 27 nov. 2008 - 20:28
Localisation : TROYES

Message » dim. 3 oct. 2010 - 1:52

Bravo le Chaînon manquant une petite larme :cry:
On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux.

pradbitt

Avatar du membre
Messages : 4449
Enregistré le : lun. 26 nov. 2007 - 14:23
Localisation : pas loin d'un câble
Contact :

Message » dim. 3 oct. 2010 - 18:52

ouai, quelle recit fondant...

bobine43

Messages : 1431
Enregistré le : dim. 3 oct. 2010 - 18:39
Localisation : quelque part parmi les volcans

Message » mer. 6 oct. 2010 - 21:54

Cela fait 30 ans le 1er octobre de cette année
La première phrase que l'on m'a dit "ici on travaille les samedi et les dimanche
et tard le soir . il faut pas penser aux copains et à la boite de nuit"
mon 1er film projeté LE CHOIX DES ARMES du regretté Corneau
Au cinéma, ça sert à rien d'avoir vingt-quatre images à la seconde, on n'en voit qu'une. (Brèves de comptoir)

Madison

Avatar du membre
Messages : 6387
Enregistré le : jeu. 19 mars 2009 - 22:13

Message » mer. 6 oct. 2010 - 22:17

Moi, ça fait tout juste 11 ans, et la première phrase que j'ai entendue ( lors de mon premier remplacement sur le site où je suis toujours ), c'était : " Démerde-toi pour ne pas déranger ton collègue à toutes les séances, moins on te voit, moins on t'entend, mieux on t'apréciera ! "
Le ton était donné ! 1353
Je vous rassure, depuis je les ai matés les vilains grincheux de cabine... :mrgreen:
" FAKE IT TILL YOU MAKE IT ! "

pradbitt

Avatar du membre
Messages : 4449
Enregistré le : lun. 26 nov. 2007 - 14:23
Localisation : pas loin d'un câble
Contact :

Message » jeu. 7 oct. 2010 - 20:02

pas rassurant comme entame pauv' Madi !!! mais quel accélérateur pour l'apprentissage !!!!
Méthode à conseiller pour former les nouveaux ou pas?

phiphine0212

Avatar du membre
Messages : 2990
Enregistré le : lun. 12 janv. 2009 - 17:54

Message » jeu. 7 oct. 2010 - 22:26

pradbitt a écrit :pas rassurant comme entame pauv' Madi !!! mais quel accélérateur pour l'apprentissage !!!!
Méthode à conseiller pour former les nouveaux ou pas?

les nouvelles
the dark mamma goes further

Madison

Avatar du membre
Messages : 6387
Enregistré le : jeu. 19 mars 2009 - 22:13

Message » jeu. 7 oct. 2010 - 22:27

pradbitt a écrit :mais quel accélérateur pour l'apprentissage !!!!

Tout à fait ! Pour ne " déranger " personne, j'avais pris un maximum de notes sur un petit cahier ( lors de ma visite du site ), et du coup je me suis débrouillé toute seule sans problème. J'avais demandé au chef de cabine : " quelles sont les erreurs les plus fréquentes que font les remplaçants ici ? ", et ainsi je les ai toutes évitées ! 8)
" FAKE IT TILL YOU MAKE IT ! "

bobine43

Messages : 1431
Enregistré le : dim. 3 oct. 2010 - 18:39
Localisation : quelque part parmi les volcans

Message » jeu. 7 oct. 2010 - 22:59

on m'avait fait venir 15 jours en cabine avant de signer le contrat d'apprentissage en octobre 80, j'ai donc regardé et un peu tourné en rond , mais ça me plaisait
et l'été 81 je tournais seul dans le complexe de 4 salles.
Calculez l'âge de l'opérateur et le nombre de kilomètres de pellicules projeté ? 1352
Au cinéma, ça sert à rien d'avoir vingt-quatre images à la seconde, on n'en voit qu'une. (Brèves de comptoir)